Hubbard lui-même sussurant le plus grand secret de la secte à ses adeptes! 



 OT3 - THE WALL OF FIRE SERIES

same in english

Le bulletin que voici est d'un intérêt particulier, car il démontre qu'Hubbard désirait lui-même dévoiler en partie la "vérité" cachée sous le secret d'OT3, "Le Mur du Feu", qui se trouve être le secret le plus défendu de la scientologie. La secte a attaqué devant les tribunaux des quantités de gens pour avoir dévoilé ce secret qui n'est toutefois plus qu'un secret de polichinelle. Après avoir lu le bulletin - et en particulier, le paragraphe en caractères accentués, comparez avec ce texte.

Pourquoi la secte tient-elle tant à ce secret? Simplement parce qu'il en coûte au moins un million de francs par personne désirant l'aborder! Il est assez bizarre qu'ici, Hubbard lui-même mette les scientologues sur la voie.

Quelques jours après que j'ai posé ce texte sur Internet, la sciento attaquait à nouveau le site, par l'intermédiaire de mon fournisseur d'accès, exigeant que le document soit ôté, en raison des "copyrights" de la secte. C'est la neuvième attaque de ce genre sur mes sites web (Quatrième en France, plus cinq en Suisse). Je constate seulement ce qui suit:


A/ Ce bulletin est extrait d'un pack de données de 58 bulletins, comportant 411 pages. Il doit aussi faire partie du volume 12 ou 13 de la série des "Volumes rouges", des livres grand format de 500 pages ou plus. Ma citation est donc très partielle (Hubbard ayant écrit quelques 6 ou 8 millions de mots, ayant sorti quelques 3000 conférences dont une bonne partie est désormais retranscrite sur papier, mes citations sont vraiment minimes en comparaison au volume de l'oeuvre).

De plus, ces citations sont faites

B/à titre gratuit,

C/à titre éducatif, et

D/à titre critique,

ce qui ne fait qu'ajouter à "l'usage admis" couramment admis pour les citations d'un texte.

Et c'est sans compter sur le fait que je dénonce ici une escroquerie intellectuelle et matérielle véritable. Car ce texte, ainsi que je l'explique, est un avant-goût d'un autre texte, secret celui-là. Compte-tenu des résultats catastrophiques obtenus par les gens qui utilisent les techniques liées à ces historiettes de science-fiction, on peut sans aucun doute déclarer que la vie d'autrui est mise en danger lors qu'il utilise ces "techniques".


En conclusion, il est hors de question que j'ôte ce document du site.


Amusant d'ailleurs, un site russe est apparu hier matin sutr Internet... et a déjà copié le scanning du document anglais - je certifie n'y être pour rien (en fait, ça fait des mois que je tente de trouver un critique russe que je pourrais conseiller pour ouvrir un site critique là-bas).


HUBBARD COMMUNICATIONS OFFICE
Saint Hill Manor, East Grinstead, Sussex
HCO BULLETIN DU 30 JUILLET 1980

Repolycopier

LA NATURE D'UN ETRE



Si l'on s'associe avec quelqu'un, ou que l'on essaie de le guider ou de le manier, il faut connaître quelque chose à la nature véritable d'un être.

Si un être était une créature unique
["simple": "single" est utilisé dans le texte original anglais, mais risquait d'être confondu], séparée de tous les autres êtres, conditions et influences présentes, le comprendre serait relativement facile et les philosophes en auraient depuis longtemps fait le tour, bien avant la scientologie et la dianétique.
.../...
Toute l'affaire ici, c'est que lorsqu'on s'adresse à une personne, à un être humain "en chair et en os", on
ne s'adresse pas à un être unique [simple]..../...

Ce que vous voyez comme un être humain, une personne, ce n'est pas une unité d'être unique.

On a déjà l'affaire des valences. Une personne peut être elle-même, ou croire qu'elle est tout à fait quelqu'un ou quelque chose d'autre. Ca fait déjà une raison pour qu'elle ne soit pas un être humain unique.

Et puis la personne est dans un corps. Un corps, c'est une histoire complexe, remarquable, compliquée. C'est également assujetti à ses propres distorsions.


page2

Il y a aussi les entités (dont discute Dianétique, Puissance de l'Esprit sur le Corps, pages 84 - 90 et "L'Histoire de l'Homme", pages 13-14, 43, 75-77 -paginations anglaises, ndt). Elles suivent toutes les règles et lois et phénomènes des êtres uniques [simples]. [passage en caractères normaux dans l'original,ndt] [l'analyse du texte hubbardien dont il est question par rapport au texte de la Dianétique ne fait pas cas du tout des "entités" telles qu'on les trouvera dans le niveau OT 3 secret/le Mur du Feu, mais Hubbard parle de "circuits démons", provenant d'engrammes de cette vie-ci: c'est donc une grosse déformation que de parler d'entités qui n'ont pas de rapport avec ces circuits-démons; nulle part Hubbard n'y explique que ces circuits auraient des comportements "d'êtres uniques": l'impression qu'on retire de la lecture reste cohérente avec la théories de l'époque, et ne correspond pas avec les explications données ici]

.../...


Si nous travaillions avec des êtres humains uniques [simples] ça ne serait vraiment rien à faire. Mais ce n'est pas le cas. Nous travaillons avec une complexité et nous pouvons faire beaucoup, bien plus que quiconque avant nous. .../...


LRH : dr
Copyright 1980
By L. Ron. Hubbard
ALL RIGHTS RESERVED

L. RON HUBBARD

FOUNDER

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte : secrets

Retour Webpage