LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE
antisectes.net

WISE: un monde commercialo-pseudo-religieux

(Extrait de l'ouvrage de Tom Voltz "Scientology und (k)ein Ende" paru en Allemagne publié par Walter Verlag, traduit en anglais par Joe Cisar, puis en français par le webmaster

Nota: l'éditeur autorise toute traduction de son ouvrage pour publication internaute

Texte en anglais accessible sur

http://cisar.org/swoe/swoe01.htm

page 112

WISE

"Attaquez-vous par n'importe quelle voie aux points-clés: la président du club féminin, le directeur du personnel d'une société, le chef d'un bon orchestre, la secrétaire du président, le conseiller d'un syndicat, tout point clé." (L. Ron Hubbard, HCO PL 10 juin 1960,Ce que nous attendons d'un scientologue)

"Derrière la façade polie du monde des entreprises d'aujourd'hui gît un coupe-gorge d'avarice, de malhonnèteté et de confusion."

C'est cette phrase qui introduit WISE, le département commercial de l'église de scientologie, dans l'une de ses brochures sur papier glacé.

"Ai-je dit "département commercial" ? WISE signifie "Institut Mondial des Entreprises Scientologues". The world institute of scientology enterprises.

[WISE] est une organisation constituée de membres ayant pour objectif de largement répandre la technologie administrative de L. Ron Hubbard, ainsi que de maintenir une norme élevée d'éthique et d'intégrité parmi les hommes d'affaires,grâce à qui les principes éthiques, codes et fondements de la religion scientologue seront finalement introduits dans toute la société.

En observant l'organigramme de la scientologie, nous découvrons que le Watchdog Committee (WDC, litt.: Comité des Chiens de garde), nous voyons que ce WDC est l'autorité administrative la plus élevée de l'église et que WISE est placée à l'égal des églises de scientologie, parmi d'autres [organisations].


page 113

De sa propre description, WISE est une composante intégrale de la scientologie, d'importance égale aux "églises" et "missions". Les membres de WISE qui ne suivent pas les instructions de WISE peuvent être "excommuniés" de la scientologie.

C'est ainsi que le scientologue, qu'il le veuille ou pas, parvient à une dépendance fatale. "Quand vous ne suivez pas les instructions de WISE dans votre entreprise, vous risquez votre éternité, car vous pouvez sortir de l'église. Ou bien, comme me l'a dit en personne Sabine Peschken, ancienne patronne de WISE international, l'allemande qui faisait la loi à Los Angelès, "Votre avenir est en jeu!"

Comment WISE est-il apparu?

D'après ce que j'ai appris, WISE n'a pas été créé par L. Ron Hubbard. Dans un courrier du 1 février 1979, Hubbard écrivait à cette organisation, qui semble-t'il venait d'apparaître:

Je suis extrèmement satisfait des buts et intentions de WISE.

J'ai fourni des services de conseils à nombre de scientologues exerçant des métiers ou ayant des sociétés. Ils m'ont demandé de les conseiller pour l'utilisation pure de ma technologie administrative, afin de pouvoir mieux réussir.


Ces clients, des scientologues, sont tous des membres poteniels de WISE.

A l'époque, il s'agissait donc de démarrer des points de contact externes à "l'église", afin qu'ils puissent utiliser les écrits hubbardiens dans leurs affaires et obtenir des conseils d'entreprise.


--------------------------------------------------------------------------------

page 114

Puis on réalisa, semble-t'il rapidement, qu'une "laïcisation" des écrits "religieux" d'Hubbard, alors encore inexploitée en tant que source de financement, pouvait être pompée: le commerce dans son ensemble.

La Lettre de Règlements de WISE n° 1 de 1986 explique l'un des buts de WISE: "APPORTER LA TECHNOLOGIE ADMINISTRATIVE DE L. RON HUBBARD DANS TOUTES LES AFFAIRES DE LA PLANETE". Au départ, Wise ne s'intéressait pas à répandre la propriété intellectuelle d'Hubbard dans le monde économique. Cela s'intéressait plutôt à faire des clients potentiels pour la scientologie.



.../...

(reprise page 117)


Ceux qui vendent des services de conseil et des cours [WISE] doivent payer des honoraires de liecnce à WISE. L'unique détenteur des licences est celui qui détient les copyrights des oeuvres d'Hubbard. C'est l'exécuteur des volontés d'Hubbard à Los Angelès, Norman Starkey. Il reçoit une commission sur tous les honoraires pris par un conseiller WISE, en conseil, cours etc. Entre 9 et 15% du bénéfice total. Si l'on considère que le conseiller doit déjà payer sa propre formation, ainsi que des conseils supplémentaires pris auprès de WISE, l'affaire est intéressante.

L'égise de scientologie a des méthodes de contrôle très directes sur son consultant. WISE, exécuteur des volontés et RTC, le Centre de Technologie Religieuse, ont le droit de sueprviser la qualité des cours et services offerts par le consultant WISE.

WISE ou l'exécuteur testamentaire ont aussi le droit de vérifier la comptabilité des membres pour s'assurer qu'ils versent bien les sommes prévues pour les licences WISE. Pourquoi Wise n'aurait-il pas usé d'un audit ou d'un trust, pour préserver au moins la neutralité, et afin que les noms des clients ne soient pas dévoilés à WISE ainsi qu'aà d'autres lieux scientologiques?

Les sommes doivent être versées à WISE dès paiement par les clients de l'entreprise WISE..../...

Par ailleurs, il est intéressant de constater que le consultant est soumis par ce contrat aux lois de Californie... qui chez les conseillers allemands ou européens les connaît?


Résumé de certains autres passages de l'ouvrage: on apprendra par exemple que WISE va jusqu'à exiger des membres WISE qu'ils se plient aux fantaisies judiciaires internes de la secte, qui peut ainsi unilatéralement les expulser de WISE et de la secte, ou encore, si çà l'arrange, condamner le pdg d'une affaire "WISE" à verser une amende, ou à effectuer par exemple 500 heures de travail bénévole pour WISE, voire pour la scientologie, etc.

Cf aussi le "code" d'un membre de Wise

Retour sous index correspondant à ce type de texte : espionnage

Retour Webpage