LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE
antisectes.net

EXTRAITS D'EMISSIONS TV Juillet 1997

France  (chaînes 1 - et suite, 2, 3)


29 Juillet, FRance 3, Journal:

Présentateur :
 Les scientologues crient victoire après l'arrêt rendu cet après-midi par la Cour d'Appel de Lyon et en effet les peines prononcées contre ses responsables sont moins nombreuses et moins lourdes que celles prononcées par le Tribunal Correctionnel; ils étaient poursuivis suite au suicide d'un adepte à Lyon en 1990 et pour escroquerie. Précisions par Didier Bouillot et Annie La Sablière...

(voix off) 3 ans de prison avec sursis et 500 000 F d'amende, Jean Jacques M, l'ancien patron du Centre de Dianétique échappe  à la prison ferme mais est reconnu coupable d'homicide involontaire et d'escroquerie envers 18 victimes; ses principales assistantes sont elles aussi condamnées à des peines de 10 mois à un an avec sursis. La Cour d'Appel a retenu l'extorsion de fonds contre deux responsables de la scientologie. Au total 6 condamnations sont prononcées, c'est le chiffre que retiennent les défenseurs de l'organisation.

A LA SORTIE DU PALAIS DE JUSTICE, DONC SUR LE COUP:

(Avocat Metzner): L'exercice de la scientologie en soi n'est pas reconnu comme une escroquerie, c'est ce que reconnaît le tribunal, et que seuls peuvent donner lieu à condamnation des excès peut-être regrettables, mais ces excès seront de toute façon corrigés à l'avenir. Ce n'est donc pas de l'indulgence, c'est du droit qui a été fait.

(Danielle Gounord, président Sciento Paris): Nous allons maintenant pouvoir nous consacrer aux buts de la scientologie et continuer notre développement , euh, je pense sans problèmes jusqu'à une religion reconnue en France, c'est sur cela que nous allons travailler [signalons au passage que la présidente, en dépit de l'avis de la Cour d'Appel, n'a pas l'air de considérer encore la secte comme une religion]

Question FR3: "C'est une victoire pour le scientologie?"

(Gounord): Disons que c'est une bonne décision, oui, on pourrait dire que c'est une victoire [signalons encore qu'on POURRAIT seulement le dire... c'est elle qui le dit]

TV: 23 personnes adeptes et anciens adeptes étaient poursuivis en justice, 15 ont comparu en appel après 7 ans de procédure, l'affaire avait débuté après le suicide en 1990  d'un jeune père de famille pressé de payer pour entrer en scientologie.

(Maître LLacer, avocat de la veuve du suicidé, Patrice Vic): Je crois que le plus important en tout cas, pour la partie civile, c'est que l'Homicide Involontaire ait été retenu, et c'est également que la tentative d'escroquerie ait été retenue.

(Yvette Genosy, présidente de l'Association anti-secte lyonnaise, l'ADFI): L'essentiel pour moi, c'est ça: c'est le fait qu'on ait retenu que Monsieur Vic s'était suicidé non pas du fait de Mr JJ M., mais parce que c'était le fondateur de la scientologie, Ron Hubbard, et qu'il avait utilisé les méthodes de Ron Hubbard Scientologue, pour nous, c'est important.

(TV): La relaxe des deux principaux prévenus parisiens considérés comme les têtes de l'organisation est l'un des motifs de déception des adversaires de la scientologie, car la Cour d'appel de Lyon leur reconnaît le droit de revendiquer le titre de religion... Exit le procès d'une secte; en condamnant les brebis galeuses, les juges ramènent cette affaire à une dimension simplement lyonnaise.

(TV PARIS - présentateur): Cet arrêt de la Cour d'Appel de Lyon referme donc un dossier ouvert il y a sept ans, mais les adversaires de la scientologie ne vont pas désarmer pour autant, la lutte est virtuelle: ils ont créé un serveursur Internet pour s'attaquer à la Scientologie qu'ils considèrent comme une secte.

(Voix Off):  http://wwwperso.hol.fr/~rgonnet... vous êtes connectés avec le secticide; ce sous-titre de cette adresse - l'ANTI-SCIENTOLOGUE - est explicite...

Roger Gonnet (moi, donc): Il y a près de 400000 mots maintenant, ce qui représente disons 4 romans de bonne taille, qui sont divisés en plus de 80 fichiers texte; il y a un certain nombre d'images. Les sources sont en fait innombrables, parce qu'il y a à l'heure actuelle plusieurs centaines de sites internet déjà consacrés à la lutte contre la scientologie.

(TV): Roger Gonnet a ouvert ce site le 1er Avril dernier; il y traduit articles de presse et documents, certains concernent des procès actuellement en cours aux Etats Unis contre l'organisation, il diffuse son livre, récit de son propre parcours en scientologie. Il critique surtout, avec cet oeil-là, la littérature scientologique.

(RG): J'essaie d'avoir en quelque sorte une sorte de dictionnaire de la scientologie - qu'est-ce que c'est que la Scientologie réellement, et non pas ce qu'ils disent que c'est, car ça n'est pas du tout ce qu'ils disent, mais ce que c'est en réalité, et ce qu'ils FONT surtout, donc, de synthétiser leurs actes.

(TV): Mais si la parole est une arme, la cible reste le portefeuille; pour les avoir approchés, Roger Gonnet connaît les nombreux secrets de la scientologie et de sa cosmologie et il se sait efficace en les révélant.

RG: Cet ensemble de textes secrets qui parle ça, la Scientologie ne veut surtout pas qu'on en parle, parce qu'elle sait très bien que c'est ça qui rapporte le plus d'argent: pour arriver en haut de l'affiche, pour arriver déjà à ce niveau, ça coûte un million de francs, et pour arriver tout en haut,  un autre million de francs.

TV: Mais qu'est-ce qui vous tient, vous, dans ce combat?

RG: Bien, quand je faisais de la scientologie, je le faisais dans un but humanitaire, parce que j'y croyais; je me suis rendu compte au bout d'un certain temps que ce n'était pas du tout ce qu'on m'avait dit, donc, maintenant, j'ai pris la position inverse pour essayer de rattraper un peu la gaffe que j'ai faite en travaillant comme scientologue.

TV: A 56 ans, Roger Gonnet s'est donné virtuellement une nouvelle mission, régler ses comptes avec Lafayette Ron Hubbard.


CHAINE 1:

(TV - présentateur) : Bonsoir, voici les titres de l'actualité; la controverse au lendemain de l'arrêt de la Cour d'Appel de Lyon qui pour la première*** fois reconnaît la scientologie comme une religion. Les réactions se sont multipliées tout au long de la journée mais le Parquet Général se pourvoit en Cassation et le Rapporteur Parlementaire sur les sectes demande au Ministre de la Justice d'intervenir.

Avec la décision très controversée de la Cour d'Appel de Lyon, qui a reconnu l'église de $cientologie comme une religion et non comme une secte - si les adeptes du mouvement crient victoire, c'est l'étonnement et l'inquiétude même chez ceux qui combattent depuis des années la secte, avec au centre du débat cette question: les tribunaux ont-ils compétence pour reconnaître l'aspect religieux de l'organisation. Bernard Nicolas:

(Bernard Nicolas, off): Considérant que l'église de $cientologie représente une communauté de personnes guidées par une même croyance, la Cour d'Appel de Lyon a donc estimé que cette secte pouvait revendiquer le titre de religion. Ce court paragraphe dans un arrêt de 40 pages, a fait immédiatement réagir les spécialistes des sectes qui estiment que la Cour d'Appel a quelque peu dérapé.

(M. Guyard, co-rapporteur de l'assemblée nationale sur le sujet des sectes): Dans cette affaire, la Cour d'Appel dépasse très largement ses compétences; ça n'est pas à la Justice civile de dire si un groupe est ou pas une religion, et s'il peut en avoir les activités; la seule administration en France qui, par la loi, a la compétence de reconnaître un statut fiscal privilégié (et rien d'autre), c'est le Ministère de l'Intérieur, et, dans certains cas, le Conseil d'Etat, mais ce n'est absolument pas  la Justice Civile, qui n'a à juger que des délits commis.

(TF1): Ancien scientologue, Roger Gonnet souligne aussi l'incompétence de la Cour d'Appel en matière religieuse, mais il ne veut retenir que les condamnations prononcées.

(Roger Gonnet): Si l'on regarde de plus près le jugement, on s'aperçoit qu'on ne peut pas faire de ce jugement une généralisation de "la scientologie est une religion". Dans le même temps, le Tribunal la déclare coupable d'escroquerie, homicide involontaire et extorsion de fonds, - et que ça, ce ne sont pas des choses qui sont vraiment classiques de la religion.

(TF1): Depuis des années, la scientologie cherche en vain à obtenir le statut d'association CULTUELLE [ne pas confondre avec Culturelle] assorti de quelques avantages fiscaux. En guise de symbole (image de croix à l'antenne), de slogans accrocheurs, et d'un nom, l'église de scientologie, ne suffisent pas.

Depuis toujours, les scientologues s'appuient (images d'hubbard etc) sur les oeuvres de leur fondateur, Lafayette Ron Hubbad, mort en 1986, qui n'a jamais caché son objectif
(paraît à l'image un extrait de ses oeuvres avec sa photo; "FAITES DE L'ARGENT, FAITES PLUS D'ARGENT", qui n'a rien de spirituel.

(Serge Faubert, auteur du livre "une secte au couer de la République): Moi, j'ai beaucoup de mal à voir l'aspect religieux dans cette organisation qui est très hiérachisée, qui est dotée d'un service de renseignements, qui met en fiche ses adversaires, qui recourt à l'extorsion de fonds, à la menace, aux escroqueries, et tout ça est établi par un certain nombre de jugements, qui a été mise en liquidation judiciaire à la suite de ses activités commerciales; alors, la dimension religieuse de la scientologie m'échappe, et je crois qu'elle échappe aussi à l'opinion publique.

(TF1): Au mois de Janvier 1996, rappelons le passé peu reluisant de l'église de scientologie, lorsqu'une enquète parlementaire l'a classée parmi les 172 sectes qui sévissent en France.

(TF1, présentateur): La polémique autour de l'église de scientologie déborde le cadre de la France et suscite différentes réactions à l'étranger où l'organisation est largement implantée. Victoire spectaculaire pour les adeptes aux Etats-Unis, extrème vigilance en Allemagne où la scientologie est sévèrement combattue ces dernières années. -  Nelly Pause?

(Nelly Pause, off): Secte, religion, organisation commerciale, dans tous les pays, l'église de scientologie se bat pour être reconnue comme religion. Elle a réussi en Grande Bretagne en 1996, où elle a étré reconnue comme culte de bonne foi, au même titre que le catholicisme. Elle connaît par contre de graves difficultés en Allemagne; elle y considérée comme secte poursuivant des intérêts exclusivement économiques; déchue de son statut d'association, elle est soumise aux contrôles et sanctions prévues pour les organisations commerciales. En Bavière, l'été dernier, le Président a même interdit l'embauche des scientologues dans la Fonction Publique, et dernièrement, le Gouvernement allemand a placé la secte sous surveillance pour une période d'un an à l'issue de laquelle les autorités pourraient l'interdire.

(Manfred Kanther, Ministre allemand de l'Intérieur): Il s'agit de savoir si la scientologie est seulement une organisation indésirable, dérangeante, ou bien, si elle a des activités criminelles qui sont contraires à notre constitution, et les services de renseignements doivent l'établir.

(TF1): A l'opposé, aux Etats-Unis, où l'organisation est la plus puissante, une reconnaissance a été reconnue par le fisc. L'église de scientologie bénéficie depuis 1993 du statut d'institution religieuse; elle est donc totalement exonérée d'impôts, et avec un richesse évaluée à près de 800 millions de francs [je signale au passage que dix fois plus serait plus proche de la réalité], cela représente de substantielles économies. Une reconnaissance certes éloignée des questions philosophiques - mais suffisante pour que le gouvernement américain critique vivement l'Allemagne en l'accusant de pratiquer une politique discriminatoire envers les scientologues. Dans ce contexte, l'arrêt de la Cour d'Appel est une victoire spectaculaire de l'organisation.

(Alex Jones, porte parole scientologue aux USA): La France était à la croisée des chemins, et nous considérons que cette décision engage le pays dans la voie de la liberté de croyance et de la liberté de religion. C'est donc une victoire pour la scientologie et aussi pour toutes les sectes minoritaires.

[Nota : dans "Scientologie-Dianétique, Une Secte Armée pour la guerre" que vous pouvez télécharger sur ma page, j'ai souligné l'effet et les tendances fédératrices de la scientologie. Adeptes des autres sectes, n'ayez aucune illusion: la scvientologie sait parfaitement qu'elle dominerait tôt ou tard le public de celles-ci... Ses intentions sont on ne peut plus simples: conquérir la planète et l'univers.]

(TF1): Une victoire pourtant toute fragile et provisoire: la Cour de Cassation a été saisie et pourrait annuler la décision de la Cour d'Appel de Lyon.

... Il s'agit du caractère religieux d'une organisation : la décision de la Cour d'Appel de Lyon d'octroyer à l'église de scientologie le statut de religion est au coeur d'une polémique.  Saluée comme une victoire par la $cientologie, cette décision  suscite de vives réactions. dans le monde judiciaire, le Parquet de Lyon s'est dailleurs pourvu en Cassation  dans cette affaire. Décision également critiquée par les principales religions qui considèrent toujours la scientologie comme une secte.
A ce sujet, Jeanine Tavernier, présidente de l'Union Nationale des associations de défenses de la Famille et de l'Individu, sera l'invitée de Rémi Roche dans les quatre vérités à 7h50.


Les QUATRE VERITES, TF1:

(animateur) Vous êtes présidente de l'UNADFI, c'est à dire de l'union nationale de défense de la Famille et de l'Individu, bonjour.

(Jeanine Tavernier) : Bonjour. [Notez que Jeanine TAVERNIER a  reçu récemment  la Légion d'Honneur, ce qui n'est pas une mince décoration]
 
(Remi Roche) Depuis des années, vous luttez contre l'influence des sectes en France, contre leurs pratiques, leurs manipulations, et l'une des plus importantes en France selon un rapport Parlementaire publié en 1996, la scientologie, affiche sa satisfaction après l'arrêt rendu par la Cour d'Appel de Lyon, en gros, les peines ont été réduites, mais surtout, la Cour d'Appel semble légitimer un statut de religion que la scientologie revendique depuis des années. Alors, le Parquet va se pourvoir en Cassation; vous, Jeanine Tavernier, dans cette décision, qu'est-ce qui vous choque le plus?

(Jeanine Tavernier): ... que la Cour d'Appel se permette de porter un tel jugement et de dire éventuellement  que cette association que nous considérons comme une secte soit considérée comme une église, ça, c'est quand-même un dérapage.

(Rémi Roche): Quelle est la nuance, pour vous, en tant que responsable de cette association, donc, très spécialisée sur ce créneau, quelle est la nuance que vous faites exactement?

(Jeaninne Tavernier): Oui, justement, nous ne luttons pas contre les croyances ou les philosophies; donc, les associations peuvent se réunir et croire ce qu'elles veulent, ce n'est pas du tout notre combat, mais nous disons qu'un groupe est une secte quand il y a à l'intérieur une manipulation mentale qui entraîne la destruction  de l'individu, la destruction de la famille, et à la limite, destruction de la société, on l'a vu avec le Temple Solaire.
Dans ce groupe, qu'on appelle secte alors, il y a une atteinte à la liberté de l'individu et à sa dignité; et quand il y a une triple escroquerie, une escroquerie morale, une escroquerie financière, une escroquerie intellectuelle, et au sein de la Scientologie, il y a vraiment ces escroqueries.

(Rémi Roche): Alors justement, quelles sont les pratiques particulières de la scientologie, on se souvient qu'au départ de l'affaire de Lyon, il y a eu un jeune adepte qui s'est suicidé, et donc, le responsable de la scientologie de Lyon a été poursuivi pour homicide involontaire, autrement dit, il l'aurait poussé à cette situation de désespoir, il l'aurait conduit au suicide?

(Jeanine Tavernier): oui, et c'est quand-même extraordinaire, ce jugement est quand-même une grande première, parce que enfin, un Tribunal d'Appel condamne quelqu'un pour homicide involontaire, tout simplement parce que cette personne n'est pas condamnée en tant que Jean-Jacques M, mais en tant que responsable scientologue, qui à cause des pratiques des manipulations mentales, du fait qu'il a employé ces pratiques qui ont conduit un adepte à se suicider, donc, c'est pour cela qu'il est condamné.

(suite des émissions sous peu - 2/8/97)
 
 

***: ce n'est pas tout à fait exact, car les scientologues s'étaient eux-mêmes déclarés une religion à propos d'un paragraphe déformé du jugement d'Hubbard en 1980 - il avait été condamné in abstentia à 4 ans de prison ferme; mais le jugement à l'époque ne prétait guère à confusion comme le jugement lyonnais; il disait "même en considérant la scientologie comme une religion..." qui est devenu aux USA, une fois revu et corrigé par la secte: "la scientologie reconnue comme religion..."

back

Retour index général