LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

La scientologie, déjà condamnée pour la plus vaste affaire d'espionnage interne américain, est-elle encore à pied d'oeuvre dans ce domaine vingt ans après?



La plus vaste affaire d'espionnage intérieure aux USA est celle connue comme Etats-Unis contre Scientologie en 1982. Le procès s'est achevé en Cour Fédérale US à Washington, par la condamnation de 11 membres de la secte scientologie, dont l'épouse du gourou Hubbard, Mary Sue, qui était à l'époque le N° 2 de la secte. Hubbard et de nombreux autres complices scientologues, tels le désormais célèbre avocat Kendrick Moxon, n'avaient échappé à la condamnation qu'en raison de tractations du tribunal hors de la vue du public: les lois fédérales sont ainsi faites qu'elles privilégient souvent une mauvaise justice plutôt que risquer des effets secondaires.

Nous sommes fin 2001, vingt ans après. Et le même personnel scientologue - celui qui avait cambriolé une centaines d'agences officielles dont le ministre et le ministère américain de la justice, les bureaux du patron des impôts US, et qui déposait des micros espions dans les conférences du fisc aùméricain, est actuellement celui qui fournit le "VPN", c'est à dire les services de réseau privatif virtuel destinés aux communications entre agences du gouvernement américain.





Wireless! WebConnect est en réalité un membre du WISE - le World Institute of Scientology Enterprises.

Même nom et n° de téléphone que cette entreprise qui a signé avec WISE un contrat lui imposant en FAIT d'obéir en tous points aux diktats de la secte scientologie.

Business Tel: Deac Finn
6302 Sponson Lane
San Jose, CA 95123-5619
United States
(1) 408-323-0100


Et quant à WISE... c'est une entreprise d'extortion de fonds aux entreprises gérées par la secte criminelle elle-même..

Voir à ce sujet:

http://www.antisectes.net/wise-code.htm


Dépôt effectué auprès de la SEC (Commission Titres et échanges, un peu le genre de notre commission boursière, ndt).


Wireless WebConnect! a été créée en 1991 sous le nom de Business Tel, pour intégrer les disciplines de relations publiques, marketing, centraux téléphoniques, ventes intérieures ou à l'export, et activités de conservation/acquisition de clientèle. Le 1er mars 2001, Wireless Web Connect avait 90 employés. La société avait damarré par le négoce, utilisant un pool d'une centaines de vendeurs en ligne.

Gerald T. Finn, ou GT Finn, se qualifiant lui-même de fondateur et président de WWC.

G. T. Finn
Founder and President


M. Finn a commencé à travailler dans diverses organisations de réforme en Nouvelle Angleterre, y compris VISTA (Domestic Peace Corps), et le Corps d'Action Robert F. Kennedy. Il a établi plusieurs communautés de réhabilitation de toxicomanes existant encore. Dans les années 80, il était directeur exécutif d'une société internationale de consultants aidant des cadres dirigeants à apprendre les principes de "Management par la statistique et le contrôle qualité" qui sont utilisés dans Wireless WebConnect! Il a alors voyagé en Europe, en Afrique et au Mexique ainsi qu'aux USA pour aider les clients de diverses industries. Il s'est établi dans la région de San José en 1990 et y a fondé Business Tel, société de recherche de clientèle pour les télécoms et les sociétés HighTech. Cette société est devenue Wireless WebConnect!

Les communautés de lutte contre la toxicomanie sont très probablement des entreprises narconon, le programme de "lutte contre la drogue" de la scientologie, pricnipalement utilisé pour recruter les gens peu méfiants et vulnérables dans la secte.

Gerald T. "Deac" Finn est en réalité le gars qui "traîta" l'agent Steve Dardano, du "Guardian Office" - les services secrets sceintologues. Cela consistait à mettre en place un agent au sein même du cabinet du ministre de la justice d'état du Massachussetts, (attorney general), afin qu'il y intercepte des plaintes des consommateurs à l'encontre de la secte scientologie, à Boston, Massachussetts.Voir les témoignages de Dardano au cours de la Commission d'enquète de Clearwater. Selon un article du "Globe" de Boston, "Nous étions une coalition formée par la scientologie contre le Boston Globe, l'office de l'attorney general, le "BBB" (Better Business Bureau), et contre Paulette Cooper. "On considérait tous les gens comme des ennemis de l'églises"

Gearld "Deac" Finn est aussi un ex-dirigeant de IMU Services, Inc, société de complaisance associée à l'association internationale des scientologues (IAS). Voir la base de données de Floride sur les déclarations de sociétés. Son adresse? ... c'était au 118 North, Fort Harrisson Avenue, Clearwater, Floride, qui contenait en 1990 la base du système INCOMM, le principal système informatisé de la secte à Clearwater, ainsi que le système de télex pour la "Flag land base". On trouvait également à cet endroit les Offices de la "Commodore Messengers Org", le représentant du RTC, les finances de la Flag Land Base, et les finaces Internationales [en résumé: une grande partie des fonctions essentyielles et secrètes de la secte]. Et même, l'office de Liaison du Freewinds, le "bateau amiral" scientologue[ pouvant servir de retraite aux criminels scientologues dans les eaux internationales].Voir: http://www.lermanet.com/osa/IMU.htm

Il est aussi membre du Guardian Office, le service quasi-légal mais secret de la secte, servant surtout au Renseignement, soi-disant démantelé après le procès Mary Sue Hubbard and C° dont il est question plus haut. [nombre d'autres renseignements sont accessibles sur l'OSA/GO, entre autres dans l'ouvrage en ligne du webmaster, http://www.antisectes.net/livre.zip

M. Finn a été mis en examen en 1994 en Espagne, lors d'une action judiciaire globale contre la secte. C'est l'un des deux américains poursuivis, l'autre étant Heber Jentzsch, président de "l'église" internationale scientologue. [nota: la secte ayant finalement payé les deux derniers plaignants, la justice a fini par abandonner ce procès à grand coût, pour lequel la secte avait fait intervenir l'ambassade américaine en Espagne!]

On trouve, en 1982, la stipulation de l'arrangement juridique commis dans US contre Scientologie, à propos d'une Janet Finn. Son épouse? Voir page 183 de la stipulation.

Le Vice-président supérieur Philip Jensen aux Opérations de WWC possède une page web scientologue http://myreligion.scientologist.net/philipmjepsen/myself.htm. Profitez-en aussi pour lire celle de Neil Byrne, Vice-Pt supérieur au développement des nouvelles affaires. Il en a une aussi.http://www.oursites.org/neilbyrne/quote.htm


(résumé de la suite du document d'Arnie Lerma: plusieurs autres liens évidents sont établis entre divers membres de cette affaire et la secte espionne criminelle. Voir le texte anglais sur le site d'Arnie Lerma

Retour sous index correspondant à ce type de texte : espionnage

Retour Webpage