en anglais sur: http://www.zdnet.com/pccomp/stories/all/0,6605,2431702,00.html

LES GRANDES GUEULES


par Jamais Cascio
Mars 2000

Une armée d'avocats ne pourra faire taire vos clients insatisfaits.

Foncer avec son armée d'avocats constitue souvent la réflexe de sociétés confrontées à des critiques sur la Toile. Dans de rares cas, les tribunaux font le jeu des sociétés - en utilisant le nouvel instrument légal du "Digital Millenium Copyright Act" - les règles sur les droits d'auteur sur Internet, qui exigent qu'un fournisseurs d'accès ôte des matériaux accusés de violations de copyrights. Mais il arrive plus souvent qu'on ne le suppose que ces mêmes tribunaux décident en faveur de l'internaute... Des entités aussi diverses que Playboy ou l'église de scientologie découvrent à leur grand dam que les lois sur les droits d'auteur n'empècheront pas les gens de parler d'elles.

C'est peut-être la réaction publique qui cause le plus d'ennuis: sur l'Internet, rien ne disparaît véritablement, et il est délicat de se débarrasser d'une mauvaise réputation. Dans bien des cas, s'adresser aux tribunaux pour trancher créera bien plus de réclame inattendue au site "fautif" que s'il n'avait pas été visé. Une avocate de sociétés (ayant préféré l'anonymat) a conseillé d'éviter les tribunaux, autant que faire se pouvait.

"Aucune société sensée ne va fondre juridiquement sur un site du genre "la_société_xyz_fait_suer.com" avec l'arme lourde de la juridiction ou de la menace, dit-elle. La raison essentielle tient en deux mots: si la société n'est pas satisfaite, elle va se retrouver encore bien plus au centre des regards que le site ne lui en avait attiré. Si vous envoyez au webmaster du site une simple lettre d'avertissement légal, vous la retrouvez le lendemain postée à la Une du site - c'est une forme de trophée - et vous voilà transformé en bourreau de la liberté de parole: non merci, vraiment."

[snip]

Si vous dirigez une affaire ces temps-ci, vous pouvez être certain d'en entendre parler sur Internet. C'est à vous de choisir la façon de règler ce problème: vous pouvez satisfaire votre client - ou le contraire. Quelle image de vous préfereriez-vous communiquer ?


Copyright © 2000 ZD Inc. All rights reserved. ZDNet and the ZDNet logo
are trademarks of ZD Inc.


retour sous-index