La Sciento condamnée à 55000 £ de dommages pour diffamation


The Times
10.6.1999

Michael Tugendhat, QC, did not represent the Church of Scientology as
stated in a report yesterday ( "Sect pays £55,000 to 'hate' victim"). In
fact, he appeared for Bonnie Woods.

THE TIMES, 9 June 1999, p. 4 (c) The Times

LA SECTE PAIE 55 000 livres aux victimes de leur campagne
Susie Steiner

Hier, la scientologie a dû verser 55000 $ (environ 500000 F) à un ancien membre, et s'excuser d'avoir distribué un tract qui le qualifiait de "semeur de haine".

Bonnie Woods, 49 ans, s'est bagarré six ans durant en justice pour diffamation de la part de la scientologie, dont les frais de justice sont par ailleurs estimés à 100000 livres. Le procès a demandé 25 passages devant les tribunaux. Mme Woods a entamé sa plainte en 1993 lorsqu'elle a proposé son aide à d'anciens adeptes de la secte et l'a critiquée. L'église à contre-attaqué en distibuant un tract chez les amis et voisins de Mme Woods à East Grinstead.

Ce tract montrait une photo de Mme Woods avec les mots "Le semeur de Haine fait campagne en ville"; il la décrivait sous les traits d'un "déprogrammeur", c'est à dire quelqu'un forçant des adultes à abandonner leur foi. Au cours d'une capitulation rare et mémorable, les scientologues se sont excusés sans réserve devant la Haute Cour, et accepté de payer 55000 livres de dommages, plus les frais de justice des Woods.

Michael Tugendhat, QC, représentant l'église, a dit à M. Justice Eady que ses clients regrettaient d'avoir attribué à Mme Woods des intentions et motivations malveillantes , lorsqu'ils ont répondu à sa critique.

L'église, qui se vante d'avoir 100000 membres en Angleterre, est plus connue... (stars citées)..., mais ses critiques s'intéressent aussi aux "love-bombing" et au silence imposés à ses recrues.

L'église a été impliquée dans nombre de procès d'anciens membres, dont la majorité ont été contraints à la faillite après avoir perdu contre une organisation avouant 5,6 millions de £ de revenus et 8,1 millions de £ de biens.
.

Mme Woods est devenue scientologue aux USA dans les années 70, a quitté en 1982, s'est installée en 1985 en Angleterre avec son mari Richard, et s'est convertie en 91 au christianisme. Elle organisa ensuite un service d'information et conseil sur la scientologie, dans une association nommée "Escape". C'est cette activité qui provoqua la campagne de la secte, les tracts ayant été distribués dans la rue où habitent les Woods ainsi qu'aux membres de la famille Woods.

En sortant, Mme Woods a déclaré être enchantée que sa réputation soit rétablie, et heureuse que ce procès touche à sa fin. "En décidant d'accepter un compromis, l'église avait bien en tête que Bonnie Woods aurait été tout à fait incapable de payer les frais colossaux, si l'église avait gagné..."


| Message original de ce jour 9/6/99 sur ars, Chris Owen - chriso@lutefisk.demon.co.uk