LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

TEMOIGNAGE SOUS SERMENT D'UN DES PLUS HAUTS PERSONNAGES DE LA SCIENTOLOGIE AYANT QUITTE: JESSE PRINCE, désormais membre du groupe critique "Lisa Mc Pherson trust"

DEVANT LE TRIBUNAL DE CIRCUIT DU 13 CIRCUIT JUDICIAIRE
DU COMTE DE HILLSBOROUGH, ETAT DE FLORIDE,
DIVISION CIVILE GENERALE, SUCCESSION LISA Mc PHERSON,

Par et pour le compte de sa réprésentante légale personnelle

DELL LIEBREICH Plaignante,
VS.
Cas No. 97-01235 Section "H"
CHURCH OF SCIENTOLOGY FLAG SERVICE ORGANIZATION, INC.;


AFFIDAVITS DE:
JANIS JOHNSON;
ALAIN KARTUZINSKI;
et DAVID HOUGHTON
Défendants.

STATE OF FLORIDA COUNTY OF HILLSBOROUGH
devant moi, apparaît en personne JESSE PRINCE, lequel, après avoir dûment juré, dépose et dit:

1. J'ai plus de dix-huit ans et je réside actuellement en Illinois, comté de Cook. Cette déclaration est issue de ce que je sais, et si l'on me le demandait, je pourrais témoigner de façon tout à fait compétente au sujet des faits ci-dessous énoncés.

Mon passé en scientologie

2. J'ai passé 16 ans en Scientologie, de 1976 à 1992. En juin 1992, je me suis évadé avec ma femme des quartiers généraux de la scientologie à Gilman Hotsprings, Californie. Sous la contrainte, ma femme et moi avons été forcés de revenir. Après interrogations intenses et isolation, ma femme et moi-même avons pu quitter la scientologie le 31 octobre 1992, mais seulement après avoir été contraints de signer un agrément contenant des mensonges protégeant la scientologie de ses responsabilités légales. Je suis resté silencieux quant à mon expérience en scientologie, car après avoir quitté, je subissais encore une surveillance de la part de Mike Sutter du RTC (Centre de Technologie Religieux, ndt) et de Earl Cooley, avocat conseil de la scientologie. En juillet 1998, j'ai découvert que d'autres avaient eu des expériences similaires et avaient eu assez de courage de parler de leur expérience contre la scientologie. J'ai donc mis fin à mon silence afin que d'autres découvrent la vérité sur ce qui se passe en réalité au sein des cercles intenes de la scientologie.

3. Je suis très familier avec l'organisation, le mouvement, les crouyances et pratiques et technologies de scientologie. J'ai servi au plus haut niveau de scientologie, y compris en tant que second du commandement du RTC, le corps le plus supérieur de la scientologie.

4. De mars 1983 jusqu'à l'été 1987, j'ai tenu la position de "Inspecteur Général Deputé, Externe". A ce rang, j'étais l'un des trois membres du comité des directeurs du RTC, alors que Miscavige était au Bureau des Fondés de Pouvoir.

5. En cette position d'Inspecteur Général député externe, j'avais la responsabilité de superviser toutes les activités pour tout aspect de la scientologie, c'est à dire de superviser la structure supérieure de management de l"église mère", la Church of Scientology International (CSI). Dans l'ensemble de la hiérachie scientologue, je n'étais qu'à deux niveaux en dessous de L. Ron Hubbard. M. Hubbard donnait ses ordres à Miscavige qui me les repassait pour supervision, délégation, ou pour imposer leur exécution. Sur le plan légal, M. Miscavige, M. Aznaran (président du RTC) et moi-même devions effectuer les rapports à Miscavige et à L. Ron Hubbard. RTC donnait à la CSI la licence d'usage des technologies de dianétique et scientologie.

6. J'étais de surcroît responsable du secrétaire de l'intégrité des marques de commerce (TMI Sec), Jim Mooney, qui exerçait commandement sur le management supérieur de la CSI, dénommé "Watchdog Committee" [comité des chiens de garde, littérallement, ndt]. Ce comité avait entière autorité sur tous les secteurs de toute la scientologie. Les membres de ce comité sont des officiels du management supérieur contrôlant ce qui suit: la FSO -Organisation de services de Flag-; le WISE -Institut mondial des entreprises scientologues-; le SMI , les "scientology missions International; les Réserves - le personnel chargé de la supervision et du management de tous les comptes bancaires et revenus; de GOLD -[l'unité de films et de publications, ndt]; la FLB -Base à terre de Flag; la SO - l'organisation maritime; le CCInt, ou centre des célébrités, International; et l'OSA, c'est à dire l'Office des affaires spéciales qui manie toutes les fonctions légales et de défense de la scientologie.

7. Certaines de mes tâches spécifiques en tant que Inspecteur Général Député, externe, comprenaient la supervision de tous litiges à l'encontre de toute organisation scientologique, des opérations cachées et de renseignement contre les "ennemis" (perçus comme tels), et les accords de licence à d'autres corporations scientologues, afin de créer l'impression "d'intégrité des corporations". J'avais aussi la responsabilité du projet "Celeb", qui traîtait de toute l'audition des célébrités scientologues telles Travolta, Priscilla Presley, Kirstie Alley, Anne Archer, Chick Corea et d'autres. J'étais aussi l'auditeur de David Miscavige et de sa femme Shelly. J'étais aussi l'instructeur des cours de tous les cours d'audition d'Alain Kartuszinski et de son officier de Repèchage pour tous les "Classe X, XI et XII", qui sont les niveaux les plus élevés qui puissent être atteints en tant qu'auditeur.

8. Je suis entré d'abord en scientologie en septembre 1976 à San Francisco. Fin 1976, je rejoignais l'organisation de l'élite paramilitaire scientologue connue sous le nom de Sea Org, ou organisation maritime., symbole "SO". Le personnel de la SO est autorisé à prendre le contrôle de toute organisation scientologue, de démettre ou promouvoir tout employé y compris les cadres dirigeants, de changer les comptes bancaires, et de faire fonctionner l'organisation comme si elle dépendait de la Sea Org. Le pouvoir de la SO ne s'exerce pas seulement sur les soi-disant religieuses organisations scientologues, mais aussi, sur des organisations laïques comme WISE ou Bridge Publications. L'autorité pénétrante de la SO n'est possible que parce que le seul personnel autorisé à exercer le commandement des organisations est celui qui est entièrement d'accord avec le fait que la Sea Org soit l'organisation dirigeante.

9. Avant d'être recruté dans le RTC en 1982, j'avais essentiellement une expérience technique des matériaux scientologiques, c'est à dire les techniques d'audition et d'administration codifiées en usage dans l'organisation. Cela m'a largement laissé le temps de me familiarser avec ces matériaux techniques, dont la plupart furent écrits par le fondateur de la scientologie, L. Ron Hubbard. Ma connaissance et mon degré d'expertise de ces technologies me valurent d'être promu à une position technique du RTC.

10. Fin 1982, L. Ron Hubard publia un ordre qui demandait de trouver le meilleur Superviseur/officier de Repèchage de toute la scientologie et d'amener cette personne à Golden Era Productions pour corriger et entrainer le mangement supérieur des dirigeants de tout l'empire scientologue du monde entier. Un superviseur correspondrait à un enseignant dans une salle de classe. Un officier de Repèchage est responsable de corriger les individus qui ont du mal à appliquer les techniques de dianétique et scientologie, ou pour suivre à la lettre les dogmes de L. Ron Hubbard. C'est Mike Elridge, émissaire personnel de L. Ron Hubbard, qui conduisit cette recherche pour trouver la personne la plus qualifiée afin de servir à ce poste de Superviseur/officier de repèchage, me recommanda à Miscavige, qui approuva finalement ma nomination. Je fus transféré et commençai à travailler à GOLD, la base près de Hemet, Californie, simplement connue sous le nom de "la base", où l'on trouve le management supérieur de la scientologie depuis 1982.


11. Selon les normes scientologues, j'étais un superviseur et auditeur extrèmement entraîné. Un auditeur est un praticien scientologue de la méthodologie pseudo-scientifique de conseil qu'on nomme couramment "la Tech", telle qu'elle a été édictée et écrite par le fondateur de la Scientologie, L. Ron Hubbard. Un superviseur de cas est aussi auditeur entraîné qui lit les rapports "d'audition" de chaque rapport de séance pratiquée par un auditeur, afin de s'assurer que la "Tech" a été appliquée exactement. Il existe 12 niveaux d'auditeurs et de C/S -superviseur de cas- en scientologie, chacun étant supérieur au précédent. J'étais auditeur Classe 9 certifié et C/S classe 9 certifié.

12. En ma capacité d'Inspecteur général député, externe, j'ai voyagé aux USA et hors des USA de la part du RTC. Je suis allé en Allemagne, Italie, Australie, Angleterre, Danemark, Mexique, et au Canada. Ces voyages étaient destinés à élaborer l'infrastructure qui servirait d'interface au RTC afin d'imposer [l'usage correct] des marques de commerce. J'ai été personnellement choisi par David Miscavige, négligeant Vicky Aznaran, pour parler de la part de RTC lors d'une réunion mondiale par satellite, pour les avertir que le RTC détenait les marques de commerce de la scientologie et éradiquait ceux qui violaient la "tech" ou les marques commerciales.

13. Je me suis familiarisé avec les lois sur les marques des divers pays où j'ai voyagé . J'ai interviewé et retenu des cabinets d'avocats, et mis en place des employés chargés de faire les rapports vers RTC et d'être nos représentants personnels sur place. J'ai témoigné en tant que témoin expert sur la technologie scientologue de la part de RTC en Cour Fédérale à Los Angeles, lors d'un procès RICO [loi s'appliquant aux organisations criminelles de racket etc, ndt], où RTC était le plaignant, en 1985. Sur ordre de L. Ron Hubbard, en 1983, j'ai créé une unité interne au RTC qu'on appelait "l'unité technique". L'unité technique avait pour tâche d'inspecter les dossiers de "préclairs" - les dossiers de conseil personnalisé- dans toutes les organisations scientologues, afin de s'assurer que la "tech" était appliquée de façon 100 % standard.

14. Lorsqu'Hubbard mourut en 1986, il y eut une lutte pour la prise du pouvoir en scientologie durant les quelques 18 mois qui suivirent, avec pour résultat que l'aide le plus proche d'Hubbard, Pat Broeker, fut expulsé de la scientologie. Le pouvoir fut entirèrement pris par David Miscavige qui purgea l'organisation de tous ceux qui avaient été amis de Broeker. A la mi 1987, du fait que je refusais de participer à la lutte de pouvoir de Miscavige pour prendre la tête de la scientologie, on m'ôta de force de mon poste et l'on me mit sous garde armée à "Happy Valley", qui se trouve loin dans le désert derrière la Réserve Indienne de Soboba. Je crois que c'est alors que ma démission, présignée mais non datée, démission que j'avais signée lors de ma nomination au Conseil, fut alors datée pour faire croire que j'avais démissionné, ce qui n'était pas le cas.


(suite de la traduction plus tard)

Retour sous-index correspondant (LMT)

back

Retour index général

Retour index