Procédons donc quant au Procédé de Purification ("purif") scientologue

Cet excellent article est paru dans New York Press, sous la plume de John DeSio, URL:
http://www.nypress.com/20/22/news&columns/feature.cfm sous le titre
THE RUNDOWN ON SCIENTOLOGY’S PURIFICATION RUNDOWN

 

Ce que les scientologues ne vous disent pas sur leur programme de désintoxication, (et ce qu'il vous coûte)

Par John DeSio

Nota du traducteur: observation: le nom du centre de profit scientologue essentiellement critiqué ici, "Downtown Medical" constitue une preuve de plus que la scientologie essaie de remplacer la Médecine par ses recettes anti-scientifiques et pseudo-spiritualistes - mais fort profitables.

"Je ne suis pas en train de convertir ces gens à la scientologie. Et je vais vous dire quelque chose: je suis scientologue depuis 20 ans. Et à Sacramento, j'ai amené plus de gens en scientologie que n'importe quel autre scientologue. Si vous voulez, je suis vraiment bon pour convertir les gens à la scientologie." Jim Woodworth est le directeur du Projet de désintoxication pour ceux qui ont travaillé dans les équipes de secours duu 11/9 à New York, et il se hérisse lorsqu'on suggère que son programme est une part de l'église de scientologie. Il insiste : son groupe est complètement laïque, et il ajoute qu'en lisant les déclarations aux impôts ou en discutant avec les 800 personnes qui ont suivi le programme, on en sera certains. Sa mission pour le programme, qu'on appelle aussi Downtown Medical, consiste à aider les gens des équipes de secours qui sont malades. Ce n'est pas un but religieux."







Les toxines et particules lâchées dans l'atmosphère le 11 septembre représentent un souci majeur pour les officiels élus de NY, surtout pour Hillary Clinton; ils ont accusé l'administration Bush et l'agence de protection de l'environnement de ne pas s'être assez occupées des questions sanitaires pour les travailleurs sur Ground Zero. Pour des officiels comme Lopez, Montserrate et Addabbo, DM est ce qu'il faut à des gens des secours tels Mona. Mais le programme ne manque pas de détracteurs.


Depuis le démarrage du programme de désintoxication, un bonne part des critiques fut dirigée contre Tom Cruise, son co-fondateur et principal supporter ayant fait lever des fonds. Cruise a eu des comportements pour le moins bizarres depuis qu'il a commencé à prècher ouvertement les bénéfices de la scientologie voici quelques années. Entre ses bonds sur le canapé lors de l'émission chez Oprah Winfrey et la rumeur persistante expliquant qu'il avait mis sa femme Katie Holmes en esclavage virtuel en scientologie, tous les mouvements de Cruise liés à la secte ces dernières années ont été globalement qualifiés de fadas par les médias. Du coup, le programme de détox qu'il vante était tout aussi fada.

Le programme hubbardien que la scientologie dénomme "Rundown ou Programme de Purification" demande que la personne prenne un cocktail de vitamines, d'huile, qu'elle coure, et qu'elle transpire beaucoup au sauna pendant environ un mois à des températures de 60-80° C. Si l'on en croit DM, cette combinaison est miraculeuse pour divers maux. "Les patients ont vu des pâtes noires exuder de leurs pores au sauna. Leur sueur pouvait sortir bleue, orange, jaune ou noire. Des 'mouvements intestinaux' bleus ou verts ont été signalés, ou alors, ça sentait la fumée, même s'ils n'avaient pas été au feu depuis des mois. " On voit la photo d'un participant tenant une serviette tachée de pourpre, lors d'une projection qu'on trouve sur le site web de DM, et les administrateurs disent qu'il y en a d'autres. Des parcelles de verre seraient sorties des pores de patients, d'après le site web. Et les récits des progrès de participants venant du Ground Zero sont accessibles un peu partout dans le site.

Le Mythe de la désintoxication

Ce qui intéresse Woodworth est une réalité du projet, au-delà de l'implication de Cruise et de la perception hostile de la scientologie sur quoi les médias se focalisent. Mais l'examen des dossiers du programme et les discussions avec les experts laissent entrevoir un programme n'ayant pas subi de tests scientifiques suffisants, repoussé dans d'autres cités, usant de quantités potentiellement dangereuses de vitamines , et qu'Hubbard lui-même admettait comme non-médical, entre autres soucis. Nous avons contacté plusieurs experts nationaux du domaine toxicologique pour écrire cet article. Onze d'entre eux ont répondu, certains demandant à demeurer anonymes, par crainte des représailles. Sur les onze, aucun n'a avalisé l'efficacité du programme, ni ne l'aurait recommandé à ses patients, et on l'a souvent qualifié de "dangereux" ou de "charlatanisme".






On découvre dans les affaires de désintoxication deux problèmes majeurs en sus des problèmes soulevés quant à la fiabilité de la subjectivité. Le premier, c'est l'absence totale d'un groupe de contrôle pour mesurer le test. Dans une classe scientifique, on pourrait avoir mesuré les effets de la fumée de tabac sur la croissance d'une fougère. Une fougère subirait la nicotine tandis qu'une autre n'en verrait pas la trace, et l'on mesurerait les plantes pour conclure. Lors des essais de médicaments, on teste l'efficacité de chaque produit en donnant à l'un des groupes ce qui équivaut à du sucre. Aucune des études effectuées sur le procédé de purification ne comprend de groupe de contrôle, et il n'y en a jamais eu à Downtown Medical.




C'est la niacine qui agit






Si l'on donne ces quantités de niacine à quelqu'un, explique Saeed A. Jortani, Ph.D, directeur du laboratoire de toxicologie judiciaire du département de Pathologie et du laboratoire de médecine de l'Université de Lousiville, les effets constatés sont des effets toxiques de la niacine. Il ajoute que la Procédé de Purification est "dangereux", et qu'aucune dose de croyance ne peut transformer ses effets secondaires en quelque chose de postif. Il souligne en outre que d'autres produits utilisés lors du programme, tels la vitamine A ou le calcium, peuvent s'avérer toxiques à long terme quand on les utilise mal. "Votre corps ne voit pas la religion, quand il s'agit d'un surdosage."



Scientologie à l'attaque






Si l'on ajoute les sommes des déclarations d'impôts et le financement Lopez, Downtown Medical a reçu plus de 900000 dollars de fonds provenant des contribuables depuis 2003. Peter Vallone Jr, membre du Conseil municipal du Queens, qualifie ces chiffres d'écoeurants. Il pense que le gouvernement ne devrait jamais financer Downtown Medical, et qualifie ouvertement la scientologie de"secte" : "C'est une secte riche jusqu'à l'obscénité, qui pourrait sans difficulté aucune financer le programme", explique Vallone, ajoutant que ce financement officiel aide la scientologie et DM à acquérir une légitimité imméritée.


Narconon & l'arnaque scientologue


La lettre d'Heilig a déclenché une série d'évènements, et, en février 2005, le ministère californien d'éducation recommandait à toutes les écoles publiques de rejeter Narconon comme non-scientifique, affirmation soutenue le mois suivant par l'association médicale californienne. Dans un mail, Heilig faisait observer que "rien ne lui avait fait changer d'avis quant à Narconon et son absence de scientificité." "Nous n'avons aucune raison ni preuve de modifier notre opinion: l'usage du terme 'scientifique' pour Narconon est inacceptable pour les médecins et experts en toxicomanie. Il ajoutait que le programme de Downtown Medical n'en était pas la copie exacte, mais qu'il est basé sur les mêmes "principes." Amidon répondit que DM et Narconon étaient tout à fait indépendants et qu'il ne pouvait parler pour l'autre organisation. Au contraire, Root fit une apparition dans un documentaire intégralement produit et payé par la scientologie pour attaquer la BBC. Il y vante les bénéfices de Narconon.








Retour sous index correspondant à ce type de texte :médecine illégale

Retour Webpage