Scientologie et antibiotiques: la médecine illégale et les inepties médicales de la secte

same in english

Ce document est cité en grande partie ou en totalité, et critiqué tout du long. A l'origine, il s'agit d'un document écrit dans une autre langue, et traduit par les soins du webmaster.

Le résumer serait revenu à le paraphraser purement et simplement, paragraphe par paragraphe. Il eut été d'autre part injuste de ne laisser que les points inexacts, puisqu'il existe quand-même quelques points exacts - ajoutons d'ailleurs que le signatiare du Bulletin, c'est à dire Hubbard, n'en est probablement pas l'auteur, celui-ci étant vraisemblablement Gene Denk, médecin scientologue attitré d'Hubbard.


NOTE IMPORTANTE: J'ai ici reproduit et parfois légèrement développé ce qu'un médecin - un vrai - explique et critique quant aux délires hubbardiens sur la santé, la médecine et les antibiotiques. Ces notes apparaissent en bleu au cours du texte, entre parenthèses carrées. Quelques notes du traducteur apparaissent aussi entre parenthèses carrées, en brun.




HUBBARD COMMUNICATIONS OFFICE
Saint Hill Manor, East Grinstead, Sussex

HCO BULLETIN DU 29 MARS 1975

Remimeo
Also:
FLAG ORDER 2186R
Ship Captains
MO's Hat
AO Qual Hats

ANTIBIOTIQUES, ADMINISTRATION DES


Ceci annule l'ordre de Flag n° 2313, "Antibiotiques, données supplémentaires" et révise le FO 2186

(Note: ces données sont données pour information seulement et n'ont pas pour intention de prescrire ou traîter un individu. Toutes prescriptions et traîtements devraient être exécutés en fonction des lois portant sur la médecine du pays où la personne désire se faire traîter.)
[voir la remarque du traducteur vers la fin]

Il existe plusieurs antibiotiques. Ce sont des mélanges de composés chimiques qui provoquent la non-reproduction des germes et bactéries [les germes incluent les bactéries, c'est donc un pléonasme ici] (cela inhibe leur 2D [entendez: leur vie sexuelle, ndt]) tout ne ne détruisant pas les cellules physiques. C'est en tout cas l'une des grandes théories maîtresses sur la façon dont ils fonctionnent. Anti signifie "contre" biotique = êtres vivants (tels les bactéries). C'est donc contre les microbes.

La maladie est causée par des germes ou virus. Les germes sont des cellules microscopiques qui procréent et ont des effets nocifs sur les cellules et les fluides corporels. Le virus est un germe trop petit pour être visible au microscope. [au microscope électronique, c'était déjà visible] [ndt: en 1975, on les voyait déjà depuis pas mal de temps]. Il existe des infections par germes et des infections par virus.

Habituellement, un type de germe correspond à une maladie, par ex. la fièvre typhoïde. Une maladie peut cependant avoir trait à plusieurs germes, mais c'est plus rare.

Les maladies virales répondent en général très peu à la plupart des antibiotiques. En fait, en présence de pénicilline, un virus supend en quelque sorte son action sans changement notable de la température tant que la pénicilline est présente, et se réactive lorsqu'elle disparaît.
[note médicale: entièrement faux]

L'effet des antibiotioques sur la plupart des virus est nul. Certains prétendent attaquer des virus.
[: faux] La rougeole est maladie virale.

Les antibiotiques sont donc principalement efficaces contre les germes. Maladies vénériennes, penumonie, infections de blessures et une longue liste de maladies peuvent être soignées par les antibiotiques.

Lorsque la température accompagne la maladie, on pense en général d'abord aux antibiotiques.
[: faux]

Les antibiotiques peuvent ETRE EXTREMEMENT MAL ADMINISTRES, et le sont en général, même dans les hopitaux.
[: à nuancer]

Tout le truc consiste à obtenir que la température passe sous la normale durant la "
période d'équilibrage sanguin" [le traducteur revient sur cette expression en fin de paragraphe, traduite littérallement ici]. Equilibrage du sang signifie le moment où l'antibiotique a pénétré le sang et maintient vraiment l'infection (empèchant la "reproduction sexuelle" des bactéries de continuer - - autrement dit, la prolifération bactérienne, ndt]. On redonne du même antibiotique environ 2 heures avant la période d'équilibrage du sang. Cela ramène immédiatement la température en-deçà de la normale, jusqu'au moment où l'on ne peut plus la maintenir à ce niveau et où elle redevient normale. [cette dernière phrase, barrée par le médecin, et suivie d'un point d'interrogation de sa part] On constatera alors que le patient est guéri et qu'il ne rechutera probablement pas. Si le temps d'équilibrage sanguin est atteint (ce temps est toujours énoncé dans les posologies avec les contre-indications) et que la température continue à monter, c'est que vous n'avez pas utilisé le bon antibiotique et vous devez alors en changer pour une autre sorte.

Chaque antibiotique possède son temps d'équilibrage spécifique: 24 h pour la pénicilline, 8 h pour la cephaloridine, 6 h pour la Streptomycine, etc.

["période d'équilibrage sanguin": il s'agit d'une expression entièrement inventée par Hubbard. Elle ne correspondrait qu'à peu près à une expression médicale "concentration active minimale" [minimal inhibitive concentration en anglais] ou à une autre expression médicale la "demi-vie" d'un antibiotique, c'est à dire, le temps que met l'antibiotique pour arriver à la moitié de son efficacité par rapport à sa "concentration maximale, ou efficacité maximale". ...note du médecin: ou "concentration minimale inhibitrice", le couplage avec la température est une donnée poétique..." - que le médecin traduit plus clairement ainsi: "On parle de taux bactéricide au lieu de période d'équilibrage sanguin - taux bactéricide - qui tue - ou bactériostatique : qui empèche la reproduction sans tuer]

403

Avant d'administrer des antibiotiques, vous devez vous assurer de connaître exactement la toxicité (le caractère toxique ou toxique que l'antibiotique a sur le patient). La Streptomycine peut par exemple provoquer la surdité du nourrisson d'une femme enceinte. Des dommages rénaux peuvent être causés si la personne reçoit trop d'un certain antibiotique. Par conséquent, avant d'administrer un antibiotioque quel qu'il soit, assurez-vous de connaître l'historique médical complet du patient ainsi que la toxicité de l'antibiotique afin de ne pas faire de tort au patient.

Si l'on ne donne pas assez d'un antibiotique ou qu'on ne donne pas celui qu'il faudrait pour cette maladie, la température ne sera guère modifiée, ou, au mieux, elle tombera à la normale, mais pas en-dessous de la normale. [médecin: poésie pure!] La condition peut durer, durer, et le patient rechutera.

De plus, si on ne donne pas assez longtemps les antibiotiques , la température passe sous la normale; on cesse d'en donner, le patient se sent mieux, puis il y a des chances qu'il rechute complètement.

Les trois situations incorrectes sont:

PAS ASSEZ
MAUVAIS CHOIX
ARRETE TROP TOT

[: d'accord sur ces trois données]

On peut ajouter à ces trois-là:

TROP IRREGULIEREMENT DISTRIBUE

C'est presque toujours le cas quand vous donnez le flacon au patient. C'est une erreur médicale courante. Les patients ne sont pas médecins; ils prennent rarement les médicaments comme il faut
[Dr: c'est vrai], et souvent, ne les prennent pas du tout [Dr: c'est vrai]. Les antibiotiques devraient être distribués directement, et on devrait observer le patient en train de les prendre. [observation médicale: Oui! Comme dans les prisons ou chez les médecins SS en 1940. Solution faciste à un problème éthique]

Lorsqu'un grand nombre de gens sont malades, on peut normaliser les horaires de prise. Par exemple, ils le reçoivent entre 3 h et 3 h 30, 9 h et 9h 30, etc; ou trois fois.

On prend la température avant de donner la pilule.
[: connerie] (Un verre d'eau ou une cigarette avant de prendre la température peuvent fausser le résultat). On peut aussi augmenter ou diminuer les dosages en fonction [: faux!] des résultats du thermomètre.

En cas de maladie plus grave, il faut surveiller davantage la température. Ainsi, à chaque fois qu'elle passe au-dessus de sous-normale, là où on cherche à la maintenir, on augmente de suite la dose du patient.

L'antibiotique ne peut en soi faire baisser la température. C'est la réaction de la maladie sur le corps qui a cet effet.

TEMPERATURE


La température normale est de 37° C ou 98.6 Farenheit. Un thermomètre peut être légèrement faux (0,1 ou 0,2 degrés en plus ou en moins), et la température normale peut différer d'une personne à l'autre.

L'élévation de la température au delà de la normale est une réaction à la maladie. L'abaissement de le température en dessous de la normale est une réaction du maniement de la maladie par le corps, ou par le corps plus l'antibiotique.

37°9 ou 100° F est bien au-dessus de la normale, c'est une tempétarure de maladie. 40.5° ou 104 F est dangereusement élevé (voire mortel).

36°2 C ou 97°F est très satisfaisant bien qu'un peu au-dessus de la normale.

L'élévation de température est probablement un mécanisme corporel pour brûler la maladie
[: on brûle les sorcières, pas la maladie], mais peut-être pas. Mais une température légère, de quelques dixièmes de trop, peut vraiment faire qu'une personne se sente mal. [: "C'est le ou les facteurs qui élèvent la température qui causent cela, pas la température elle-même. Hubbard doit être né avec un thermométre dans le cul ou sodomisé pendant son enfance, - ou obligé à faire des pipes, puisqu'aux USA c'est la température buccale...] Quand ça monte encore, elle peut se sentir ramollie, et si ça va haut, elle peut sombrer dans le délire.

404

Une température sous-normale n'affecte guère la façon dont on se sent.

Les frissons viennent avec la température élevée.

ADMINISTRATION DES DOSES

La règle générale d'administration des antibiotiques est la suivante:

1. On donne des antibiotiques jusqu'à ce que la température passe en-dessous de la normale, et qu'elle revienne à la normale en étant sous antibiotiques.
[: faux]

Après le temps d'équilibrage sanguin de la première prise d'antibiotique, la température devrait chuter (devenir normale ou en-dessous), la personne transpirant alors. Si ce n'est pas le cas, il y a eu mauvais
[: c'est faux.] choix de l'antibiotique.

2. Après la prise, si la température ne baisse qu'un peu, il est probable que l'antibiotique maniera la maladie, mais qu'on n'en a pas donné assez. Augmentez la dose.

Si, après le temps d'équilibrage sanguin du premier antibiotique, la température ne descend pas, ou même, qu'elle grimpe, c'est la mauvais antibiotique. Changez-en et recommencez tout.
[observation médecin: Oui, mais selon les germes identifiés on sait quelle famille d'antibiotique est active, quelle autre ne l'est pas. En outre on isole le germe et l'on teste sur lui divers antibiotiques pour savoir lequel sera le plus actif en laboratoire = antibiogramme]

PRISE D'EFFET


La période d'équilibrage sanguin d'un antibiotique est toujours indiquée sur la posologie accompagnant le médicament. On donne génralement la seconde dose 2 heures avant la période d'équilibrage sanguin.
[: Oui, si l'on parle ici de la demi-vie de l'antibiotique] Donc, si cette période est de huit heures, on donne la seconde dose 6 heures après la première. Prenez la température, [remarque du toubib... "je n'en peux plus, du thermométre"] et deux heures plus tard, reprenez-la: vous saurez ainsi si l'antibiotique marche car la température devrait rester identique ou baisser.

Si la température n'est pas restée identique ou n'a pas baissé durant cette période, changez d'antibiotique. Lorsque vous donnez des antibiotiques, il faut suivre les règles de la "Charte Médicale" de l'ordre Flag n° 2187. Si vous n'avez pas la charte médicale, vous ne savez pas et ne pouvez observer comment l'antibiotique fonctionne. [ndt: je ne possède pas ce document pour l'instant]

MAUVAISE ADMINISTRATION ANTERIEURE

[observation toubib quant à ce sous-titre: cela n'est ni bon ni mauvais, nous sommes au hasard malgré les différents moyens utilisés pour le réduire; en parlant de 'mauvais', on touche au fonctionnement sectaire et on sort de la science - le "bon" ne pouvant être que ce qui est édicté par Hubbard"]


Lorsqu'une personne a été auparavant mal traîtée par des antibiotiques, c'est à dire qu'on les lui a fait interrompre dès que la température avait passé à la normale, sans continuer selon les points 1 et 2 précités, le germe demeure "dormant"
[: "pouvoir batériostatique au lieu de bactéricide"] et la zône peut à nouveau être infectée ensuite.

Si l'on administre davantage d'antibiotiques, la température passera en dessous de la normale, puis reviendra à la normale, avec cet antibiotique. Le germe aura alors été supprimé.

SEANCES


Avant toute séance [d'audition scientologue], on devrait faire prendre une bonne dose de vitamines, si la personne est sous antibiotiques
. [: connerie.]

PROCEDURE CLE


Lorsque la température passe sous la normale, maintenez l'y jusqu'à ce qu'elle n'y reste plus, alors qu'elle continue à prendre l'antibiotique. Le patient sera alors remis.

Plus vite vous amenez la température sous la normale, mieux ça vaut.
[: Non, le critère est insuffisant]

EFFETS SECONDAIRES


Les antibiotiques ont des effets secondaires souvent très durs.

405

Un patient peut être allergique à un antibiotique donné, c'est à dire qu'il rougit, a des éruptions, et diverses réactions de gravité plus ou moins importante. Si cela se produit, donnez-lui immédiatement un autre antibiotique.

Vous pouvez tester l'allergie en égratignant la peau et en y collant, au moyen d'un sparadrap, un comprimé d'antibiotique (en ôtant la couche protectrice sucrée ou autre). Si la personne est allergique, la zone rougira ou gonflera. On n'utilise toutefois généralement pas cette méthode à moins d'être excessivement précautionneux. [: dangereux, et de toute façon aléatoire]

Les familles Chloro________ et Aureo_______ peuvent affecter le sens de l'équilibre; certaines des préparations des débuts affectaient définitivement ce sens de l'équilibre. [: Oui]

Tous
[NON, dit le docteur, soulignant ensuite "indigestion", -- mot suivi d'un point d'interrogation.] les antibiotiques donnent tôt ou tard mal à l'estomac au patient, et une indigestion. On ne devrait donc pas les prendre accompagnés d'eau seule, mais de lait, ou après un repas. [: "cela ne changera pas grand chose.]

Plus vous maintenez un patient sous antibiotiques, plus son système en souffre.
[: les antibios égalent le Diable?]

La règle consiste donc à lui en donner assez de la bonne
[: celle que préconise Hubbard...] sorte pour obtenir une guérison rapide.

Si vous commencez par le mauvais antibiotique, passez à l'autre dès que vous vous apercevez de l'erreur.

CYCLES DE LA MALADIE

Les maladies ont leur propre cycle d'action et des périodes, lorsqu'on ne donne pas d'antibiotiques. Certaines durent des jours, ou des semaines, ou la vie entière. La blennoragie dure ainsi un an chez l'homme [?] , cinq ans [: cinq ans: ? ] chez la femme. La syphilis a ses propres médicaments, qui ne sont pas des antibiotiques, [observation médico: Si, la pénicilline] mais la "Bombe magique d'Ehrlich" [: Oui... en 1920], la neoarsphenamine, preparation 606, qu'on donne en une seule prise, et qui ne tue qu'une personne sur 10000 [: ... les 9999 autres mourant d'une syphilis mal traîtée ... par la "Bombe magique"!] quand c'est fait convenablement. La syphilis est un cycle qui dure toute la vie et rend fou, cette condition étant connue sous le nom de parésie. Les antibiotiques modernes pourront peut-être s'y attaquer.

La pneumonie dure six semaines si le patient n'en meurt pas.

Ces cycles de maladie ne tiennent pas de la même façon quand on se sert d'antibiotiques. Il leur faut autant de temps pour guérir qu'il en faut pour faire passer la température sous la normale et l'y maintenir jusqu'à ce que ce ne soit plus possible. Le nouveau cycle est de 24 à 36 heures pour les maladies sans gravité traitées par les antibiotiques convenablement dosés.
[: oui.]


Les maladies plus graves demandent plus de temps, mais c'est surtout parce que les zones infectées ont une circulation sanguine amoindrie (comme lors des infections osseuses).
[: Oui.]

LES SULFAMIDES


Les antibiotiques les plus anciens sont les sulfamides.
[: non: les sulfamides ne sont pas des antibiotiques.] Ce sont généralement des comprimés blancs. L'entérovioforme est un sulfamide pour les maladies de l'estomac. [Docteur: de l'intestin.]

Ils déclenchent des effets secondaires très importants de vertige et parfois d'illusion (araignées sur le mur).
[: Ridicule!]

On se sert de Sulfathiazole
, une poudre qu'on saupoudre [: qu'on saupoudrait ... mais pendant la guerre de 40] sur les blessures, ou de ses cousins de la famille sulfa, qui sont les seuls à servir en traîtement externe - par opposition au traitement interne.

Quand on les prend en interne, ils suivent toutes les règles de l'administration des antibiotiques.

Le "Gerontal"
[?? non traduit ici, ndt] , nom commercial d'un sulfamide soluble, est excellent pour les infections rénales si l'on suit les règles des antibiotiques. Il en faut de fortes doses.

Vous pouvez revenir aux sulfamides lorsque tout le reste échoue.

Les sulfamides sont des composés chimiques.

406

PENICILLINE


La pénicilline est le premier antibiotique a avoir été fabriqué (par exemple à partir de pain moisi, etc)

C'est l'antibiotique HABITUEL.

Il perd de l'efficacité
[: Oui.] au fur et à mesure que les microbes s'y accoutument et en raison de la mauvaise administration en milieu médical. [: plus maintenant, sauf si on parle de la famille des pénicillines de synthèse, encore très utilisées]

Une maladie traitée mais non guérie par un antibiotique, lorsqu'elle se transmet à un autre corps, est alors en mesure de résister au traitement dans l'autre corps. On recherche donc en permanence de nouveaux antibiotiques.

La pénicilline demeure cependant l'antibiotique fondamental, habituel.

La pénicilline par VOIE ORALE est non seulement sans valeur mais dangereuse puisqu'elle n'a jamais rien guéri jusqu'ici. La prendre par voie orale ne marche pas et je me demande pourquoi des sociétés en vendent. Les sucs gastriques la tuent.
[barré par le médecin: à partir de "La prendre par voie orale..."; auquel il ajoute alors: "Stupide. Les pénicillines de synthèse se prenent par voie orale et parentérale. Autre exemple de fonctionnement sectaire.]

La pénicilline doit être INJECTEE par piqûre. La penicilline procaïne
piquée dans les fesses de la personne étendue sur le ventre, muscles relâchés, en 1 ou 2 cc, dure 24 heures à partir de la prise. D'autres types de péncilline peuvent aussi marcher de la même façon. Il faut cependant piquer toutes les trois heures avec la pénicilline ordinaire! Lisez soigneusement la notice.

Il en existe un second type, le type "G",
[: la "G" est utilisée quand les microbes résistent à la naturelle.] pour les personnes allergiques au premier type. (les 2 servent, au cas où la personne serait allergique à l'un ou l'autre). Si quelqu'un est allergique, c'est assez terrifiant.

Si une piqûre de 24 ou 36 heures de pénicilline n'a pas marché dans les huit heures et fait baisser au moins un peu la température, utilisez tout de suite un autre antibiotique.

La pénicilline n'est pas bonne pour les maladies d'estomac, même en piqûres, ou pour les maladies genre dysenterie
[: ça dépend lesquelles]. Elle ne marche généralement pas [: le médecin a barré le "généralement pas", et remplacé par: jamais] sur les infections virales.

AUTRES ANTIBIOTIQUES

Les composés chloro_____, aureo______, strepto______ sont vendus sous différentes marques commerciales. Le blanc____ contient un "mycine" ou "mycetine". La Kanamucine [?? traduction probable] ou un nom de ce genre est le nom commercial pour une chloro______. La Chlorofine [??] est à peu près la même chose.

Lisez la notice pour connaître le pouvoir de chaque comprimé ou piqûre et savoir à quoi il sert. Vous pouvez vous en sortir, même dans une langue étrangère.

Suivez la notice.

Si celui-là ne marche pas, essayez-en un autre
. [: pas n'importe lequel! C'est criminel de dire des choses pareilles. Toute la suite de ce paragraphe est barrée par le médecin] Les chloro______ ou aureo______ marchent pour la dysenterie, les maux d'estomacs et d'intestins, certains virus et un tas d'autres choses.

VITAMINES


On devrait donner de la vitamine B1 avec les antibiotiques, sinon le patient déprime,
[: connerie] car toute la B1 est consumée par les antibiotiques, exactement comme par l'alcool ou les médicaments pour dormir [: connerie.]. Il faut un minimum absolu de 100mg/jour [: oui] de B1 à une personne qui prend des antibiotiques.

C'est vital de donner de la B2 à toute personne se plaignant de l'estomac ou des intestins, qu'elle soit ou non sous antibiotiques.

La vitamine C
[: Oui] est excellente pour venir à bout des rhumes et infections. Il en faut en général 250 mg plusieurs fois par jour. C'est comme les fruits, qui contiennent beaucoup de vitamine C. Si quelqu'un a des maux de dents ou des gencives, poussez-le à prendre beaucoup de vitamines C. [: Oui, sous Louis XIV, à cause du scorbut]

407

B1 et C marchent donc souvent de pair
[: connerie] avec les antibiotiques. La B1, la C et la B2 [riboflavine] sont vitales pour venir à bout des ennuis stomacaux et intestinaux, en même temps qu'on prend des antibiotiques. [: faux: la vit. C est parfois irritante pour l'estomac]

BACTERIES INTESTINALES


Les bactéries intestinales naturelles sont vitales pour digérer et manier la nourriture. Les antibiotiques oraux les tuent
[ modifient en tuant certains et laissant d'autres occuper le terrain] et on doit les remplacer.

Le remède habituel à cela est la yaourt qu'il faut prendre plusieurs fois par jour pendant plusieurs jours, puis une portion quotidienne ensuite, quand les antibiotiques ont fait leur oeuvre.

Les français futés ont mis ces bactéries dans des fioles en verre, pour dosage quotidien. Ca fait la même chose que les yaourts, et même mieux. Ca s'appelle du "biolactyl".
[: et c'est une grosse connerie d'origine française...]

Note: sous supervision médicale, LRH a manié les antibiotiques au titre de capitaine de vaisseau pendant longtemps et a effectué des recherches biologiques indépendantes. Certaines des données (usage de la température sous-normale) ne sont pas connues de la profession médicale mais furent découvertes par Ron en 1952 lorsqu'il lui fallut trouver comment sauver la vie d'un personnage important après deux rechutes lors de soins de médecins utilisant des méthodes plus anciennes. Depuis, nombre de succès rapides l'ont démontré lors d'usage d'antibiotiques à bord des bateaux.
[: typique du fonctionnement sectaire]

Une personne qui traîte une autre au moyen d'antibiotiques doit très soigneusement lire cet HCOB,
[: c'est à dire cette montagne de conneries, d'approximations, de faux-sens, etc.] car il est très condensé, très précis et signifie exactement ce qu'il dit. Lorsque ces données sont ignorées, on obtient inutilement de longues maladies.

Une personne qui en traîte une autre avec des antibiotiques doit connaître bien d'autres choses, mais ce qui précède est tout à fait vital.

Tout le personnel de la Division 5 et quiconque administrant des antibiotiques doit effectuer une vérification coefficient étoile en M9 et M4** en Qualifications sur cet HCOB. On doit faire des chartes médicales (voir l'ordre de Flag FO 2187, Chartes Médicales), afin qu'en cas de fièvre, la personne soit traîtée de façon standard jusqu'à guérison rapide.
[termes techniques scientologues indiquant des examens de compréhension d'un texte, ndt] - [Note plus générale: on constate ici qu'ordre est donné spécifiquement à certaines catégories de personnel non médical des organisations de traîter d'autres gens. Si cela est compréhensible en cas d'urgence sur un navire, encore que les règles maritimes permettent de faire appel à une aide par radio, cela ne l'est plus dans les organisations où on le pratique pourtant]

[: avec les compliments du corps médical non sectaire, signé: Docteur X]

Compilé à partir des notes de LRH par
Kima Jason
Snr MO Flag
pour

L. RON HUBBARD
Fondateur

LRH:KJ:nt.rd
Copyright (c) 1975
par L. Ron Hubbard
TOUS DROITS RESERVES



Retour index textes "médicaux"