la guerre des désinformateurs scientologues contre les informateurs (quoiqu'imparfaits) des médias 

 

NOTE A L'ATTENTION DES MEDIAS

2: Important article de l'ancien patron des Relations Publiques de la Secte également disponible ici
plus amusant? la secte prise la main dans le sac
Cette note n'est évidemment pas destinée à vous influencer quant à la teneur de vos articles ou émissions sur la secte.
 Il s'agit d' observations sur la terminologie.
En effet, les observateurs et critiques internationaux ont remarqué deux erreurs commises involontairement et presque systématiquement par l'ensemble des médias, dès lors qu'il est question de la scientologie - dianétique.

La première consiste à intituler "religieusement" la secte, c'est à dire à l'appeler "EGLISE DE Scientologie".

Seule la secte et l'IRS américain sont vraiment daccord avec cette appellation; la secte se l'est elle-même attribuée, et a usé de mille manoeuvres tortueuses pour la faire accepter du fisc (voir pour détails les articles 1 et 2). Vous ne pourriez pas lui faire davantage plaisir et mieux l'arranger qu'en la nommant "église"ou "religion" ou religieuse" etc: c'est l'image qu'elle cherche à positionner dans le monde, pour échapper aux poursuites, au fisc, et pouvoir se faire passer pour martyr  avec des arguments de persécution religieuse, de nazisme larvé, etc.

Notons au passage que la Cour Suprème US est d'avis contraire du fisc américain - ce qui n'a pas empèché le fisc de signer un deal secret avec la secte criminelle.

La deuxième consiste à la nommer "scientologie" tout court. Le problème ici est assez différent: la scientologie est issue d'une pseudo-science, nommée "Dianétique" - science moderne de la santé mentale ou Puissance de l'esprit sur le corps", qui sert de paravent à la scientologie. En effet, depuis des décennies, les médias nomment la secte "Scientologie", si bien que le grand public ignore très souvent l'autre terme, "DIANETIQUE", derrière lequel les prosélytes sectaires se retranchent en abordant le public mal informé.
Une fois les premiers pas effectués dans la secte, ils peuvent alors laisser apparaître le visage "scientologie" il est trop tard; je garantis que ce piège est utilisé dans une grande partie des cas.

Le terme le mieux adapté serait donc "la secte scientologie-dianétique" ou toute version voisine suffisamment répétée au cours des émissions ou articles, afin que le public sache qu'il s'agit d'une ... trinité nominale: secte, scientologie et dianétique.

Et je n'y mets pas de majuscules, en ce qui me concerne. Ces noms ne sont pas ...propres.

En ce qui concerne les documents de ce site et leur véracité, sachez que tout est vérifiable; quand il s'agit d'opinions personnelles, elles sont présentées comme telles. Cela ne signifie pas pour autant que la secte ne tentera pas d'intimider un journaliste, voire même de le faire chanter, ou de tenter d'exiger un "droit de réponse".

Sachez aussi que la secte MENT dans chaque droit de réponse; si elle vous en demande, n'hésitez pas à me contacter pour obtenir les indices et pièces précis qui vous permettront d'éviter d'avoir à passer un tel droit de réponse indu et d'être ainsi ridiculisés d'une certaine façon.

Preuve? Ils n'ont jamais rien pu faire de sérieux contre l'ensemble de ce site! S'il contenait des diffamations, par exemple,  croyez bien qu'ils auraient au moins essayé  de porter plainte! Ils n'ont jamais dépassé le stade intimidation via avocats - sans que je sois pour autant contraint de prendre moi-même un conseil pour leur répondre et refuser leurs exigences.

Cela vaut la peine de passer quelques heures parfois à se refuser aux compromissions et autres deals qu'elles tente d'imposer. On ne peut oublier que cette secte agit criminellement, et qu'elle ne change jamais, en dépit des décisions de justice contraires qui lui sont imposées.


Voici un message pertinent du groupe de nouvelles "alt.religion.scientology" - le groupe des critiques de la secte et défenseurs d'internet, auquel a participé le "CAN", (Cult Awareness Network - Réseau de Prise de Conscience des Sectes, l'équivalent américain de notre ADFI).

Message ID:<19970625034100.XAA23068@ladder01.news.aol.com> 25 Juin 1997

Il y a un an que le CAN a dû fermer ses portes: ce fut le résultat d'une longue et criminelle conspiration agencée par l'église de scientologie, qui réussit à pousser le CAN à la faillite. Le tribunal des Faillites des USA a attribué à M. Philip Martino les biens laissés par le CAN.
M. Martino est un agent de l'église de scientologie. Tous les détails de l'opération ont été amplement couverts par ARS (Alt Religion Scientology).

J'ai eu l'honneur et le privilège de travailler au bureau de CAN, avec un personnel compétent et dévoué. Cette expérience d'avoir à répondre à des appels angoissés ou désespérés du monde entier fut particulièrement perturbante et révélatrice.

Nous avons énormément discuté ces derniers temps de la façon dont la scientologie utilise la dianétique comme paravent, faisant de l'escroquerie dianétique une façade essentielle pour couvrir les opérations de la secte scientologique face au public peu méfiant. Une bonne part de ces discussions aborda la présence de livres de dianétique vendus dans les librairies, ou les publicités télévisées pour la dianétique.

La plupart des librairies et chaînes de télévision ignore que ces livres sont la première marche du podium scientologique.

Je poste ce message reçu lorsque j'étais au CAN (désormais disparu), à l'occasion de l'anniversaire de la fermeture du CAN. Les noms et adresses ont été effacés, la lettre parle d'elle-même.



 
(adresse)
Courrier  adressé au "CULT AWARENESS NETWORK", Chicago (en France, les équivalents sont l'ADFI et le CCMM)
4 Octobre 1995

Cher Jim,

Merci d'avoir pris tant de temps pour vous occuper de moi aujourd'hui.
Voici des copies des articles parus dans le Times Georgian, le 26 Juillet 1987.

Pour la plupart de ceux qui ont déjà passé plusieurs années en scientologie, ça ne semblerait guère important, d'autant que je n'ai moi-même passé qu'un mois à la sea-org (organisation maritime, corps des 'élites' de la secte).

Mais vous seriez étonné de savoir les effets dévastateurs de ce mois passé là-bas. J'ai quitté le lycée à deux mois du bac. Ensuite, j'ai eu droit une extrème dépression qui ne s'est arrangée qu'au bout de six mois passés en institution psychiatrique. J'en souffre encore.

Une des choses que ne laisse pas apparaître l'article, c'est l'ignorance dans laquelle je me trouvais par rapport à la scientologie, avant d'être en Floride; je ne connaissais que la dianétique.
J'y étais si impliqué que je n'ai pas hésité à signer leur contrat d'un milliard d'années, et j'ignorais vraiment où je mettais les pieds.

Je ne savais pas non plus que mon homosexualité rencontrerait interdiction de leur part.

Si vous désirez me faire suivre des appels en provenance de gens concernés, je serai heureux de leur répondre. J'apprécierais que vous me contactiez préalablement avant de les mettre en relation avec moi.

Si je peux aider à d'autres choses, n'hésitez pas à me contacter par téléphone. Je peux aider, moi aussi.

A très bientôt,


PRISE LA MAIN DANS LE SAC!
(Los Angeles Hebdo, Décembre 97)
La secte prise la main dans le sac:

Los Angeles Hebdo (Los angeles Weekly) avait fait paraître une série d'articles sur les livres et méthodes d'apprentissage scientologiques. Un fax mal expédié a fourni la preuve d'une campagne menée par la secte contre le journal.

"L'autre jour, un fax mal dirigé a abouti dans nos bureaux, en provenance de Margaret Mc Carthy , aux QGs d'Applied Scholastics, façade scientologue ; il allait chez "Daryl, chez Player's Choice", boutique de trophées de Santa Anna. Il apparaît d'après ce fax que Daryl devait écrire une lettre à l'éditeur de Los Angeles Weekly.

Mc Carthy commençait par donner des instructions à Daryl pour qu'il recopie une lettre incluse sur son papier à lettres - lui demandant de faire attention aux fautes de frappe - car il ne faut pas que les journaux se moquent d'eux; on trouvait aussi une notation symbolique bizarre "1.1" - ce qui , en termes scientologues voulait dire que notre publication se trouverait au niveau  "hostilité cachée", ce qui correspond selon eux à un échelon de l'échelle des tons émotionnels imaginée par Hubbard : je cite "c'est le niveau le plus dangereux et pervers de l'échelle", et c'est là que la secte catalogue ses ennemis."


xxxx

Retour homepage -- retour début document
 



Retour sous index correspondant à ce type de texte :

Retour Webpage