LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

sectes - scientologie - religion : le gouvernement US doit-il allouer des fonds à des organisations religieuses?

original anglais: http://www.kcstar.com:80/item/pages/local.pat,local/3774cd63.a01,.html

Le journaliste Ray Suarez se demande si le gouvernement doit allouer des fonds aux organisations religieuses.


Par RUSS PULLEY
Du Kansas City Star
le 10/01/00 22:15



Ray Suarez, professeur à Sunday et journaliste bien connu dans le pays, se demande s'il est bien prudent de verser de l'argent du gouvernement à des oeuvres religieuses.

George W. Bush et Al Gore ont bien fait de vagues propositons quant à l'utilisation des organisations religieuses pour résoudre des problèmes de société, tels que le combat contre la drogue, a expliqué Suarez au Sunday lors de la conférence annuelle des Oeuvres Charitables de l'Eglise Catholique Américaine.

Suarez, ancien hôte de la Radio nationale Publique "Talk of the Nation" travaillant désormais pour PBS à "The Newshour with Jim Lehrer," se dit surpris que ces groupes n'y regardent pas de plus près avant de prendre l'argent du gouvernement.

Suarez fut le principal speaker au Lunch de la Récompense Vision 2000, qui honora Rashey B. Moten, Jr. de Kansas City

Moten décédé en août à 87 ans, fut directeur exécutif des oeuvres catholiques de St Joseph à Kansas City, professeur de carrière et membre du conseil des Oeuvres Catholiques américaines. Il aida au lancement de Head Start et du Corps des Jeunes du Voisinage à Kansas City, dans les années 60.

C'est le premier laïc à avoir reçu cette récompense. D'autres l'ayant obtenue: Desmond Tutu, prix Nobel de la paix, ou Mère Térésa, fondatrice des Missionaires de la Charité.

Moten était connu pour son intégrité et sa perspicacité, disait Monseigneur Larry Mc Namara, et il inspirait autant confiance aux jeunes qu'à leurs aînés.

"Il a fait plus que les aider", dit-il. "Il les a habillés de dignité. Pour Rashey, tout le monde était quelqu'un."

Suarez, ex vice-président des oeuvres épiscopales à Chicago, a parlé devant quelques 750 personnes et leur a expliqué que les oeuvres basées sur des religions devraient s'inquièter à propos d'une "partenariat sans accroc" avec l'état. Car cet argent pourrait bien venir avec des lignes guide dictant le choix des clients ou limitant les conseils religieux. "Qu'êtes-vous prèts à abandonner en échange de l'argent? " leur-a-t'il dit.

Il a aussi indiqué que le tranfert de dollars fiscaux vers des oeuvres sociales à connotation religieuse pourrait amener d'autres conflits.

Nous nous retrouverons inévitablement avec certains de nos concitoyens contribuables qui seraient plus que satisfaits de l'usage ces finances par "les religions de leur choix", a dit Suarez, "mais qui ne sont pas prèts à soutenir des programmes des Wiccans [groupe "religieux" païens, ndt], des plans anti-drogues de la scientologie, ou des conseillers au mariage hindous."

http://www.kcstar.com:80/item/pages/local.pat,local/3774cd63.a01,.html


Retour index textes courtsback

Retour index général

Retour index