LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

HYPER-CULPABILISATION EN SCIENTOLOGIE

Honte d'avoir besoin de  de papier de toilette

*****
NOTES SUR LA PAIE: les indiens gagnent autant
Il s'agit ici d'un témoignage anonyme; je suis toutefois certain de sa véracité, car le gourou Hubbard a lui-même parlé de "vols de stylobilles" entre scientologues.
Ceci démontre le sentiment de culpabilité intense qu'éprouvent les scientologues lorsqu'ils dévient (dans leur tête) de la route tracée par Hubbard.

(Message ID: <33577969B.403B@iag.net> références 1997O4171745.KAA30592@zamboni.mailmasher.com>

Miss X a écrit:

Quand je me trouvais à l'organisation maritime scientologue (sea org), notre horaire quotidien était comme suit: de Dimanche à vendredi: 8h30 à 22h30. Presque tous les soirs, nous avions une réunion du staff à 22h30, durant généralement jusqu'à 22h45 - 23h00. Les samedis, quand nous avions réussi à atteindre notre "quota", c'est à dire que notre production - les statistiques - avaient grimpé, ... nous pouvions parfois avoir notre journée entière, mais la plupart du temps, il fallait travailler au moins la moitié du samedi.
Nombre d'exceptions courantes à ces règles: les opérations "toutes mains" exigées, par exemple pour envoyer des milliers de lettres.
Ceci, en plus des "nettoyages gants blancs", des "hill ten" des "urgences" ou des "exécution immédiate" qui venaient s'ajouter. Il semblait toujours se présenter quelque chose.
Je travaillais généralement toutes les nuits de mercredi à jeudi pour faire 'grimper mes stastistiques' afin d'avoir achevé la masse travail le vendredi soir vers 23 h... pour bien souvent être de retour le samedi à 8 ou 9 h.
En supplément à cet horaire, tous les staffs devaient prendre la garde de sécurité , à peu près tous les dix jours, pour une nuit. J'ai travaillé tout le temps au moins 96 h par semaine, souvent plus de 108 h. Mon salaire? 60 centimes - 10 cents de l'heure, puisque lorsque j'ai rejoint la sea org, la paie de base pour Flag était 60 F/semaine - 10 dollars - et vers les années 80, elle atteint 24 $ - 150 F/semaine, ce qui donne dans les 1,2 F de l'heure!
Ceci explique que je n'aie jamais eu le temps de penser, ni eu de voiture, que je ne sois jamais partie nulle part. Je n'avais même pas assez d'argent pour des besoins immédiats comme le dentifrice, la poudre à lessiver, le savon, déodorant, papier de toilette etc. Au début des années 80, nous n'avons pas eu du tout de paie durant des semaines d'affilée: nous avons été plus souvent impayés que payés!

Je me souviens d'une fois ou je me suis sentie  très mal (on appelle ça avoir une retenue) parce que j'avais pris du papier de toilette dans les toilettes réservées au public de l'org!
(italiques ajoutées)
Et souvent, la paie était réduite de moitié, ou des trois quarts (25 F/semaine). Je peux ajouter qu'il s'agit d'une expérience vraiment dégradante: cette privation de salaire venait non point de mon mauvais travail, mais du fait que l'organisation avait le chiffre d'affaires en baisse, ou parce que la direction ordonnait de mettre 20000  dollars de réserves supplémentaires de côté - par exemple, parce qu'ils avaient décidé de l'achat d'un nouveau bâtiment ou d'un navire.
Dans ce groupe, tous les staffs souffrent lorsque les vendeurs (appelés chargés d'inscription) ne font pas beaucoup de ventes, ou bien lorsque quelqu'un demande et obtient un fort remboursement de ce qu'il a payé, etc. Il existe quantité de façons dont les dirigeants ponctionnent l'argent disponible, ne laissant rien pour la paie des staffs.
Même lorsque certaines orgs avaient des millions de dollars de réserves, les staffs n'étaient pas forcément payés, parce qu'il existait un règlement de Hubbard disant de ne pas toucher aux réserves!
Par contre, l'argent des livres et bandes dont il était l'auteur était  ABSOLUMENT TOUJOURS envoyé de suite à sa société de publications, même si cela signifiait que les staffs soient privés de salaire!
Pour les gosses des staffs, les parents avaient le droit de les voir une heure par jour, mais seulement si leurs statistiques continuaient à grimper. Hubbard a même dit que les parents "entravaient leurs enfants" et "les gènaient dans leurs postes" s'ils passaient du temlps avec des enfants dont les statistiques propres  ne grimpaient pas!
Ceci donnait double interdiction de les voir: il fallait que les productions des parents ET des enfants grimpent en même temps. Il s'agit bel et bien de conditions inhumaines et illégales de surcroît, du fait que les enfants sont négligés.  Pensez donc à l'angoisse des parents et des enfants.
Dix ans après avoir quitté la sea org, je n'avais pas encore osé en parler à mes parents! Ils n'auraient même pas pu imaginer comment j'aurais toléré de telles choses pendant aussi longtemps. J'avais essayé d'expliquer la situation dans laquelle je m'étais trouvée, mais ils n'ont pas voulu en entendre parler, parce que ça les déprimait trop! Ils étaient ENCHANTES que j'aie enfin quitté la secte.
Je sais aussi pourquoi les gens ne peuvent s'en échapper: ils sont gardés, quand ils sont dans leurs 'logis'; il y a des gardes tout autour, avec des talkie-walkies. Il y a aussi un règlement d'Hubbard "PARTIR - LES DEPARTS" qui dit que c'est un 'acte suppressif' d'informer les autres staffs que l'on s'en va. Il est de toute façon pratiquement impossible de partir en prenant son (peu) d'affaires, ne serait-ce qu'une simple valise de vêtements.  Les staffs doivent en outre obtenir une "permission de sortie", et confesser tous leurs crimes et "retenues" par rapport au groupe (retenues: choses cachées). ...
Le problème, c'est que les staffs sont daccord avec ces conditions, alors qu'en vérité, toutes ces conditions horribles sont largement "expliquées" et justifiées (par la direction).
Les staffs ont peur de quitter la secte , de peur de perdre leurs mais, de se retrouver dans le "monde wog plein de criminels" etc. Ceci n'est qu'une partie de l'incroyable système  d'endoctrination graduelle que la sea org met en place. Etre staff  de la sea org donne le sens d'avoir "un BUT DE VALEUR" dans la vie; c'est la motivation qu'on m'a progressivement inculquée lorsque je suis entrée à la sea org.
...

Love, Miss X.

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :généraux

Retour Webpage