Narconon utilise un faux en écriture pour faire croire à l'aval d'un scientifique

                                                    

Narconon Utilise une fausse recommandation d'un médecin.

Exclusivité chez Stop-Narconon.org.

Original anglais :

http://www-2.cs.cmu.edu/~dst/Stop-Narconon/Documents/Tigerman/tigerman-statement-2004-06-25.html

Déclaration du Docteur Norma S. Tigerman à propos de Narconon

Je m'appelle Norma S. Tigerman. Je suis professeur retraitée d'école d'infirmières à l'université de Californie Sud. Je fais cette déclaration par souci sérieux quant au programme Narconon, qui opère dans les écoles publiques, et afin de rectifier les fausses déclarations que m'attribue Narconon.


De 1985 à 1987, j'ai travaillé en tant qu'infirmière dans une clinique de Beverly Bd, à Hollywood, pendant que j'étais assistante professeur à l'USC. J'étudiais simultanément mon doctorat à l'UCLA et j'avais besoin d'argent.

Ma superviseur directe à cette clinique était le Dr Megan Shields
[une scientologue, auteur de textes de louanges anti-scientifiques sur Narconon, ndt]. On m'avait dit qu'il s'agissait d'une clinique du service public, et c'est ainsi qu'elle fonctionnait. Les patients étaient en désintoxication suite à contaminations accidentelles, comme les poussières. On y trouvait aussi des patients provenant de la pratique familiale du Dr Shields. Je pratiquais des examens médicaux, des électrocardiogrammes, tests d'audition (oreille), j'y pratiquais des vaccins, des piqures anti-allergiques, des frottis (cancer), et j'y traitais les MST. On ne traitait pas de patients toxicomanes.

Je savais qu'on utilisait le sauna pour traîter des patients de la clinique. Il s'agissait de séances de relaxation de 10-20 minutes, les patients déshydratés recevaient les liquides nécessaires. Il n'y avait pas de ces séances longues "destinées à ôter les toxines des cellules graisseuses", comme le fait Narconon. Les patients de la clinique recevaient des vitamines - dont de FAIBLES doses de niacine [acide nicotinique, une provitamine, ndt]. Personne ne parlait de scientologie, et aucun des patients ne se disait scientologue. Je suis moins certaine du personnel à ce propos. La seule fois où j'ai eu affaire à Narconon et à la scientologie se résume à une visite pour observer les risques pour la santé et voir ce qui entraverait l'accréditation chez Narconon Arrowhead à Oklahoma. C'était conforme au code et disposait d'un soutien médical.

J'ai quitté la clinique en 1987. En 1988, le Times Los Angelès publia un article critiquant la clinique du fait de son association scientologue. On y voyait une photo d'une porte avec une plaque à mon nom. J'ai appelé le journal et la clinique et demandé à ce qu'on ôte mon nom de l'article et qu'on ne s'en serve plus par la suite, puisque je n'avais plus de relations avec la clinique. Je ne connaissais pas le lien scientologue.

J'ai récemment été contactée par Stop-Narconon.org, et l'on m'a questionnée à propos d'une recommandation que j'étais supposée avoir donnée quant à Narconon. Etonnement de ma part! Je n'endosserais jamais Narconon, car je pense fermement que le programme en question est médicalement dangereux et inefficace - c'est du charlatanisme. Il n'y a pas de données revues par le monde scientifique dans aucune revue sérieuse qui dise que le programme soit efficace, ou même, qu'il soit sans danger. Je refuse que mon nom soit associé en aucune manière à Narconon. Et je ne pense pas qu'on doive permettre à Narconon de donner des conférences publiques aux élèves des écoles.

La citation que Narconon m'attribue provient d'une lettre que j'écrivis en 1985 pour féliciter la clinique de Los Angelès et non pas Narconon. Leur version altérée, qu'on peut lire dans une douzaine de pages web de Narconon, dit ceci:

"On peut observer l'efficacité de Narconon quant à enseigner de nouveaux comportements à ses clients, à leur réapprendre des habitudes sociales, et à leur faire découvrir des solutions alternatives aux difficultés de l'existence. Le meilleur de ce programme réside en son personnel. Ils sont extrèmement dévoués et enthousiastes. It couldn't help but rub off on the clients and any new staff..." [traduction de ce passage à venir]"

Le fait que Narconon m'ait associée à tort avec son escroquerie a porté un coup à ma réputation professionnelle et à mon nom. J'exige que mon nom soit immédiatement retiré de ces pages web, car je ne veux rien avoir en commun avec Narconon ou la scientologie. J'ai 74 ans et n'ai pas de temps pour la science-fiction.


Dr. Norma S. Tigerman
Oakland, CA
25 juin 2004


Appendice:Sites web contenant la citation falsifiée sur Narconon:

www.addictionca.com/land-end.htm
www.addictionca.com/narconon-endorsements.htm
www.narconon.ca/English/Professional.htm
www.narconon.ca/English/ParentsNote.htm
www.drugrehabamerica.com/land-end.htm
www.drugrehabamerica.net/narconon-endorsements.htm
www.drug-rehabilitation.info/narconon-endorsments.htm
www.narcononrehab.com/english/expert.html
www.narcononrehab.com/french/expertf.html
www.aei.ca/~narconon/English/Narconon_expert.htm
www.aei.ca/~narconon/French/expertf.htm
narconon-narconon.tripod.com/


Note du webmaster: autres faux en écriture de la secte

Retour sous index correspondant à ce type de texte :courts

accueil