LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Texte hubbardien secret adressé par la direction générale de la scientologie à ses troupes des services secrets.

Observations de l'auteur du site entre [parenthèses carrées, en bleu] à propos de ce texte hubbardien secret adressé par la direction générale de la scientologie à ses troupes des services secrets.


ORDRE DU RESEAU DE L'OFFICE DES AFFAIRES SPECIALES

OSA NW ORDER 19

18 février 1988

Destinataires:
réseau OSA/DSA
Cadres
services Investigation & Legal
Employés des Relations Publiques

_Secret_

FAUX RAPPORTS FAITS EXPRES

(écrit à l'origine par L. Ron Hubbard le 21 janvier 1975.

Publié en tant qu'ordre OSA NW le 18/2/88)



Lorsqu'on a affaire aux gouvernements, on croit habituellement en la théorie que le gouvernement a stupidement admis des informations inexactes dans ses dossiers et qu'il agirait en fonction de celles-ci. Ce serait une interprétation assez convenable.

Il n'est hélas pas possible d'éliminer une autre possibilité. Le gouvernement pourrait aussi émettre exprès de faux rapports pour se débarrasser de quelqu'un.

Si l'on mène alors une opération superficielle "d'agent mort"
[méthode hubbardienne consistant surtout à diffamer des gens qui gènent la secte, ndt], on finit par brasser du vent, puisqu'on combat une usine à mensonges.

Les fous exécutent dans l'ombre leurs intentions destructives cachées. Tous les critères modernes démontrent que les gouvernements modernes sont fous.

En bas de l'ouvrage, on a donc une intention cachée.

En recueillant les fichiers des gouvernements et les divers faux rapports qui s'y logent, grâce aux lois sur la liberté d'Information, il ne suffit donc pas de trouver ce qui est inexact et de mener une opération d'Agent Mort à ce propos: c'est évidemment nécessaire, mais ce n'est pas la réaction fondamentale.

Il faut faire une banque de données de tous les documents, avec index entrecroisés, afin d'obtenir TOUS les documents qu'ils ont, en se servant d'un fichier pour découvrir la possibilité de l'existence d nouveaux documents.

Ceci qui n'est pas encore l'usage final de la banque de données.

Comme pour un malade mental, on recherche l'intention de base qui entretient l'usine à faux rapports.

Quelque part la base de tout ceci, on trouve finalement un individu et une intention.

Comme on a affaire à un fou, ça ne sera probablement pas logique. Ce sera ce que c'est.

Faire face à une agence gouvernementale et procéder à des opérations Agent Mort convient bien, et provoque leur retraite. C'est une caractéristique des fous: ils craignent d'être découverts et tiennent beaucoup à leurs vatardises. Rien dans le présent texte ne doit donc empècher de mener aussi ces tactiques d'agents mort.

Mais on trouvera en fin de piste un obstacle majeur, ordre ou intention cachés.
Cela proviendra d'une cinglé ayant des plans fous, ayant une idée cinglée que nous pourrions l'achever.

Exemple type: "ils aident les gens à réfléchir, aussi, mes plans de destruction du pays pourraient être découverts"... ce qui serait trop sain d'esprit.

Ce serait plutôt du style: "Ils peuvent vraiment manier la drogue, alors on va devoir virer tous nos vétérinaires".

Il y a forcément un malade mental sur la ligne.

On le trouvera dans les documents les plus anciens et les plus fous.

Si l'on va au bout, c'est ce qu'on trouvera dans la banque des données obtenues. Une fois qu'on aura bien documenté et publié l'affaire, ça fera disparaître tout le reste.

Vous avez vu à quel point ces mensonges sont tirés par les cheveux, et à quel point cet effort est inefficace.

Mais ne négligez pas le fait que les faux rapports sont faits exprès et provoqués en raison d'une intention de base que nous n'avons pas encore mise à jour, mais que nous trouverons.

L. RON HUBBARD
Fondateur


Adopté en tant que lettre de

règlements officielle par la
CHURCH OF SCIENTOLOGY
INTERNATIONAL


LRH:CSI:jk:

Oeuvre non publiée: Copyright (c) 1987 L. Ron Hubbard Library
TOUS DROITS RESERVES

[à noter: Hubbard n'a bien sûr rien inventé ici; tous les services de renseignements cherchent les sources de données et les faux, les intentions etc. On notera cependant qu'il attribue aux gouvernements -ou à d'autres- les mauvaises intentions qu'il a pratiquées tout au long de son existence... et qu'en dépit des moyens énormes mis en oeuvre par la secte pour découvrir ce type d'information fondamentale, elle n'a émis que des baudruches depuis 1975

Notons par ailleurs que les avocats de la secte veulent faire disparaître ce texte des sites internet où il se trouve, prétextant leurs droits d'auteur; on observera toutefois le flou de l'affaire des droits d'auteur, puisque ce document est publié dans la secte, mais qu'il est noté "non publié"; il est accompagné de la mention "secret", qui n'engage bien sûr que les séïdes scientologues. La vraie raison est qu'il ne leur plaît pas de lire les qualificatifs attribués par Hubbard aux quelques agences ou gouvernements que la secte a pu infiltrer...]

back

Retour index général

Webmaster: (33)
(0)426810096

Mail ? ôter -erase Antispam

Nouveautés

Tous les liens pour ou contre

Textes généraux
des médias

English texts

Critiques et liens externes

Secrets

Textes courts

Pour les Médias

 Espionnage

Jurisprudence, textes officiels, expertises

Punitions & goulags

liste textes du site

Apologistes & défenseurs des sectes

Données générales, définitions,

Scientologie & médecine illégale

Index France

Scientologie et Internet

Textes anciens du site

Concours littéraire

Moqueries

Justice & scientologie

Autres sectes

WISE et entreprises scn

Le Lisa Mc Pherson Trust