LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

CLINTON, Lobbyste scientologue



La secte prédatrice n'avait jamais reçu autant de support avant l'actuel président US

et: les juges US, obligés de faire tracer des lignes dans les rues pour qu'on n'approche pas des scientologues (qui ont trop peur?)


Berlin, RFA
12/2/2000
Hamburger Morgenpost Online

Berlin -

Les affaires douteuses scientologues sont apparamment assistées par le Président US Clinton et le département d'état US.

C'est ce qu'a dit l'expert renommé, le Professeur Stephen A. Kent, lors d'un congrès d'experts sur les sectes organisé par une faction du SPD. Le Canadien a d'ailleurs été supporté dans ses allégations par la Commissaire du gouvernement d'Hambourg, Ursula Caberta.

Kent a par ailleurs signalé que la soi-disant "église" avait aussi rencontré une forte résistance aux Etats-Unis. Les choses ont soudain viré sous Clinton en 1993. Depuis, le lobby scientologue a reçu une aide considérable de la Maison Blanche dans ses activités mondiales.

C'est au même moment que l'acteur Travolta et le pianiste jazz Chick Corea furent les lobbyste les plus évidents: lors d'une rencontre, Clinton a
publiquement promis son aide à Travolta pour la secte d'Hubbard. Caberta est tout à fait consciente des résultats de cet engagement.

Alors que l'administration d'Hambourg avait pris les précautions indispensables à la disponibilité de places de parking près du building racheté récemment par la secte pour 80 millions de F rue Dom, un représentant du Consulat Général US a rendu visite à l'agence du ministère de l'Intérieur du Land pour se plaindre de ces restrictions!

Répondant à la question qui leur était posée: "Pour qui agissaient-ils", le nom de la patronne scientologue à Hambourg fut mentionné, alors qu'il s'agit d'une ressortissante allemande, sur qui le consul américain n'a pas la moindre responsabilité.

L'expert Kent espère qu'Al Gore sera le prochain président US: la femme de Gore est psychologue: donc, très crainte des scientologues.


Le juge tire des lignes blanches pour les opposants


By THOMAS C. TOBIN
St. Petersburg Times
10/2/2000

ST. PETERSBURG -- Le groupe qui agace les membres de la scientologie en basse ville de Clearwater devra rester à 3 mètres des proriétés de l'église, a décidé le juge Thomas E. Penick du Comté de Pinellas-Pasco.

Le groupe ne doit pas "traverser la zône de sécurité" proche de l'entrée de la cafétéria scientologique, a-t'il ajouté.

.../... il a indiqué qu'il cherchait à éviter l'affrontement physique entre scientologues et membres du groupe conduit par Robert S. Minton.

.../...

retour sous-index

back

Retour index général

Retour index