LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

 MOON S'INSTALLE EN URUGUAY ET Y EST ACCUEILLI PAR LE CHEF D'ETAT

Moon inaugure en grande pompe le siège américain de sa secte à Montevideo


[note du webmaster: il y a un grand danger à laisser le moonisme devenir si riche; en effet, il pourrait être la première secte à posséder les clés d'un pays, ce qui en soi contient les germes d'une nouvelle guerre de religion]



MONTEVIDEO, 1er juin (AFP) - Le "révérend" Sun Myung Moon, leader de l'Eglise de l'Unification, a inauguré le nouveau siège américain de sa secte à Montevideo, dans un palais du XIXème siècle, en présence du président uruguayen Jorge Batlle et de ses prédécesseurs Julio Sanguinetti et Luis Lacalle.
"A la lumière de la souveraineté de Dieu, unissons-nous pour un monde de paix, d'amour et d'harmonie", a déclaré le révérend milliardaire lors de l'inauguration du siège de la Fédération universelle pour la paix et l'unification, mercredi soir dans un luxueux palais datant de 1876 et rebaptisé Jardin national d'Uruguay.
Le révérend Sun Myung Moon, 81 ans, s'est entretenu en privé pendant une vingtaine de minutes avec l'actuel chef de l'Etat uruguayen, ainsi que MM. Sanguinetti et Lacalle, mais rien n'a filtré de cette entrevue.
Le gourou des moonistes prétend qu'il a été contacté par Jésus Christ en 1935 pour fonder ce qui est devenu l'Eglise de l'Unification. Créée en 1954, la secte revendique aujourd'hui quelque 200.000 membres à travers le monde. Elle est notamment célèbre par ses mariages de masse organisés dans d'immenses stades.
Politiquement classée très à droite, ouvertement anti-communiste, cette organisation a aussi été mise en cause pour ses pratiques commerciales, ses manipulations de l'opinion publique et ses fraudes fiscales.
Le "révérend" coréen, qui a vécu aux Etats-Unis où il a été détenu dans les années 80 pour fraude fiscale et réside à présent dans son pays d'origine, séjourne souvent en Uruguay où il a commencé à investir en 1981, en pleine dictature militaire (1973-1985).
Une fausse alerte à la bombe a quelque peu perturbé la soirée de mercredi à laquelle participaient, selon le journal Ultimas Noticias appartenant à la secte, "les autorités les plus représentatives des entreprises internationales que possède le Groupe de l'Unification et les leaders spirituels qui accompagnent la gestion mondiale du révérend Moon".
Outre le président Batlle et ses deux prédécesseurs, plusieurs ministres, des parlementaires et des représentants du pouvoir judiciaire, ainsi que des dirigeants politiques, des hommes d'affaires et des diplomates étaient aussi présents.
Le luxueux palais, acquis en 1998 par l'Eglise de l'Unification, a abrité par le passé la délégation diplomatique française jusqu'en 1888, puis jusqu'en 1994 l'ambassade d'Argentine en Uruguay. Il a été entièrement restauré et son étage supérieur aménagé pour héberger le "révérend" et sa famille.
Le groupe Moon est présent au niveau international dans le secteur de la communication, où il détient notamment le Washington Times et l'hebdomadaire latino-américain Tiempos del Mundo, ainsi que dans la fabrication d'armes et de produits alimentaires.


En Uruguay, il figure parmi les plus importants investisseurs du pays avec plus de 300 millons de dollars et emploie quelque 1.400 personnes. Il est notamment présent dans le capital de l'hôtel de luxe Radisson Victoria Plaza, l'usine métallurgique Tong-Il, le quotidien Ultimas Noticias et, en association avec l'Etat uruguayen, dans Banco de Credito, deuxième banque privée du pays.
Dans son premier éditorial de l'ère Moon, le 18 septembre 1981, le journal Ultimas Noticias s'était sans hésiter mis au service du président Gregorio Alvarez, général en retraite et dernier dirigeant de la junte militaire uruguayenne de 1981 à 1985.

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte : autres sectes

Retour Webpage

Recherche? MAIL