Le fantôme de L. Ron Hubbard

par Valérie Emmanuel

traduction-adaptation de roger gonnet

kattardis@angelfire.com

20 décembre 1997

En ce soir de Noël-là, David Miscavige rentra chez lui, ignorant au passage les enfants de la Sea Org avalant à la cantine leur maigre brouet de riz et de haricots et les condamnés aux RPF travaillant à demi-nus au goulag privé d'Hemet (Californie).

Il se mit au lit après le réveillon, las d'avoir compté et recompté les sommes engrangées par la scientologie cette semaine, et d'avoir dispatché ces sommes sur les comptes suisses, panaméens ou luxembourgeois.

C'est alors qu'un effrayant bruit de chaînes le réveilla: au pied du lit, un homme. Un gros type aux cheveux gris sale, négligés. Des chaînes lui saucissonaient le corps et les membres; le visage et les parties de sa chair encore visibles étaient presque transparentes. David connaissait bien cet homme - et depuis longtemps: il en avait des photos dans ses bureaux, et dans toutes les salles.

- L. Ron, est-ce vraiment vous? demanda-t'il d'une voix défaillante.

- Oui, c'est bien moi, David, grommela la large bouche ouverte sur le vide, pendant que l'apparition s'approchait un peu plus dans un cliquetis sinistre de chaînes.

- Mais vous êtes mort! Je veux dire, vous avez quitté le corps, comment pouvez-vous le faire encore fonctionner? Et ces chaînes, avec toutes ces boites qui y pendent, à quoi cela sert-il??

L. Ron leva les chaînes, et David s'aperçut alors que les boites étaient des électromètres de toute sorte.

- Je supporte la Tech que j'ai concoctée durant toute mon existence, se lamenta L. Ron Hubbard. On m'a envoyé ici pour te prévenir qu'il fallait changer tes méthodes!

- Hein? Voulez-vous dire que vous faites le Père Noël? demanda David, dans une lueur d'espoir.

- Hélas non, ce n'est pas ça du tout, répondit L. Ron. Laisse-moi m'asseoir, d'accord?
Je fatigue sous le joug.

David se poussa, pendant que l'apparition s'asseyait au coin du lit.

- Je suis vraiment épuisé, dit Hubbard; ces appareils pèsent vraiment lourd.

- Que se passe-t'il? demanda David.

- Voilà: Tu-sais-Qui te demande de fermer la scientologie, de rembourser tout l'argent qu'elle a pris aux clients, et de te repentir.

- Vous voulez dire 'Je-Sais-Qui", Dieu? Mais vous nous avez appris que Dieu n'était tout juste qu'un implant bon pour les films série B!

- Eh oui, je sais bien; mais ça se pourrait que je me sois fichu dedans sur pas mal de choses. Je préfère désormais appeler Tu-sais-Qui "le Grand Thétan", depuis que j'ai "quitté le corps", ou alors, 'Grand T." - Je vais te raconter ce qui m'est arrivé après ma vie, ou après ma mort, si tu préfères.

- D'abord, je ne suis pas là, je ne reviens pas: toute cette histoire de réincarnation ne tient pas. Si jamais tu en vois un autre se pointer là-haut en disant qu'il est moi, tu sauras qu'il n'en est rien. A moins qu'il ne s'agisse d'un escroc d'envergure encore plus grande que je ne l'étais et qu'il réussisse à vous faire avaler ça.

- Ensuite, tu peux imaginer mon étonnement quand j'ai rencontré Saint Pierre aux Portes Célestes, et que j'ai essayé de l'auditer et de lui tirer sa bourse ou de le faire chanter. Lui, ça ne l'a pas fait rire du tout. Il m'a dit que j'étais au mauvais moment, dans le mauvais endroit, en train de faire la mauvaise action. Puis il a tiré un levier et, bon, je peux juste dire qu'il faisait soudain nettement plus chaud.

- L'enfer? s'écria craintivement Miscavige.

- Hum, mettons qu'on puisse appeler ça ainsi. sauf que le feu et l'odeur soufrée me rappelaient assez les Quartiers Généraux à Flag quand j'étais de mauvais poil, avec tous les staffs s'agitant hystériquement dans tous les sens, trafiquant Dieu sait quoi pour tenter l'impossible pari de me faire plaisir. Ouais, les Démons...

- des Démons? hurla David.

- Oui, arrète donc de m'interrompre. Les Démons continuaient à ricaner et à m'appeler Xenu, ils adoraient me soulever par dessus la rambarde et me balancer dans le Lac de Feu - ils appelaient ça me "jeter par-dessus bord". Ils me rendaient malade, à force de froisser des exemplaires de "The Auditor", et de me répéter en ricanant de leurs dents rougies de sang: "Mon vieux Ron, quand on en aura fini avec toi, tu sauras vraiment ce que signifie l'expression "Viande Crue!"

- Mais Satan, je peux dire qu'il était vraiment satisfait de me voir, même s'il ne m'a pas payé en retour - il a dit que j'avais vraiment été très utile à ses buts malfaisants, qu'il allait m'en donner pour ma peine et pour mon argent et pour toutes les pauvres âmes que j'avais piégées. Et il m'a balancé en leur compagnie. Et ces gens me criaient "Clair, Engrammes, Dianétique, Thétans, BTs, OTs..." en m'arrachant des lambeaux de chair, de gros morceaux, comme tu peux voir.

Il se tourna alors pour montrer son dos. David put apercevoir ses entrailles et les flammes de l'enfer, par la profonde blessure; d'autres marques de dents constellaient son corps.

David vomit son repas d'agapes sur le lit.

- On m'a expédié pour te prévenir, David; tu étais comme un fils pour moi.

- Mais vous avez des enfants, L. Ron, répondit David.

- Tu sais bien que la seule chose dont je me sois jamais soucié était la sciento, ma source de dollars, répondit le fantôme; ils n'ont pas cours ici. Il te faut une autre profession. Tu pourrais peut-être te repentir, devenir un télévangéliste, un prètre, un St Vincent de Paul?

- Eh, une minute, comment puis-je savoir que vous êtes bien vous? Je suis peut-être en train de faire un cauchemar?

A sa surprise, une larme coula sur le visage presque irréel.

- J'ai pourtant dit à
Grand T. que tu avais le cerveau trop bien lavé pour me croire; vous, les adeptes de seconde ou troisième génération, vous êtes complètement sous le charme, tu ne saurais même pas filer même si tu voulais! Je peux être vraiment fier. Je vais te dire: je t'attends; ici, il y a une place bien au chaud pour toi. Je suis bien sûr que les Démons t'auront préparé des surprises.


L'apparition s'évanouit. David se frotta les yeux et secoua la tête.

- Tu parles d'un rève! Ca doit être un genre de Cluster ou de Body Thétan qui réapparaît, à moins que... mais oui! C'est un nouveau niveau pour le Pont vers la Liberté Totale! C'est ça; bon, je me remets au travail tout de suite - faut que j'écrive tout ça.


Et il quitta le lit qui puait le vomi.