MEURTRES SUR COMMANDE? 
Dans la catégorie bien dégueulasse des meurtres préparés ou commandités, nous avons plusieurs affaires non élucidées dont il n'est toujours pas possible, fin 1997, de dire ce qui s'est réellement passé; nous avons aussi  une preuve écrite de meurtre en commandite signée du gourou, et condamnant TREIZE  personnes à mort au moyen du "processus R2-45", condamnation qui, d'après la secte scientologie - dianétique, serait une plaisanterie d'Hubbard; nous ne parlons pas ici des gens à qui l'on a demandé de se suicider.

Toutefois, plusieurs témoignages concordent: la secte scientologue, qui se dit le mouvement le plus "éthique ayant jamais existé" ne craint pas le coup de feu (voir aussi le témoignage de l'ancien chef de sécurité de la Base secrète de Hemet, Californie - 130 KO)

1/ PREUVE DE MEURTRE DEMANDE PAR HUBBARD, Lafayette Ronald, envers plusieurs personnes:

ORDRE D'ETHIQUE DE HCO

A: tous ceux qui sont concernés - Ordre International n° 30 - complément à l'ordre d'éthique n° 28

De la part du Fondateur [Hubbard]

Sujet : Racket dévoilé - 6 mars 1968

(Large publication auprès du public et dans le journal "The Auditor")

Les personnes dont voici les noms:

sont par le présent ordre déclarées Personnes Suppressives [la pire injure scientologue, ndt], pour prétendre avoir distribué des "Matériaux de Niveaux Secrets" fabriqués et altérés qui étaient des matériaux de recherche et non pas destinés à être distribués.

Tous leurs certificats et récompenses sont annulés.

1. Ayant volé ou s'étant illégallement procuré ces matériaux dangereux (à l'instigation de psychiatres), ces personnes ont comploté afin de les utiliser pour causer mort et folie.

2. Ont fait un faux rapport disant qu'elles vendraient ces matériaux pour de l'argent.

3. Elles sont déclarées ennemies de l'humanité, de la planète et de la vie.

4. Elles sont déclarées "gibier de potence" [fair game, c'est à dire que les scientologues peuvent les voler, les frapper etc.]

5. Aucune amnistie ne pourra leur être accordée, à aucun moment.

6. Si elles se présentaient un jour dans une division des Qualifications, on devrait les auditer sur des procédés inversés.[C'est à dire des procédés de sciento utilisés à l'envers, pour rendre les gens fous ou les influencer à se suicider, ndt]

7. N'importe quel membre de la sea org qui les rencontrerait devra se servir du procédé d'audition R2 -45. [donc, les tuer, ndt]

8. Le Bureau de Poursuites Criminelles [d'Hubbard, ndt] doit découvrir les crimes dans leurs passés et les faire traduire en justice et mettre en prison.
La distribution publique de données dangereuses, fausses ou interdites est un Acte Suppressif et un Crime Capital. [termes scientologues désignant la gravité des actes anti-scientologues reprochés]



2/ Emanant de M. Steve Fishman, qui fut l'un des principaux vainqueurs d'un énorme procès contre la secte aux Etats-Unis (en découlent plusieurs des témoignages sous serment traduit dans ce site):

<http://www.XS4all.nl/~fishman>

(extrait du message du newsgroup <alt.religion.scientology> <340f93c6.101189797@uns.peconic.net>

....

(Fishman répond)

"J'ai perdu mon aspect spiritualiste le jour où le scientologue Marc C. Aronow a écrasé ma femme Jaime en voiture et l'a tuée avec sa Jeep, le 29 Décembre 1993. OSA [services secrets scientologues, ndt] a obtenu le rapport de police en 48 heures, c'est à dire UN  jour avant qu'il ne soit connu du public.
C'est alors que mon côté spirituel est mort."


3/ 21. David Sandweiss a été assassiné après avoir refusé de se suicider. L'agent des services
secrets (GO) David Sandweiss a reçu l'ordre de se suicider en se servant du procédé R2-45 (balle
dans la tête) après s'être fait prendre pendant qu'il cambriolait le cabinet d'un psychiatre de Las
Vegas en 1977.
Ayant refusé de se suicider, deux agents du GO l'assassinèrent en le forçant à porter un révolver
contre sa tempe. Lisa Sandweiss, épouse de David et soeur de Lavenda Van Schaick, témoigna du
meurtre, car elle était cachée dans les buissons en face de chez elle à Las Vegas.
Le 27 Mai 1996, Lavenda Van Schaick a parlé de ce meurtre en demandant quelques données
supplémentaires sur Internet.
Elle dévoila qu'en 1977, alors qu'elle était "Officier d'éthique" à l'organisation sciento de Las Vegas,
David Sandweiss lui avait parlé lors d'un cycle d'éthique (donc, pas seulement parce qu'il était son
beau-frère, mais à cause de la position d'éthique de Lavenda), lui disant qu'il avait été l'amant du fils
d'Hubbard, Quentin Hubbard, qui était homosexuel. Lavenda pense que Hubbard a tué son propre
fils Quentin, en ne disant rien à Mary Sue - son épouse d'alors - à cause de l'homosexualité de
Quentin.
Cette théorie expliquerait pourquoi Mary Sue et Ron Hubbard ont vécu tout à fait séparés durant les
huit dernières années de la vie d'Hubbard. Après que David Sandweiss ait confié à Lavenda Van
Schaick qu'il avait été l'amant de Quentin, Lavenda a refusé de de donner le nom de David au
Guardian Office.
Elle a été brutalement violée peu après par  deux agents de l'office du GO nommés Artie Maren et
Bob Harvey, dans la maison de Las Vegas des agents du GO Chuck et Mattie Reese. Sabrina Van
Schaick, la fille agée de 6 ans de Lavenda, a été kidnappée et gardée par des gens du GO pendant
trois jours. Lavenda a été emmenée en Volkswagen blanche en un lieu inconnu d'elle, brutalmement
violée, battue, frappée à l'utérus, on lui a uriné dessus, on l'a droguée au penthotal et rendue
inconsciente.
Lavenda pense que le but du viol et des coups était de la forcer à révéler le nom de l'amant de
Quentin au GO. Une semaine après, David Sandweiss recevait la visite des deux agents du GO qui
lui firent mettre le révolver sur la tempe et se tirer une balle. Sa femme Lisa vit la scène depuis les
buissons où elle était cachée. Lisa Sandweiss subit elle aussi un viol brutal après la naissance de son
fils Ricky. Le Coroner conclut au suicide de David Sandweiss, de même que lors de la mort de
Quentin Hubbard. 



4/ Un des grands responsables du super  raid du FBI contre la secte en 1977 (Michael Messner) (130 agents du FBI ont dû forcer les portes de la grande organisation de Los Angeles, pour y prendre les dossiers exigés par la justice), aurait été condamné à mort par la secte : elle voulait le noyer la nuit où il a réussi à s'échapper de l'hôtel où il était "planqué" par les services secrets de l'opération "Snow White" (Blanc comme neige - ce n'est pas le cas, en effet!) 

5/ Il semble que l'agent immobilier chargé de la vente du bateau de la secte ait été assassiné quelques jours avant que la vente ne soit signée... peut-être sur ordre de Miscavige, patron de la secte au niveau mondial - celui-là même que les critiques nomment "l'amiral d'arrière-garde" 

Note: en dehors de l'ordre écrit d'Hubbard, nul ne sait qui ou quoi a été éxécuté avec les preuves suffisantes pour que les Polices puissent enquèter et sévir. Mais j'aurais malheureusement tendance à penser que quelques scientologues plus fous que la moyenne sont capables de tels actes: on a eu plusieurs cas d'assassinats nettement déterminés - voir 

.
 
 

Webmaster: (33)
(0)426810096

Mail ? ôter -erase Antispam

Nouveautés

Tous les liens pour ou contre

Textes généraux
des médias

English texts

Critiques et liens externes

Secrets

Textes courts

Pour les Médias

 Espionnage

Jurisprudence, textes officiels, expertises

Punitions & goulags

liste textes du site

Apologistes & défenseurs des sectes

Données générales, définitions,

Scientologie & médecine illégale

Index France

Scientologie et Internet

Textes anciens du site

Concours littéraire

Moqueries

Justice & scientologie

Autres sectes

WISE et entreprises scn

Le Lisa Mc Pherson Trust