LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

La Scientologie prétend avoir changé. Voyons... 

Comportement religieux?
Un Editorial du Times



St. Petersburg Times
Le 26 mai 2001
http://www.sptimes.com/News/052601/Opinion/Church_behavior.shtml



Il faut du courage pour critiquer publiquement l'Eglise de Scientologie. L'organisation a recemment montré -- une fois de plus -- jusqu'où elle est capable d'aller, pour enquêter, diffamer ou intimider ses critiques.

Jesse Prince est l'une de ces personnes que l'Eglise de Scientologie considère comme un ennemi, puisqu'il est un de leurs bruyants critiques. Ancien scientologue, Jesse Prince doit témoigner dans un procès au civil dans l'affaire de la mort de la scientologue Lisa McPherson, survenue en 1995, alors qu'elle était aux soins des employés de l'église à Clearwater.

Il n'est pas inhabituel que l'une des parties d'un procès tente de discréditer le témoignage de la partie adverse. Mais l'Eglise de Scientologie a l'intention de détruire Jesse Prince.


Les avocats de l'église ont engagé plusieurs detectives privés qui ont surveillé Prince pendant des mois. Ils ont même déniché un détective privé de Lake Wales qui a pu le suivre d'autant plus facilement dans les quartiers minoritaires, qu'il est de couleur noire. On a porté atteinte à la vie privée de Prince en le filmant à son insu. L'enquêteur noir, sous le couvert d'une fausse identité, a établi des relations amicales avec Prince qui ne soupçonnait rien et qui l'a invité chez lui. Le detective a déclaré alors qu'il avait vu Prince fumer de la marijuana.

Avec cela, les enquêteurs semblaient détenir la preuve des activités "immorales et illégales" qu'ils avaient pour mission de découvrir. Mais ce n'était pas suffisant pour l'Eglise de Scientologie. Un enquêteur de l'église a envoyé l'information au Département de Police de Largo, en faisant passer Prince pour un trafiquant de drogue. La police a envoyé un policier en mission secrète pour fouiller le domicile de Prince. Le policier n'a pas pu trouver de preuves que Prince ait vendu de la drogue, mais il a vu un plant de marijuana dans un pot à côté de sa piscine. Prince a été arrêté pour délit de culture de marijuana.

Mais même cela ne suffisait pas à l'Eglise de Scientologie. Un enquêteur travaillant pour l'église a appelé le détective de la Police de Largo et lui a suggéré que d'autres charges pouvaient être amenées contre Prince. La Police de Largo n'a pas été assez maligne pour voir qu'il ne s'agissait que d'une campagne de harcèlement menée par la Scientologie contre Prince, mais au moins elle n'a pas déposé d'autres plaintes. Vendredi, l'accusation de cultiver de la marijuana a été abandonnée après que le jury se soit rendu compte qu'il était dans l'incapacité de donner un verdict et donc un non-lieu pour vice de procédure a été déclaré.

Un avocat de l'Eglise de Scientologie a défendu la pratique qui consiste à utiliser des détectives privés afin de protéger l'organisation des éventuelles personnes qui la "harcèleraient". Interessant. La Scientologie ne veut ni être critiquée ni harcelée, mais elle n'hésite pas à harceler et à intimider les autres.

A maintes reprises au cours des dernières années, la Scientologie n'a cessé de déclarer qu'elle s'était réformée, qu'elle ne s'engageait plus dans des affaires louches ou illégales ou dans des campagnes de dénigrement qui lui avaient valu une horrible réputation dans le monde entier. Et encore une fois, la Scientologie a argué qu'elle était une religion et qu'elle devait être traîtée comme n'importe qu'elle autre religion.


Mais à nouveau, les faits démontrent que la Scientologie n'est pas une religion comme les autres. Non seulement elle cultive ce penchant pour le secret, mais elle dépense de plus un temps et un argent illimités pour poursuivre et tenter de démolir ses critiques en les piégeant.

Rien à voir avec une église telles que nous les connaissons.


Note du webmaster:

De plus, l'article omet d'expliquer l'importance internationale de Jesse Prince: en effet, c'est l'unique ex-scientologue à avoir été cité dans le rapport de la Mission Interministérielle de Lutte contre les sectes. C'est donc une raisonde plus pour ternir sa réputation, et c'est ainsi qu'actuellement, Prince a porté plainte pour diffamation en France, contre une publication de la secte qui le présente comme un grand criminel récidiviste.

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :Lisa Mc Pherson Trust

Retour Webpage

Recherche? MAIL