Sectes, scientologie, les 3 papes, le "professeur" Urbano Alfonso président de conseils oecuméniques, - [devenu le "professeur 'Alonso Galan' en 2002] -- et le faux en écriture publique avec publicité mensongère

texte français original juste en dessous de l'anglais

Jacques TROUSLARD
Evêché de Soissons (Bishopric of Soissons, France)

[Jacques Trouslard is a 76 years old general Vicar working since 1982 in anti-cultic area; he's a distinguished scholar having published many texts or books in that area].

Soissons, 20 janvier 1998

The new Scientology imposture: publication of the booklet
"Restoring and safeguarding the religious Freedom"



SCIENTOLOGY has recently published an expensive booklet titled "Restoring and safeguarding the religious Freedom" that it distributes when people are leaving conferences on the "cults", and which has been sent to every diocesan delegates of the national group "Pastoral, cults and new beliefs" (Pastorale, sectes et nouvelles croyances). Scientology called the group instead of the correct wording : "Pastoral commission and New Beliefs".

The first part of that brochure is signed up by a certain "Professor Urbano Alfonso", who "wishes to the Church of Scientology, as well as to religious organizations and to organizations dealing into the defense of human rights having helped to the publication of this booklet, to succeed into their aim of religious freedom preservation and resolution of the religious discrimination cases." A note from the redactors precizes that "The Professor Urbano Alfonso was the 'president of the Oecumenical Council' managed by the Vatican and worked with the Popes Jean XXIII as well as with the Pope Paul VI in various Councils" [sic].

A duplicated letter, sent from the "Church of Scientology", (European Human Rights § Public Affairs Office), signed by Martin Weightmann on nov 20th 1997, director of the Office of Human Rights, says that this publication is not aimed at intellectual people, but rather to "the average man, who can't know much about the religious rights".

The "average man", that Scientology seems to disdain, does not appreciate at all this imposture, as he knows that the Pope himself is the President of the Oecumenical Council, he knows also that the Vatican II council has been in Roma from 1962 to 1965, while the last one before was from the 8th of december 1868 to the july 18th 1869. Besides being ridicule, it's also totally wrong to assert that the professor Urbano Alfonso has been presiding the Council Vatican II and worked with the Popes Jean XXIII and Paul VI "during various Councils".


The Vatican, through the "Pontifical Council for Dialogues between Religions" has immediately denied this lying allegation.
The Rector of the Gregorian Pontifical University, after having searched through the University archives, "did not find any information about the so-said individual " [Urbano Alfonso]


Jacques TROUSLARD


en français


Jacques TROUSLARD
Evêché de Soissons
[adresse ôtée]

Soissons, 20 janvier 1998

La nouvelle imposture de la Scientologie: Publication de la brochure

"RESTAURATION et SAUVEGARDE de la LIBERTE DE RELIGION"


La SCIENTOLOGIE vient de publier récemment un fascicule luxueux, intitulé "Restauration et Sauvegarde de la LIBERTE DE RELIGION", qu'elle distribue à la sortie des conférences sur les "sectes", et qu'elle a adressé à tous les délégués diocésains du groupe national "Pastorale, sectes et nouvelles croyances", qu'elle prend soin d'appeler "Commission pastorale et nouvelles croyances".

L'Avant-propos de ce fascicule est signé par un certain "Professeur Urbano Alfonso", qui "souhaite à l'Eglise de Scientologie, ainsi qu'aux organisations religieuses et aux organisations de défense des droits de l'homme qui ont aidé à la publication de cette brochure, de réussir dans leur travail de préservation de la liberté de religion et de résolution des cas de discrimination religieuse". Une note de la rédaction précise que le Professeur Urbano Alfonso "fût président du Concile OEcuménique dirigé par le Vatican et travailla avec le Pape Jean XXIII ainsi qu'avec le Pape Paul VI lors de différents conciles". (sic)

Une lettre circulaire , émanant de la "Church of Scientology" (European Human Rights § Public Affairs Office), datée du 20 novembre 1997, signée par Martin WEIGHTMAN, directeur du bureau des droits de l'homme, précise que cette publication concerne, non pas les intellectuels, mais "l'homme de la rue, qui peut ne pas connaître grand-chose de ses droits religieux".

L'homme de la rue, que la Scientologie semble mépriser, n'apprécie pas du tout cette imposture, car il sait que seul le Pape est président d'un concile oecuménique, que le concile Vatican II s'est tenu à Rome de 1962 à 1965 et que le précédent concile Vatican I eut lieu du 8 décembre 1868 au 18 juillet 1869. A défaut d'être ridicule, il est donc totalement faux d'affirmer que le professeur Urbano Alfonso présida le Concile oecuménique Vatican II et travailla avec les Papes Jean XXIII et Paul VI "lors de différents conciles".

Le Vatican, par le "Conseil Pontifical pour le Dialogue entre les Religions" a immédiatement démenti cette affirmation mensongère.
Le Recteur de l'Université Pontificale Grégorienne, après avoir fait procéder à des recherches dans les archives de l'Université "n'a trouvé aucune information sur la personne en question".


Jacques TROUSLARD

CONTENU DE L'AVANT PROPOS de la brochure:

Avant-propos

Je suis très heureux de voir cette brochure sur la liberté de religion publiée et largement distribuée à grande échelle. C'est un outil de travail pour tous les membres de la société. Elle a deux buts principaux: le premier est d'éduquer, le second de protéger.

Les renseignements contenus dans cette brochure sont précieux pour chacun d'entre nous. Les droits de l'homme fondamentaux sont la pierre angulaire de toute société civilisée et la liberté de religion est certainement l'undes plus importants. Plus nous serons conscients de ces principes, plus nous les appliquerons à notre vie de tous les jours, et plus nous progresserons vers un monde meilleur.

Mes années d'expérience en tant que directeur oecuménique pour trois papes différents m'ont permis de voir que la tolérance, la compréhension et le dialogue entre toutes les religions, qu'elles soient vieilles ou nouvelles, petites ou grandes, sont essentiels si nous voulons une société où règnent la paix et la liberté.

Je souhaite à l'Eglise de Scientologie ainsi qu'aux organisations religieuses et aux organisations de défense des droits de l'homme qui ont aidé à la publication de cette brochure, de réussir dans leur travail de préservation de la liberté de religion et de résolution des cas de discrimination religieuse.

Professeur Urbano Alfonso

Le professeur Urbano Alfonso est docteur en philosophie et en théologie magna cum laude [haute distinction] de l'université grégorienne de Rome. Il fut président du Concile Oecuménique dirigé par le Vatican et travailla avec Jean XXIII ainsi qu'avec le Pape Paul VI lors de différents conciles.
Dans une nouvelle brochure en 2002, ce ""professeur Urbano Alfonso" a été renommé "Professeur Alonso Galan", et les escrocs scientologues ont ajouté remplacé les mensonges en bleu par ceux-ci:

"Le Professeur Alonso [on note qu'il n'est plus qu'un prénom] est docteur en philosophie et en théologie (cum laude) [on n'est plus à magna um laude?? bizarre]. Il est diplômé de l'Université Grégorienne et de la Faculté Pontificale Saint Bonaventure de Rome. Il a présidé plusieurs congrès oecuméniques organisés par le Vatican, au cours desquels il a travaillé avec les Papes Jean XXIII et Paul VI."

Voici le contenu 2002 des mensonges made in OSA France/ OSA EU/ OSA WW.

Il y a quatre ans, lorsque j'ai écrit cet avant-propos pour une brochure sur la liberté et la tolérance religieuses, je ne me doutais pas à quel point il était approprié. Il est encore plus pertinent aujourd'hui.

Diffuser le message de la tolérance suffit à faire comprendre son importance.Les informations contenues dans cette brochure ont une valeur inestimable pour chacun de nous.

Les droits fondamentaux sont la pierre angulaire de n'importe quelle société civilisée et la liberté de religion est sans aucun doute l'un des plus importants. Chacun doit être libre de croire selon son choix, et cela entraîne la responsabilité d'accorder aux autres leur propre liberté religieuse.

Le monde ne deviendra meilleur que si nous prenons bien conscience de ce point et si nous appliquons ces principes dans nos vies quotidiennes. Moins ceux-ci seront appliqués, plus nous souffrirons de la violence.

Au cours de mes années de travail en tant que coordinateur oecuménique pour trois papes différents, j'ai pu observer que la tolérance, la compréhension et le dialogue entre les religions - anciennes et nouvelles, petites et grandes - sont des ingrédients essentiels à la création d'une société libre et en paix. Il est du devoir des gouvernements d'appliquer et de faire respecter cette tolérance.

Je souhaite à l'église de scientologie et aux organisations religieuses et des droits de l'homme qui ont permis la publication de cette broochure de réussir dans leurs actions pour renforcer la liberté et la tolérance religieuse dans le monde.

Professeur Alonso Galan

Nota: la brochure est accompagnée d'une lettre date du 2 mai 2002 par Jean-Louis Gagnot, Chargé des Droits de l'Homme, chez Ethique et Liberté, 7 rue Jules César 75012 Paris, tél 01 44 74 61 68

Retour index général textes apologistes

back

Retour index général