Les Porte-Parole scientologues sont entrainés à mentir et manipuler la Presse. Voici comment  

Original anglais paru sur:

http://www.xs4all.nl/~johanw/CoS/reporter-trs.txt

B O A R D T E C H N I C A L B U L L E T I N

DU 10 DECEMBRE 1969
REPUBLIE en BTB 21 JUNE 1975
ANNULE le
HCO Bulletin du 10 DECEMBRE 1969
MEME TITRE

COURS D'OFFICIER DE RELATIONS PUBLIQUES
N'est pas destiné à être distribué

CONFIDENTIEL

Les TRAININGS pour [répondre] aux REPORTERS

Lexique 'scientologais' utile pour ce texte :

SP = suppressif = critiquant ou attaquant la scientologie
PRO: Porte-parole de la scientologie ("officier de relations publiques")
TRs: exercices divers, en particulier pour la communication
Bouton: ce qui fait "réagir" quelqu'un
Casquette: entrainement à une fonction; exercer cette fonction
Flux: ici, ce qui passe d'une personne à une autre
Enthéta: opposé à la scientologie

1. Répondre à des questions 'non chargées'

But: Entraîner un PRO [officier de relations publiques] à répondre à ce genre de question en confiance et avec simplicité, comme le demandent souvent les reporters. Par exemple, "Qu'est-ce que la scientologie? C'est quoi, Clair, OT? Comment marche un électromètre?

Méthode: Le PRO et le "reporter" sont assis face à face autour d'une table. Le "reporter" pose des questions auxquelles le PRO doit répondre, sans retard de communication, et de façon à communiquer convenablement avec le reporter. L'exercice est guidé comme dans les TRs [TRs=Trainings, les exercices courants en scientologie]

L'exercice est réussi lorsque le PRO se sent confiant pour répondre aux questions de base portant sur la scientologie.

2. Pas de Réponse

But: entraîner un PRO à donner une "non-réponse" à des questions auxquelles il ne désire pas répondre directement.

Méthode: Pour commencer, le reporter lit les questions posées à LRH par Victor Chapple, reporter du Sun, et le PRO lit les réponses de LRH. C'est seulement destiné à l'habituer à l'idée de "non-réponse".

Puis, en se servant de diverses questions, le PRO rend des "non-réponses". le truc consiste à avoir l'air de répondre à la question en déclarant des choses générales, en termes simples, afin que le reporter ne se rende pas compte qu'on n'a pas répondu à sa question.

Le PRO devrait être tout à fait cause sur la communication et l'achever avec certitude, si bien que le reporter le comprenne et passe à la question suivante.

3. Les faits non-sequitur / [sans suite logique]

But: rendre un PRO capable de faire passer son "message" et de le faire coller avec un évènement actuel. C'est aussi une préparation pour le jour où l'on demande au PRO de commenter des actualités/évènements.

Méthode: Une personne a un journal et en lit un titre (ou peut-être, une ou deux lignes de l'article, si c'est nécessaire pour que le PRO comprenne). On demande au PRO de commenter ce qu'il voudrait en tirer. Partant de ça, le PRO devrait faire un bref commentaire pour faire passer son message.

L'exercice est réussi lorsque le PRO peut faire coller un message à n'importe quel évènement, en douceur et de manière réaliste.

4. Manier un journaliste de TV Suppressif

But: entraîner un PRO à faire passer son message en dépit de la personne qui fait l'interview, dans le court délai imparti en télévision. C'est ainsi que des millions de gens sauront ce que défend le scientologue et ce qu'elle n'aime pas.

Méthode: Le PRO et celui qui l'interviewe sont face à face; le 'journaliste' pose des questions. Sous diverses formes, le PRO relie son message à autant de réponses que possible. Si la personne qui fait l'interview est SP, il faut l'introvertir comme l'explique le cours (casquette) du poste, puis le PRO dit ce qu'il a à dire. L'interview est réussi lorsque le PRO a fait passer son message à sa satisfaction.

5. Maniement d'un SP

a) En le submergeant

But: Entraîner un PRO à établir une présence éthique face à un reporter SP, si l'occaision se présente, au moyen de méthodes comme crier, taper sur la table, pointer le doigt vers lui, jurer. Le faire de façon tout à fait causative jusqu'à ce que le pauvre reporter soit effondré.

Méthode: Le reporter et le PRO sont assis face à face et le reporter pose des questions suppressives. Le PRO le submerge sans jugement en répondant à la question SP jusqu'à ce qu'il sache le faire avec réalité, en étant cause, et que le reporter soit vraiment submergé. Le TR 1 [un exercice de communication-intention scientologue, ndt] entre dans cet exercice - il ne sert à rien de discuter si ça n'atteint pas le reporter.

b) En étant hostile de façon cachée

But: entraîner le PRO à manier un reporter SP par les mots, sans user de force comme on le fait en (a). On se sert des mots comme d'épées, on les plonge dans le reporter, afin qu'il s'introvertisse et laisse tomber la question.

Méthode: Le PRO et le reporter sont assis et le reporter pose des questions SP.

Le PRO observe ce qui pourrait servir de bouton [point qui fait réagir, ndt] en rapport avec la question posée et le lance avec un bon TR1 afin que ça percute. Si le reporter est introverti, le PRO a réussi. Si le reporter persiste avec la même question le PRO ne devrait pas se resservir du même bouton, puisqu'il n'a manifestement pas marché. Il devrait en trouver un autre. Si le PRO ne peut imaginer une réponse factice, le reporter devrait seulement dire: "Raté, tu ne m'as pas manié, commence", ou quelque chose du même genre, mais ne devrait pas donner de tuyau au PRO. Lorsque la confusion aura disparu, le PRO sera capable de manier et aura un gros gain.

L'exercice est achevé lorsque le PRO peut provoquer l'effondrement au moyen d'une remarque, question ou déclaration factice.

c) En gagnant du temps

But: entraîner un PRO à continuer à faire face et à rester de bonne composition lorsqu'un reporter lui annonce une nouvelle SP sensationnelle dont il n'avait pas connaissance.

Méthode: Le reporter demande son avis au PRO à propos d'une situation enthéta dans laquelle un scientologue est impliqué.

Le PRO maintient sa présence éthique et duplique l'angle agressif du reporter à sa satisfaction. Il demande alors du temps - des minutes ou des heures - ou ce qui s'avère nécessaire - pour vérifier les faits.

L'exercice est réussi lorsque le PRO sait qu'il ne sera pas pris au dépourvu par un reporter lui annonçant une situation qu'il ignore.

d) En maniant le reporter en face de soi (karaté verbal)

But: entraîner un PRO à manier le reporter qui lui fait face, en jugeant ce qui se passe dans le présent.


Méthode: Le PRO et le reporter sont face à face à une table. Le reporter lui pose diverses questions. Si c'est une vraie question, il peut y répondre, si possible en faisant passer son message dans la réponse. Si la question le met au point effet, il prend le flux et le renvoie encore plus vite vers le reporter. Il le fait grâce à une remarque, une question ou un commentaire factice, ou en le submergeant physiquement, selon l'action qui paraît la plus appropriée pour pouvoir établir sa présence éthique.

Il ne devrait jamais se laisser mettre au point effet, et ne devrait jamais tolérer ça, même un instant, mais imémdiatement contre-attaquer.

L'exercice est réussi lorsque le PRO n'utilise plus de mécanisme ou de méthode pour manier le reporter, mais qu'il est vraiment tout à fait présent, confiant et en train de manier.

Commentaire: Si l'étudiant a des difficultés sur ces exercices, deux choses peuvent ne pas coller: 1/ les TRs scientologues O à 4 ne sont pas en place, ou 2/ il a passé sur un exercice précédent alors qu'on n'a pas découvert ou aplani un de ses boutons.

Historique: Ces exercices ont été élaborés par le PRO pour le Monde Entier afin d'entraîner l'étudiant selon une échelle graduelle à manier n'importe quelle situation qu'un reporter pourrait poser. Ils sont fondés sur la HCO PL "Image Publique" qui explique: "Ne défendez jamais la scientologie, attaquez les mauvaises conditions et les mauvaises casquettes" [fonctions, en jargon scientologue].


Sheila Gaiman
PRO WW

D'après la casquette (cours de formation) de

David Gaiman
PR Chief WW

Republié sous forme de BTB par la
Mission Flag 1234 I/C
CPO Andrea Lewis

Pour le Conseil d'administration des églises de scientologie


BDCS:AL:DG:SG:al
Copyright (c) 1969, 1975 BOARDS OF DIRECTORS OF THE
by L. Ron Hubbard CHURCHES OF SCIENTOLOGY
ALL RIGHTS RESERVED

 

Retour sous index correspondant à ce type de texte: secrets

Retour page d'accueil