SCIENTOLOGIE EN HOLLANDE: AN 2000


On trouvera des photos dela nouvelle "épicerie itinérante" scientologique ici:
"
http://home.wxs.nl/~mike_gormez/dianetics/".


Original en hollandais:

http://www.parool.nl/amsterdam/340022739.html

Het Parool

13 janvier 2000,

Marcel van Engelen.

La scientologie fait ses affaires dans un vieux bus...

Ca ressemble à un bout de campagne d'affichage. Mais ce vieux bus anglais à impériale est une mesure d'urgence de la scientologie: cette société fort controversée n'a plus de locaux depuis le début de la semaine.

Les scientologues ont quitté le bâtiment sur Nieuwezijds Voorburgwal , où ils étaient installés depuis seize ans. La semaine passée, leur porte-parole Jeanine Slot n'en avait pas concience: "On aurait aimé y rester encore", nous a-t'elle déclaré.

Le contrat passé avec le propriétaire J. de Slegte Exploitatie Co. expirait au 10 janvier. "Nous avons rappelé l'échéance aux scientologues depuis plus d'un an," selon le porte parole du propriétaire, mais pour une raison ou une autre, l'organisation n'avait rien prévu. Ils ont tenté toutes sortes de moyens de l'éviter vers la fin, mais nous avions déjà fait affaire avec quelqu'un d'autre, qui paye mieux."

C'est Kas-Associatie, agent de change établi à la porte voisine qui a fait affaire.

La scientologie a trouvé de nouveaux locaux, mais la société ne peut y emménager actuellement: il s'agit de l'ancien bureau de police au 116-118 de la même rue. L'église a commencé des travaux la semaine dernière, mais ils ont dû être interrompus par suite de la visite de l'office de sécurité (Bouw- en Woningstoezicht).

"La scientologie a commencé sans autorisation, nous apprend Ko van Geemert du Dienst Binnenstad (services intérieurs de la ville). Ils n'ont pas non plus demandé de permis. Si la direction désire le faire, il faudra sûrement trois mois ou plus avant que les ouvriers puissent démarrer. Nous ignorons ce que la scientologie fera.

D'après Slot, ils "s'occupent de remplir les formulaires". Les plans de reconstruction sont en cours, dit-elle. "Nous voulons une chapelle convenable pour nos services du dimanche, mariages et baptèmes. Dans l'ancien bâtuiment, la chapelle servait aussi de salle de réunion. Il faut du temps."

Les curieux qui flânent sur Kalverstraat et qui désireraient prendre un test de personnalité sont attirés vers un bus à impériale jaune et rouge. Les service de purification de l'âme ont lieu dans un ancien bureau sur Sloterdijk, et il est pratiquement impossible de joindre l'église par téléphone.


L'année commençait pourtant si bien... à mi-décembre, on vit fleurir sur les murs de 61 gares de chemin de fer quelques 600 affiches montrant un jeune "photographe" à l'air confiant et enthousiate: "la scientologie m'a permis d'atteindre mes buts", dit la légende. Des films promotionnels étaient projetés sur grand écran dans une dizaine d'échoppes. C'était la plus importante campagne de publicité entreprise par la scientologie depuis son débarquement aux Pays Bas voici 27 ans.

"Nous voulons démontrer que notre organisation est ouverte, afin que tout le monde puisse s'en rendre compte sans obligation", a dit Slut.

"La scientologie devait de toute façon déménager, ajoute-t'elle. Les anciens bureaux étaient trop petits, surtout que le nombre de membres s'est accru de 5 à 10 % par an. Le dimanche, les anciens locaux étaient surchargés. Dans l'académie, les gens s'entraînent pour devenir auditeurs - ce sont ces gens qui en aident d'autres en séances privées pour "élever leur conscience sopirituelle" et leur "conscience du divin".

L'entraînement dure dix ans si l'on y passe un jour par semaine et coûte 20000 florins (environ 70000 F, ndt), auxquels s'ajoute le prix des matériaux, livres coûtant de 25 à 150 florins, et de l'e-meter ou électromètre, valant 6500 florins (plus de 20000 F).

La scientologie dit compter quelques 900 membres en Hollande, où Amsterdam est l'unique organisation: il s'agit des gens qui sont sur la "liste de courrier" ou se sentent eux-mêmes impliqués. En pratique, 200 ou 300 personnes se rendraient chaque semaine à l'église, qui compte quelques 70 employés (et/ou volontaires, ndt).

C'est le calme aux Pays-Bas depuis un moment pour la scientologie, où elle s'est distinguée par des procès engagés contre la publication de ses documents sur Internet. On en a dit bien des choses: en gros, qu'il s'agissait d'une secte qui, bien qu'église déclarée, lave les cerveaux des gens, leur vole leur argent et leur intente des procès. Elle répond à ces attaques en publiant des études et rapports, dont l'un émane du BVD (Binnenlandse Veiligheids Diensty - un service plus ou moins secret de surveillance du genre FBI/CIA, ndt), qui la décrit comme de bonne foi et sans danger.

Photos du nouveau bâtiment et du "photographe":
http://home.introweb.nl/~skyblue/gebouw.htm.


retour sous-index