L'état major de la secte criminelle scientologie s'apprète à davantage de criminalité


Le texte que voici est extrait du magazine "Impact" n° 96 publication française de la secte scientologie. Il est ici question de l'IAS, c'est à dire l'association internationale des scientologues, décrite comme un instrument de Vengeance.

L'IAS : INSTRUMENT DE VENGEANCE CONTRE L'OPPRESSION


L'officier commandant du Bureau des affaires spéciales International (OSA Int), M. Mike Rinder, a démarré son discours en parlant de la France, un pays qui connaît l'oppression.

Grâce à des subventions de l'IAS, plusieurs victoires décisives se sont produites.

Le conseil d'État, la plus haute institution juridique de France, a fait paraître une décision qui déclarait que les tactiques oppressives et antireligieuses du gouvernement constituaient une violation de la constitution française et il lui a donné l'ordre de rembourser à part entière les frais encourus par l'Église. Et à présent, la discrimination religieuse en France est la cible d'une investigation officielle de la part du Conseil de l'Europe.

" Nous ne nous arrèterons pas avant d'avoir anéanti ces SP, dit M. Rinder. Parce que nous avons la technologie et la vérité. "[le doc original ne met pas ces parties en gras]

En Allemagne, pays qui n'est pas étranger à l'oppression des droits fondamentaux de l'homme, d'autres progrès ont été réalisés. Ces progrès sont dus en partie au travail accompli par l'Église dans le but d'introduire les lois de liberté d'informations et de les utiliser afin de décrier la discrimination. Mais il y a également eu plusieurs victoires considérables d'éradication des "systèmes de filtres anti-sectes" maintenant mal réputés, comme par exemple le fait que la Cour de Munich ait déclaré ces systèmes anticonstitutionnels.

Le gouvernement des États-Unis a aussi augmenté la pression pour mettre fin à l'oppression allemande. Par exemple, le ministère des affaires étrangères, dans son dernier rapport sur les droits de l'homme, a rejeté les excuses de l'Allemagne en les traitant de "justifications" ; ce ministère a publié un rapport des plus tranchants à cet effet. Peu après, le bureau du représentant du commerce américain a inscrit l'Allemagne sur la "liste internationale de surveillance" pour la deuxième année consécutive.

" Bien sûr, la véritable source de toutes les attaques, ce sont les psychiatres criminels ", dit M. Rinder. [ndt: amusant quand on sait que pas un seul psychiatre ne siége ni à la MILS, ni à l'ADFI, ni au CCMM...et que les organisations représentatives de la psychiatrie française n'ont jamais pris parti et n'ont pas versé un centime aux anti-scientologie]

Nous avons fait beaucoup de progrès pour ce qui est d'exposer les crimes psychiatriques dans le monde. Près de six millions et demi de brochures parrainées par l'IAS exposant les crimes psychiatriques contre l'humanité ont été distribuées dans le monde. Cela a provoqué une réaction nationale au Japon et le "ministre de la santé, du bien-être et du travail" du Japon a ordonné aux gouvernements régionaux de faire une enquête complète sur chaque hôpital psychiatrique financé par le gouvernement dans le pays. Aux États-Unis, le représentant de l'État de Pennsylvanie, Sam Rohrer, a instauré des audiences publiques pour dévoiler un plan consistant à contrôler tous les enfants de Pittsburgh. Grâce à ces audiences, on a aboli les tests que ces psychiatres utilisaient dans le cadre de cette escroquerie ; des dossiers illégaux ont dû être détruits et les psychiatres ont dû payer aux parents des dommages et intérêts civils.

La dernière partie du discours de M. Rinder était le clou de la soirée : l'ouverture officielle du nouveau siège de CCDH à Los Angeles, financé par des subventions de l'US IAS Members' Trust. C'est le début d'une toute nouvelle ère d'assainissement du domaine de la santé mentale. Cet événement d'importance est décrit en détail à la page 6.

Retour sous index correspondant à ce type de texte : apologistes

Retour Webpage