LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Helsingin Sanomat (Finlande) : comment la scientologie reçoit un journaliste 


 Helsingin Sanomat

6 Juillet 97
Ceci est la traduction du Helsingin Sanomat, le plus grand quotidien finlandais (http://www.helsinginsanomat.fi) traduit par courtoisie finnoise et française de l'ARSCC !
Tuomo Pietilainen
6 Juillet 97, de Los Angeles
LE THETAN OPERANT TROIS M'INVITE AU CAFE
Le téléphone sonne dès que j'ouvre la porte de ma chambre d'hôtel de Los Angeles. Celle qui appelle, c'est Pam King, chef de la branche spéciale d'opération de cette partie des USA. Ils m'attendent déjà.

Elle me dit que le vice-Chef Janet Weiland serait heureuse de me rencontrer au QG  de l'église internationale de scientologie, près d'Hollywood.

Devrais-je vraiment aller seul au QG de l'église de scientologie? Quelques histoires d'ennuis survenus à des journalistes trop critiques me sautent à la tête - s'il y a quelque cadavre dans votre baignore, ils le trouveront! Ils ne se sont pas encore servi de violence physique, cependant.

L'invitation est trop tentante, aussi nous mettons-nous daccord pour un rendez-vous; après tout, Weiland est la dame n°1 en scientologie, et le numéro deux de toute l'affaire scientologue dans le monde.

Mes compagnons de voyage sauront appeler la police si je ne reviens pas.

Le QG de la scientologie est un palace de douze étages à Los Angeles; sur les murs d'entrée, John Travolta, Tom Cruise, Chick Corea et autres célébrités scientologues  attestent de leur foi. Le bruissement de la fontaine provoque une humeur sentimentale.

Dans les corridors, des hommes et des femmes en uniformes serrés, qui auraient tôt fait de raccompagner ceux qui ne sont pas invités. Les scientologues sont entrés ici avec un contrat de cinq ans : certains signeront un milliard d'années et iront à l'organisation maritime.

"Nous avons quelques finnois en train d'étudier ici, Petri et Ilkka, de gentils garçons de chez vous" me dit Weiland avec un grand sourire; elle m'emmène dan un bureau d'angle du dernier étage, pièce ornée d'une grande photographie d'Hubbard.

L'entretien ne paraît pas s'orienter , car Weiland ne sait pas mettre en route le magnétophone: les scientologues enregistrent toutes les conversations afin de pouvoir prouver les "mauvaises interprétations" et les "questions destinées à faire du tort" que posent les journalistes. La veille, on m'a déjà photographié pendant que je questionnais un opposant à la secte.

En scientologais, Janet Weiland est Thetan Opérant n°3. Ces gens devraient être capables de quitter leur corps et de voyager dans les galaxies. "Je suis mentalement plus forte: je peux contrôler ma vie et les situations qui, en général, dépriment les autres, " explique-t'elle.

Je suis un peu ennuyé qu'elle se refuse à me démontrer ses talents ; elle admet quitter son corps de temps à autre.

Je lui parle de Wayne Withney que j'ai rencontré à San Francisco, et des 700 000 Marks (140 000$= qu'il a mis en scientologie; on m'assure que quiconque n'est pas satisfait a le droit de se faire rembourser son argent dans les trois mois suivant la fin du cours ou du service.

Je dis que je m'étonne de l'inefficacité des scientologues finnois, présents depuis quinze ans, mais qui n'ont  pas réussi à lancer une seule " vraie" église à Helsinki. La plus proche est à Stockolm. Weiland m'assure qu'elle est satisfaite, bien qu'il y ait des problèmes dus à l'absence de matériaux d'enseignement traduits.  C'est là-dessus que nous concentrons nos efforts", dit-elle.

Weiland dit avoir rencontré le patron de la scientologie en Finlande: "Susan Toivonen est la seule personne que je connaisse là-bas."

Je dis à Weiland que des scientologues entreprennent en Finlande, y fondant des sociétés de conseil. Ils vendent des tests  similaires à ceux qu'utilise l'église pour pousser les gens à acheter de la scientologie.  Ils ne parlent pas de leurs liens avec la secte quand ils vendent ces tests.

Selon Weiland, les sociétés de conseil devraient absolument indiquer la source des cours et tests: L. Ron Hubbard; mais "Dans ce cas, les cours ne font pas partie de la religion scientologique, car ils ont été scindés en une technologie civile (séculaire)".

Weiland me sert une tasse de café; j'ose la boire, car la dirigeante scientologue semble apprécier le sien.

Peu à peu, je révèle les articles que j'ai déjà écrit sur la scientologie en Finlande. Je lui dis qu'il s'agit de critiques: il fallait que ça sorte, tôt ou tard.

"Ah, je comprends bien votre intérêt," me dit-elle avec un sourire mystérieux. " Elle vient de réaliser que je suis dans le camp ennemi. Je rassemble mon courage, et lui parle des sales coups envers les journalistes, en Europe et aux Etat-Unis.

Après la conversation, tandis qu'elle me reconduit à la sortie principale, Janet Weiland semble presque sympathique. Elle croit que j'ai besoin d'autres informations et me donne un livre de presque mille pages. Elle me garantit que le café n'était pas empoisonné, mais ne dit rien des biscuits. Je n'ai d'ailleurs pas eu le courage d'y toucher, à ceux-là.

Trad: Roger Gonnet

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte : index média ou: ce qui arrive aux journalistes