LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Des stars parlent de L. Ron Hubbard (Harlan Ellison, ElvisPresley) 

Sujet : RARE : Harlan Ellison parlant de Hubbard.
2: Elvis  Presley et la scientologie
et :Lisa Marie à Tampa Les extraits que voici proviennent d'un Magazine " Saturday Evening Wings " ; Wings se decrit comme étant Le Magazine de la Satire du Nouvel Age " Le texte est extrait du numéro de Novembre-Décembre 1978.

L'intéressant ici, c'est que Harlan Ellison, écrivain plutôt célèbre de Science-Fiction, dit avoir été présent la nuit où Hubbard décida d'écrire la Dianétique.

Interview de Wings : (page 32)

LE VERITABLE HARLAN ELLISON

Harlan Ellison est l'auteur de plus de neuf cents contes, dont un tiers est de la science-fiction, un autre tiers du fantastique. Le reste est classique.

"Ce que j'essaie de faire, a-t'il dit lors d'une récente convention de sci-fi à ses fans, c'est de créer une œuvre qui allierait

tous les genres. "

Il a obtenu huit prix Hugo pour son œuvre de science-fiction (nouvelles) et ses films, deux Prix Nebula des Ecrivains de Science-Fiction américains, un prix Edgar chez les écrivains américains du Mystère, et a reçu trois fois le Prix de la Guilde des Ecrivains américains pour les Meilleurs Téléfilms.

Parmi ses oeuvres couronnées, citons " Repens-toi, Arlequin , disait le bonhomme tic-toc ", " Je n'ai pas de bouche et il me faut crier ", " La bête qui Hurlait l'Amour au Cœur du Monde ", et " Jefty est quintuple ".

Il a reçu des Prix Hugo pour ses nouvelles " L'oiseau de la Mort ", " A la Dérive au large des Langehans ".

Ses oeuvres dramatiques lauréates sont " La Ville aux Frontières de Nulle Part " (un épisode de Star-Trek), " Un gars et son chien " ...[suivent diverses informations supplémentaires sur la bibliographie]...

Quant à la Scientologie et à Hubbard, voici ce qu'en a dit Harlan Ellison :

" La Scientologie, c'est de la merde ! Mon vieux, j'étais là quand Hubbard l'a inventée, nom de dieu ! J'étais assis dans la pièce avec Hubbard et d'autres écrivains de science-fiction. L. Ron Hubbard était célèbre parmi nous, car il était le premier à avoir acheté une machine à écrire électrique. "

Wings : Il dit avoir écrit Dianétique en un week-end, et personne ne peut le nier ?

Ellison : " C'est vrai. Il a écrit ça en un week-end : vous savez comment il faisait ? Il prenait un rouleau de papier blanc dans sa machine, du papier comme pour emballer le poisson. Il le fixait au mur, le collait dans la bécane, et il y allait. Quand il avait fini, il le coupait d'un bloc.

Une nuit, on était ensemble, il y avait ... voyons, Alfred Bester, Cyril Kornbluth, Lester Del Ray et Ron Hubbard, qui se faisait un penny le mot écrit, depuis des années.

Et il a dit : " Ras-le-bol de cette merde ; il me faut du fric.  Je veux être riche."

Wings :  On dit aussi qu'il a annoncé un peu plus tard dans la nuit " La question n'est pas de savoir comment faire un Million de Dollars, mais comment les garder !

Ellison : " Exact. Et quelqu'un a dit : " pourquoi tu n'inventes pas une nouvelle religion ? C'est toujours grandiose. " - On faisait les clowns, du genre, pourquoi tu ne deviens pas Elmer Gantry ? Tu ferais fortune ! "

Il a dit :  " Je vais le faire. "

Il s'est installé  " - tu prends un peu de Freud, un peu de Jung, un peu d'Adler, un peu de Cri Primal de Janov, un peu de thérapie de rencontre [mot absent dans le Grand Dictionnaire d'Oxford] , tu prends toute cette vacherie, tu secoues, tu inventes quelques mots nouveaux, - c'était un écrivain de science-fiction, vous savez, les engrammes, la régression, toutes ces conneries. Il a ensuite convaincu John Campbell, qui était aussi cinglé qu'un troupeau de bisons fous.

Je veux dire, il croyait en n'importe quoi. Il croyait vraiment que les noirs étaient inférieurs. Je veux dire qu'il croyait vraiment ce truc. Il était nerveux si j'entrais dans son bureau, parce que je suis juif. Peut-être qu'il avait peur que je sonne les trompettes, ou autre chose. Enfin, il a poussé John, car il avait un ami médecin, un bon ami, et il a obtenu qu'il écrive un article sur la Dianétique, la nouvelle science de la santé mentale. "

Wings : Le premier article s'intitulait Dianométrie, je crois ...

Ellison : " Tout à fait. Et les fans de science-fiction marchent dans toutes ces combines. Mon vieux, ils croiront en n'importe quoi, l'abominable Homme des Neiges, le Triangle des Bermudes, la Seconde Apparition du Christ, la Scientologie, le Pouvoir des Pyramides, etc, ils croiront toutes ces couillonades, - se rendent compte de rien. Ils iront voir Star Wars et croiront que ça existe, Alors, les fans de sci-fi ont commencé à lire ça, ils y ont cru, ont commencé à faire du prosélytisme, il a commencé à faire des sous, quand il en a eu un peu, il a pu faire sa pub, il a eu encore plus de gogos, tu sais, des trous-du-cul comme Charlie Manson [assassin de Sharon Tate, ndt] qui ne savaient pas vers quoi se tourner, et le Hubbard a commencé à filer des leçons de dianétique à ces gugusses, comme si dianétique voulait vraiment dire quelque chose... Puis il n'a plus voulu payer de taxes, alors, il a nommé ça " Eglise de Scientologie "

" Maintenant, ils sont tellement gros qu'ils ont des affaires partout dans le pays, et qu'il n'y a pas moyen de les stopper. Ils ont infiltré le FBI, le ministère des Finances... le plus drôle, c'est que je parle encore de temps en temps avec Hubbard. Une ou deux fois l'an, on s'échange du courrier. Et je lui écris : " Hé, dis-donc, Ron, quand est-ce que tu vas arrèter cette connerie ? Ces débiles me rendent cinglé ! Ils tournent autour de chez moi avec des pamphlets ! "

Et il me répond : "C'est le bon truc, c'est ça qu'il faut faire. " Tout ça est bien marrant. Il devait m'écrire une nouvelle pour les dernières " Visions Dangereuses ", mais je crois qu'il est trop occupé à compter ses sous. "...

Copyright © Nov1978 Wings Magazine -


ELVIS, PRISCILLA PRESLEY et LISA MARIE PRESLEY

Révélations...

Notes en provenance de "Elvis Aaron Presley: Révélations de la Mafia de Memphis", par Alanna Nash, Billy Smith, Marty Lacker & Lamar Fike, (c)1995 Harper Collins

Lamar Fike:  Les scientologues ont ensuite essayé d'enrôler Elvis, surtout pour lui tirer de l'argent. Il ne voulait pas en entendre parler. Il leur en a mis plein les dents. Priscilla et Lisa Marie y passaient la moitié de leur existence. Elles disaient que ce n'était pas une secte, que ça vous permettait de faire face à la vie, de parler, de vous débrouiller. (p398)

Lamar Fike: Elvis savait bien qu'une masse de gens le prenaient pour une banque. L'actrice Peggy Lipton a tenté de l'attirer en Scientologie vers 73 ou 74. Pendant quelques temps, il est sorti avec elle, il l'a faite venir un soir où il chantait à Tahoe. Mais elle voulait surtout lui parler de scientologie, et l'a fait: "En Scientologie, ils ont un procédé qu'ils appellent l'audition, t'es branché sur un appareil qui ressemble à un détecteur de mensonges, et on te pose des questions sur ta vie personnelle, l'appareil montre les charges électriques qui traversent ton corps quand tu réponds. Puis ils analysent tout ça pour te nettoyer l'âme de toutes ces expériences négatives ou douloureuses que tu as en toi -  les engrammes."

"Un jour, à Los Angeles, on a pris la limousine pour aller faire un tour au centre de sciento sur Sunset Boulevard, Elvis y est entré pour leur parler; nous attendions dans la voiture, mais apparamment, ils ont commencé à lui vendre leurs conneries et leurs tableaux de bidules, tout ça.

Elvis est ressorti, il a dit: "qu'ils aillent se faire enculer, je ne foutrai jamais les pattes dans ce groupe de fils de pute. Tout ce qu'ils veulent, c'est mon fric."

Peggy a continué là-dedans, alors, Elvis l'a lâchée. Il est resté à l'écart de la sciento comme s'il s'agissait d' un nid de cobras. Il en chierait de la brique, de voir où en est maintenant Lisa Marie."

NOTE:

En effet, Lisa Marie Presley a suivi Priscilla dans la secte; elle a épousé un scientologue dont elle a eu deux enfants, puis en a divorcé pour épouser Mickael Jackson, qu'elle a rapidement quitté aussi - on peut imaginer qu'il ait voulu, lui aussi, éviter les pièges que la secte aurait tendu à ses mégadollars .

En Juin 97, Lisa Marie a été hospitalisée pour divers gros problèmes physiques survenus alors qu'elle pratiquait une des "cures" scientologiques et pseudo-médicales. Hélas, elle n'a pas "trahi" la secte; pire: comme elle va toucher 100 millions de dollars sous peu (60 milliards de centimes), on croit savoir qu'elle va en donner une partie à la secte pour payer les avocats chargés de l'affaire "Lisa Mc Pherson", cette scientologue revenue en bonne santé en novembre 95 au QG de la secte, et sortie les pieds devant 17 jours plus tard.

On ne peut pas forcément dire que l'argent  (ni la sciento)  rende heureux, à voir la tête qu'elle (Lisa Marie Presley) fait en général.

Elle a aussi emménagé dans une propriété de la ville-sainte de la secte vers Juin 97.

>From Star Magazine:

"Nicole Kidman has asked Lisa Marie Presley to stay away from her husband
Tom Cruise. They're all Scientologists and Lisa has been turning to Tom
for advice and guidance. Lisa has made it known that she'd like to find a
man who's involved in Scientology and Nicole fears she's getting way too
friendly with Tom. Just last year another Scientologist, Kelly Preston,
had to warn Lisa to please stay away from her husband John Travolta."

Message-ID: <6tqqq4$ltq@netaxs.com>
Message-ID: <36032995.15134666@news.primenet.com>
 

Voici une réaction à l'emménagement de Lisa Marie Presley à Tampa, près de sa "religion"par une lectrice du St Petersburg Times, probablement une scientologue...

" J'ai été effarée de découvrir la Une du Times le 29 Juillet 97; très gènée de découvrir que votre journal faisait non seulement passer une photo de la maison, mais donnait tous les renseignements concernant l'une de mes voisines qui avait réussi jusque là à profiter de la privauté.

C'est trop bête que la chance de Clearwater à son sujet soit gâchée par un éditeur idiot qui a cru qu'un article du type Détective-Qui, Police? valait meiux que de laisser une célébrité jouir de notre ville pour y élever sa famille. Merci à vous et à votre journal; nous voilà envahis de badauds. Je parie qu'on va voir apparaître les hélicos dans le soleil couchant. Mais nous, voisins, ne perdons qu'un peu de notre vie tranquille.

Honte sur vous, St Petersburg Times! Je ne comprendrai jamais pourquoi vous avez ajouté à sa dette de célébrité. Vous ne pourrez jamais rendre à cette femme ce que vous lui avez pris.


 
 
 
 
 
 
 
 

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :