sectes- scientologie - narconon - procédure de purification - purif - expertise sur l'inefficacité de la méthode d'Hubbard


NEUROLOGY & EPILEPTOLOGY PEDIATRIC & ADOLESCENT

WILLIAM B. SVOBODA, M.D.
NEUROLOGUE PEDIATRE

ST. FRANCIS MEDICAL PARK PLAZA
1035 N. EMPORIA, SUITE 270
WICHITA, KANSAS 67214

30 avril, 1990

Robert W. Lobsinger
121 North Main
P.O. Box 131
Newkirk, Oklahoma 74647-0131

Re: Narconon

 

Cher M. Lobsinger,

Veuillez excuser mon retard à répondre à votre lettre accompagnée de pièces. J'apprécie l'information et la vidéo enregistrée. Nous avions déménagé juste avant que votre envoi ne parvienne, puis j'ai fait les recherches sur les données nutritionnelles.

Cela m'a remémoré les approches décrites dans l'article "une perte de nerf" ["A Loss Of Nerve"] (dont copie jointe) qui met l'accent sur certaines approches utilisées chez Narconon.

Hubbard commence par des généralisations basées sur des vérités, afin de créer son atmosphère de scientificité. On peut démontrer, mais pas dans tous les cas, le stockage à long terme de divers produits chimiques ou minéraux. Le besoin de recourir à un accord médical avant de participer au programme met par ailleurs l'accent sur la sécurité, car cette approche pourrait être fatale à des personnes souffrant de désordres cadio-vasculaires ou de déséquilibre électrolyte. Finalement, les observations disant que certains régimes ou manies nutritionnelles sont infondés, étaient généralement déjà connues. Une fois ces vérités acceptées établies, il peut sans peine allonger ses déclarations marginales que l'on acceptera alors comme vérités probables correspondant aux vérités précédemment assénées, bien que le lecteur profane n'ait généralement pas connaissance des statistiques qu'il fournit.

Hubbard détruit son propre argument en disant que les cellules adipeuses n'existent pas. Tout individu regardant dans un microscope peut en observer. Cette déclaration parle en termes d'espoirs, pas de réalités.

Le concept qui consisterait à échanger de mauvaises huiles contre de bonnes n'est pas soutenu par des preuves. En fait, bien qu'il s'élève contre les manies au sujet de la nutrition, il y succombe lui-même.

Les recommandations de prises de diverses vitamines ont été comparées à celles que propose le Conseil de l'Alimentation de l'Académie Nationale des Sciences se référant aux autres spécialistes de la manie nutritionnelle, ceux qui recommandent la mégavitaminothérapie; voici le résultat :

  NRC-RDA SCIENTOLOGY
Vitamin A 3,500 I.U. 5,000 I.U.
Vitamin C 45 mg. 250-1000 mg.
Vitamin D 400 I.U. 400 I.U.
Vitamin E 9.0 mg. 800 I.U.
Niacin 11.0 mg. 100 mg.

Les excès en vitamine A peuvent provoquer un enflement du cerveau (pseudotumor cerebri) accompagné de pertes de vision passagères. La niacine augmente la vasoldilatation, mais sous sa forme acide, on l'a accusée d'être liée à de la bilirubine (jaunisse) et à des maladies de foie. Du fait qu'elle soignait les crises de psychose dues à la pellagre, elle a un lien avec la psychiatrie, puisque la pellagre vient d'une déficience en niacine. Des troubles peuvent donc venir aussi bien de déficiences que d'excès en niacine. Une personne peut en effet mourir de déshydratation (manque d'eau) ou se noyer (trop d'eau). La niacine peut être utilisée lors de déficiences. L'excès peut s'avérer toxique pour le foie. L'académie américaine de pédiatrie a publié une série de déclarations de position au cours de la décennie, prenant parti contre l'usage des mégadoses de vitamines et ["and trace element therapies"?? - le sens général de "thérapies par des éléments dont on trouve des traces" pourrait correspondre à une forme d'homéopathie à "dosages mesurables", ndt] pour divers comportements ou aspects mentaux de l'enfance, en mettant fortement l'accent sur les réactions adverses dues à des excès. Ces déclarations s'appliqueraient aux opinions d'Hubbard. La théorie de la niacine n'est que cela: une théorie, sans autre base que le concept de "ce qui l'a amené le fera partir".

Les excès en divers minéraux peuvent causer des problèmes gastro-intestinaux, et pire, provoquer des problèmes rénaux, y compris des coliques néphrétiques.

Les théories hubbardiennes sont globalement des théories sans la moindre preuve contrôlée. Il balance des faits à la pelle, c'est à dire qu'il noie le lecteur dans les faits afin de le convaincre qu'il sait, mais il n'a rien pour référencer et prouver les faits. Une critique des écrits hubbardiens montre que ses théories sont des observations théoriques dépourvues de faits probants ou de détails, et sans références permettant au lecteur de "vérifier les sources".

Il existe actullement nombre de ces soi-disant experts aux profils "écologico-métaboliques" diagnostiquant et traîtant divers problèmes, aussi bien mentaux que physiques, par des théories d'on ne sait où. Parmi les théories multiples qu'on trouvera dans les journaux des maniaques des régimes, fort peu sont appuyées par des études contrôlées et la plupart se fondent sur des théories ou des anecdotes. Les prétentions d'Hubbard quant à l'huile et à la graisse ressemblent à l'une d'entre elles, celle de D. Horrobin, "Huile Matinale d'onagre & le travailleur miracle des années 80", ou celle de A. Donald, "le puissant pouvoir curatif magique de l'huile d'onagre matinale" - de ces recettes auxquelles j'ai eu récemment affaire. Aucune n'a prouvé les résultats promis lors des essais. Plus intéressant encore, toutes ces cures garantissent leur innocuité, alors que presque toute thérapie efficace a ses risques.

Le programme ne s'intéresse pas non plus en général à la raison pour laquelle les gens se mettent aux drogues. La scientologie critique la psychiatrie (elle a souvent raison) parce que celle-ci se fierait trop aux médications plutôt que de travailler avec le client; pourtant, tout ce que fait Narconon consiste à substituer des régimes fantaisistes et de l'exercice à la drogue... sans pour autant travailler sur la psychodynamique.

Le Dr Bruce Roe a fait une excellente brève critique d'un point de vue biochimique, et je suis tout à fait d'accord avec ses observations. Il est plus expert que moi en ces domaines.

L'information que vous m'avez envoyée sur la situation de Narconon Netwirk a été très utile. Mon épouse et moi-même donnons une conférence sur une secte majeure près de deux fois par mois, si bien que nous avons été en mesure de mettre en garde des psychiatres, psychologues, travailleurs sociaux, conseillers, pasteurs et les représentants des professions du droit quant à Narconon, ainsi que des églises et directeurs d'école de Wichita. Nous avons insisté.

J'imagine que vous êtes déjà au courant et/ou que vous avez déjà vu les annonces télévisées ( Fox Channel 4/24 of Wichita, et. al .) concernant le support de sponsors des Goodwill Games par Bridge Publications/la Dianétique/ l'église de scientologie. Un de nos groupes a lancé une campagne de courrier vers CNN pour protester. De plus, la commission fédérale du commerce vérifie l'exactitude de leur annonce. L'information retenue sera revue par des avocats du FTC, et la scientologie a trente jours pour répondre. Si j'ai bien compris, il y a trois options: 1/ l'annonce continue telle quelle; 2/ elle doit être modifiée sur certains points, et 3/ elle est interdite dans tous les médias pour violations des règles du FTC, suivie d'une action en justice.

Je vous joins par ailleurs une copie des bagarres actuelles à Tampa entre la scientologie et l'IRS.

Encore merci pour la bande et l'information. Si je peux faire quoi que ce soit d'autre pour vous aider, n'hésitez pas à me le faire savoir. Désolé de n'avoir pu faire davantage à propos des techniques Narconon.

Yours truly,

 

William B. Svoboda MD
Pediatre Neurologue

PJs:

Article: A Loss of Nerve

Reprints: Newspaper clippings IRS vs. Scientology

VCR Tape


Nota: les pièces jointes ne sont pas fournies; quand elles parviendront, nous les ajouterons.

Retour index textes ayant trait à la médecine