LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

L'escroquerie brutale et globale scientologie cherche-t'elle à supprimer un de ses critiques essentiels, Bob S. Minton?  

 Diverses tentatives de la part de la scientologie pour harceler Bob Minton, dont été postées cette semaine sur le forum alt.religion.scientology. Le secte criminelle prétend que Bob Minton contrôle les phases du procès [procès qui pourrait valoir à la secte criminelle une image plus catastrophique encore]. Elle essaie d'obtenir par les tribunaux communication des pièces bancaires du riche américain. Ce document est une déclaration sous serment de Ken Dandar, l'avocat choisi par la famille Mc Pherson dans le procès au civil contre Flag, la base principale de la secte dans le monde.

N'oublions pas que la secte criminelle a escroqué 1,8 milliards de F minimum à certains de ses membres, pour un soi-disant "fonds de vengeance contre l'oppression". Il s'agit bel et bien en réalité de fonds de destruction et de ruine de tout critique, mais les membres stupidifiés par les mensonges incroyables de ce gang maffieux ne peuvent évidemment savoir qu'ils ont été volés.


"AFFIDAVIT DE KENNAN G. DANDAR.

"La personne effectuant cette déclaration est l'avocat de la succession Lisa McPherson, dans le procès pour homicide par imprudence l'opposant à l'EGLISE DE SCIENTOLOGIE, FLAG SERVICE ORGANIZATION, Inc, comté de Pinellas, Floride.

"A aucun moment il n'est arrivé que ROBERT MINTON contrôle d'aucune façon le procès en homicide par imprudence. A tout moment depuis le commencement jusqu'à présent et dans le futur, l'ensemble du litige impliquant la succession McPherson est au contrôle de la représentante personnelle de la succession, Dell Liebreich, tante maternelle nommée par Fannie McPherson, la maman de la décédée. L'argent fourni par Robert Minton a été fourni hors toute dette et sans intérêt. M. Minton n'a effectué aucun "investissement" dans aucun procès impliquant la succession de Lisa Mc Pherson. Le repaiement de l'argent fourni par M. Minton est laissé à l'entière discrétion de la succession McPherson."

MEMORANDUM DE ROBERT S. MINTON EN APPUI SUPPLEMENTAIRE DE SA TENTATIVE D'ANNULER LA DEMANDE DU TRIBUNAL

"La scientologie focalise ses efforts d'attaque de M. Minton et tisse sa toile imaginaire d'une conspiration menée par Minton. Les efforts continuels de la scientologie pour parvenir à obtenir les comptes bancaires de M. Minton sont une tentative évidente de le harceler, l'embarrasser et l'ennuyer. M. Minton demande respectueusement à ce tribunal d'annuler les assignations adressées à FleetBoston et à Fidelity [banques].

Comme le démontre la conduite passée de la scientologie dans cette même action en Floride, la crainte que la scientologie ne cherche à obtenir rétribution à l'encontre de M. Minton en mésusant de ses relevés bancaires est réelle. La scientologie ne nie pas qu'aussi récemment qu'octobre 2001, ele ait obtenu les comptes de M. Minton grâce à une recherche de troisième partie via une action la Banque Américaine de Floride. Elle a fait des centaines de photocopies d'un chèque personnel de M. Minton daté de juillet 2001, ainsi obtenu, et posté les photocopies du chèque en même temps qu'une description "harcelante" de M. Minton, dans un hotel de Cleveland où M. Minton recevait un Prix lors de la conférence d'information sur les sectes de la Fondation Leo J. Ryan.

Exiger que Fidelity et FleetBoston répondent aux assignations en lice ne servira qu'aux efforts répétés de la scientologie destinés à lui fournir une occasion supplémentaire de harceler M. Minton, et M. Minton implore la Cour de ne pas autoriser que de semblables abus se répètent.

MOTION DE ROBERT MINTON, QUI N'EST PAS PARTIE [DU PROCES] POUR ANNULER LES ASSIGNATIONS DEMANDEES A FLEETBOSTON ET A FIDELITY, OU, DANS L'ALTERNATIVE, DE LUI ACCORDER UNE MOTION POUR ORDRE DE PROTECTION.

La demande d'annulation de M. Minton pour les assignations dirigées à FleetBoston et Fidelity repose sur les bases que voici: Droit à la privauté financière. Le fait d'admettre ces assignations reviendrait à violer la privauté financière de M. Minton. But incorrect. Cette recherche est faite dans un but incorrect, qui consiste à intimider et harceler M. Minton, ainsi que le démontre le schéma d'actions similaires effectuées par la scientologie. Assignations trop étendues. Les assignations ont une portée trop large, et exigent bien plus que ce qui relève des besoins du tribunal de Floride. La majorité des relevés que cherche à obtenir la scientologie implique des individus qui n'apparaissent pas sur les listes de témoins. Nombre d'entre eux n'ont aucun rapport avec les faits liés au procès de Floride et ont été identifiés par la scientologie seulement dans le but d'obtenir un maximum de relevés de M. Minton. Obéir à ces assignations impliquera que les droits de privauté de ces autres individus , qui furent parties dans les transactions financières.

La scientologie n'arrète pas une seconde dans ses efforts. Dérechef, elle a démontré qu'on ne peut lui faire confiance et que son motif réel dans sa poursuite de cette demande contre M. Minton n'est rien d'autre qu'une tentative de se "venger" d'un homme qu'elle abhorre parce qu'il aide les plus durs des critiques de la scientologie.
[ndw: Minton ne m'a jamais versé un sou, je le précise au passage, mais comme la secte criminelle n'en est probablement pas convaincue, il est vraisemblable qu'elle a demandé si des paiements m'avaient été faits par Bob] Comme le montre la suite, il ne peut suibsister aucun doute sur le fait que ces assignations ne sont que des tentatives pour harceler et intimider M. Minton en "punition" de son aide financière à certains critiques de la scientologie.

La scientologie a dépéché des détectives privés pour tenter de "trouver des crasses" sur M. Minton et ses ex-associés en affaires ou ses parents. Elle a fait suivre les deux fillettes de M. Minton, à deux reprises. Un de ses représentants a menacé d'attaquer M. Minton via sa famille, ses ex-associés, et les autorités fiscales. En bien des occasions, le voisinage de M. Minton a été inondé de tracts violemment inflammatoires à son sujet. En février 2000, deux hommes se présentant comme employés par le cabinet d'avocats Moxon et Kobrin (qui représente la scientologie) ont pris contact avec la mère de M. Minton, agée de 77 ans, ainsi que de deux de ses tantes et deux frères à Nashville, Tennessee. Ces individus ont averti la famille que "quelqu'un allait être blessé", et sont allés jusqu'à annoncer qu'il acceptaient de payer les frais à sa famillea, dans le but de faire interner M. Minton en institution, et de l'aider à établir un tutorat pour sa fortune. Un "enquèteur privé" du nom de M. Hirsch, faisant partie d'une organisation se dénommant semble-t'il "International Enquiries" a contacté le comptable personnel de M. Minton et affirmé qu'un gouvernement étranger avait déposé une plainte formelle au pénal contre M. Minton, et qu'un compte en banque étranger de M. Minton avait soi-disant été gelé. Tout cela était totalement faux.

En résumé, les assignations actuelles de la scientologie ne sont rien d'autre qu'une technique d'intimidation récente commodément "établie" sous la forme d'une assignation. Pour les raisons établies, M. Minton demande respectueusement que sa motion destinée à faire annuler les assignations FleetBoston et Fidelity lui soit accordée.

Retour sous index correspondant à ce type de texte : espionnage -- affaire Mc Pherson