LE MONDE DE L'Éducation  Février 1999
copyright le Monde 1999

------------------------------------------------------------

Formation

La formation, cheval de Troie des sectes

Certaines sectes, notamment par le
biais de la formation continue, tentent d'infiltrer les entreprises. Mais,
si la méfiance s'impose, elle ne doit pas mener à une évaluation
fantasmagorique des dangers.

Interview de Jean-Pierre Bousquet, chargé de
mission au Centre Roger-Ikor.
 
 

Le  Centre Roger Ikor   a  vu  le jour  en 1981.  Le paysage
sectaire a-t-il, depuis, beaucoup évolué ?

J.P. Bousquet: Oui. Les méthodes des grandes sectes sont devenues plus subtiles, tandis que
des associations  comme la  nôtre ou les  ADFI (Associations de  défense des
familles et de l'individu),  et d'autres encore, ont fait prendre conscience
de la réalité du danger.

Au début des années 70, les toutes premières ADFI ont affronté le
scepticisme des pouvoirs publics. Les choses, depuis, ont beaucoup évolué.
Quand on nous demande, au téléphone, des informations sur tel ou tel
organisme, si nous répondons " c'est une secte ", les gens s'affolent. A
contrario, si ce n'en est pas vraiment une,  ils raccrochent,  trop vite rassurés. La  prise de conscience est parfois  excessive faute d'une information  complète. Elle ne permet pas
de reconnaître  le danger dans toute sa  complexité. Face à cette évolution,
les sectes ont elles aussi organisé leur riposte.

Aucune  d'entre elles,  bien  sûr, ne  revendique cette  appellation. Toutes
préfèrent parler de religion. Certaines avaient tenté de créer la Fédération
des  religions  et philosophies  minoritaires.  Dans le  même esprit,  elles
n'hésitent  pas à  faire  valoir les  droits  de l'homme  et l'éthique  pour
protester  contre   la  discrimination   dont  elles  se   disent  victimes.

Les entreprises, notamment par  le biais de la formation, deviennent de plus
en plus des cibles.

J'ai personnellement  été sollicité pour la première fois  il y a quatre ans
par une  grande société  publique, et j'ai  très vite constaté  que l'un des
organismes soupçonnés, utilisé pour le développement personnel des cadres de
l'entreprise,  était  effectivement  lié  à un  ancien  scientologue,  resté
dix-sept  ans dans  le  mouvement et  lui-même fondateur  d'un  autre groupe
sectaire.  C'est à  ce  moment que  j'ai commencé  à  suivre ce  sujet. J'ai
ensuite tenté de faire de la prévention auprès des directeurs des ressources
humaines  (DRH) et des  services de  protection des secrets  industriels. Là
aussi,  au  début, la  plupart  d'entre  eux étaient  sceptiques. Dans  leur
esprit, le phénomène sectaire relevait exclusivement de la sphère privée. Il
y  a  pourtant  de   nombreuses  raisons  pour  qu'une  secte  infiltre  une
entreprise. C'est une façon d'accéder à un élément du pouvoir. C'est un lieu
où il est possible de faire de l'espionnage économique, de repérer de futurs
adeptes   et   même,   dans  certains   cas,   de   blanchir  de   l'argent.

Pourquoi  cette  entrée  précisément  par  la formation  professionnelle   ?

Parce  que  ce  secteur   ne  fait  actuellement  l'objet  d'aucun  contrôle
préalable.  Autre  avantage,  surtout   dans  le  cadre  des  formations  au
développement personnel : vous  pouvez d'autant plus jouer avec l'esprit des
gens que les stagiaires,  envoyés par leur société, se sentent en confiance.
Enfin, c'est  un moyen d'accéder aux individus  tout en étant rémunéré. Avec
un marché  qui représente actuellement  138 milliards de francs  (plus de 21
milliards  d'euros)  annuels,  il  y a  là  une  véritable manne  financière
renouvelable.

Comment se passent les Infiltrations?

Je  vous ai  apporté un  questionnaire intitulé  " Diagnostic  entreprise ",
distribué à la sortie d'un séminaire destiné aux cadres. En petites lettres,
en bas, on trouve  un copyright " 1988 LRH library ". Je ne suis pas sûr que
tout le  monde sache que LRH correspond à Lafayette  Ron Hubbard et que, par
conséquent,  il s'agit  d'un  document de  la scientologie,  dont il  fut le
fondateur. Qu'y trouve-t-on ? Un test avec certaines questions très habiles,
manifestement construites  pour récupérer des  informations sur l'entreprise
et sa  culture. Dans le même esprit,  la formation professionnelle permet de
nouer des liens avec d'éventuels futurs adeptes.

Mais ceux-ci ne choisissent-ils  pas librement d'adhérer ou non ? La liberté
Individuelle  ne suppose-t-elle  pas  aussi la  possibilité d'aliéner  cette
liberté?

Certes,  à condition  toutefois d'être  conscient de  ce que l'on  fait. Or,
comme le  résumait un jour  un député européen britannique,  à la différence
d'une  religion, où  vous entrez  " éclairé  " et  où vous conservez  à tout
moment la  possibilité de sortir, vous entrez  librement dans une secte mais
en étant  non éclairé, et,  lorsque vous le devenez, vous  n'êtes plus libre.

Existe-t-il  des méthodes  pour  repérer les  organismes liés  à  une secte?

On peut d'abord faire  une recherche et vérifier, par exemple, la compétence
du formateur et la  véracité des références citées. Une fois le stage lancé,
il  y a  aussi  ce que  j'appelle les  clignotants,  qui, sans  permettre de
conclure inéluctablement à la présence d'un groupe sectaire, doivent inciter
à la vigilance. Premier  clignotant: les formateurs ayant trop tendance à se
comporter  comme  des  directeurs   spirituels. Deuxième  clignotant  :  les
formateurs  continuant  à  suivre les  stagiaires  en  dehors du  séminaire.
Troisième  signe : l'utilisation  d'un jargon.  C'est souvent un  moyen très
subtil d'enfermer  les gens dans un enclos  d'initiés. Quatrième indice : le
prosélytisme. Les  formateurs qui profitent du stage pour  dire: " Vous êtes
formidable, je  vous ai repéré. Je fais partie  d'un groupe qui devrait vous
intéresser. "  Cinquième  clignotant : les  formateurs qui, sans  qu'on leur
pose la moindre question,  tiennent un discours radical sur les sectes et se
défendent d'en être.

La  méfiance  de  plus en  plus  grande  des DRH  à  l'égard  des sectes  ne
jette-t-elle   pas  injustement   l'opprobre  sur   certaines  méthodes    ?

Si, bien sûr. Comme  à chaque fois qu'il y a du bon grain et de l'ivraie, le
tri est  très difficile.  J'appelle les DRH  à la vigilance,  mais je plaide
également  pour le  discernement.  Ce n'est  pas  parce que  telle ou  telle
méthode paraît originale qu'elle est forcément liée à une secte. Le problème
n'est pas  dans la méthode en elle-même mais plutôt  dans la façon dont elle
est enseignée.  Il importe de comprendre quel  est son mécanisme, ce qu'elle
apporte et  si cela  correspond à ce  que l'on attend.  Encore faut-il, pour
cela, savoir  ce que l'on veut et ne pas  se contenter, comme souvent, d'une
formule   floue  du   style    "   dynamiser  les   cadres   commerciaux  ".

MANIPULATIONS MENTALES

Un centre de documentation, d'éducation et d'action

C'est à la  suite du décès de son fils de vingt  ans victime d'une secte que
l'écrivain   Roger  lkor,  Prix   Goncourt  1955,   a  créé  le   Centre  de
documentation,  d'éducation et  d'action  contre les  manipulations mentales
(CCMM), association loi 1901.

Objectifs: dénoncer les dangers des sectes et
apporter une  aide aux personnes abusées ainsi  qu'à leur famille. Le centre
regroupe  ainsi  une   importante  documentation  composée  de  témoignages,
d'articles, de textes émanant  de groupes sectaires, d'extraits de jugements
et  d'ouvrages sur  le  sujet. Autres  activités :  l'édition  d'un bulletin
trimestriel ainsi que des  guides pratiques d'information sur le sectarisme.
 

CCMM, 138, rue Félix-Faure, 75015 Paris.

Tél. : 01 -53-98-73-98.
 

Il n'est pas toujours aussi aisé de détecter une secte

Que   peut   faire   un   organisme   de   formation   indûment   soupçonné?

J'ai eu le cas,  au début de l'année, d'un important organisme de formation,
filiale  française  d'une société  américaine,  manifestement victime  d'une
rumeur. Indigné, le directeur s'est adressé à un cabinet de communication de
crise qui nous a  contactés. En collaboration avec ce cabinet, j'ai effectué
une sorte  d'audit. Le  PDG a commencé  par nous communiquer  ce qui pouvait
expliquer la rumeur: deux de ses salariés étaient les homonymes de personnes
connues pour  faire partie d'une secte. Je  me suis ensuite fait communiquer
des  documents utilisés par  les stagiaires,  et j'ai également  contacté un
nombre  considérable  de  personnes  susceptibles d'avoir  des  informations
partielles sur  la société. Nous sommes  même remontés jusqu'aux Etats-Unis.
Je  n'ai  rien trouvé  ni  sur  le plan  de  la  formation, ni  sur le  plan
financier,  ni sur  le  plan des  personnes.  J'ai donc  rédigé un  document
mentionnant qu'après  trois mois et demi  d'effort, je n'avais aucun élément
justifiant de relier cet organisme à un groupe sectaire.

Le  phénomène  concerne-t-il  également  la  formation  initiale,  notamment
l'éducation nationale ?

Effectivement. Il  y a aujourd'hui un  certain nombre d'enseignants qui sont
adeptes  de telle  ou  telle secte.  Il y  a  peu de  temps, dans  une école
primaire, les  parents d'élèves  avaient découvert que  le directeur faisait
partie du  Mandarom. Il ne s'en cachait pas,  d'ailleurs, et assurait ne pas
faire de  prosélytisme. Il  était probablement sincère,  mais n'y avait-t-il
tout de même pas  un risque qu'il influence les enfants malgré lui en raison
de son adhésion à cette secte, induisant forcément une certaine façon d'être
et de  penser ?  Alors que faire  ? Le muter  en sachant que  le problème se
posera forcément ailleurs ? Le priver de son métier ?

La solution,  qui relève  de l'inspecteur national spécialisé  sur ce sujet,
n'est pas aisée à trouver.

Propos recueillis par Nathalie Mlékuz



Webmaster: (33)
(0)426810096

Mail ? ôter -erase Antispam

Nouveautés

Tous les liens pour ou contre

Textes généraux
des médias

English texts

Critiques et liens externes

Secrets

Textes courts

Pour les Médias

 Espionnage

Jurisprudence, textes officiels, expertises

Punitions & goulags

liste textes du site

Apologistes & défenseurs des sectes

Données générales, définitions,

Scientologie & médecine illégale

Index France

Scientologie et Internet

Textes anciens du site

Concours littéraire

Moqueries

Justice & scientologie

Autres sectes

WISE et entreprises scn

Le Lisa Mc Pherson Trust