RAID SUR L'ORG SCIENTO DE MUNICH
2: le mort de Münich
3: commission parlementaire allemande aux USA
10 Février 1998 
Münich ( Agence Reuters)

Plus d'une centaine d'officiers de police  ont effectué une descente surprise dans les bureaux munichois de l'église de Scientologie, dont le QG est aux USA, ont signalé les Procureurs d'état.

Les raids ont trait à diverses enquètes au sujet de la mort d'un homme d'affaires ayant semble-t'il reçu des conseils médicaux de membres de la scientologie l'an passé, ainsi qu'à trois cas d'incendie volontaire suspectés, et à la publication/distribution de matériels insultants.

Les Procureurs d'état disent que la scientologie a coopéré lors du raid sur cinq de ses bureaux. Ils disent que le détail de l'enquète sera connu mercredi.

Un porte-parole de la scientologie a dit que les raids étaient dirigés contre des membres du groupe plutôt que contre l'organisation proprement dite; il a qualifié l'action policière d'absurde.

La police allemande enquète sur le décès d'un homme d'affaires, survenu l'an passé, suite à des conseils de membres du groupe lui disant de prendre "des vitamines".

Une enquète séparée s'intéresse à trois  cas d'incendies volontaires - une maison, une voiture et une maison de campagne. Le premier suspecté a dit que ces feux auraient été allumés par des scientologues.

Une troisième enquète a trait à la distribution - semblerait-il par des membres de la scientologie - de pamphlets qualifiant le personnel des hopitaux psychiatriques en "assassins psychiatriques".

Les autorités allemandes, qui considèrent que ce groupe a pour fins d'exploiter financièrement ses membres, ont mis l'église de scientologie, dont le QG est à Los Angeles, sous surveillance depuis juin, puisqu'elle est soupçonnée d'intentions anticonstitutionnelles.

La scientologie a réussi à profiter de supporters célèbres dans sa campagne contre ce qu'elle considère une discrimination contre elle de la part des partis politiques, institutions et sociétés allemandes , le tout avec l'assitance de Bonn.

Les stars hollywoodinennes Dustin Hoffmann, Goldie Hawn et Oliver Stone ont signé l'an dernier une lettre ouverte accusant Bonn de persécution des scientologues de la même façon qu'Hitler avait persécuté les Juifs.

Reuthers, (c) 1998
Trad: Roger Gonnet 



Le décès d'un scientologue de l'organisation sciento de Münich

Passau New Press, (c)1998

Voici trois ans que Konrad Aigner a soudain déménagé de la maison où il était né; son père venait de mourir. Konrad quitta son job tranquille de fonctionnaire pour se faire artisan et conduire un autocar d'occasion. "C'est ainsi que je peux gagner beaucoup d'argent pour pouvoir grimper le Pont aussi vite que possible", a-t'il dit à sa vieille mère Anna, 76 ans. "Le Pont", c'est ainsi que les scientologues désignent leur voie du salut. "En moins de deux ans, Konrad a changé - il était tendu, nerveux, pensif", dit Bernhard. La famille en a beaucoup parlé, et en était arrivée à conclure que les problèmes devaient venir de son artisanat.

"Ce n'est qu'après sa mort en Août 97 que nous avons appris la catstrophe personnelle". La première fois que ses soeurs et frères sont entrés dans sa chambre, ils y trouvèrent des lettres, livres, pamphlets et documents scientologues dans tous les coins. Bernhard a dit "Nous ignorions à quel point il était mordu." Le bachelier laissait un faillite financière derrière lui. Les formulaires montraient qu'il avait payé plus de 70000 marks (250000F environ) au cours des derniers mois. Bernhard estime que le total au cours des années doit atteindre les 600000 marks - environ 2 millions de francs. Il ajoute que Bernhard était très frugal, ne changeait jamais de voiture, n'allait pas en vacances, n'avait pas de passe-temps; mais il n'a pourtant laissé que des dettes.

Les témoins disent que Konrad tenta plus d'une fois de secouer les chaînes qui le retenaient dans la secte. Il s'en était épanché auprès d'un ami médecin: "Je veux partir, parce que j'ai changé en mal: j'ai finalement vu clair dans leur jeu." Le médecin ami lui offrit son aide. Quelques mois après, il vit Konrad pour le dernière fois "Tout va mieux, les choses se sont arrangées". Il y a un an, il disait à sa mère: "Maman, je veux m'en aller de chez eux. J'ai appris des choses tellement terribles que si je te les disais, tu mourrais sur le champ." Mais Konrad y resta jusqu'à sa fin. Konrad Aigner mourut sur un lit d'hopital en Août 1997 après avoir été emmené dans un hopital Souabe, au bout de trois semaines de coma: tout avait lâché d'un seul coup, les poumons, le coeur, et l'estomac. L'autopsie ne put fournir d'explication. "Pour son âge, cet homme avait des organes en très piètre état", indiqua Helmut Meier-Staude, Attorney Chef de District.

"On a trouvé des vitamines néerlandaises parmi les affaires de Konrad Aigner. On soupçonne les scientologues de l'avoir incité à en prendre: c'est pour cela qu'une plainte pour médecine illégale est en cours."


COMMISSION PARLEMENTAIRE ALLEMANDE AUX ETATS UNIS
Message de l'.A.P.
Les six législateurs d'une commission parlementaire spéciale sur les sectes et groupes de psycho entreprennent des discussions à Washington, d'après un communiqué de presse parlementaire. Nous n'avons pas d'autres détails à l'heure qu'il est.
Les Etats-Unis ont reconnu en 1993 la scientologie comme une religion dont le siège est à Los Angeles, et ont récemment critiqué les prises de position allemandes quant à la discrimination dont la scientologie serait l'objet.

"L'Allemagne considère cependant la scientologie comme une organisation à faire de l'argent, et dotée de certaines caractéristiques de crime organisé. En Juin, l'Office de protection de la Constitution - qui suit de près les groupes extrémistes - a placé la scientologie sous observation pour une période d'un an en raison des soucis qu'elle cause pour la démocratie."

Les membres de la scientologie critiquent la délégation.

"Le Révérend Alfreddie Johnson, Ministre Baptiste de Compton, Californie, dit que les 10 membres de la délégation font partie d'un groupe "permanent, payé par les fonds publics, pour effectuer une chasse aux sorcières et punir tout citoyen qui tiendrait à ses croyances et voudrait les faire partager alors qu'elles ne seraient pas acceptées par l'état."

Johnson et des représentants des religions musulmane, hindousite, sich et juive ont pris la parole au cours de débats organisés par les scientologues. Ils ont aussi publié une lettre signée de plusieurs universitaires religieux accusant la commission allemande de "tenter de trouver une justification officielle pour se débarrasser des minorités religieuses".

Une commission parlementaire allemande a défendu son point de vue sur la scientologie et d'autres groupes sectaires et psycho-orientés, vendredi dernier, en disant que le passé totalitaire allemand les rendait méfiants vis à vis de tels groupes. Les membres de la Commission ont fortement insisté sur le fait qu'il existe une liberté totale de religion en Allemagne, mais en ajoutant que la scientologie n'est pas une religion et que ses méthodes doivent être passées au crible du fait qu'elles font l'objet de plaintes de la part de citoyens allemands. "Nous prenons très à coeur les soucis des administrés", dira la parlementaire Ortrun Schatzle, présidente de la Commission.

La Commission comprend cinq membres du parlement et cinq experts académiques sur le problème sectaire qui rencontreront diverses personnes, dont des membres du congrés américain, des officiels du Ministère et un conseil comprenant un des officiels de haut niveau de la scientologie.

DANS LE ST PETERSBURG TIMES:

"Officiellement, ce que veut apprendre la commission , c'est comment les américains se débrouillent avec la scientologie, les Davidiens, et autres groupes que les allemands considèrent très marginaux. Vu les questions des membres au cours du déjeûner de vendredi, les américains ont bien plus l'habitude de s'arranger de ces choses et pourraient donc leur en apprendre. "Nous voulions aussi savoir ce que les américains pensaient de la façon dont les allemands mènent ces affaires", a dit Ortrun Schatzle, présidente de la commission.

De Lundi à Vendredi, les membres rencontreront des membres du Congrès, des officiels du Ministère, des universitaires, des dirigeants religieux et des leaders d'opinion.  Le plan consiste à faire un rapport au Parlement cet été avec recommandation de législation envers ce qu'on nomme les "sectes et groupes psy-orientés".

Madame Schatzle a dit que la visite de la commision aux Etats-Unis leur avait donné une bien meilleure compréhension de ce qu'était la scientologie: "Nous avons vu les deux visages, dit-elle; le visage ensoleillé qu'elle présente avec ses stars, mais aussi la face ténébreuses, avec les gens victimes d'extorsions et d'escroqueries."
(article complet ici)