LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

QUELQUES REFLEXIONS de plus A PROPOS DU "TEST OCA"


1/ Excusez la qualité de l'image... il a fallu refaire l'ensemble avant de le scanner.

2/ Sur la droite du test, il y a une ligne Q.I. (quotient intellectuel) tout à fait truquée; elle commence à zéro, mais, dans le test de Q.I. scientologique, il n'y a pas de note inférieure à 75: même en ne répondant à aucune question, on a 75 de QI sur le test.

3/ Toujours à propos du Q.I., la note la plus élevée notée est de 200. Or, les deux versions du test comprennent 80 questions, valant 1 point, à rajouter aux 75 minimum de départ... donc, le niveau le plus élevé de ce test est de 80 + 75 = 155, et non 200 ou plus comme le laisserait croire le graphique.

4/ Le Q.I. théorique moyen est de 100 (bien que, comme le souligne le chapitre "Entrez, entrez, entrez" du livre "Une secte armée pour la guerre", le test n'ait pas été... étalonné par test); donc, le 100 du Q.I. devrait correspondre à 0 sur la ligne médiane! Or, Hubbard place ce 100 de Q.I. au niveau + 35... tandis que le QI strictement minimal de 75, - voir #1; est placé sur la ligne 0 médiane. Trucages, trucages, trucages!

-
Voir le texte de la critique en anglais

Quant au test d'Oxford, en voici quelques critiques.

(Extrait d'une des versions de "La Secte, Secte Armée pour la guerre") Editions Alban


Ce test comporte 10 lignes de chacune 200 points - il va de moins cent à plus cent. Mais ce que vous ne voyez pas, c'est le trafic auquel se livre l'ordinateur en calculant votre graphique. Ce trafic est ignoré des testeurs scientologues.
Voici quelques aperçus :


(passage technique que je conseille de sauter jusqu'à sa conclusion, sauf pour les intéressés)
Question n° 1: (" Faites-vous des remarques ou portez-vous des accusations sans réfléchir que vous regrettez ensuite? "). La réponse oui donne 2 points, la réponse plus ou moins donne 4 points, la réponse non en donne 6. Ces points seront comptabilisés dans le total d'une des 10 lignes du test. Les 20 questions correspondant à cette ligne (pour cette question, c'est 'stable/instable') sont réparties à divers endroits du questionnaire.
En totalisant les points obtenus pour les 20 questions de chaque ligne, on obtient un chiffre d'écart maxi-mini; pour cet exemple-ci, un écart possible de 60 points qu'il faut alors retraduire pour placer le niveau final de cette aptitude.
Les barèmes sont différents pour chaque ligne - certaines n'ont que 50 points d'amplitude (d'écart), d'autres 71. Ces points sont convertis au moyen d'une grille pour savoir le résultat de chaque ligne. Désolé des chiffres, je n'ai pas de moyen d'être vérifiable autrement qu'en les utilisant.
Prenons la ligne A, stable/instable. La machine connaît le tarif: on peut avoir entre 50 mini et 110 maxi (60 graduations entre le mini et le maxi); à zéro, on a la ligne " instable " à moins 100. A 1 graduation , même tarif. A 2,(ou 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9) vous marquez toujours le bas de la page, le moins 100, bien que 15 % de vos réponses soient positives, le test ne vous a crédité d'aucun point positif. Votre test devrait indiquer environ moins 70, mais il indique toujours moins 100.
A 19 sur 60, vous êtes toujours très très bas, car cela correspond à moins 90 sur cette ligne-là: pourtant, vous avez près de 25 % de réponses positives, mais ça n'a pas monté de 25 pour cent sur la ligne correspondante, car sinon votre position serait à moins 50 au lieu de moins 90. Avant d'atteindre la ligne centrale, il vous aura fallu 60 % de " bonnes " réponses, et non pas 50 %, comme on pourrait le supposer. Il faut beaucoup plus de bonnes réponses sur cette ligne pour parvenir à être noté " moyen ".
Dans la ligne B, c'est pire : il faut 77% de bon pour arriver à la moyenne, au zéro, ni négatif, ni positif.
La ligne C, il faut 65% de bon pour parvenir au zéro; il ne reste que 35 % de réponses au-dessus.
La ligne D : 50 %. Tiens, les lignes D, E, F, sont souvent, dès le premier test, au-dessus de la moyenne; l'ordinateur de correction le sait. Ce sont justement ces lignes où le trucage est inverse des autres, nous verrons pourquoi.
Ligne E et F : curieux, cette fois il suffit de 33 et 26 % de bonnes réponses, et non pas 50 %, pour vous amener au-dessus de la ligne médiane.
Par contre, il faut 74% de bons scores en G, 80 % en H, 65 % en I, et 72 % en J, avant de passer dans la partie positive.
Conclusion: le score moyen pour arriver au zéro du milieu, c'est 60 % de bonnes réponses, et non pas 50 %; ce qui ne serait pas encore bien fameux, puisque à ce taux-là, vous n'auriez toujours pas atteint la zone vraiment positive, au-dessus des zônes hachurées de la feuille de correction. Comme l'explique ce qui précède, le test vous montre essentiellement des déséquilibres entre le bon (actif, efficace), et le mauvais (presque tout le reste). Ce n'est donc pas une surprise si la plupart de ceux qu'on teste pour la première fois ont droit à des tests ressemblant à ma première description - seulement 3 lignes au-dessus de la moyenne, le reste en-dessous.


Le " test au hasard "
Plus comique : Hubbard a dessiné ce genre de résultats dans le manuel des évaluateurs de test: ces trois points plus ou moins en haut avec les sept autres en bas, il appelle ça 'le test au hasard', prétendant que la personne aurait répondu 'au hasard', qu'elle est irresponsable et vit en dehors de la réalité. Par contre, on ne peut dire qu'il ait conçu ses grilles de correction de tests au hasard!
Voilà donc une preuve de test trafiqué montrant ce que l'on sait déjà en sciento: tous ceux qui n'ont pas reçu les " services " sont mauvais, pas bien malins, ils ont toutes sortes d'ennuis; la secte pense par contre que vous avez de l'argent, même si vous n'avez pas un traître sou, elle croit que vous pouvez en obtenir, par des tas de moyens, comme des prêts de famille, de banque, en vendant votre guitare, votre collection de papillons, que sais-je?
Mieux vaut que vous puissiez vous débrouiller pour vider très vite une partie de vos économies, en tout cas.
Sinon, l'interprète des tests vous l'a bien expliqué: vos défauts n'iront qu'en s'aggravant; un jour il sera peut-être trop tard!


Le petit mot symbolique

Voici le dessin que les scientologues mettent sur leurs sites pour vous attirer à prendre des tests... on constate la grimace qu'ils s'attendent à voir apparaître sur votre visage!


retour

back

Retour index général