Net. juin 2001 - N° 53Sectes

Ils sont parmi nous

La Scientologie ne fait pas fureur seulement chez les acteurs américains. L'enquête récente d'un journaliste révèle que l'éditeur d'antivirus Panda Software, à Bilbao, cotiserait pour cette secte, et que son dirigeant, Mikel Urizarbarrena, en serait membre. Une partie des bénéfices de l'entreprise est reversée à la Scientologie, en échange d'un investissement de la secte qui applique la méthode Hubbard à la gestion des ressources humaines de Panda. On est nombreux à s'y être laissé prendre: le logiciel est utilisé par les ministères français de l'Intérieur (!) et de l'Éducation nationale. Grave dilemme pour la rédaction de .net qui proposait cet outil sur son CD sans en connaître les origines douteuses... Alors, fallait-il laisser à chacun d'entre vous le choix d'utiliser ou non cet antivirus virusé ou l'éradiquer du CD? Nous avons choisi la première option. Raison: ce shareware est d'utilisation libre pendant 30 jours. Pas un sou n'atterrit donc dans les poches de la Sciento'. Passé ce délai, vous êtes libre de (ne pas) l'acheter. Vous êtes prévenu.
MR




Net. juillet-août 2001 - N° 54

Forum
de discussion

On y dit sa satisfaction, ses regrets, ses tuyaux, ses...

A: Olivier Magnan, rédacteur en chef
SUR: email.net@futurenet.fr
SUJET: Forum

SUJET: Panda et scientologie
DE: Frédéric Ravoninjato

C'est avec intérêt que j'ai lu l'article concernant la société "Panda Software" paru dans .net 53, en page 22. Il est intéressant d'y noter que ce qui est visé sont les convictions personnelles de son directeur général, quelles qu'elles soient, et non la valeur du produit qu'il propose, ce que tout lecteur s'attendrait à y trouver, je pense. J'ai moi-même visité le site Internet de cette société et y ai remarqué que l'on pouvait faire désinfecter gratuitement (hors coût de connexion Internet) son PC ou son Mac. Ce que j'ai fait et n'ai rencontré aucun problème de quelque sorte que ce soit lié a cette désinfection. Pour le côté argent, je ne me sens pas du tout escroqué ou trompé du fait de la gratuité de ce service. Et après tout, chacun est libre de faire ce qu'il veut de son argent pourvu qu'il n'enfreigne pas la loi! Il est également intéressant de noter que cet article a un arrière goût de délation façon "glorieuse"
France de Vichy. Y aurait-il des nostalgiques en France ?
Frédéric Ravoninjato
frederic.ravoninjato@wanadoo.fr

[...] je trouve tout à fait déplacé votre article consacré à l'appartenance scientologue des dirigeants de Panda Software.
R.G.


Il ne vous aura pas échappé que la rédaction a souligné l'indépendance du produit des options "théologiques" du dit directeur. Ni que nous avons décidé de conserver ce logiciel sur notre CD-Rom, en nous interdisant de censurer quoi que ce soit à la place du lecteur. Simplement, il nous a paru important d'apprendre à ces mêmes lecteurs qu'en achetant des produits Panda, ils sont susceptibles de près ou de loin de favoriser la scientologie. Or, "l'association" de feu Hubbard vient de faire l'objet d'une mise en cause publique en pleine Assemblée nationale. Votre critique ne nous paraît donc guère recevable, pas plus que votre allusion à Vichy n'est judicieuse.
OM