Narconon-scientologie éjecté de l'université d'Edinburg 

 
ALAN MCEWEN
original anglais
http://edinburghnews.scotsman.com/index.cfm?id=314912004


Un groupe "de conseil" pour les drogues lié à la controversée "église de scientologie" a été banni de l'université d'Edimbourg par le syndicat étudiant.

L'organisation dénommée Narconon [en France, elle s'intitule aussi "Non à la Drogue, Oui à la Vie"] avait collé des affiches pour ses services sur des panneaux de l'association estudiantine d'Edimbourg (EUSA).

Les dirigeants du syndicat ont retiré ces affiches et interdit tout affichage.

Ils craignent que Narconon ne serve à recruter des membres en scientologie, groupe ayant déjà ciblé les étudiants dnas la capitale écossaise.

Les affiches de Narconon ne portent aucune indication du lien au groupe "quasi-religieux" qui suit les principes de L. Ron Hubbard et qui traite les drogués. Mark Calder, vide-président de l'EUSA, é daclaré que l'apparition des affiches Narconon était source de problèmes. Il ajouta "On doit s'assurer que les groupes réhabilitant les drogués ou les alcooliques soient impartiaux et ne s'intéressent qu'au bien-être de leurs clients. On ne peut être certain de l'indépendance de Narconon.

"Nos recherches ont démontré des liens évidents entre eux et la scientologie. Nous nous sommes également inquités du fait que ce lien n'ait pas été explicité, et nous avons donc décidé de retirer les affiches."

Narconon a nié recruter pour la scientologie, qui possède un local dans South Bridge.

Eve McKenzie, directrice de l'exécutif Narconon en Ecosse, a expliqué: "Narconon a quelques volontaires de scientologie qui sont également scientologues pour aider les gens. Nous avons aussi des volontaires qui sont chrétiens, juifs, ou musulmans."

"80 % des staffs de Narconon sont d'anciens drogués ayant fait le programme et désirant maintenant aider d'autres gens. Notre but consiste à sortir des gens de la drogue pour les remettre dans la commmunauté."

Mais elle a admis que certains des toxicomanes traités par le programmle allaient ensuite en scientologie. Elle ajouta: "Si c'était un programme sous direction chrétienne, qu'il avait fonctionné efficacement, on comprendrait que la personne veuille  se renseigner davantage sur le christianisme. Mais on ne met pas la pression."

Narconon, qui prétend avoir aidé 250000 personnes à surmonter les drogues, a été fondé par William Benitez, ancien drogué, pour aider Hubbard, un écrivain de science-fiction.

Graeme Wilson, responsable de la campagne "Non à la Drogue" de la scientologie pour l'église anglaise de scientologie, explique que le syndicat étudiant aurait été "désinformé" quant aux liens avec Narconon.

Il a ajouté: "Le lien, c'est que Narconon utilise les techniques de L. Ron Hubbard, mais c'est une affaire séculière qui n'a aucun lien avec une religion."

Une porte-parole de l'université a expliqué qu'on n'avait pas étendu le ban à chacun des campus de la capitale.

Elle a ajouté "L'université n'a pas reçu de demande de Narconon ou de l'église pour mettre ces affiches. Chaque bâtiment s'occupe de ses panneaux. S'ils ont reçu une demande,  ils la considéreront comme les autres."




 

Voir pour d'autres informations:
http://narconon.critique.free.fr



Retour sous index correspondant à ce type de texte :

Retour Webpage

Recherche? MAIL