LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

Garry Scarff: la scientologie m'a ordonné de tuer des gens 


 DECLARATION / AFFIDAVIT DE GARRY SCARFF

Août 1997
Traduction partielle - il est possible qu'une traduction complète soit faite prochainement

en couleur: parties capitales, pour les gens pressés
Deuxième partie: affidavit (partie) de Garry Scarff sur la conspiration de meurtre. 

Résumé et opinions: Garry Scarff est un ancien scientologue dont les péripéties ont amené nombre de discussions importantes sur le forum mondialement connu "alt.religion.scientology". (anglais presque uniquement) Il est actuellement malade mais particpe activement à la lutte contre les méthodes de la secte.

NOTE IMPORTANTE: j'ai inclus en italiques entre parenthèses droites [      ] certaines de mes observations éclairant l'affaire.

Dans ce témoignage notarié sous serment, Garry-Scarff explique :

    1. Que lors du procès Fishman-Geertz qui a coûté fort cher à la scientologie, il avait déjà témoigné de façon compétente contre les abus et méthodes criminelles de la secte, qui lui a entre autres demandé d'assassiner la présidente du "CAN", l'association anti-sectes américaine.
    2. Qu'ensuite, sa maladie progressant, il désirait "faire la paix" avec les uns et les autres, et en particulier avec la scientologie.
    3. que celle-ci l'a piégé et fourni un témoignage obtenu injustement, témoignage destiné surtout à déconsidérer d'autres ennemis de la secte criminelle.
    4. que le présent témoignage a pour but de rectifier ces témoignages inexacts qu'il avait fini par signer dans un état que je qualifierais de désespéré.
    5. On y trouve aussi mention du trucage des témoignages des scientologues par le biais de leurs "écoles de témoins"...


 

DECLARATION DE GARRY L. SCARFF .

 Je soussigné, Garry Scarff, ayant dûment prèté serment, effectue une déposition et déclare:

 
    1. Je suis un citoyen des Etats-Unis d'Amérique, habitant en Floride, et j'ai plus de 18 ans. Les déclarations contenues ici sont faites d'après mes expériences et si l'on m'appelle à témoigner, je peux le faire et le ferai de façon compétente.
    Je n'ai pas été payé et n'ai reçu aucun frais d'aucune sorte d'aucune nature pour écrire ce témoignage sous serment. En outre, cette déclaration est de ma main, contrairement aux autres auparavant signées par moi. J'ai signé dans le passé des déclarations écrites par d'autres. Je le fais de mon propre chef, sans être menacé, trompé ou forcé.

 
    Au cours des trois années passées, j'ai subi d'énormes pressions et harrassement de la part de l'église de scientologie internationale, pour avoir témoigné dans le procès Church of Scientology contre Fishman et Geertz. 
    Du fait que le témoignage fourni avait été dommageable pour l'organisation scientologique [en effet, l'église a perdu ce procès retentissant qui lui a de surcroît valu une quantité de témoignages terribles et terrifiants dans leurs implications, lesquels sont repris dans quantités de sites internet - voir ici - et utilisés par les médias] et qu'il avait été maintenu devant la Cour en réponse aux efforts manifestes pour m'empècher de témoigner, l'église s'est engagée dans une campagne ininterrompue de harrassement et d'intimidation destinées à me ruiner personnellement et professionnellement.
    Je crois que l'église de scientologie est responsable de mon renvoi d'un séminaire catholique romain, de mon renvoi d'une compagnie d'assurances, de la fin de mon contrat chez Walt Disney World. Je crains de perdre mon emploi actuel du fait que l'église de scientologie est un client important de mon employeur, donc susceptible d'intimidation professionnelle de la part de l'église.

    J'ai en fait pu voir une déclaration notariée d'une détective privé de Floride admettant avoir été engagé pour approcher mon employeur à Walt Disney World et discuter de mon emploi avec lui.
    Récemment, l'avocat scientologue Elliot Abelson a fait réference à des chèques et crédits illégaux que j'aurais traîtés avec d'autres employés de l'église. Un enquèteur se faisant passser pour policier a approché mon père en Floride afin de l'intimider.
    Ensuite, des avocats de l'église ont fait de fausses déclarations à mon sujet auprès de la Presse concernant une  rupture inventée entre mon père et moi-même.
    Des membres scientologues de la division 'Flag' de Clearwater, Floride ont également approché et questionné ma mère à Lakeland, Floride.

    4. Un avocat scientologue m'a aussi confirmé que j'étais l'objet de surveillance continue de leur part. L'avocat de l'église Timothy Bowles est également venu de Los Angeles jusqu'en Floride Centrale pour tenter de me forcer à réfuter un ancien témoignage, appliquant une pression et non demandée.
[ensuite, Garry Scarff explique les nombreux problèmes qu'il a subis en aidant une équipe de reporters de la télévision allemande venus faire une enquète à Los Angeles sur la scientologie en Février 1997, au point que l'équipe allemande a dû faire appel à la Police de Los Angeles pour assurer sa protection face aux menaces; les scientologues prétendant alors avoir la police de Los Angeles "dans leur poche"]

 
    6. J'ai revu l'avocat Abelson le lendemain à Clearwater, Floride, lors d'une manifestation organisée devant le QG paramilitaire "la Sea Org", alors que nous manifestions suite au décès d'une jeune scientologue morte de faim alors qu'elle tentait de quitter l'organisation.

[Garry Scarff  explique alors que le contact de Rinder, grand ponte des services secrets scientologues avec lui a été bon en dépit des différents litiges, et qu'il a ensuite repris contact avec lui. L'église s'est alors arrangée pour  que Garry Scarff plaque  son avocat, Me Graham Berry, avant toute discussion de "paix.", - Une fois cela obtenu, des rendez-vous furent pris, et Garry exprime à quel point aussi bien l'avocat que d'autres membres n'ont cessé de tenter de le tromper et ont violé leurs engagements]

 
    ..."Abelson me posa des questions pointues ayant trait à mon ancien avocat Graham Berry dont ils voulaient établir qu'il aurait conspiré criminellement lors de sa défense dans le procès Fishmann/Geertz. J'ai répondu en disant que je ne connaissais aucune conspiration criminelle ou activité non-éthique de sa part, auquel moment Abelson demanda une interruption et fit stopper les caméras.
[Garry Scarff explique ensuite que les scientos se renignèrent sur divers autres points sensibles, entre autres au sujet du CAN, association anti-sectes américaine, après quoi il rencontre Mike Rinder, grand chef du service secret sciento]

    21. Mes sentiments et émotions envers Rinder me posent vraiment problème.
Compte tenu de sa position de directeur international de l'Office des Affaires Spéciales de l'église de scientologie (OSA) antérieurement nommé "Office du Gardien" (GO), que l'on considère être la division service de renseignements de la scientologie, M. Rinder était conscient des activités de "Fair Game"  poursuivies par l'église à mon encontre. J'ai par ailleurs été sujet à un inexplicable respect , en un mélange de confusion, d'affinité et de crainte.
[suivent d'autres explications du double - jeu joué par Rinder contre Garry Scarff]

...    24. Peu après, Ken Long (assistant d'avocat sciento,ndt) arrivait avec un dossier intitulé "AFFIDAVIT DE GARRY SCARFF" qu'Abelson voulait que je signe.
    Je fus affolé  qu'une bonne part de l'information que j'avais fournie ait été à ce point pervertie, qu'elle ait été réécrite sur un ton dramatique destiné à mettre l'emphase sur le fait que j'étais un type sérieusement atteint mentalement, un menteur pathologique accusant son ex-avocat de conduites criminelles et non-éthiques...
[suivent les détails, notaire scientologue, enregistrements vidéos... les trucs habituels qui impressionnent un témoin].. après quoi Garry Scraff demande quantité de modifications à l'énoncé du témoignage préparé par les scientologues; il fait aussi savoir qu'en dépit de leur promesse, les scientos n'ont jamais fait suivre une partie des copies de pièces signées ou enregistrées par eux]

    ...J'ai quitté Los-Angeles dimanche matin 6 Juillet.
 

    30. J'ai reçu les déclarations et eu la possibilité de soigneusement les revoir sans être pressé par un Me Abelson, et dans un entourage sans scientologues, je sais qu'il y a nombre de distorsions des faits et des déclarations que j'ai effectuées alors.
[Garry explique ensuite sa condition physique, son désir de se retirer des guerres scientologues subies pendant près de 20 ans. Puis il parle à son ex-avocat Graham Berry et prend conscience de tout ce que ces inexactudes et déformations peuvent avoir de préjudiciable envers cet avocat consciencieux et réellement amical]

    33. Pour que cela soit connu, j'atteste par la présente que les déclarations que j'ai signées sous la pression et l'incitation des officiels scientologues sont des distorsions délibérées des faits y indiqués, et je ressens un remords réel pour avoir impliqué à tort Graham Berry, avocat, dans des actrivités qui pourraient être jugées comme illégales on non-éthiques selon les lois..Je connais Me Berry depuis le procès Fishman-Geertz en 1993; et l'ai rencontré pour la première fois quand il m'amena à Los-Angelès pour y prendre ma déclaration - étrangement, ceci eût lieu pour le Jour de l'Indépendance en 93.
    Ayant fourni plusieurs déclarations dans le passé, et reçu un enseignement de droit universitaire, je suis conscient que les déclarations peuvent être prises avant de parler lors d'une déposition car cela permet aux avocats de découvrir si un témoin sera valable lors d' une scène de témoignage.
    Contrairement aux "Ecoles de Témoins" ayant existé en Scientologie depuis des années, Graham Berry n'a pas, n'a jamais même offert de "m'éduquer" comme témoin, et n'en a jamais même parlé, ce qui s'oppose à la déposition que M. Abelson présente.
    34. J'admets que M. Berry et moi-même avons eu nos moments difficiles; nous avons tous deux de forts caractères qui sont plus d'une fois entrés en collision, mais cela ne donne à personne le droit d'impliquer M. Berry dans des activités et conduites illégales.
    35. Contrairement à mes déclarations du 5 Juillet préparées par les représentants scientologues, l'avocat Graham Berry m'a toujours dit de dire la vérité, d'être précis dans les faits, et de m'élever contre la coercition et les pratiques intimidantes et la coercition scientologiques pratiquées par la scientologie en accord avec ses règlements de "Fair Game ou Gibier de Potence".
EN PARTICULIER:
 
    (a) M. Berry n'a jamais passé plusieurs jours à me "driller" pour ma déposition. Le mot même "driller" est un vocable scientologique ayant sa propre définition. [autres détails suivent, entre autres le fait que Scraff a dû authentifier des documents lors de sa déposition de 1993, mais qu'il l'a fait dans les règles etc...]

    38. Mon témoignage lors de la déposition , dans le cas Fishmann-Geertz, concernant une "conspiration avec les avocats Kendrick Moxon, Timothy Bowles et Laurie Bartilson ainsi que le détective privé Eugène Ingram, pour assassiner la Directrice Exécutive du CAN - Cynthia Kisser - et l'avocat Ford Greene de San Anselmo, n'était ni fausse, ni "fabriquée de toutes pièces", phrase écrite lors de ma déclaration par l'avocat scientologue Elliot Abelson, ni faite "avec la participation consciente de M. Berry". J'ai toujours témoigné la vérité avec lui et il ne m'a donné aucune raison pour qu'il en soit autrement. [suivent d'autres détails montrant que la sciento avait aussi tenté de faire passer d'autres faussetés; Garry Scarff réaffirme la véracité des témoignages donnés lors du procès Fishmann-Geertz].

Il réaffirme ensuite l'importance qu'a eue la fausse compassion/affinité jouée par Mike Rinder, le patron Sciento des services secrets OSA]
 

Fait à Orlando, Floride, ce 14e jour d'Août 1997.

Je certifie que ce qui précède est vrai et correct sous peine de pénalités de parjure encourues d'après les lois de les états de Californie et de Floride.


 


EXTRAIT DE L'AFFIDAVIT DE GARRY SCARFF LORS DU PROCES Fishman-Geertz
(Déposition de Garry Scarff, Mardi 27 Juillet 1993, devant Lee Brenneman)
...

     Je suis allé à la Mission  [de scientologie] à Portland sous couvert charitable, alors qu'il n'y a là aucune charité d'aucune sorte. Il est en fait arrivé que des sans-abri viennent à l'église de scientologieet qu'on les en ait carrément virés manu-militari parce qu'il n'y a là ni compassion ni sincérité, ni le moindre désir d'aider des individus car on croit communément, en scientologie, que si une personne choisit -- si une personne est malade et sans toit, ou qu'elle manque de certaines choses qu'on peut avoir dans la société, c'est par son propre choix, si bien qu'elle n'a qu'à s'en prendre à elle même.

    Et lorsqu'une décision existe de faire une charité quelconque à la communauté, cela ne se fait qu'en termes de valeur pour les relations publiques positives pour l'église de scientologie. C'est très technique. C'est tout à fait délibéré et coordonné. Aucune compassion là-dedans.

    Et je crois que c'est la chose que le public doit vraiment savoir, car cela me rend malade, mais vraiment malade, -- à quel point tout ça est indécent -- c'est terrible.

Question: Permettez moi de vous rappeler la question.

Je croyais avoir répondu?

Question: Est-elle engagée seulement dans des comportements religieux, charitables, humanitaires et orientés sur la communauté?

Désolé, je n'avais pas perçu le mot "seulement", qui change les choses. Non, c'est là un mensonge pur et simple.

Q: sur quoi vous basez-vous pour dire qu'elle n'est pas engagée seulement dans ces choses? En bref?

J'aimerais répondre par une question: pouvez-vous me dire ce qu'il y a de charitable, d'humanitaire, et d'aide communautaire à ordonner la mort de deux personnes que l'église perçoit comme ses ennemies?

Q:  de quoi voulez-vous parler ?

Ils m'ont ordonné de tuer Cynthia Kisser et Ford Greene. Dites-moi si on peut penser qu'il s'agit de buts humanitaires, religieux,? Ca n'a aucun sens pour moi. Et pour vous, est-ce que ça en a?
Ici, nous parlons bien du "seulement...".

Q. Oui -
Alors, l'église est impliquée dans d'autres activités?

Oh oui, et pas rien qu'un peu. Ils sont impliqués chaque jour dans des activités illégales..

Q: En mettant votre attention sur la phrase suivante "la religion semble améliorer l'adhésion de ses adhérents envers la compréhension spirituelle d'eux-mêmes et de leur créateur"
Est-ce l'énoncé correct?

Pas du tout, c'est une foutaise.

Q: Pourquoi n'est-ce pas vrai?

Parce que durant mon expérience de scientologie, l'une des choses prétendues serait que la scientologie est interdéminationnelle, que n'importe qui peut y venir, qu'il soit chértien, juif, bouddhiste, hindouiste, et qu'il peut en recevoir les bienfaits tout en continuant à bénéficier des convictions spirituelles, quelles qu'elles soient.

Néanmoins, plus vous êtes impliqué en scientologie, plus vous vous rendez compte de ce qui ne colle pas,  que cela ne colle pas à vos croyances religieuses, et si vous en arrivez ensuite aux niveaux d'OT8 et au-delà, L.Ron Hubbard y admet avoir un statut quasi-divin.
Il admet être l'antéchrist. Il admet que la bible et son contenu ne sont que mensonges, qu'en fait nous venons d'une planète il y a des millions d'années

 

 
 

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte : Morts, punitions ou

procès, témoignages

Retour Webpage