Qui est Roger Gonnet - Who is Roger Gonnet


 

J'ai réalisé au bout de quelques années qu'on ne trouvait pas de présentation de moi sur le site. Voilà donc un rapide portrait du Webmaster:

J'ai fété mes 61 ans en tant que témoin à charge contre la secte scientologue, le 22 février 2002, au Tribunal de Grande Instance de Paris.

J'ai exercé divers métiers, le dernier avant d'entrer scientologie étant celui de conseil d'entreprise. C'est à ce moment qu'un parent m'a parlé de la dianétique, et que j'ai acheté quelques mois plus tard le livre "Dianétique, Science moderne de la santé mentale". L'essai entrepris nous a paru concluant à l'époque, car nous n'avions pas affaire, ma femme et moi, à l'un de ces grands groupes fanatisés de la secte, mais à une ou deux personnes "techniciennes" à la fois - un peu comme une séance de psychanalyse.

Comme cela me paraissait intéressant d'apporter certains cours en entreprise, j'ai tenté de le faire, mais l'organisation centrale m'a interdit de présenter le cours autrement que "cours de l'église de scientologie" (actuellement, ils cachent plus ou moins leur appartenance alors qu'ils pratiquent ce que je tentais d'établir: s'infiltrer dans les affaires). Ca a calé aussitôt; du coup, nous avons décidé d'ouvrir une "franchise" de scientologie pour le grand public. Une franchise paie 10 % de son chiffre en licence à la secte, et verse environ 50 autres pour cents de ses revenus en cours et autres "services" ou "matériaux" - toujours à la secte. C'est le type même de franchising le plus rentable au monde pour le franchiser, qui, de niveau de franchising en niveau de franchising supérieur (comme pour la vente pyramidale), ramasse en fin de compte près de 70 % en bénéfices, et s'est de plus arrangé pour ne pas payer d'impôts dans quelques pays.

Cette "franchise" a grossi - en même temps que nos doutes quant à la validité des techniques scientologues, et que les buts annoncés en haut lieu. Et en même temps que les prix pratiqués: pour un [très mauvais] résultat comparable, ils avaient passé de 200000F/personne à quelques 3 millions de F ou plus. Ce qui démontrait le glissement des "buts nobles" alors apparents vers des buts grossièrement matérialistes et totalitaires.

En outre, les exigences devenaient tout à fait odieuses. Nous rebellant, nous sommes partis. Peu après, j'ai décidé de prendre le contrepied, tranquillement au début, puis plus à fond depuis que je suis "en retraite". J'ai commencé à protester sur le net en décembre 1996 et ouvert ce qui est devenu le plus gros site anti-scientologie francophone depuis, en mars 1997.

Mes interventions sur des forums internet sont nombreuses (en particulier sur alt.religion.scientology, l'un des plus gros forums mondiaux). Je discute régulièrement avec des journalistes ou des gens désirant quitter la secte, et j'essaie d'apporter mon aide aux diverses associations antisectaires qu'on trouve en France ou à l'étranger, ainsi qu'au gouvernement par l'intermédiaire de la MILS.

La secte a décidé de mon élimination depuis quelques temps: elle tente donc de me ruiner en me faisant faire de mauvais procès qu'elle se fiche de gagner ou de perdre, l'important étant d'engendrer des frais. J'ai donc déjà gagné une première manche, perdu une seconde manche et fait appel, et j'ai encore trois autres affaires à plaider. Pour commencer.


Mais pendant que la justice m'amnistie, le Procureur de la République réclama 312000 à la secte , qui fut finalement condamnée à 8000 plus les frais. Mais aux USA, c'est par millions de dollars qu'elle doit payer des dommages à ses victimes...

Cela doit fournir une échelle de comparaison entre mes éventuelles fautes et leurs crimes et délits.

Retour sous index correspondant à ce type de texte : NOUVEAUTES

Retour Webpage