LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

La secte scientologue n'est plus religieuse

Regards, septembre 1998.(emprunté au site de Mickael Tussier et Mathieu Cossu) pour commentaires.


Dans une mise au point adressée au Parisien Libéré du 10 septembre 1998, la secte rectifie une information erronée. Non, elle n'a jamais vu rejetée sa demande de reconnaissance comme association cultuelle par la direction des cultes du ministère de l'Intérieur, et pour cause : elle ne l'a jamais demandé !


[Mon commentaire: la secte m'a affirmé personnellement et à plusieurs reprises avoir demandé cette reconnaissance de ses activités selon la loi de 1905. Elle a en effet assuré le public - et moi personnellement, que le demande avait été faite, lors du procès retentissant au cours duquel Hubbard fut condamné pour ecroquerie et extorsion à quatre ans fermes. Peine non commutée: l'accusé n'a pas fait appel et s'est bien gardé de mettre les pieds en France.


La deuxième fois où la secte a garanti avoir non seulement demandé, mais de surcroît obtenu l'accord pour être placée dans les cultes - loi de 1905 - date de 1999. En effet, j'ai donné une conférence à l'INSA de Lyon voici quelques mois, au cours de laquelle 6 scientologues se sont présentés. Parmi eux, une dame a annoncé devant toute l'assistance que l'association lyonnaise était en Loi de 1905... depuis trois ans. Ce qui m'a permis de lui affirmer sans problème qu'elle mentait.]


Ainsi donc, la secte n'est qu'une simple association déclarée. Une question toutefois. Pourquoi diable, lorsqu'elle prétendait être une religion, la secte scientologue n'a-t-elle jamais demandé à bénéficier des avantages liés aux associations cultuelles? De deux choses l'une. Ou elle n'y a jamais pensé (c'est peu probable). Ou elle craignait de voir sa demande rejetée, sachant à l'avance que l'une des conditions à remplir pour être reconnue comme association cultuelle, c'est d'être administrée avec transparence. Les congrégations catholiques, protestantes et bouddhistes ont accepté ces normes de la loi républicaine, sans difficulté. La Scientologie, en s'y refusant, souligne très involontairement qu'elle n'est pas disposée à s'y plier. Pour quelle raison ?

A propos, quand donc a été tenue la dernière assemblée générale des militants de la Scientologie ? De quand date l'élection ou la réélection de ses dirigeants ? Quand ont-ils présenté leur rapport moral et financier devant leurs adhérents ? Ont-ils reçu quitus de leur gestion ?


[nota: c'est simple: les membres de la secte n'ont pas de pouvoir de vote dans l'association elle-même, hormis trois ou quatre dirigeants bien choisis et révocables -à qui l'on demande probablement de signer leur démission avant même d'accepter leur nomination qui est bidon, puisqu'ils sont désignés par la hiérarchie européenne ou américaine, selon les cas.


C'est ainsi que ma femme et moi avons été éjectés de nos "sièges" de président et secrétaire de l'association lyonnaise par les deux autres membres qui avaient été "maniés" par l'avocate Brigitte Bouvier, en toute illégalité et derrière notre dos, pour leur faire avaler que "nous n'étions plus en accord avec le Credo de l'église de scientologie" et que par conséquent, nous étions automatiquement inéligibles.

C'était totalement faux, nous étions encore "bons scientologues" à cette époque, mais la trahison de nos amis, ajoutée aux différentes vexations dont nous avions été l'objet au cours des mois précédents, nous a décidés à accepter cette mise à la porte. Quelques jours ou semaines plus tard, nous n'étions plus du tout de "bons scientologues": n'ayant plus à bosser 350 heures par mois nous laissait le temps de réfléchir à nos huit années de fanatisme et de lavage de cerveau. Quelques trois mois plus tard, les quelques 600000 F de réserves (valeur 99) avaient été pompés par l'imbécillité du grand management de la secte.


Ayant eu la chance d'avoir conservé une partie de notre esprit critique, d'avoir travaillé en partie hors de la pression des organisations centrales européennes ou américaines, il nous a été plus facile de comprendre où nous avions fourré les pieds, dès que le temps de réfléchir nous a été laissé... C'est pour cete raison que la scientologie entretient une surcharge de travail 7 jours sur 7 à tous ses staffs: ils ne pensent plus.


Et pour en revenir au sujet "religieux", je dois dire qu'à cette époque, l'aspect religieux de la secte était bien plus un sujet de moquerie entre nous, qu'un sujet de religiosité; les scientologues continuent d'ailleurs à éviter de parler scientologie et religion, préférant "dianétique" qui est moins chargé d'opprobre]



back

Retour index général

Retour index

Webring francophone de mise en garde contre les sectes 
Précédent
Suivant Aléatoire 5 suivants Liste
Statistiques