DIFFAMATION ENVERS BOB MINTON ET STACY BROOKS, envoyée par la scientologie... à divers organes et membres du gouvernement allemand

avril 2000
voir aussi

Church of Scientology International
6331 Hollywood Blvd, Suite 1200, Los Angeles, CA
90028-6329 Phone: (323) 960-3500 Fax: (323)
960-3508/09

AGENCE DE L'INTERIEUR

A l'attention de : Sénateur de l'Intérieur

Johanniswall 4
20095 Hamburg

18 avril 2000
Sujet: Robert Minton

Cher Monsieur le Sénateur, Mesdames et Messieurs,

Le 6 avril, votre agence a tenu une conférence de presse incluant le citoyen américain Bob Minton, avec sa compagne actuelle Stacy Brooks.

Comme vous pouvez le savoir, par suite de sa prédilection pour des "sources" douteuses - surtout en ce qui concerne les affaires scientologiques,- l'Office d'état berlinois de protection de la constitution n'a pas seulement perdu sa bonne réputation, mais a fini par perdre aussi toute justification de son existence.[faux bien sûr; et les scientologues prennent procès sur procès et les perdent là-bas aussi]

Compte tenu de ces prémisses, je vous implore de ne pas prendre l'information que voici à la légère. Car cela démontrera clairement et distinctement que Bob Minton et Stacy Young sont tout sauf fiables.

Peu avant que votre agence ne fasse passer Robert Minton à la conférence d'Hambourg, le célèbre Sunday Times révélait un scandale de blanchiement d'argent international [illisible] pour 12 milliards de marks à partir du Nigéria, dans lequel Bob Minton fut semble-t'il un personnage clé. [voir à ce sujet : Bob Minton n'est en rien inquiété dans ces magouilles auxquelles il n'a pas pris part: il est intervenu au titre du rachat de la dette du Nigeria]


Page 2


Sous l'ancien régime dictatorial militaire du Nigeria, il a personnellement détourné
[mismanaged est utilisé en anglais] dans sa propre poche plusieurs dizaines de millions de dollars d'une population mourant de faim qui est parmi les plus pauvres au monde.

Le Time a aussi indiqué qu'en attendant de découvrir le scandale, les comptes étrangers avaient été fermés (pièce 1) .[il ne s'agit pas des comptes de M. Minton, mais de ceux ouverts par d'anciens dignitaires du régime]

Stacy Brooks, qui accompagnait M. Minton en Allemagne, s'est de fait discréditée aux yeux des américains par ses pleurs caractéristiques. Alors qu'elle feignait des larmes à la télévision américaine en tenant les mains d'un homme qui fut son mari et accusé l'église de scientologie d'avoir "interféré" dans leur mariage, elle était déjà la maitresse secrète bien payée par M. Minton.

[illisible] Brooks et Minton ont menti régulièrement aux média américains quant à leur liaison jusqu'à ce qu'un programme de TV US ait [illisible] porté cela nationalement à la connaissance des spectateurs en décembre 1999 [illisible]

Le facteur essentiel ici n'est pas celui des liaisons extramaritales, sur la base de quoi la famille de Minton a été détruite. Ce sont plutôt les mensonges sans scrupules qu'ils ont racontés aux média lors de leur tentative de diffamer l'église de scientologie, jusqu'à ce qu'il n'aient plus d'autre choix sinon d'admettre la vérité.

Ce comportement est symptomatique et n'est qu'une part d'une longue liste de mensonges documentés et dévoilés. Les jolis contes de Minton à la presse à Hambourg étaient [illisible]. C'est simple de construire des mensonges. On peut en faire de nouveaux chaque jour. Si les journalistes et fonctionnaires civils ne contestent pas - ou ne vérifient pas - l'exactitude des déclarations, ils se transforment rapidement en relais acceptant de servir de porte-parole aux diffamateurs.

Cependant, Bob Minton arrive avec une autre raison à ses activités anti-scientlogues, en fonction du pays où il se présente. Des contradictions [illisible] ne sont pas aussi directement opportunes que leurs racines. [Il n'est presque jamais arrivé que quelqu'un s'en prenne à la scientologie pour UNE seule raison; et les bonnes raisons sont multiples]

Lorsqu'il avait 17 ans, Minton a été mis en cellule capitonnée dans une institution psychiatrique. Il a depuis laissé une piste notoire illisible] de violence dans son existence et celle d'autres personnes. Il est à présent sous [illisible] psychiatrique. [le père de M. Minton ne l'aimait pas, et avait toruvé ainsi le moyen de s'en débarrasser: il a passé 4 jours en observation avant que les médecins le relâchent]

Cettte tendance à la violence est très amplement documentée, tendance qui ne semble pas s'être interrompue avec ses deux ex-épouses. Le recours à une sorte de "thérapie anti-colérique" n'a pas amené de changements de comportement.

Page 3

Dans l'affaire en question, on découvre aussi qu'il a été arrèté deux fois pour aggression envers des scientologues. Sa dernière attaque violente a provoqué le dépôt d'une plainte auprès du procureur d'état. M. Minton doit en répondre fin mai devant un tribunal des Etats-Unis.

Il a constamment menacé des scientologues de violence, pas seulement sur Internet, mais partout dans le public [illisible] et à une reprise, il a même tiré au-dessus des têtes de membres de l'église de scientologie. [les scientos ne se vantent pas de leur côté d'avoir pénétré sa propriété privée - quand à "tirer au-dessus des têtes, il a tout simplement tiré en l'air, ce que les scientologues en question n'ont pas nié; aucune plainte n'a été déposée, d'ailleurs, et les harcèlements effarants des scientologues n'ont pas cessé depuis que Minton travaille à découvert]

Minton ne laisse rien sans l'essayer [illisible, illisible]. A Hambourg, où il pouvait sentir que certains passages de ses déclarations seraient mis en doute, il fait cette bizarre déclaration que la scientologie possédait des armes et passait des lance-roquettes à ses membres. Mais l'unique personne a être apparue porteuse d'armements est Minton lui-même.[très amusant, car la scientologie n'a jamais tenté de nier ses armements , annoncés dès le titre de mon ouvrage français "LA SECTE - Secte armée pour la guerre etc...", qui reproduit entre autres un passage d'un témoignage en justice US d'un ex-chef de la sécurité de leur base "secrète" d'Hemet (Californie], où l'on apprend l'usage d'armements et défenses sérieuses et l'entraînement à tuer des gardes scientologues]

Il ne mentionne pas non plus n'avoir jamais été membre de l'église et n'avoir jamais rencontré de règlements de l'église qu'il prétend connaître. [mais il connaît mieux qu'une grande partie des scientologues les règles et techniques secrètes de la secte]

L'institution de l'église à laquelle se réfèraient les mensonges est juste à côté d'un club de golf public, visité tous les dimanches en "portes ouvertes" par nombre de gens de l'endroit et de plus, [illisible] et régulièrement par les habitants proches. Cela va de rencontres sportives pour les culbs de seniors à des festivités de Noël pour la police locale. Nombre de représentants d'agences exécutives au niveau local ou national ont visité l'institution de l'église et l'ont observée. Aucun n'en est sorti sans féliciter l'église de Scientologie pour sa contribution à, et son rôle instigateur dans la formation d'une vie communautaire. [Ils omettent qu'ils ont pour ennemi essentiel l'ancien maire de ladite "communauté" de CLEARWATER, Gabriel Casares, contre qui ils ont fomenté une conspiration criminelle solidement documentée au FBI]

Toutes les églises de scientologie auxquelles se réfère Minton sont membres établis de communautés, et dont l'implication sociale a été reconnu par des agences comprenant la police californienne. Des officiers supérieurs de police ont répété des félicitations envers le travail de scientologues dans les domaines éducatifs et de réhabilitation des drogués, ainsi que le fait que l'église ait recueilli des dizaines de milliers de dollars à des buts charitables [pour une affaire commerciale ayant gagné 1 milliard de dollars rien qu'en obtenant l'exemption et la bénédiction anti-constitutionnelle secrète de l'IRS, et dépensant plusieurs dizaines de millions de dollars en frais d'avocats, quelques milliers de dollars font piètre figure charitable. D'autre part, Minton s'intéresse à la scientologie en général, qui n'est reconnue "religion" ou "non-lucrative" que dans 4 pays sur les 68 où elle est installée.]

Exemple: à l'occasion de sa retraite après 28 années de service, le capitaine Glenn Ackermann de la police de Los Angeles a écrit à l'églsie de scientologie en la remerciant "du rôle endurant que vous avez joué dans la réalisation de concepts de sécurité à Hollywood. Peut-être que le plus significatif fut la position de leader de l'église dans le support de divers projets destinés à méaliorer la vie communautaire... votre participation à nos programmes de surveillance du voisinage et vos efforts sans relache pour nous faire prendre conscience des problèmes de l'endroit ont substantiellement contribué à rendre Hollywood plus sûre" [les scientologues omettent de dire que défendre leurs quelques stars, Travolta, Cruise etc, est essentiel pour eux](pièce 2)

Page 4


Les déclarations de Minton sont non seulement absurdes lorsqu'on les compare aux faits à long terme [illisible] de l'église de scientologie dans l'intérêt des agences exécutives, mais tombent au niveau du ridicule lorsqu'on tient compte des enseignements de l'église par rapport à la criminalité et la justice, par exemple le programme Crimanon, l'un des plus efficaces programmes existants de réhabilitation des criminels jugés, basé sur les travaux du fondateur de la scientologie L. Ron Hubbard.

Si vous pensez utiliser des "sources" comme Minton et Stacy Brooks, vous devriez savoir quel en sera le prix. [menaces voilées] L'office berlinois de protection de la constitution s'est déjà sans vergogne disgrâcié de lui-même et se trouve en cours de dissolution. [preuves faussées: l'office a des ennuis parce qu'un ex-agent de la Stasi a dénoncé comme scientologue un officioer qui ne l'était pas] L'office pour protection de la constitution du Baden Wuttemberg (LfV) a même fait les Unes internationales en utilisant des "sources fiables" suisses, et montré au monde entier que pour le LfV Stuttgart, la frontière entre la protection de la constitution et la transgression de cette dernière est aussi flexible que la frontière germano-suisse. [ils se garderont bien de dire qu'il s'agit d'un agent allemand ayant simplement demandé des renseignements à un critique suisse, parce qu'après la décision de déclarer commerciale la scientologie en Allemagne, les scientos allemands allaient prendre leurs cours en suisse pour ne pas payer les taxes]

La personne responsable de la présentation de ces "témoins" est Ursula Caberta, du goupe ainsi nommé "Force de Travail sur la scientologie" au ministère de l'intérieur de Hambourg. Du fait de l'absence de "témoins" en Allemagne, elle pense pouvoir justifier l'existence de son office en important Minton et Brooks aux frais du contribuable. [Il va de soi que Minton a payé les voyages et séjours, tout comme il payé leur voyage et séjour à Paris]

Ce n'est pas la première fois que des étrangers prétendant informer trouvent refuge auprès de Caberta, y compris des gens dont l'évidente absence de fiabilité et les antécédents criminels ont été caché à dessein au public allemand.

Par exemple, aux frais du contribuable, elle a payé le voyage en octobre 1997 d'une "source" ayant fui au Canada pour échapper à une arrestation aux Etats-Unis. [ni nom, ni preuves cités]. L'ordre d'arrestation est toujours valide. La personne à qui il s'applique a "simplement filé à l'anglaise". Elle est toujours sous le coup de violation d'un ordre du tribunal concernant ses activités anti-scientologues, et risque d'être inculpée de mépris du tribunal. En fin de compte, elle doit faire face à un ordre du tribunal de payer plus d'un million de dollars à la scientologie. Dès qu'elle pose le pide sur le sol californien, elle sera arrètée. [aberrante loi d'un pays qui ne peut pas arrèter des "criminels" réels ou non, dans l'état voisin; par ailleurs, l'individu non cité en question est Gerry Armstrong, ancien préparateur de la "biographie" hubbardienne ayant réalisé qu'Hubbard avait menti sans cesse sur son compte, et qu'il ne devrait plus continuer; ayant informé "l'église", il en a été expulsé, poursuivi en justice, a dû après avoir été ruiné signer un "gag-order" - un agrément spécial façon justice américaine - l'empèchant de parler; mais il finalement décidé de dire la vérité sur les faits et gestes du gourou, ce qui lui a valu la fureur des scientologues, qui ont essayé de l'écraser et de le rendre fou]

Sans y regarder à deux fois, Caberta a introduit cet homme auprès des média allemands, comme "source fiable" sur la scientologie - exactement de la même façon qu'elle recommence avec Minton et Stacy Brooks.

Madame Caberta ne mentionne évidemment pas tout ceci, pas plus qu'à l'intérieur de son agence, certes. IL n'est que normal que je sois à ce sujet plus réservé et que je vous entretienne de plusieurs autres détails concernant Minton et Brooks; voici:

Page 5

Violences et menaces de violence de Minton

Comme susmentionné, il existe diverses preuves de l'instabilité mentale de Minton et de sa tendance à la violence.

Par exemple, il attaqué un scientologue en septembre 1998, à Boston [ils se garderont bien de montrer ce que le scientologue lui faisait subir, qui a été filmé]. La police l'a arrèté pour susage d'une arme dangereuse afin de blesser [un panneau de carton à manche balsa, environ 40 x 60 cms devient "arme dangereuse"...] (pièce 3)

En octobre 99, il a attaqué un scientologue face à notre église de Clearwater, Floride. Les autorités l'ont inculpé de coups et blessure et ont publié un ordre empèchant Minton d'attaquer des scientologues dans l'avenir, et de cesser sa persécution [ils omettent de dire qu'eux-mêmes ont été condamnés à s'éloigner deux fois plus de lui que Minton d'eux - et oublié de montrer la vidéo de l'affaire, où l'on voit le scientologue, jeune et costaud, se faire littérallement tomber à terre au moment où Minton se retourne pour lui faire face] (pièce 4)

Minton a déjà tiré un coup de feu au-dessus des têtes de membres de l'église de scientologie. (Il s'est justifié en disant avoir tiré "parce qu'il n'était pas lui-même" [ils omettent de dire qu'ils violaient son intimité, sa propriété, et que Minton a carrément tiré en l'air sans les viser le moins du monde; et omettent de dire qu'ils lui disaient "Alors Bob, c'est bon de baiser avec Brooks?"]. Il a dit avoir été faussement accusé d'avoir une liaison avec Brooks. Comme l'a révélé ensuite une émission nationale de TV, tous deux ont menti et avaient probablement une affaire secrète. [et alors? Il s'agit d'adultes majeurs, doivent-ils à tout prix raconter leurs rencontres et leur vie privée? Ils n'ont d'ailleurs pas menti, contrairement à ce que disent avec leur "probablement" les sceintologues] (pièce 5)

Minton a de façon répétée menacé les scientologues d'user de la force. Dans un message internet d'août 1998, il a menacé de meurtre tout scientologue qui entrerait sur sa propriété. En termes cyniques et dédaigneux de la vie humaine, il encourageait des membres de l'église à le faire, parce que , disait-il "il avait une longue pratique des cibles,.../.. avec diverses armes"... (pièce 6) [à quoi l'on peut rétorquer nettement plus gravement et sérieusement par trois textes scientologues: condamnation à mort de 11 anglais par Hubbard; et les morts en scientologie, et: le responsable de la scientologie à Lyon condamné pour homicide, escroquerie et extorsion, etc. , tandis que Minton se gaussait de leur vraie couardise, et n'a jamais eu l'intention d'en tuer aucun; de plus, c'est POUR eux qu'il travaille et dépense son argent, afin de les ôter à l'emprise d'une secte dangereuse]

En d'autres occasions, il menaçait des scientologues avec une hache et jetait des pierres à une voiture dont il présumait qu'il s'agissait d'un véhicule scientologue. [pas de preuves? étrange. Comment diable le savent-ils, si la voiture n'était pas scientologue?]

Il a physiquement attaqué une scientologue femme qui avait effectué une démonstration contre ses attaques. [pas de preuves? étrange.. la vidéo qui surveille Minton lors de ses déplacements et manifs démontrera le contraire]

Dans son propre site web sur Internet, il se présente lui-même sous les traits d'un fier samourai armé d'une épée peinte de façon sanguinolente. La photo porte ces mots: "les plans de Minton pour les scientologues"
[décidément, les scientos ont mauavis esprit et mauvaise mémoire. Faire des plaisanteries, il faut le rappeler, leur est absolument interdit, Hubbard ayant écrit un bulletin à cet effet: références 1981 ou 82, "Jokers and degraders" - Plaisantins et détracteurs]

Cela recoupe le traitement psychiatrique de la colère, et c'est une dangereuse combinaison vu l'augmentation inquiétante de crimes violents sans raison pendant et après des traîtements psychiatriques aux Etats-Unis. [le scientologue en profite pour s'en prendre aussi à la psychiatrie, dont la scientologie veut à tout prix le "marché" Voir ici] Ce lien a aussi été observé par les tribunaux. Il ont ordonné à Minton de ne plus s'approcher de scientologues ou d'églises de scientologie [voir plus haut].


Page 6

Financement des violations de copyrights (droits d'auteur)

Les explications de Bob Minton quant à ses motivations de financement de gens qui sont "contre" la scientologie ne corepondent pas aux faits. C'est plutôt affaire de financer délibérément des gens qui ont été inculpés de crimes commerciaux et qui ont perdu devant les tibunaux.[d'une part, ils n'ont pas tous perdu, d'autre part, des affaires sont encore en appel; en troisième lieu, les scientos omettent de signaler qu'ils ont aussi perdu parfois; en quatrième lieu, il est pratiquement impossible de se défendre aux USA à moins d'être très riche: et enfin, la secte omet de dire qu'elle été génée devant les tribunaux, pour avoir usé de fausses déclarations afin d'obtenir des ordres de saisie, et qu'elle a enfin abusé largement la justice - plusieurs affauires en cours le démontreront]

L' [illisible] conduite consistant à payer des activités illégales et, en tout cas suspectes démontre clairement son concept de la loi, et ce qui l'intéresse en réalité.

Il a ainsi financé un certain Arnaldo Lerma, à qui les tribunaux ont interdit en avril 1997 de violer les droits d'auteur de l'église de scientologie. Minton a donné 60000 dollars à Lerma après qu'il ait perdu au tribunal. Cela suggérerait [illisible] que Lerma soit en position de [illisible] ses violations illégales pour [illisible] le jugement.

Minton a aussi donné au violeur de copyrights Gardy Ward plus de 40000$. Ses violations contre les copyrights sont si graves qu'un tribunal fédéral a tranché pour une somme de 3 millions de dollars. Ward est sous restrainte légale et doit payer des mensualités jusqu'à la fin de sa vie (pièce 9). Il travaille désormais pour Minton, et touche 2500 dollars par mois.
[ici, la secte omet de dire que ce jugement qui rapporte 300 dollars par mois à la sciento, lui a fait dépenser pour l'exemple ... plus d'un million de dollars en frais d'avocat.]

Minton a aussi transféré 750000 dollars à une association nommée Factnet, qui a été traînée devant les tribunaux pour violation des copyrights des matériaux de scientologie. Ce n'est que lorsque Factnet ne put plus échapper à l'inculpation, que la Cour obtint que l'accusé cessat de continuer ses violations des copyrights de l'église et acceptat de payer des millions de dollars s'il recommençait.

Minton a aussi financé le témoin payé Jesse Prince, dont le manque de fiabilité vous a déjà été décrit, ainsi qu'à l'office de Protection de la constitution, le 12 novembre 1999.

Exemple très significatif de la façon dont Minton manie la vérité: le "procès Mc Pherson" qu'il a vendu à la conférence de presse de Hambourg. Minton a supprimé le détail qui est certainement le plus important, à savoir, que le médecin clé de l'affaire a changé ses conclusions d'après des preuves scientifiques médicales d'experts renommés , et qu'il est arrivé à la conclusion que le décès de Mlle Mc Pherson était dû à une caillot ayant provoqué une embolie pulmonaire, caillot libéré lors d'une accident. (pièce 10) [la scientologie oublie, elle, le principal: elle a emprisonné, battu, nourri de force au gavoir d'oies, soigné sans médecin dix-sept jours d'affilée, et emmené cette jeune femme beaucoup trop tard vers un médecin scientologue... qui n'a pu que constater sa mort - prétendant au départ qu'elle était moret d'une staphilococcie galopante]

Page 7

Minton était très conscient de l'altération complète du processus, à Hambourg [la scientologie est de son côté très au courant de l'altération similaire qu'elle fait, car le procès civil de cette affaire tourne mal pour elle et devrait passer devant un grand jury, pour homicide.]

Il ne l'aurait pas mentionné parce qu'entretemps, il a investi 850000 dollars dans une plainte civile contre l'église dans l'affaire Mc Pherson, et l'actuelle base [illisible] contradictoire - financée par ses moyens - d'une campgane de diffamation contre l'église.
[la scientologie omet de dire qu'elle n'a jamais porté plainte, et que par conséquent, il n'y a pas diffamation qu'elle puisse soutenir]

Stacy Brooks

A la conférence de presse du 6 avril, Stacy Brooks a également présenté ses déclarations fantaisistes à propos de son adhésion à l'église et sur la façon dont elle a été traîtée durant ce temps-là.

Elle avait en effet déjà admis que les déclarations qu'elle a fait circuler sont fausses, mais elle refuse de cesser de les répandre aussi longtemps que l'église "ne paie pas son silence". (pièce 11)

Brooks reçoit aussi de l'argent pour son "témoignage" en justice contre la scientologie-- jusqu'à ce qu'elle ait finalement convenu s'être parjurée lors d'un contre-interrogatoire. Depuis, on ne peut plus la retrouver dans un témoignage, aussi use-t'elle de conférences de presse. Mais alors, uniquement quand elle est certaine que ses dires ne seront pas vérifiés, condition qu'elle a réussi à faire admettre [illisible] à Hambourg [la scientologie omet ici de souligner quels faits inexacts lui auraient été imputés! Et ne porte pas plainte...]

Evènement des plus caractéristiques: le témoignage de Stacy Brooks devant un tribunal américain, l'ancien juge David Egleton de la cour supérieure californienne a remarqué son manque total de compétence dans un domaine de la structure organisée de l'église et a commenté: "Elle ne connaît pas la différence entre un 'directeur' et 'un officier exécutif'. La scientologie omet de dire que ces distinctions n'ont pratiquement aucune importance dans la secte, et que par exemple, le ou la secrétaire d'une division est en fait le patron des 3 directeurs de départements, mais que ce secrétaire peut aussi tenir un, deux ou trois postes de directeurs en même temps; en scientologie, une personne peut tenir à elle seule 28 postes de directeur, secrétaire, secrétaire exécutif etc.] C'est vrai, en effet, mais cela ne l'a pas empèchée de continuer ses accusations mensongères devant une presse non critique à Hambourg. [la presse ne leur a pas plus, alors, ils la critiquent au passage]

L'incapacité de Stacy Brooks a saisir les fondements des devoirs d'incorporation de sa propre position a continué durant toute la période où elle était à l'église de scientologie.[Ils omettent de dire qu'elle était néanmoins la patronne mondiale éditrice du journal "Freedom- Ethique et Liberté en France... et donc un personnage clé des services spéciaux et des relations publiques mondiales de la secte]

Elle dut abandonner son office de ministre de l'église parce qu'elle viola des obligations éthiques fondamentales qui y sont liées, tout comme dans son travail pour "Freedom", le magazine des droits de l'homme de l'églsie de scientologie. Là, elle tenta secrétement de [illisible] la publication dans un but de profit et pour masquer la relation avec l'église [??]. [Tout est simplement faux ici.]

Brooks prétend "savoir des choses" sur David Misvaige, Président du conseil du Centre de Technologie religieuse. Le fait est qu'elle fut employée durant quelques mois début des années 80 dans la même organisation que lui.

Page 8


Elle fut cependant démise pour incompétence.

Brooks continue à affirmer qu'elle a participé aux efforts de l'église pour obtenir l'exemption d'impôts des églises de scientologie des Etats-Unis. En fait, elle quitta l'église en 1989, deux années avant même que commençat une ample révision du statut par l'IRS américain, et quatre ans avant que cela s'achève. Cette revision, et non point les fantastiques [illisible] de Stacy Brooks ont conduit à l'exemption de toutes les églises de Scientologie et organisations liées.
[ici, la scientologie omet de dire que la guerre anti-IRS était commencée depuis près de quarante ans. et que la secte avait toujours perdu, y compris en Cour Suprème des Etats-Unis, ses procès contre l'IRS]

Voilà pour Stacy Brooks.

Les rangs serrés formés entre [illisible -- mari??] Minton et les représentants de ministères allemands ridiculisent les valeurs démocratiques. Minton a gagné son argent dans des affaires dénuées de scrupules que l'on peut difficilement ne pas estimer racistes [Hubbard disait "l'ennui avec les jaunes... etc] et dédaigneuses de toute dimension humaine [Hubbard était sadique, bigame, voleur, escroc, etc... et a été condamné pour divers crimes]. Quelle sorte de gens peuvent faire une fortune sur le dos d'un pays souffrant comme le Nigeria? Quiconque vend ces gens comme "crédibles" ne sait plus ce qu'il fait. Les représentants présidant des agences gouvernementales et des ministères ont perdu toute apparence de neutralité dans les affaires [illisible] internationales de droits de l'homme et de religion.

Je vous prie de toute urgence de ne simplement pas ignorer les faits détaillés dans cette lettre. Vous comprendrez qu'une alliance qui durerait entre vous ou d'autres officiels allemands avec Robert Minton et Stacy Brooks serait considérée par l'église de scientologie à proportion d'une campagne [illisible] uniquement motivée par la nuisance envers l'église de scientologie d'Allemagne.

Vous pouvez être certain que l'église entreprendra les étapes nécessaires sur le plan légal et dans les publications pour maintenir les droits des membres de sa congrégation en République Fédérale
.[menaces pas du tout voilées]

Pour terminer, je désirerais m'adresser brièvement au groupe anti-constitutionnel "Groupe de Travail sur la Scientologie" et à sa directrice, Ursula Caberta - "une violeuse des droits de l'homme", comme peut l'affirmer l'église de scientologie de Hambourg en se basant sur le jugement en cour supérieure de Hambourg. [trucage! la scientologie a perdu ce procès, une fois de plus]

J'ai plus d'une fois par le passé dévoilé la situation : Mme Caberta et son bureau gaspillent plus d'un million de marks par an de l'argent du contribuable.

Page 9

Et je vous le demande: Pourquoi? Pour violer les droits fondamentaux de la constitution et faire du tort à des citoyens allemands et leurs familles?

Viendra le jour où les activités de Mme Caberta seront vues pour ce qu'elles sont: une extension de l'Inquisition qui chasse les gens et détruit leur existence, et répend donc la honte pas seulement sur Hambourg, mais aussi sur toute l'Allemagne.

Lorsque l'on prend aussi en compte qu'elle tend à des escrocs comme Robert Minton le sceau de l'agence Intérieure de Hambourg, pas qu'une seule fois, cela démontre encore davantage à quel point Mme Caberta n'est pas nécessaire.

Nous demandons par conséquent que Mme Caberta soit immédiatement relevée de ses fonctions.

Cordialement,

signature/


Kurt Weiland

Membre du Directoire
Church of Scientology International

Distribution:

State Offices for the Protection of the Constitution
State Interior Ministers and Senators
Federal Minister of the Interior
Federal Office for the Protection of the Constitution


retour sous-index textes correspondant à des affaires en justice, hormis les textes officiels proprement dits