DMCA: des sénateurs US voudraient empècher les ordinateurs de copier des fichiers "protégés" par des droits d'auteur

On verrait donc bientôt des disques durs entièrement vides? N'achetons plus de disques durs... américains ;-))

LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE
antisectes.net

NOTE IMPORTANTE APRES LES EVENEMENTS AYANT SECOUE LA BONNE REPUTATION DE GOOGLE:

Google n'a pas été long à réagir dans le bon sens, grâce à tout le bon sens qui anime l'équipe: non seulement il affiche désormais les lettres abusives des avocats de la secte criminelle, mais de plus, le logiciel lui-même a été modifié de façon à tenir compte des petits malins qui, comme le faisait la secte, tentent de placer leurs sites au-dessus de tous les autres sites par des méthodes peu honnètes. A la date du 28 avril 2002, le site "www.xenu.net" a même acquis la première place dans les recherches pour le mot 'scientology', et six autres sites critiques de la secte sont parmi les dix premiers.

 Commentaire

Tiré de "Google découvre les inconvénients de la loi sur le copyright en matière digitale (DMCA)

par Dave Winer - qui est le PDG de UserLand Software http://www.userland.com/ et il
écrit un article quotidien en anglais Scripting News http://www.scripting.com/ .

25 mars 2002

L'un des inconvénients posés par le DMCA -initiales de Digital Millennium Copyright Act,- a été démontré jeudi dans une décision du meilleur moteur de recherche, Google, qui a coupé l'accès aux mentions portant sur un site critique de l'église de scientologie. Résultat: la recherche pour la scientologie ne mènait plus qu'aux sites contrôlés par la secte.

Le DMCA fournit un moyen de lutte contre les violations de copyright. Si quelqu'un croit qu'on viole ses droits d'auteur, ici, ce sont les scientologues, - il peut demander à tout fournisseur d'accès (FAI) impliqué de couper l'accès au matériaux délictueux. Ici, c'est Google qui était visé - une prise de position élastique, Google n'étant pas un FAI - et si le FAI obéit, il ne peut être tenu responsable de la violation du droit d'auteur.


Le site interdit, c'était www.xenu.net, en Norvège, qui ne doit donc pas subir la DMCA... mais si les scientologues ne peuvent le faire fermer puisqu'il est à l'étranger, ils ont expédié leur exigence à Google, Californie, et la société a obéi et fait sauter la mention du site dans sa base de données. .../...

D'après le DMCA, le site accusé de violation peut protester et demander qu'on réinstalle le contenu, mais cela pose un problème: il doit accepter en pareil cas d'être soumis à la jurdiction américaine.

Quant à la violation des copyrights, j'ai observé le site... s'il y a violation, ce n'est pas facile à observer. De plus, il saute aux yeux que le but du site est de fournir une vision différente sur la scientologie.

Aucun doute qu'il s'agisse de la liberté d'expresssion. Oui, c'est la Norvège, mais l'internet se moque assez des frontières; le site est en anglais; il a de bonnes données et points de vue. Ceux qui veulent en apprendre davantage sur la scientologie ne le trouveront plus... çà ne va pas.

Nous avons là la première démonstration grandeur réelle d'un scénario cauchemardesque: une affaire constitutionnelle élaborée sur fond de la DMCA. Et il se pourrait fort bien que çà n'aille de plus en plus mal avant de s'arranger.

****

Le sénateur Ernest Hollings et cinq autres sénateurs ont présenté jeudi un projet de loi qui forcerait à redessiner tous les ordinateurs afin qu'une ou deux de leurs qualités-aptitudes passent sous contrôle des députés US. Ce n'est pas sans rappeler la législation qui avait décidé que le nombre Pi
devrait être Trois - en remplacement de ce nombre irrationnel fascinant qu'il est en fait.

La loi sur Pi n'a pas passé - et le projet de Hollings devrait aussi en rester là .

Le projet "Consumer Broadband and Digital Television Promotion Act" exige de refaire tous les systèmes informatiques, afin que tout acte de copiage soit assujetti à ce qu'on appele la gestion digitale des droits d'auteur - brillante refection d'un vieille idée: la protection du copiage. Ca n'a pas marché dans les années 80 en matière de logiciels ni de cinéma, du fait que l'acte de copier est si fondamental.

****


Les ordinateurs passent une bonne partie de leur vie à copier, et la très grande majorité du temps, c'est tout à fait légal. Leur insérer un nouveau contrôle "hard et soft" reviendrait à rediriger la Loire pour qu'elle irrigue la Camargue - ou rediriger le Mississipi pour qu'il irrigue les Great Plains - autre idée que le Congrès US avait envisagée en son temps. On ne peut pas faire çà, et çà n'arrivera pas: il n'y a pas assez de dollars et de programmeurs au monde pour le faire. Même en ces périodes de tension économique, ce serait difficile de recruter des programmeurs capables d'accomplir un acte aussi idiot qu'empècher des ordinateurs de copier.

La loi peut passer, mais l'avenir qu'elle prévoit, lui, il ne passera pas. Le gouvernement réaliserait que cette loi entraverait les ordinateurs du gouvernement lui-même. Il remettrait ses pieds de gouvernement sur terre, cesserait d'écouter les magnats d'industrie (qui couchent souvent dans les lits de l'industrie du loisir), et il discuterait avec quelques savants et ingénieurs pour savoir ce qui est possible.


http://zdnet.com.com/2100-1107-867708.html

Retour sous index correspondant à ce type de texte :Scientologie et internet

Retour Webpage