Inde: la scientologie dianétique ne s'y déclare pas vraiment en "religion"  

 

La nouvelle secte offre le nirvana - il a un prix.


The Times of India
Mercredi 30 novembre 2002
http://timesofindia.indiatimes.com/cms.dll/
html/uncomp/articleshow?artid=28895869


NEW DELHI: Tapie dans un coin tranquille de la Defence Colony, les nouveaux QG de l'église de scientologie sont étonnament indéfinissables.

L'entrée de cette dernière des "religions" en Inde a été fort peu remarquable, malgré le fait que certains de ses adeptes soient des poids lourds hollywoodiens comme Travolta, Cruise ou Kirstie Alley.

Fondée en 1954 par l'auteur de science-fiction décédé L. Ron Hubbard, l'église prétend avoir 8 millions d'adeptes dans le monde. La controverse a envahi la secte dès le berceau.

Les rapports parlant d'une secte "fermée et fanatique" ne cessent de revenir dans les média. Un article critique du Time Magazine, du 6 mai 1991, l'a qualifiée de "secte la plus lucrative et la plus procédurière que les Etats-Unis aient jamais vue".

Une visite au Centre de scientologie de Dehli laisserait toutefois supposer qu'il y a un effort concerté pour laisser tomber de côté le passé scandaleux et difficile. Pour commencer, le centre s'intitule "Fondation Hubbard de Dianétique", et non point église de scientologie.

Joss Ven de Den, scientologue hollandais dirigeant qui fait tourner le centre : "Nous offrons quelque chose de pratique et d'efficace".

En scientologie, le Nirvana est cependant tout ce qu'on voudra, sauf instantané. Le novice est séparé de l'illumination par l'équivalent dianétique d'une série de niveaux qu'il doit franchir, soit en prenant des cours nombreux, soit en se faisant auditer à répétition.

Et c'est là que le bât blesse, car les cours atteignent des prix prohibitifs. Même au centre de Dehli, qui n'offre que des cours de base, les prix s'échelonnent de 2000 à 9000 Roupies par cours, en dépit d'un "abaissement" avoué des tarifs pour s'adapter au normes indiennes [ndt: soit environ 1 à 4 mois de salaire moyen]. Ce facteur financier garantit que seule la classe très aisée constituera la clientèle indienne.

En fait, les affirmations indiquant que la scientologie tire des profits de ses adeptes n'ont jamais cessé au cours des décennies, et ont été renforcées par ce qu'a dit Hubbard, cité dans le Readers Digest: "Ecrire pour un penny par mot est ridicule. Si un type veut vraiment faire un million de dollars, le mieux est qu'il démarre sa propre religion".

La philosophie

NEW DELHI: D'après la philosophie dianétique de la secte, les émotions destructives sont le résultats de souvenirs négatifs présents dans le mental inconscient. Hubbard dit qu'on pourrait les effacer (mettre au clair) par l'audition, procédé sélectif de rappel et d'effacement des souvenirs.

Joss Van De Van, un scientologue hollandais, explique que la dianétique s'est transformée en "religion" de scientologie, Hubbard ayant découvert "que l'esprit est au coeur de chaque être humain".


Note du traducteur:

la secte prétend ailleurs que l'Inde lui reconnaît officiellement le statut de religion. Pourquoi donc se déclarer en douce comme association dianétique, en ce cas?

Il est vrai qu'elle fit de même aux USA, ou en Angleterre ou en France etc. et qu'elle fit de même en Israël dernièrement, etc.

La scientologie a honte de se dire religion, puisqu'elle n'en a jamais été une.





Retour sous index correspondant à ce type de texte : généraux

Retour Webpage