Le professeur Jolyon WEST répond aux attaques scientologues  

réf: Summer Bruin - UCLA No 6 82nd Year:

Dr Jolly West +, Professeur de Psychiatrie à la Faculté d'UCLA

Université de Californie, Los-Angeles

La réaction scientologue...

... C'est justement en raison de mes critiques publiques des méthodes d'exploitation trompeuses, dangereuses et manipulatrices, voire brutales, qui ont jusque là privé de liberté et de personnalité des milliers et des milliers de gens que [les scientologues] m'ont depuis longtemps désigné comme cible de leur règle "du Gibier de Potence" [Fair Game], consistant à harceler continuellement, diffamer et calomnier.

Votre "Counterpoint" a publié une réponse de L.S. Hight International, coordinateur des médias pour "l'église" de scientologie; cet article critique l'excellent travail de Nancy Hsu dans Bruin ("Des membres d'église portent plainte contre un Professeur, 17 mai) de façon tout à fait caractéritisque de la scientologie, c'est à dire par le biais d'attaques vicieuses personnelles. La diatribe de Hights est truffée de mesonges et d'interprétations fallacieuses du début à la fin.

Depuis bientôt un demi-siècle, je peux faire état de bien plus d'actions destinées à défendre les droits de l'homme que Hight, que L. Ron Hubbard ou que tout autre scientologue passé ou présent.

J'ai mis ma situation, ma réputation et même ma vie en jeu pour combattre en faveur des droits de l'homme, pour des causes allant du fascisme en Europe au racisme en Amérique, à l'apartheid en Afrique du Sud; des règles punitives vis-à-vis de l'homosexualité chez les militaires (publication en 1958) à la défense des victimes du terrorisme, au combat contre la torture, au manque de soins envers les couches défavorisées, malades mentaux et enfants.

C'est justement en raison de mes critiques publiques des méthodes d'exploitation trompeuses, dangereuses, manipulatrices, voire brutales, qui ont jusque là privé de liberté et de personnalité des milliers et des milliers de gens que [les scientologues] m'ont depuis longtemps désigné comme cible de leur règle "du Gibier de Potence" [Fair Game], consistant à harceler continuellement, diffamer et calomnier.

C'est au début des années 70 que deux douzaines de collègues d'UCLA et moi-même avons proposé de créer un Centre pour l'Etude des Comportements Menaçant l'Existence [Center for Study of Life Threatening Behavior]; cela fut longuement analysé et approuvé par des comités objectifs, à l'université et au dehors. Nous n'y avons proposé aucune expérience de "castration chimique" ou "d'implantation d'électrodes dans les cerveaux des gens" - c'est plutôt ce que l'on trouve dans les récits de science-fiction de L. Ron Hubbard.

Parmi les 17 projets, il n'y en a qu'un où des minorités auraient été sur-représentées: il concernait un programme modèle pour abaisser la violence chez les étudiants au moyen de séances de conseils (psychologiques) analysées, projet qu'on devait tester dans deux écoles de Los-Angelès l'ayant demandé.

Etant donné que l'épidémie de violences interpersonnelles n'a cessé d'augmenter au cours des deux dernières décennies, nombre de personnes compétentes ont exprimé leur regret que le centre en question n'ait pas été financé.

Contrairement aux affirmations de Hights (répétées ad nauseam dans la tradition du Grand Mensonge de Goebbels), je n'ai jamais pris part à des expérimentations de contrôle mental perpétrées par la CIA ou qui que ce soit d'autre. C'est la scientologie qui s'est enrichie et a acquis du pouvoir en usant de méthodes de contrôle mental afin d'exploiter d'innocentes personnes cherchant à s'améliorer.

Le fait que j'utilise des médicaments et que j'enseigne leur usage approprié dans la pratique psychiatrique mais pas un secret, mais les affirmations de Hights prétendant que ce serait fait pour de mauvaises raisons sont absolument fausses.

Pour finir, l'histoire de l'éléphant sert à chaque fois aux scientologues pour m'attaquer, comme s'il s'agissait d'une sorte de secret honteux qu'ils auraient dévoilé. Lisez par vous-mêmes ce dont il s'agit. (Lysergic Acid Diethylamide: Its Effects on a Male Asiatic Elephant, Science, December 7,1962,138: 34545, 1100-1103.) Mes co-auteurs furent le distingué psychiatre américain Chester Pierce, professeur à Harvard, et le Dr Warren Thomas, depuis longtemps directeur du zoo de Los Angeles.

Méfiez-vous de la scientologie. Il s'agit en fait d'une psychothérapie de science-fiction concoctée par l'un des plus extravagants menteurs du XXe siècle - un genre de croisement du Baron Münchausen et du révérend Jim Jones [gourou du Temple du Peuple, 930 morts, ndt]; ce sont des amateurs qu'aucun code d'éthique professionelle ne restreint; aucune étude scientifique n'a admis [la validité] de leur technique sur les plans science du comportement, psychologie clinique ou médecine scientifique.

Le Dr Jolyon West est professeur à la Faculté de médecine.

Ecoutez une conférence du Professeur West sur les sectes (anglais):
http://www.lermanet.com/audio/

Retour sous index correspondant à ce type de texte: médecine illégale

Retour Webpage