LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

TRAVOLTA VEND SA SOUPE SCIENTO AU CONGRES AMERICAIN


 

Titre original: "IN CONGRESS, TRAVOLTA LOBBIES FOR SCIENTOLOGY"
St. Petersburg Times
26 juin 1998 -par DAVID DAHL

WASHINGTON - Missionné par la scientologie, l'acteur John Travolta s'est installé cette semaine dans les couloirs du Congrès pour pousser les législateurs à passer une résolution de loi destinée à faire constater que l'Allemagne userait de discrimination religieuse vis à vis de la secte controversée.
Durant ses deux jours de visite, Travolta a rencontré une soixantaine de membres du Congrès, posé pour des photos avec les législateurs et leurs assistants et signé des autographes à ceux qui faisaient la queue pour le voir.

"Je ne crois pas qu'il emporte grand chose comme votes," a dit le député Ileana Ros-Lethinen de Miami, "mais il fait plaisir à voir."

La scientologie remonte au créneau plusieurs mois après que le Congrès ait rejeté une tentative précedente par une écrasante majorité.

La nouvelle résolution, entraînée par le Rep. Matt Salmon d'Arizona, repose sur plusieurs rapports d'activité passés  du Ministère des Relations Etrangères, qui disaient que l'Allemagne faisait de le discrimination envers la scientologie et d'autres minorités religieuses. Ces rapports sans incidence demandaient au Président "de faire connaître l'inquiétude des USA" vis à vis de cette discrimination religieuse allemande.

David H. Miller, lobbyist scientologue affilié au RTC (centre de technologie religieuse piloté par la scientologie) indique que des législateurs du Congrès et du Sénat lui ont dit être d'accord pour tenir des séances publiques sur ces plaintes. C'est une importante étape pour pouvoir faire passer une législation.

Néanmoins, Salmon reconnaît qu'il faudra jouer serré en raison deu vote antérieur par 308 voix contre 101 obtenu lors de la version antérieure en Novembre: les législateurs ne tiennent pas à offenser l'Allemagne qui est un allié.

Demeure aussi l'historique fort controversé de la scientologie, dont le plus récent développement est l'enquète criminelle en cours à Clearwater lors de la mort inexpliquée de la scientologue Lisa Mc Pherson.

Lors d'une conférence, Travolta et les législateurs l'accompagnant arguaient du fait qu'une religion ne devrait pas souffrir des actions individuelles d'un de ses membres. [je fais observer qu'il ne s'agit pas dans ce cas d'une action isolée ni individuelle, car la scientologie agit 'comme un seul homme'  lors des actions techniques ; par ailleurs, elle fait tout ce qu'elle peut pour empècher que la réalité des actions en question soit découverte et ne livre pas ses criminels à la justice: au contraire, elle leur demande parfois même de se suicider, ndt].

"Je connais un catholique qui a braqué une banque, et un baptiste qui a demandé le divorce", dit travolta.

Salmon opine.

"Des graves accusations ont été portées envers des officiels de bien des églises," a dit le représentant du Congrès, ajoutant "si cela a eu lieu en Floride et s'il s'agissait de membres de la scientologie ayant agi, ils devraient être poursuivis, et la justice rendue."

Lors d'une déclaration, l'Ambassade d'Allemagne a indiqué que son gouvernement considérait l'organisation scientologique comme une entreprise commerciale prenant avantage sur des individus affaiblis, et qu'elle détestait par ailleurs toute critique."

Le gouvernement allemand a placé l'organisation sous surveillance depuis l'an dernier afin de déterminer, selon le Ministre de l'Intérieur, "si l'organisation n'était qu'un groupe désagréable, ou s'il s'agissait d'une organisation criminelle dotée de buts anti-constitutionnels".

Autre lobbying de Travolta :

back

Retour index général

Retour index