Les journalistes n'ont pas droit aux brochures de la sciento...

Tout ça est tellement façon Thétan...

Tampa Tribune, June 30, 2000
http://www.tampatrib.com/News/MGIGW80C3AC.html
DANIEL RUTH


En promenant mes pas dans le vieil hotel Fort Harrison, maison de l'église des Trucs Tout A Fait Bizarres, j'ai demandé à Marty Rathbun si ça ne l'ennuyait pas que je prenne une brochure.

"Mais non, pas du tout, me dit ce membre du clergé de la Planète Belpillule. Puis, saisi sans nul doute d'un doute, Rathbun stoppa et tenta de m'arracher la brochure. "Voyons, me dit-il, vous allez probablement une fois encore nous vouer aux gémonies?"

Marty, lui répondis-je, faut savoir courir des risques, dis-je en la lui re-confisquant.

Le document en question était un tract de l'église de scientologie pour l'achat des CONFERENCES DU COURS D'AUDITEUR SUR LES FAUX BUTS" Waouh!

Pour un prix indéfini, les paroissiens scientologues pourraient s'offrir leur procéduire sur les faux buts avec : le GPM, 1h03; l'état d'OT, 1 h 09; ou "Aplanir un processus", 1 h 23, parmi d'autres options alléchantes expliquant comment piéger les thétans, pourquoi un thétan adopte des données stables aberrantes provoquant ensuite son déclin de thétan.

Quelle joie, messieurs-dames!

Que signifie diable ce charabia? Aie... Mais d'après le petit peuple qui s'active dans tous les coins du Fort Harrisson et d'autres batiments scientologues de Cleawater, ça ne manque pas de gens à la poursuite de ce qu'annonce un autre tract pris au passage: "L12 rend le thétan extérieur stabilisé, dont l'aptitude est grandement augmentée et qui ne risque plus guère d'être PTS à quoi que ce soit".

Ah, un thétan stable. Très important, ça.

En tout cas, Rathbun -un des officiels les plus importants de la scientologie- s'est cru obligé de m'expliquer que je ne pigeais que quick à tout ça, puisque le fondateur de la secte Hubbard avait défini les trois barrières à l'étude: a/ le manque de masse; b/ un gradient trop difficile et c/ Le mot mal compris.

Là, on y est. J'avais toujours imaginé stupidement, après toutes ces années d'université, que les trois principaux stops aux études étaient a/ les filles; b/ la piscine, et c/ la bière.

Ah, et j'allais oublier le quatrième: .../...
[pas trouvé dans mes dicos]:not giving a rat's patootie, - c'est à peu près où j'en étais un beau dimanche à Clearwater.

Puisque j'avais pondu un article récemment sur la scientologue Lisa Mc Pherson, ayant passé 17 jours aux bons soins de la scientologie en 1995, pour finir morte à l'hopital New Port Richey, Rathbun avait imaginé que ce serait une bonne idée que je lui rende visite pour une tournée des lieux. Okay-mongars.

C'était vraiment trop - comment dit-on? Trop thetanesque.

J'ai même pu admirer la petite casquette de capitaine d'Hubbard posée sur le brillant bureau dédié au créateur scientologue.

Rathbun est un mec de caractère, intense, qui la joue en finesse. A la différence de certains porte-parole antérieurs du mouvement, qui s'amenaient là en extras sortis de "les Envahisseurs", Rathbun a au moins un peu le sens de l'humour.

Avant de répondre à la moindre question, Rathbun s'enquit: "Que savez-vous de la scientologie?" rappelant un article que j'avais écrit en 1977, à peu près au moment où il y était rentré.

Mais ce que je sais ou que j'ignore sur la scientologie n'a guère de rapports avec la mort de Lisa Mc Pherson.

Après un simple accrochage de voiture en ville, Mc Pherson s'est déshabillée en pleine rue et a commencé à descendre la rue. Les ambulanciers l'ont emmenée à l'Hopital Morton Plant tout proche, pour évaluation psychiatrique. Mais les scientologues l'ont ramenée au Fort Harrisson pour "repos et relaxation".

17 jours plus tard, elle mourait.On pourrait dire qu'elle avait compris la donnée stable fatale.

La mort de Mc Pherson a déclenché un tonnerre de controverses, finalisé par l'inculpation de l'église pour médecine illégale et abus de personne en état de faiblesse.

Mais le procès finit par vaciller sous le poids des rapports contradictoires de médecine légale et des alibis changeants de l'église.

Il n'en reste pas moins une donnée stable, inaltérable, indéniable, inconstestée quant à la mort de Lisa Mc Pherson. Quand son corps était prèt à lacher prise, on n'a pas emmené cette jeune femme à Morton Plant, sis à quelques pas de là, mais chez un médecin scientologue à New Port Richey, à 40 bornes.

Ce acte à lui seul dépose à jamais un lourd fardeau de culpabilité négligente quant au décès de cette jeune femme. C'est là un fait que même Marty ne réfute pas.

Nous nous sommes au moins "mis au clair" sur cette dernière chose.


Retour index Lisa Mc Pherson