Comme d'habitude, les niveaux secrets de la scientologie que je traduis ne seront pas entièrement donnés ici, car je considère inutile de me fatiguer à mettre tout le bla-bla hubbardien au grand complet, étant donné qu'il énonce non seulement des conneries monstrueuses et dangereuses, mais que de plus, c'est un grand spécialiste du " bis répétita placent ", un remplisseur de lignes ; je me contenterai de mettre l'essentiel et quelques critiques qui me viennent à l'esprit durant la traduction. Roger Gonnet, SP4.


Commentaires du webmaster traducteur en bleu.

Voici le texte d'Hubbard :

Hubbard Communications Office
Saint Hill Manor, East Grinstead, Sussex
BULLETIN DE HCO DU 15 SEPTEMBRE 1978
Issue 1
Distribution Limitée

Feuille de contrôles de spécialiste

des cours avancés

Auditeurs ACS

C/Ses ACS

N° 1 de la série NED pour OT
CONFIDENTIEL
La procédure (Rundown) NED pour OTs ; Théorie de la-
Comme annoncé, il y a un maniement spécial pour les OTs qui ont été audités en Dianétique après être devenus clairs. Cela s'appelle la " Dianétique de l'Ere Nouvelle pour les OTs " (en abrégé, NED pour OTs). Cette étape est obligatoire pour OTVIII. Le Phénomène Final est CAUSE SUR LA VIE. Les étapes de la Procédure NED pour OTs sont traîtées dans d'autres publications. Celle-ci traîte de la théorie sous-jacente à cette action, elle inclut quelques données d'OT III qui n'ont jamais été publiées.

La raison pour laquelle la dianétique embrouille le cas des clairs et des OTs, c'est que lorsqu'un auditeur demande un antérieur similaire [technique de Dianétique inférieure, ndt] qui n'existe pas, on passe probablement à un BT [être parasite du corps d'un autre, Thétan de Corps, ndt] ou à un cluster [aggrégat d'êtres parasites datant de l'incident 2 il y a 75 millions d'années, fixé au corps, ndt - voir un résumé] qui existe. Vous voyez que le clair ou l'OT n'a pas d'images à lui, si bien que la chaîne de dianétique est auditée sur un BT ou un cluster, ce qui effondre vraiment la personne lorsqu'on lui réclame d'aller en antérieur-similaire, puisque qu'il n'existe pas d'antérieur-similaire, sur ce BT ni ailleurs. Et ça fait sauter le gars sur un autre BT ou cluster : c'est ainsi qu'on obtient le chaos.

[Disons ici quelques mots critiques : Hubbard a prétendu des années durant que la dianétique était la solution à tout, or, il s'agissait d'auditer des " incidents " désgréables subis par la personne. Ensuite, il a ajouté ceux que la personne avait faits à d'autres... ce qu'elle avait vu faire à d'autres, et ce qu'elle s'était fait à elle-même, toujours dans le registre désagréable.

Ensuite, il a prétendu qu'il existait des 'clairs naturels n'ayant pas besoin de prendre davantage d'audition avant de faire les niveaux OT supérieurs de la secte.  Ensuite, il a dit qu'il fallait leur faire cette "nouveauté", ce procédé NED pour OT, qui revenait très en arrière sur les procédés d'avant 1978, car les OTs s'auditaient seuls depuis des années... mais là, on leur demandait de se faire auditer par des auditeurs terriblement chers - dans les 800 dollars l'heure -

En outre, si les BTs et clusters ont un bank réactif, il est évident que selon cette théorie, ils ont aussi des antérieurs-similaires; il est d'ailleurs question autre part de réparations permettant d'auditer ces BTs sur le grades inférieurs ou sur la dianétique... ce qui est impossible en négligeant les antérieurs-similaires]]

Les BTs se laissent facilement mener par la pensée du pc (préclair, quelqu'un pas encore 'mis au clair'), et peuvent en fait répondre à tout ce qu'il pense. Ils sont totalement effet. Leur mental réactif est contrôle précisément par ce que pense, vers eux, la personne, exactement de la même manière que l'auditeur peut contrôler la Piste du Temps du préclair : c'est le même phénomène.

Une personne peut voir les images mentales d'un BT ou d'un cluster du fait de l'intime connexion tactile entre eux. Une personne peut penser " vers " un BT ou cluster, une image se présentera au BT ou au cluster, représentant cette pensée, et la personne verra ça comme une image et supposera en se trompant que c'est sa propre pensée, si elle ne connaît pas le phénomène.

[nous voici face à une des pires tricheries d'Hubbard en matière de sa tech : en effet, en admettant sa propre théorie, il laisse exprès supposer à des milliers de gens qui n'ont pas atteint ces " niveaux supérieurs ", que ces gens auditent leurs propres incidents, pensées et engrammes douloureux, alors que ces gens auditeraient probablement la plupart du temps des pensées ou incidents appartenant au passé de ces " entités collées au corps ".

Si par ailleurs, toujours en supposant sa théorie valable, il a tenu expréssément à ce que ces théories des 'niveaux supérieurs' soient tenues secrètes - au point qu'OT 8 ne soit déivré qu'à bord d'un navire gardé et en pleine mer, on est en droit de se demander pourquoi il les tient si secrètes : après tout, les gens qui ont gobé les premiers pas de la secte seraient tout aussi capables de gober ce genre d'inepties... mais ça raccourcirait trop la voie sciento... pas assez de dollars, alors que quand on a ferré les gens au début du " Pont vers la liberté totale ", on peut espérer les faire casquer 1000 dollars l'heure.... des semaines durant]

Somatiques
Un BT ou un cluster a trois possibilités : vivre sa vie, vivre la vôtre ou ne rien vivre. Quand vous êtes sur une somatique, il y a peu de chances qu'elle se trouve dans la catégorie " votre vie ", il est plus probable qu'elle est dans la vie d'un BT ; la scène donne le tournis.

[Très net ici: on n'audite que des BTs, à peu de choses près, dès le bas de l'échelle... pourquoi donc coincer des tas de gens d'en bas sur des techniques inadéquates?... les sous, voilà la réponse,  et la vraisemblance tout à fait inacceptable de l'affaire BTs]

Il y a un moyen de détecter que le type ne parcourt pas son propre incident. Disons que la somatique listée serait " douleur à l'oreille " ? Très bien . Quand il parcourt cette chose, il peut même avoir un truc qui le gratte là. Mais ce qu'il aura, c'est quelque chose qui a mal à l'oreille. Il ne serait pas rare qu'il ait mal à l'oreille. En d'autres termes, il n'a pas la somatique là où elle est censée se trouver dans le corps. C'est parce qu'un BT ne se trouve pas à cet endroit. Il peut aussi bien avoir une douleur dans les reins, ou à l'œil, voyez-vous ? Ce n'est pas inévitable. La personne peut avoir une douleur au front. Disons que cette somatique serait " douleur au front ". Il parcourt réellement l'incident, il y a légère douleur au front, mais c'est bizarre, car il ne parcourt pas son véritable incident. Ca peut s'en aller, mais ce n'est pas de son front que ça s'en va.

[là, je rigole encore plus, si vous me permettez, car il n'a rien dit qui permette à un AUDITEUR de déterminer OU un PRECLAIR aurait ses somatiques lors de l'audition, ce qui serait, d'après ce qui précède, une méthode permettant de savoir si le préclair " parcourt son propre incident " ou s'il " parcourt celui d'un BT " qui serait ailleurs que dans la somatique auditée en premier lieu]

TRANSMISSION MENTALE
Lorsque vous parlez télépathie, il y a un facteur de proximité. Quand un thétan est pressé tout contre un autre, en communication tactile totale, vous obtenez ce type de transmission de pensée. Vous pourriez y parvenir en atteignant, s'il n'y a pas de tactile.

[absurde : un thétan, d'après ses propres définitions, n'a ni matière, ni espace, ni temps, ni énergie en soi, c'est du désincarné total. Comment ça peut avoir de la communication " tactile " ?bref...]

Vous pouvez le faire. Lorsque deux individus sont en relativement bon état et qu'ils commencent à pousser leurs postulats en direction d'un mur dont ils sont peut-être à sept mètres, et qu'ils sont assis l'un à côté de l'autre, et qu'ils commencent à pousser ces postulats vers un point prévu du mur, ils vont commencer à avoir des bzzbzzbzzzzzzzz, un genre de petites explosions d'énergie. Pas petites. Peut-être un mètre de large et la moitié de haut. Ca se passe quand les deux le font ensemble. Les postulats vont se cogner au même point de l'univers MEST et faire bzzbzzzzzzzt. Ca va avoir lieu. C'est à une distance. Mais apparamment, il y a quelque chose comme le tactile. Après cela, vous réalisez la quantité de masse collée à un BT - il est en masse. Vous mettez une impulsion dans la masse et la masse est tout contre le corps - vous mettez une impulsion dans le corps et elle va dans cette masse. Le BT peut réagir. Inconsciemment, involontairement, complètement effet. Ca le rend difficile à manier, en fait. C'est ainsi que vous pouvez auditer un Incident I et un Incident II d'un BT. Ils le parcourront vraiment stupidement. Ils ne peuvent pas aider . Et cela fait l'as-is [as-is: d'après Hubbard, "voir-comme-c'est exactement, ce qui ferait disparaître la chose, du fait que deux choses identiques ne pourraient pas occuper le même espace"] dans le bank et ce phénomène normal se produit, et ils font bzzzzt, à moins que vous n'ayez vous-même mis un ridge [noeud d'énergie ou contre-énergie, ndt] chargé de colère ou d'émotion ou quelque chose de ce genre. Je connais des gars qui tentent de faire ça oralement ou autre chose d'aussi bête. [des témoins disent qh'Hubbard, dans ses derniers jours étaient devenu encore plus cinglé qu'avant, et qu'il HURLAIT après es proopres BTs inventés! ] Ce qui est intéressant, c'est le nombre de BTs qui ont des liens sur le corps. Vous pensez qu'ils sont partis mais ils sont toujours en liaison : par rayons.

VALENCES ET " BTs COQUILLES "
Les tailles des incidents sont souvent très fausses, et il se produit un phénomène de hors-valence. La masse des BTs et clusters est hors-valence et les images qu'on voit sont souvent minuscules. Mais d'un autre côté, un pré-OT '(qui croit qu'il parcourt son propre incident alors qu'il audite en fait celui d'un BT ou d'un cluster) peut sembler être tout à fait en-valence à un point de la chaîne. Mais pas sur  le reste de la chaîne. Et ce que devrait suspecter le pré-OT en pareil cas, c'est qu'il a un BT entourant tout le corps : un BT-Coquille. Un Clair peut entrer en valence et voir les images de ce BT ou de ce cluster. Toutes ces choses mettent une personne dans la confusion quand elle cherche à parcourir ceci, parce qu'elle va prendre un point en-valence et que cela " prouve " qu'elle doit elle-même se trouver dans l'incident.

[1/ être en-valence, c'est être soi-même, en quelque sorte, sans influence extérieure ;

2/ être hors-valence, c'est être dans la personnalité d'une autre personne qui se trouvait présente lors d'un incident qu'on a subi, durant lequel la personne aurait eu un comportement qu'on a tendance à imiter inconsciemment ensuite...

3/ Un BT entre en lice, c'est à dire que c'est le BT ou le cluster qui est " réactivé " ou " restimulé " parce que le préclair ou pré-OT s'adresse à ses images de BT... que se passe-t'il ? la personne croit que c'est elle qui parcourt l'incident du BT... autant dire que si qui que ce soit peut savoir quoi que ce soit... quand à qui il est ou pas... dans quelle valence il se trouve ou non...et si, et si... et si.]

Le BT -Coquille est un corps composite entitaire qui est un mock-up [image mentale créée] qui pense -à tort- que c'est lui qui maintient le corps. Vous pouvez entrer en collision avec ça. Je suppose que c'est probablement parce qu'il se croit un corps astral , une collection de BTs et clusters moulée en un semblant de corps. Comme ce " corps astral " est fortement électronique, BTs et clusters peuvent facilement s'y coincer dessus et penser que c'est eux qui le créent.

[le gros rHoublard ! voilà t'y pas qu'il nous donne une explication 'scientifique' et 'électronique' à ce que bien des gens considérent comme réel : le corps astral ! d'un coup d'un seul, il démolit leur théorie. Il aime bien glisser ce genre de machin dans ses textes, histoire de dire à quel point, lui... Et bien sûr, ceci est encore en TOTALE CONTRADICTION  avec sa propre définition d'un THETAN: un thétan est un statique, c'est à dire quelque chose qui n'a ni masse, ni énergie, ni matière, ni temps...ni longueur d'onde]

DONNEES SUR LA DIANETIQUE MAL AUDITEE
Il existe un autre phénomène intéressant chez tout pc qui a mal parcouru la dianétique. [Notons au passage qu'ici, Hubbard accuse en quelque sorte les 'pcs' d'avoir mal parcouru la dianétique, alors que c'est l'auditeur qui est le maître à bord, en séance d'audition, et que c'est donc lui qui est censé bien ou mal auditer] . Si un auditeur demande un antérieur similaire qui n'existe pas, le pc va chercher dans un BT ou cluster qui existe. Par conséquent, vous ne devez jamais forcer un pc à trouver des antérieurs similaires inexistants dans le même être ou les mêmes êtres.[encore une totale contradiction avec les techniques du bas de l'échelle sciento, dans lesquelles il est indispensable de trouver des antérieurs similaires...] Soit le gars peut en trouver facilement, ou bien ce n'est pas là parce que c'est d'un genre différent ,ou qu'on a sauté de chaîne. Le pc ne saute pas d'une de ses propres chaînes à une autre de ses chaînes, il passe à celles d'un BT ou d'un cluster. (Un clair ou au delà passerait d'une chaîne d'un BT à une autre chaîne d'un BT ou cluster). Disons que le type audite sa propre chaîne. Puis, l'auditeur se fiche dedans et insiste pour avoir un incident antérieur. Il a eu une effacement, mais au lieu de s'en préoccuper , il demande un incident antérieur. Il flanquera le pc (abréviation de préclair en sciento) sur un BT qui est mort comme tout depuis Dieu sait combien de temps. L'auditeur emberlificote le cas. Et la façon d'éviter ça, c'est de ne jamais auditer au-delà du postulat, comme le dit R3RA [le procédé de dianétique ordinaire].

[je n'en finis pas de me bidonner amplement -excusez le terme -  en traduisant ceci, car dans les niveaux inférieurs où s'audite la dianétique, il insiste plutôt beaucoup sur le fait de "pousser le pc en antérieur"... et donc, dans des déraillements de chaîne possibles... les postulats de fin de chaîne ne sont pas obligatoirement si évidents ni forcément très "prévisibles "... je serais particulièrement intéressé par des témoignages auditeur et préclair sur la question !]

DOUBLAGE (Dub-In)
Quand le pré-Ot augmente de puissance et qu'il a plus de pouvoir de thétan, les BTs et Clusters vont percevoir ce que pense le pré-OT et seront tout à fait assujettis à son contrôle. Le pré-OT ne réalise pas qu'il est poussé à croire que ce sont ses propres images. Il veut se le prouver : il pense " boite de haricots ", et il a de suite une image de boite de haricots. C'est le risque du mécanisme tel qu'il est. Mais vous ne les auditez pas hors de vous, vous voyez. C'est ainsi qu'il peut paraître que le gars audite son propre incident. C'est pourquoi un clair ou un clair dianétique peut être poussé à croire que ses images sont de retour. C'est le mécanisme exact. Il a augmenté en puissance. Tout BT ou cluster de ses parages va répondre exactement et sera complètement assujetti. Ils subissent le contrôle instantané. Il pense une pensée dans leur direction, et il peuvent avoir une image qui n'est pas la sienne, ni quoi que ce soit. Vous obtenez du doublage. Ils ignorent tout cela mais ils font l'image. Et c'est l'explication du doublage !

[de plus en plus alambiqué : le doublage serait le fait, dans sa théorie, de voir différent de ce qui est, (concept) ; là, il mélange deux choses différentes : le doublage et les clairs, qui, d'après lui toujours, seraient dotés d'une mémoire parfaite et EDEITIQUE (parfaite à tous points de vue ; or, si l'on est clair et qu'on a cette mémoire, en suivant le raisonnement qu'il vient de donner, c'est qu'on verrait en fait ... les images BTs et clusters parasites, qui eux, sont capables d'en faire ? pfff....yaieyaie. Par ailleurs le remplissage de lignes démarre... Pire encore dans les contradictions d'Hubbard: un clair, déf. 3 de Cleared theta Clear, page 76 du Dico technique: "Quelqu'un disposant d'un souvenir total de toute chose et d'une aptitude complète en tant que thétan: or, on apprend ci-dessus que ce théta clair ne verrait pas ses propres images à lui? Quelle embrouille.]

MEMOIRE
Le phénomène de dub-in affecte aussi la mémoire d'un clair ou plus. Vous dites : " Bon, j'étais Aloysius George Smith an 1862 ", et vous obtenez une image d'Aloysius George Smith en 1862, gracieusement offerte par un BT - ce sera sa version de 1862. Mais vous pouvez avoir été Aloysius Smith en 1862, mais la vérité est qu'en pareil cas, vous, en tant que pré-OT, n'auriez pas d'image de ça. C'est intéressant, parce que vous ne trouverez pas que vous avez une vie consécutive aux images. Ce serait plutôt un genre de séance de diapos assez moche, pas un film. Vous pouvez dire que vous étiez dans les Flandres en 1803, ou que vous étiez à Oxford, et vous remarquerez, si vous faites très attention, que vous pouvez encore avoir quelques BTs très actifs qui vous amèneront graduellement des images d'Oxford. Mais ils peuvent penser qu'Oxford et Arcturus sont la même chose, donc, on se demande quelle peut être l'exactitude de ces images-là. Quand une personne est claire, elle a la mémoire exacte, mais du fait de cet autre phénomène, que quelqu'un lui refile des images d'Oxford, elle dira " Je ferais mieux de jeter un œil sur ces images d'Oxford ", et au lieu de s'en souvenir, elle mélange tout.

[reprenons : voici, 48 ans plus tard, la fable des " clairs parfaits sans aberrations " complètement fichue par terre par son inventeur ; voilà que les clairs sont à la fois les chefs de leurs " BTs " et... les effets complets de ces mêmes BTs dont ils sont incapables de percevoir les tenants et aboutissants, malgré leur état de "Clairs". Bien sûr, il avait déjà lancé ça et là des ballons expliquant par exemple que la voie toute tracée des débuts allait demander pas mal de temps, dans le " Ron Journal 45 " par exemple ; mais de là à trâiter les 'clairs' de crétins, comme il le fait ici de façon déguisée...quant à la mémoire qu'il décrivait alors comme un film sans trou ni manques, même lors des pires accidents, comas et décès, on en est très très loin.]

BTs ET CLUSTERS DORMANT
Sur NED pour OTs, vous maniez en fait essentiellement des BTs et clusters dormant. Ils ne sont pas assez éveillés pour parcourir l'Incident Un ou le Deux. Ils ont des considérations différentes, ces BTs et clusters, mais ils rajoutent au fait d'être morts ou en-dessous d'être morts. Ils sont dans l'état où des agents du FBI et des officiels du gouvernement finissent quand ils ne sont pas déjà des clusters ou BTs dormants et animés. Si les gens qui cherchent tant à enfoncer la scientologie réalisaient où ils vont, ils auraient quelques autres idées sur la question, car l'état de ces clusters et BTs dormants est assez dur. Pas vraiment morts, mais ils pensent qu'ils le sont. Et c'est bien maigre pour envisager le prochain trillion d'années...

[de mieux en mieux et de plus en plus illogique : les BTs morts ou en-dessous ne le sont pas ; des gens vivants sont ne sont que des ... BTs dormants animés - nouveau concept ici - et par la même occase, on vous balance que si les gens savaient...]

... Ceux là ne sont pas habituellement touchés par l'audition habituelle d'OTIII mais on peut commencer à les percevoir puisqu'ils produisent des somatiques et autres conditions sur le corps.

[vas-y donc, il contredit OT III qui donne déjà, depuis des années, un aperçu des "BTs et clusters dormants" qu'on y rencontre d'ailleurs constamment - enfin, quand on a cru l'historiette d'OTIII et qu'on a raqué les sommes démentes]

Quand vous auditez la dianétique sur des pré-OTs, vous pouvez réveiller des BTs ou clusters vraiment endormis qu'on a en fait jamais cognés sur OT III - on n'a jamais pensé qu'ils existaient. Ils seront découverts, en particulier si on audite le pré-OT sur des chaînes du type " jamais arrivé " ou " n'était pas là ". Ce sont des chaînes du genre dénieur-négateur, si on les audite, ça ouvre quelques canaux à des BTs complètement dormants. C'était déjà mentionné dans les années 50. " Vous trouverez parfois des parties du bank qu'il aurait mieux valu laisser fermées ". C'est en fait le phénomène qui avait été mis à jour à l'époque. Je savais simplement que ça existait. C'était un dormant quelque chose, qu'on n'aurait pas pu réveiller avec une grenade. Il ne donne pas de réactions lors des assessements [liste d'audition donnant des réactions à l'électromètre]. C'est à ça que vous vous attaquez quand l'auditeur prend un item [élément de liste d'audition] qui n'a pas réagi. Habituellement, ils ne réagissent pas sur l'électromètre...

[donc, tout ce qu'Hubbard a dit jusque là est faux ; à l'écouter, on pourrait penser que les choses qui réagissent pendant les niveaux d'en dessous sont aussi bien des BTs moins endormis ? pourquoi pas... Et le traditionnel " je vous l'avais déjà dit il y a très longtemps ", vous avez remarqué ? L'omniscient-ologue Hubbard !]

.....De toute façon, le Phénomène Final d'OT III donne l'impression que tous les BTs et Clusters sont partis. Il y a un axiome disant que les absolus sont impossibles à atteindre.

[l'axiome en question est d'Hubbard...qui ne l'a pas inventé dailleurs, mais là aussi, il se trompe, les absolus existent et sont atteints en théories mathématiques;  quant au phénomène final d'OT III, il savait très bien qu'OTIII est de la foutaise, et que donc, ayant créé des tonnes d'idées de BTs et clusters chez les OT IIIs et plus, ceux-ci, toujours croyants, allaient bien sûr continuer d'imaginer des... BTs et clusters, à peine OTIII fini , puisque ces personnes allaient continuer à ressentir diverses somatiques et pressions révélant, d'après sa théorie, la présence de BTs etc...]

... si vous ne tenez pas à rencontrer de ces BTs et clusters, vous feriez bien d'aller vivre dans un univers où ils n'existent pas.En fait, il y en a moins qui frappent qu'on penserait ...

[si vous avez lu OT III, il y déclarait que la population moyenne des planètes était de 178 milliards par planète, 26 ou 76 (selon lecture du chiffre mal fait d''Hubbard) planètes x 178 milliards =4 trillions 628 ou 13 trillions 528 milliards, ça nous donnerait environ 771,33 BTs ou 2255 BTs/ par personne sur terre. Or, si certains OTIII n'en ont pas rencontré beaucoup plus, j'en connais d'autres qui en " libéraient " dans les 100 à la seconde... durant 16 à 20 mois en tout ; moi, quelques milliers ou dizaines de milliers...parfois trois ou quatre cents en quelques instants; cela fait que les quelques 3500 OT III auraient déjà libéré les trillions de BTs en questions, selon toute probablitité arithmétique simple; à moins qu'une fois libérés, ils ne se les repassent??]

(remplissage sauté)

NED pour OT manie cette condition des BTs et clusters qu'on n'a jamais soupçonnés sauf à l'occasion d'un image bizarre ou d'une somatique.

(Enfin, il est fort intéressant de lire ensuite le niveau OT8 tel que l'a décrit Ariane Jackson, car on repasse des "techniques sophistiquées" de NED pour OTs  à des techniques déjà utilisées sur les préclairs débutants! Presque un revirement draconien, à tel point que je suspecte Hubbard de n'avoir jamais écrit ce niveau OT8 qui ne tient pas debout et n'a pas la moindre logique par rapport aux précédents, si ce n'est son prix (peut dépasser 300000 F pour un cours de deux à cinq semaines).

L. Ron Hubbard,

Fondateur
 

?(index des secrets)