"Le combat de Mathilde, ex-toxicomane et scientologue" - la scientologie tue  aussi

 


Le Matin 9-02-03 (tirage à 250 000 exemplaires)


A propos de l'article "Le combat de Mathilde, ex-toxicomane et scientologue"

Ce qu'il faut aussi savoir

En affirmant que les opiacés tuent mais pas la scientologie, M. Francis Thévoz montre sa méconnaissance du fonctionnement d'un tel groupe. En effet, M. Thévoz sait-il que la scientologie qualifie de "criminel" celui qui ose dire publiquement avoir quitté la scientologie, et qu'elle ordonne de tout faire pour mettre au ban de la société une telle personne, allant même jusqu'à parfois la qualifier de "gibier de potence"?


Ce que j'aimerais aussi expliquer à M. Thévoz et aux lecteurs, c'est que, pour mieux comprendre le sujet des sectes, il faudrait utiliser un nouveau concept philosophique de la manipulation, un concept qui tiendrait compte du degré de manipulation utilisé par un groupe, car la manipulation peut être douce, dure ou écrasante. En effet:

La manipulation douce

C'est une manipulation réciproque sans grave conséquence, comme, par exemple celle de parents promettant une récompense à leurs enfants afin d'obtenir de bonnes notes à l'école ou d'enfants soudain "obéïssants" pour obtenir plus facilement une autorisation de sortie tardive entre copains-copines. Ce degré de manipulation se retrouve dans bien des situations de tous les jours, comme, par exemple, dans les nouveaux couples, où chacun présente ses points positifs en cherchant à masquer ses petites imperfections. C'est une manipulation de niveau horizontal et réciproque.


La manipulation dure

Sa caractéristique est d'agir sur des individus placés généralement dans un lieu fermé, comme, par exemple, à l'armée, à l'église ou à l'école. C'est une manipulation verticale, mais qui peut être remise en question par des réformes et dont il est aisé de connaître la source et les raisons des ordres.
Finalement, tout à l'extrême de cette échelle des degrés de la manipulation, et dans laquelle des groupes pratiquant la manipulation dure basculent parfois, il y a la manipulation écrasante.


La manipulation écrasante

Elle se caractérise par l'exigence de sacrifices, qui vont de ses propres objectifs jusqu'à celui de sa propre vie. Les ordres sont verticaux et sans discussion possible. Par exemple, sous ce régime de la manipulation écrasante, de nombreux scientologues cessent leurs études ou même leur suivi médical (une pseudothérapie médicale scientologue étant censée être plus efficace même qu'une psychothérapie).
De plus, il faut savoir que la scientologie exige de couper les liens avec les personnes de sa famille osant critiquer la scientologie...
M. Thévoz oublie-t-il que, sous un tel régime, l'adepte progressivement se coupe du monde, perd le sens de la réalité, et que, pour celui dont la faiblesse de caractère ne permet à aucun moment de prendre la moindre distance, il y aura de graves conséquences pouvant mener au suicide?


Un suicide

Pour ma part, je me souviens d'une adepte qui travaillait à Genève pour la scientologie plus de douze heures par jour, et qui ne recevait même pas un salaire suffisant pour pouvoir se nourrir convenablement et s'acheter des vêtements. C'est dans un affaiblissement physique et un isolement total (dans un groupe qui prétend enseigner la communication...) qu'elle ne cessait de recevoir des ordres exigeant des heures supplémentaires jusqu'à passé minuit et qu'elle a mis fin à ses jours pour fuir une telle persécution.


Un cas non isolé, que présente parmi tant d'autres notre site
www.antisectes.net.


Pour ma part, je pense que la scientologie porte atteinte à la santé mentale et physique de nos citoyens, et que le principe de précaution devrait être notre guide, puisqu'il est reconnu par de nombreux experts et tribunaux que la scientologie s'adresse à des personnes affaiblies ou manquant de maturité intellectuelle. La pseudothérapie de la scientologie devrait être contrôlée par un organisme compétent et extérieur à ce mouvement.

Jean-Luc Barbier,
Président de l'Association d'aide aux victimes de la Scientologie,
Porrentruy



Note du webmaster:

il va de soi que si quelques personnes ont réussi à se sortir de la spirale de toxicomanie grâce à "Narconon" / "Non à la Drogue, Oui à la Vie", ces réussites sont rares, et celles qui touchent un toxicomane grave sont presque inexistantes. Voir expertises médicales sur Narconon





Retour sous index correspondant à ce type de texte : expertises médicales, médecine illégale

Retour Webpage