The Observer raconte la scientologie et ses secrets (mai 04)

"La secte piège des stars"

                                                    

http://observer.guardian.co.uk/uk_news/story/0,6903,1217884,00.html

La secte piége aux gens célèbres

Lors d'une visite récente au Centre des Célébrités de la scientologie, Jamie Doward a questionné à fond le personnel à propos des enseignements de l'église.


Dimanche 16 mai 2004
The Observer

Pendant une seconde ou deux, l'aiguille ballade tranquillement sur le cadran. J'observe sa

electromètre ou e-meter hubbard de la scientologie

progression et je serre boites métalliques reliées à l'appareil: l'aiguille fait un grand mouvement.

Qu'est-ce que c'était? demande Janet Laveau, chef du bureau des affaires spéciales - la machine de Relations Publiques scientologue. Je suis momentanément perturbé, l'aiduille a bougé au moment où je pensais à un ami très déprimé. Comment la machine peut-elle "savoir" ce que je pense?

Peu de gens hors l'église de scientologie, qui a fêté son 50e anniversaire - ont vu l'appareil "e-meter". Et moins nombreux encore sont ceux qui l'ont testé au Celebrity Centre de Bayswater à Londres, un bâtiment à façade de stuc où diverses céliébrités scientologues viennent étudier la religion s'ils viennent à la capitale.

On dit que' l'appareil mesure l'état mental d'une personne, permettant aux enseignants de l'église - les "auditeurs - de localiser des zones génantes. Il ne serait pas déplacé dans Star-trek. Et pour bien des personnes, l'idée qu'une église fasse des centres spécialisés pour gens fameux doit paraître profondément ... alien.

Mais cette église, qui fait l'objet de procès et d'investigations gouvernementales depuis des décennies, n'est pas hors des controverses.

Toutefois, si l'église a autorisé le reporter de The Observeur à accéder au centre, elle ne l'a pas autorisé à prendre de photos. Pour la première fois, un journaliste anglais pouvait questionner son personnel d'encadrement au sujet des finances, des croyances et de son influence sur la société.

L'image émergeant de ces entretiens est celle d'un église bien organisée, sophistiquée, mariage bizarre entre Hollywood et high-tech.

C'est en grande partie le fait du fondateur. La religion - dont nombre d'experts disent qu'il s'agit d'une religion - fut créée par Lafayette Ronald Hubbard, autodidacte globe-trottant fondant sa recherche de ce qui devint la scientologie en écrivant des romans qui se vendaient bien.

Hubbard, mort en 1986, crédite des psychanalystes comme Freud d'avoir influencé ses premiers travaux, mes les quelques 40 millions de mots qu'il a produits pour la scientologie d'aujourd'hui s'ouvrent vers divers centres d'intérêt, de la physique nucléaire à l'ingéniérie et l'anthropologie.

Son influence est partout visible dans le centre de célébrités. De nombreuses photos le font voir en gars potelé, avec rouflaquettes et crâne commençant à se dégarnir en cheveux roux, le regard énigmatique planté au lointain.

Et voilà un Bureau Vide pour Ron Hubbard; chaque centre scientologue ayant sa pièce réservée à Hubbard, une marque de respect. A Londres on y voit un bureau en noyer, avec la plaque marquée Hubbard.

Mais ce que vous ne verrez pas aux murs des bureaux, ni d'ailleurs dans aucune org scientologue au monde, c'est le dossier FBI de Hubbard. Vous ne lirez pas les lettres qu'il écrivit aux services secrets américains pour les aider à combattre le communisme. Vous n'y trouverez jamais les lettres où il dénonçait ses propores associés comme "communistes", ni celles où le FBI le désigne comme "fou".

Et vous ne découvrirez pas non plus la contre- publicité que s'est attirée le mouvement, comme ces affirmations répétées expliquant que la scientologie rétrécit le niveau de conscience de ses adeptes. La secte réfute vivement ces accusations, expliquant qu'elle donne à ses membres le sens de la vraie liberté, et leur permet de prendre le contrôle de leur existence.

Mais le gouvernement anglais, conscient des problèmes environnant la scientologie, refuse de lui reconnaître un statut d'organisation charitable, comme cela s'est produit dans des pays, y compris aux Etats-Unis.

Pourtant, malgré la mauvaise reputation qu'elle s'est atrtirée depuis un demi-siècle, la scientologie a attiré pas mal de puissants. Elle dit avoir neuf millions d'adeptes dans 156 pays. Elle a 3700 églises, missions et groupes, administrés par 16000 membres dans le monde. Elle en déclare 118000 au seul Royaume-Uni.

Les critiques réfutent ces déclarations. Ce qui est néanmoins irréfutable, c'es qu'elle a des amis puissants ui lui fournissent une influence globale. Chjaque année, elle a des galas où des milliers de personnes viennent, avec des types comme Travolta, Cruise, et ça fait de la bonne pub. Autres stars: Nancy Cartwright, Juliette Lewis.

Les scientologues croient que les célébrités ont une énorme influence parce que leurs fans les imitent. "Une culture est aussi grande que ses rèves, et ses rèves sont révès par les artistes", explique une maxime scientologue.

Aux USA, des politiciens d'en haut et des citoyens de renom chantent ses louanges. L'église travaille à la réhabilitation des drogués et à abisser le taux de récidive, ce qui lui a valu des applaudissements du système carcéral. On lit dans une brochure scientologue: "Je ne connais aucun autre groupe qui fasse davantage pour combattre le problème de la drogue", explique Chris Brightmore, un détective retraité de Scotland Yard.

L'actrice Kirstie Alley déclare que le programme de désintoxication de la scientologie lui aurait sauvé la vie et fait s'envoler sa carrière. Et la scientologie a réussit quelques coups en matière de formulation de politique sociale.

Une campagne montée par une autre actrice scientologue, Lisa Marie Presley, a beaucoup fait pour entraver l'usage de ritaline pour les enfants souffrant de troubles de l'attention. Le programme scientologue applied scholastics aurait produit des tonnes de convertis en Afrique. Il y aurait au moins une école privée anglaise qui s'en servirait.

.../...
Cependant, nombre d'anciens adeptes ont parlé de l'enseignement qu'ils avaient reçu pour se débarrasser de ce que les scientologues appellent des "thétans de corps". Selon Hubbard, ces êtres seraient liés à un incident "Xenu" ayant eu lieu voici 75 millions d'années. Alors donc, Xenu, qui aurait été un tyran galactique, aurait balancé des milliers d'âmes humaines dans des volcans d'Hawai et de la Méditérannée et leur aurait fait exploser des bombes H. Les âmes désincarnées - connues sous le nom de body thétans, "thétans de corps" en scientologie, produiraient des pensées parasite chez les gens. Il n'y a qu'en suivant ce que dit Hubbard qu'on pourrait s'en débarrasser, disent les secientologues.

Pour des raisons qui sautent aux yeux, l'église n'aime pas qu'on parle de l'incident Xenu. Les supporters expliquent que sa signification véritable ne peut se percevoir qu'après des années d'étude et se plaignent que les critiques dépeignent défavorablement la religion comme s'il s'agissait d'une histoire de science-fiction, du genre des romans hubbadriens.

Ca n'étonne pas les adeptes que bien d'autres organisations aient mauvaise impression de la scientologie. Ils répondent que c'est parce que ses réussites menaceraient des intérêts...

Over the years, the church has used the freedom of information act to produce a vast library of what it says is incontrovertible evidence that official agencies have conspired against it.

'I'm well aware of the controversy and where it comes from,' said Laveau. 'It all started in the 1950s, when Mr Hubbard started Dianetics [the precursor to Scientology]. Our programmes get people off drugs, they stop ex-prisoners committing new crimes. Other organisations get billions in funding and, if they get a 2 per cent result, that's a success. We get between 70 and 80 per cent success rates. Any group that's effective is going to stir up controversy.'

It is also going to make a lot of money. Unlike other religions, followers of Scientology pay for their training, as do schools that want to use its Applied Scholastics programme and those who want Narconon counselling. The fact that many countries have given the religion charitable status helps, but supporters are quick to dismiss claims that Scientology is a giant money-making business. 'An initial course costs just £16. And all the life improvement courses cost under £50,' Laveau said.

Further up the chain, though, the courses become more expensive, something that the church justifies on its website. 'When one considers the cost of delivering even one hour of auditing, requiring extensively trained specialists, and the overhead costs of maintaining church premises, the necessity of donations becomes clear.'

For those who seek enlightenment, Scientology certainly doesn't come cheap. It is estimated that a dedicated follower can spend tens of thousands.

But those who claim Scientology's training has given them greater confidence, inner strength and, ultimately, happiness, are more than willing to pay the price.

As a best-selling pulp fiction writer once noted: 'If a man really wants to make a million dollars, the best way would be to start his own religion.' The writer? L Ron Hubbard.

 

Retour sous index correspondant à ce type de texte :