Les Lois américaines en matière de copyrights permettent à des criminels de continuer leurs crimes. La scientologie est en cause.
Ce document est une critique contenant le texte secret "NOTs 34" de la secte scientologie; il émane de Tilman Hausherr; quelques observations du traducteur entre parenthèses carrées et en italiques. Site de Tilman (anglais). traduction/adptation Roger Gonnet - NOTs 34 traduit en partie seulement ici. Texte complet en anglais sur demande via mail.

 
 

Date: Sat, 22 Aug 1998 20:54:12 GMT
From: tilman@berlin.snafu.de (Tilman Hausherr)
Organization: United Umbilicals, Inc.
Posté sur les forums: alt.religion.scientology, misc.legal (anglais tous deux)
 
 

Par Tilman Hausherr
(Note: ce travail est encore en cours)

(C) 1998 Tilman Hausherr

Basé sur un des textes de David Mayo [bras droit d'Hubbard]  pour le compte de L. Ron Hubbard (&) 1978 CSC.
 

Le document NOTS 34 présente passablement d'intérêt car il a trait à deux domaines de la science: la criminologie et la loi. Il est lié à la criminologie du fait qu'il vante le fait qu'un appareil électronique scientologue nommé "électromètre" serait capable de guérir des maladies, et à la Loi, en raison des mesures prises par la scientologie afin de couper court à toute discussion au sujet de ces affirmations délictueuses: la secte se sert d'annulations illégales [sur Internet] et de procès: c'est ainsi que Keith Henson vient d'être condamné aux USA à une amende de 75000 dollars pour l'avoir posté sur Internet (procès désormais en appel).

De telles pratiques pourraient aussi bien être étendues à l'Allemagne [ou en France].  Fort heureusement, il existe des précédents sur la pratique illégale de la médecine. Divers guérisseurs en ont fait l'amère expérience. [toutefois, les tribunaux français n'ont pas encore réussi à condamner la secte scientologie sous ce chef d'inculpation: ce texte n'était pas connu des tribunaux].  En Allemagne comme en France, la pratique de la médecine est réservée aux professionnels de la santé, et l'on comprend que des "thérapeutes" non formés soient souvent incapables de reconnaître la gravité de l'état d'un de leurs "patients".

Qualification professionnelle de Tilman,  auteur de l'article adapté ici: développeur de Softwares/logiciels. Il conçoit les sectes et le droit comme  passe-temps pour lui, et signale que les opinions juridiques ne peuvent être considérées que comme résultant de cet intérêt. [il en est de même pour le traducteur, qui fut expert conseil d'entreprise avant de devenir scientologue, puis d'abandonner, etc].

La loi sur les droits d'auteurs en Allemagne autorise la copie de documents, voir #51. La publication complète d'une oeuvre protégée par copyrights serait autorisée si la personne qui republie n'en tire pas de profit financier, selon le #52, mais elle devrait recevoir une certaine somme. La loi allemande est imprécise sur la somme à payer en cas de "publication par Internet", car les montants exprimés au #54 ne concernent que les sons et les images. Il immporte néanmoins de mentionner la source (#63). Selon le #31, les "formes inconnues d'utilisation" ne peuvent être incluses dans des accords antérieurs". cela signifie que le RTC [organisme directeur de la secte] n'aurait pas le droit d'user des oeuvres hubbardiennes sur Internet, à moins d'avoir signé un nouvel accord avec le détenteur des droits...

[En France, il semblerait que la loi diffère un peu de la loi allemande; un certain pourcentage de citation d'une oeuvre est semble-t'il admis, de l'ordre de 10%. En ce qui concerne le texte d'Hubbard/Mayo cité ici, la chose est simple: il a été déposé en bloc avec nombre d'autres (totalisant 58000 mots environ).  Par ailleurs, ce texte démontre à mon sens - ce n'est pas que mon avis - une escroquerie claire et nette, et ne pourrait être, à ce titre, défendu sur les bases de violation  de copyrights par la justice française, car cela consisterait à se servir de la loi pour cacher et continuer à perpétrer une escroquerie; en tout cas, la secte n'a rien pu faire pour les citations traduites sur mes sites]

Les lois allemandes autorisent un usage généreux des matériaux protégés: dans l'ouvrage sur Gottfried Heilein - non-scientologue occasionnel - l'auteur, Peter Reichelt, a largement cité des publications scientologiques - y compris un article entier - mais n'a jamais été poursuivi en justice. Martin Otttman a également posté des matériaux "secrets" de la secte, mais n'a jamais été contacté par elle, bien qu'ayant fourni ses nom et adresse.

On croit savoir que nombre de gens sont morts de l'application du texte NOTs34. Le juge USA Ronald Whyte a interdit à Keith Henson d'envoyer ce document, sous peine de poursuites, bien qu'il ait été tenu au courant de ces décès. Cela fait de lui un co-conspirateur, mais il est protégé par l'immunité [relative] de sa charge fédérale de juge.

La scientologie utilise la loi sur les droits d'auteur de manière comparable à ce que pratiquent les fabricants de tabac, afin de garder son document au secret - les Tabacs se servent du "privilège client-avocat.

Même au tribunal, la scientologie a tenté d'empècher la discussion sur le matériau en jeu; l'avocat sciento Sandy Rosen a cherché à ne pas le faire voir au jury: la secte prétend qu'une partie est 'scellée'; le transcrit est néanmoins très facile à obtenir.

La scientologie prétend que NOTs34 n'est "pas publié", mais les matériaux sont accessibles à tout scientologue ayant payé ce cours et fait les cours précédents.

NOTs 34 n'est qu'une faible partie d'une oeuvre: il existe une cinquantaine de documents NOTs qu'on ne peut obtenir séparément. Mais le juge Whyte a néanmoins considéré qu'il s'agissait d'une oeuvre unique. [il ne semble pas, toutefois, que les avocats français auprès de qui la secte a pris conseil pour m'attaquer aient jamais trouvé un moyen de faire passer cette théorie en France, car le dépôt auprès des services américains de droits d'auteur s'est fait en bloc pour les quelques 58000 mots de NOTs].

L'auteur de l'analyse [et le traducteur-interprète] sont régulièrement menacés par une certaine Helena Kobrin, dont on peut mettre en doute la santé mentale (il en sera question séparément). Cet avocat accuse l'auteur [et le traducteur] d'être criminels, et perd son temps à poster des messages inutiles aux fournisseurs d'accès de l'auteur et du traducteur [elle a même poussé plusieurs de ses séïdes à rendre visite à Havas on Line en France]. Helena Kobrin a déjà été condamnée aux USA pour procès abusif [frivolous lawsuit, 2 mai 1994, procès Gerbode contre RTC, USA]. Ce cas fait partie de ceux qu'on prend en exemple dans les facultés de droit!

Pire, l'avocate Maureen Garde, ancienne amie d'Helena Kobrin, a récemment posté un témoignage sur Internet expliquant qu'Helena Kobrin elle-même avait pratiqué une violation massive de droits d'auteur alors qu'elle était en Faculté. Voici un extrait de ce témoignage sur le comportement de Kobrin:
 

        "Ces oeuvres originales" n'étaient que des photocopies de matériaux intégralement publiés, d'articles publiés, d'importantes parts de traîtés légaux et autres ouvrages, d'articles de presse complets, ou encore, de copies de rapports des "West Reporters" (dont les en-tête et le système de recherche et de numérotage sont protégés), ou de statuts provenant de sources protgégées. "Copions, Copions, Copions, " c'était notre mot d'ordre, pourrrait-on dire.


Si ces violations étaient poursuivies comme l'a été Henson par la secte, Helena Kobrin pourrait bien se retrouver avec des millions, voire un milliard de dollars d'amendes.

Lors de la discussion sur de petits extraits de leurs textes, les scientos prétendent souvent que "c'est hors contexte". Si on leur demande de préciser le contexte, ils repondent que la sciento, c'est beaucoup plus étendu, c'est à dire que selon eux, un critique ne peut rien comprendre tant qu'il n'a pas "tout" appris de la sciento, sans risquer d'être hors-contexte. Pourtant, le texte NOTs 34 [même cité seulement en partie] démontre tout à fait clairement le crime [l'escroquerie et l'activité de médecine illégale].

Bien que David Mayo [ex-bras droit d'Hubbard] en  soit en fait l'auteur, il 'travaillait sur ordre': il était la main et la plume des illusions de son maître criminel, escroc notoire et condamné à plusieurs reprises, auditeur de plans de tomates, Lafayette Ronald Hubbard.
 

Pour les extraits du texte traduits en France, voici: [je n'ai pas pris la peine de tout traduire, car le document est strictement indigeste pour tous ceux n'ayant pas reçu une longue formation dans la secte]

 * * * * *

            HUBBARD COMMUNICATIONS OFFICE
           Saint Hill Manor, East Grinstead, Sussex

               BULLETIN de HCO du 14 Novembre 1978


 
 
 

DISTRIBUTION limitée
Spécialistes des cours avancés [secrets]
Feuilles de cours des
Auditeurs de cours avancés et des
Superviseurs de cas des cours avancés
 

                  NED pour OTs Series 34
             C O N F I D E N T I E L


 

Il existe une séquence précise de maniement d'une condition physique. Toutes ses étapes doivent être effectuées afin de manier réellement la condition:

1.  l'élément
2.  la partie du corps
3.  maladie (de la partie du corps)
4.  Soins de la maladie
5.  Protestation contre les soins de la maladie
6.  La partie du corps (de nouveau)
7.  L'élément (de nouveau)
8.  La période de la maladie concernée [... explication technique sautée: cela sortirait du but de cette citation précise pour l'instant et entraînerait le lecteur dans une étude très ésotérique d'une des principales escroqueries de la secte]
(b) Résister à la maladie

    L'élément va cesser de réagir [c'est ici qu'on peut déduire du maniement de la 'maladie' qu'il y a non seulement des prétentions à soigner la maldie, mais que de plus, la secte utilise l'électromètre, son 'détecteur de mensonges et de charges', pour soigner les maladies physiques. Or, ces prétentions lui ont été interdites pour cet appareil depuis des décennies par la  FDA - la Food and Drug Administration, l'organisation qui vérifie les soins et médicaments aux USA ]

....

... "soins pour la maladie va cesser de réagir à l'électromètre..."

........

... "protestation contre la maladie va cesser de réagir à l'électromètre..."

Ces étapes constituent l'ensemble de maniement d'une condition physique ou d'une maladie. Si on les fait pas, ou incomplètement, la condition  se reproduira. ...

                                                                                               L. RON HUBBARD
                                                                                               Fondateur
 

Dans le texte complet, que cite Tilman Hausherr dans l'original de cette critique, on peut constater qu'à aucun moment Hubbard ne dit qu'une quelconque forme de médecine professionnelle  devrait être utilisée avant cette "solution"  pour savoir s'il existe vraiment une maladie physique. Tilman indique qu'il peut ainsi, en citant le tout,  éviter d'être accusé de citation "hors contexte". Ce NOTs 34 peut expliquer pourquoi Heber Jentzsch, président de la Church of  Scientology, International, a empèché sa première  femme Yvonne de se faire soigner le cancer qui l'a emportée, ou pourquoi Flo Barnett (belle-mère du gourou Miscavige) souffrit tant qu'elle se suicida alors qu'elle aurait pu survivre grâce à la médecine . Je suis attristé de constater qu'atant de gens aient pu perdre la vie et continueront à la perdre parce que des juges comme l'Honorable Whyte laissent cette escroquerie se perpétuer.

L'avocat Graham Berry [un des principaux ennemis légaux de la secte aux USA] a fourni une excellente argumentation face à ce texte, lors de sa plaidoirie finale :
 

"MAIS JE VOUS DEMANDE DE VOUS SOUVENIR DE CE TEMOIGNAGE ET VOUS PRIE D'ALLER EN SALLE DE DELIBERATIONS ET DE FAIRE CE QUE JE VIENS DE FAIRE, EN COMPTANT LE NOMBRE DE FOIS OU CERTAINS MOTS ONT ETE UTILISES.
LE MOT MALADIE SERT 19 FOIS,
LE MOT GUERISON NEUF FOIS,
LE MOT PHYSIQUE SIX FOIS,
LE MOT 'MANIER' - QUI VOUS A ETE EXPLIQUE - CINQ FOIS,
LE MOT 'COMPLETEMENT' EN LIAISON AVEC 'MANIER' QUATRE FOIS.
LE MOT MALADIE PHYSIQUE TROIS FOIS,
LE MOT CLUSTER QUI VOUS A AUSSI ETE EXPLIQUE, TROIS FOIS, LE PLURIEL DE CLUSTERS, QUATORZE FOIS,
CONDITION OU CONDITION PHYSIQUE NEUF FOIS,
SEQUENCE POUR MANIER LA CONDITION SIX FOIS,
ETAPES POUR MANIER LA CONDITION PHYSIQUE TROIS FOIS,
PROTESTER LES BTs , TROIS FOIS,
EN REFERENCE AUX BTs, NEUF FOIS,
MANIE, ENCORE NEUF FOIS,
MANIEMENT , TROIS FOIS,
PERIODE, QUATRE FOIS,
INCIDENT, CAUSE DE LA CONDITION PHYSIQUE, TROIS FOIS
TOUT INDIVIDU RAISONNABLE LISANT CE DOCUMENT NE PEUT QU'EN ARRIVER A LA CONCLUSION QUE, AU MOYEN D'UN ELECTROMETRE,  ET NULLE VOIX DE RTC N'A PRETENDU LE CONTRAIRE, ON MANIERAIT UNE CONDITION PHYSIQUE. ILS ETAIENT POURTANT NOMBREUX DANS CETTE SALLE A POUVOIR LE DIRE."

Hélas, le jury n'a pas suivi l'avocat, et collé 75000 dollars d'amende à Henson [alors que celui-ci n'a pas tiré un sou du fait qu'il avait posté ces documents sur Internet, et qu'il n'a pas été prouvé non plus que la secte ait subi le moindre dommage financier du fait de l'exposition de son escroquerie, ndt].

Le Jury n'a, semble-t'il, pas apprécié l'attitude directe de Henson face au tribunal.

Tilman Hausherr
Berlin Germany



Webmaster: (33)
(0)426810096

Mail ? ôter -erase Antispam

Nouveautés

Tous les liens pour ou contre

Textes généraux
des médias

English texts

Critiques et liens externes

Secrets

Textes courts

Pour les Médias

 Espionnage

Jurisprudence, textes officiels, expertises

Punitions & goulags

liste textes du site

Apologistes & défenseurs des sectes

Données générales, définitions,

Scientologie & médecine illégale

Index France

Scientologie et Internet

Textes anciens du site

Concours littéraire

Moqueries

Justice & scientologie

Autres sectes

WISE et entreprises scn

Le Lisa Mc Pherson Trust