LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Les scientologues cherchent à obtenir un statut religieux à partir d'une loi européenne

The Telegraph (England), July 30, 2000
http://www.telegraph.co.uk/et?ac=000647321007942&rtmo=V6MS6VkK&atmo=99999999&pg=/et/00/7/30/ncult30.html

Du Telegraph (Angleterre)
Le 30 juillet 2000



L'EGLISE de Scientologie, décrite par un juge comme "corrompue, sinistre et dangeureuse", a l'intention de se servir des règles sur la religion et la croyance adoptées par la Convention Européenne des Droits de l'Homme afin d'obtenir une reconnaissance en Angleterre et pouvoir pratiquer des mariages officiels.

On lui permet d'accomplir des mariages en Afrique du Sud et elle est reconnue comme une religion en Suède. Désormais ses chefs en Angleterre déclarent qu'il s'agit "juste d'une question de temps" avant qu'ils n'obtiennent la même reconnaissance ici. Liberty, un groupe de Droits Civils, disent également que l'église est un "cas viable" en ce qui concerne la loi sur les Droits de l'Homme, laquelle prendra effet le 2 octobre.

Mona Arshi, directeur juridique de Liberty, disait: "Nous pensons qu'il y aura un certain nombre de luttes de la part de groupes religieux sur la base des articles 9, 12 et 14 du Décret sur les Droits de l'Homme. Je dirais qu'ils [les scientologues] ont des "arguments". Les scientologues mettent beaucoup d'espoir dans les articles contre la discrimination contenus dans ce décret qui, disent-ils, sont en leur faveur.

Ils sont aussi encouragés par un projet du Home Office lancé par l'Université de Derby, qui s'occupera de discrimination religieuse. Le rapport intermédiaire, qui étudie les effets du Décret sur les Droits de l'Homme sur la religion, sera achevé en septembre. Cependant, les critiques de l'église disent que ce serait "effarant" si l'organisation arrivait à bénéficier d'une extention des Droits de l'Homme.

Ian Haworth du Centre d'Information sur les Sectes, qui conseille les gens qui ont eu des difficultés à quitter une secte, disait: "Nous serions très génés qu'une organisation comme la Scientologie, décrite en 1984 par le Juge Latey comme 'corrompue, sinistre et dangeureuse' reçoive une considération spéciale en matière de droits de l'homme."

"Bien des inquiétudes qui ont été exprimées au sujet de groupes similaires à celui-ci, vont au-delà du fait d'ôter certains droits de l'homme aux membres de ces groupes. Les Organisations des Droits de l'Homme doivent être très attentives à ne pas donner des droits aux organisations qui pourraient ensuite les refuser à leurs propres membres."

L'an passé, la demande de l'église pour l'obtention du statut d'association charitable destiné à "promouvoir la religion", a été rejetée par la Commission Anglaise Charity, qui a estimé qu'elle ne fonctionnait pas dans le but d'un "bénéfice public". Mais Graeme Wilson, le Directeur des Affaires Publiques de l'Eglise de Scientologie, a expliqué que cette reconnaissance arrive maintenant de "partout dans le monde".

Il a déclaré: "Le gouvernement en Angleterre s'est engagé lui-même à une politique de non-discrimination en matière de religion et de droits de l'homme. Nous pensons que le décret sur les Droits de l'Homme rendra bien plus difficile la discrimination religieuse. Nous sommes une religion. C'est une question de reconnaissance officielle". C'est donc "evidemment simple" ensuite, d'obtenir le droit de marier des gens.


En Angleterre et au Pays de Galles, les membres de religions différentes de l'Eglise d'Angleterre doivent être unis dans des bâtiments qui ont été acceptés comme religieux et permettant le mariage. Cependant, la religion Juive et la Société des Amis n'ont pas enregistré leurs bâtiments. Des groupes tels que l'eglise de Scientologie ne sont pas reconnus comme des religions et doivent donc pratiquer en premier lieu le mariage civil avant celui de l'église.

Mr Wilson a qualifié l'interprètation d'une religion donnée par la Commission Charity, d'après la définition de Lord Denning, "révérence ou vénération de Dieu en tant qu'être suprême" comme étant étroite et dépassée. Il a dit: "Nous espérons que cette définition étroite pourra être modifiée au regard du Décret sur les Droits de l'Homme. Nous sommes désormais reconnus comme religion en Suède. Nous espérons qu'il en sera de même ici."

La Scientologie est apparue tout d'abord en Angleterre au début des années 50 et la secte y a depuis ouvert 8 églises. Ses croyances sont basées sur les écrits de L. Ron Hubbard, qui prétend que les humains sont réincarnés et que chaque personne a en elle un esprit qui essaie de la guider. Les attitudes envers l'église sont sensiblement différentes pour chaque pays d'Europe.

En France, le gouvernement a récemment décrit la Scientologie comme une organisation dangeureuse qui "menace l'ordre public" et la "dignité de la personne" et a demandé sa dissolution. L'an passé un de ses dirrigeants est allé en prison pour escroquerie. En Allemagne, où l'on considère la Scientologie comme une affaire commerciale, il est interdit aux hauts fonctionnaires et aux membres de partis politiques de faire partie de l'église. La Cour Européenne des Droits de l'Homme a estimé que ceci n'était pas conforme à la Constitution.

Aux US, où la Scientologie est reconnue comme une religion, il y a des membres célèbres tels que Tom Cruise, Nicole Kidman, Lisa-Marie Presley et John Travolta, qui lui ont versé des millions de dollars. On a accusé Travolta de faire l'apologie de l'église dans son film Battlefield Earth.

retour index textes généraux

back

Retour index général

Retour index