Maria Pia Gardini: comment une riche héritière italienne s'est fait escroquer 2 millions de dollars par la scientologie

(Sole delle Alpi, novembre 2002)

 

Scientologie.

Affaire Maria Pia Gardini. 19/112002

Moi, ancienne prêtresse de l'Église de Scientologie

L'histoire de Maria Pia Gardini sur son appartenance à "l'Église" de Ron Hubbard par Claudio Bernieri

nota de traduction: les "millions" dont il est question sont en lires italiennes, sauf si indication différente.




En 1985, j'étais productrice de films et je vivais à Rome avec ma fille qui se droguait.

Une de ses amies, Barbara Magnolfi, femme de l'acteur Mare Porel, lui conseilla d'entrer dans une communauté créée par la Scientologie : Narconon.
Après trois mois de régimes très onéreux et de séances de sauna, ma fille paraissait guérie.

Elle était très enthousiaste sur les méthodes de la Scientologie.

Elle était continuellement soumise à des séances de sauna dangereuses pour sa santé et se nourrissait de breuvages à base poudre de calcium et de magnésium qui lui abîmaient l'estomac.

Et la bouffonnerie commença.


Avec les séances de sauna il fallait acheter un cours pour la modique somme de deux millions : le livre 1. C'était un cours de psychanalyse "maison".

Un superviseur qui n'avait suivi que des études secondaires, devait la psychanalyser autrement dit dans le jargon scientologue : l'auditer

"Viens aussi maman, tu verras comme c'est bien" insistait ma fille, elle me disait qu'elle avait été auditée. Entre temps j'avais payé 38 millions pour son traitement.
Je découvris ensuite que tous les nouveaux adeptes de la Scientologie étaient soumis à de fortes pressions pour que leurs parents suivent, eux aussi, ces cours.
Chaque fois que je voyais ma fille elle insistait pour que j'essaye de suivre quelque cours.

Je finis par céder deux ans après.

Des dirigeants scientologues vinrent chez moi , ils me parlèrent et je me suis laissée convaincre.
Je devais suivre un cours de purification, la première marche du "Pont". Je devais monter les marches pour atteindre la liberté totale en suivant un cours, voire plusieurs cours consécutifs, de plus en plus chers, étudier les ouvrages de Ron de Hubbard et aller en "audition", pour devenir d'abord "clair" , un être audité, nettoyé, propre, clair et finalement un "thétan" libéré de son propre corps. Libéré de sa propre émotivité, de la douleur, de ses colères. Toujours souriant. Je pouvais devenir une super femme, libérée de l'esprit de Xenu, le méchant de l'univers. Pour cela, il suffisait de payer .

Cette histoire de Xenu est une énorme bêtise mais je ne l'ai réalisé que maintenant.

Venue pour une séance d'audition, je me suis assise devant l'électromètre. J'en ai plus tard acheté un que j'ai payé sept millions, c'était un modèle de luxe, une espèce de machine de vérité. détecteur de mensonges

Ron l'avait copiée sur les travaux d'un ingénieur anglais. Le nom, de scientologie lui-même, avait été emprunté à un savant allemand des années trente.
Je tenais en main deux boîtes en aluminium, devant un appareil en plastique, les boîtes étaient reliées à l'appareil par des fils électriques. Sur l'appareil une aiguille vibrait dans une sorte de compteur.
L'auditeur me posait de questions sur des choses désagréables de ma vie et, à chacune de mes hésitations, l'aiguille vibrait.

Raconte-moi comment tu as trompé ton mari, demandait par exemple l'auditeur. Et la nouvelle adepte devait raconter comment et pourquoi elle avait trompé son mari. L'auditeur écrivait tout.
Une fois l'auditeur me posa des questions sur la mort de mon père, il insistait, il insistait… et je lui répondis en pleurant. C'était un souvenir douloureux.

J'étais très déprimée avant cette séance et à la fin de l'audition je me sentais détendue. Peut-être aurais-je dû, pour guérir de ma déprime, boire un petit verre de plus ! Mais, au contraire….je commençai à suivre un auditing. C'était une espèce de grossière séance de psychanalyse. Un psychanalyste freudien classique ne demande pas de l'argent à tout bout de champ, il a une morale, c'est un médecin tandis que moi, dans la Scientologie , pour poursuivre les cours vers le "pont" et devenir "thétan opérant" j'ai dû débourser deux millions de dollars.

Un soir, des dirigeants scientologues m'ont téléphoné pour me demander 50 millions pour ma fille. Elle avait terminé ses études en Italie et elle devait les poursuivre à Copenhague. Comme je refusais ils me dirent que ma fille risquait de retomber dans l'enfer de la drogue.

J'ai alors versé 60 millions.

À son retour les pressions sur moi continuèrent : "entre toi-aussi dans la Scientologie ou alors ils vont me jeter dehors". "Tu verras comme c'est bien" me disait ma fille.

Le clou de cette affaire arriva quand débarqua à Rome, une "mission" d'adeptes tous vêtus de bleu. Ils me proposèrent une chose absurde : signer un contrat pour un milliard d'années !. J'ai accepté, je ne sais pas pourquoi et j'ai signé le contrat et me suis rendue à Copenhague.

D'autres responsables commencèrent alors à me dire que je n'avais pas payé suffisamment , que je devais suivre d'autres cours intensifs. J'ai alors vendu mon appartement de Rome pour acheter d'autres cours et devenir Immortelle, comme Ron Hubbard.

J'ai vu des personnes pleurer parce qu'ils ne pouvaient pas acheter d'autres cours, d'autres téléphoner chez eux et supplier qu'on leur envoie de l'argent.

J'ai bien dépensé 160000 dollars pour arracher la qualification de "clair"

J'étais enfin libre, nettoyée, libérée des douleurs et des colères mais mon compte bancaire était lui aussi nettoyé.

A peine de retour à Rome j'ai été contactée par un autre officier du Staff. Il me dit qu'un clair était toujours en danger comme l'avait écrit Ron Hubbard , que je ne pouvais en rester là , que je devais continuer à monter vers le pont, et que je devais donc suivre d'autres cours pour devenir "OT", un esprit libre qui pouvait modifier selon son désir l'espace, la matière et le temps et surtout mieux réussir en affaires, devenir milliardaire comme Ron hubbard lui-même..

Je deviendrais, selon lui une demi-déesse, pouvant rester à deux mètres de mon corps, pratiquement invisible. Mais pour cela je devais acheter d'autres cours . Que disait Ron Hubbard dans ce cas ? Celui qui n'avait pas d'argent devait vendre sa maison, devenir OT et ensuite en acheter une plus belle.

Les derniers niveaux d'OT je devais les suivre en Amérique, au Flag, en Floride, et, le tout dernier niveau seulement, en mer, sur le Freewinds, le navire qui croisait aux Caraïbes. J'ai alors commencé à prier pour que la valeur du dollar baisse par rapport à la lire.

Les cours


Pour avancer vers le Pont, il faut payer. Les adeptes de la Scientologie doivent être riches. L'approche peut commencer avec Narconon ou dans la rue, avec un test de personnalité proposé par quelqu'un, un test truqué.
La personne qui te teste, te regarde avec tristesse et te prédit un avenir sombre, il te dit que tu seras déprimé et ruiné.
La personne soumise au test se considère comme un rebut de l'humanité. Ensuite ils te font subir un test de quotient de l'intellect. Et tu es toujours un crétin. Tu deviendras un génie mais seulement si tu deviens adepte de la Scientologie.

Celui qui mord à l'hameçon commence par suivre un cours bon marché et le piège est prêt.
Ensuite il faut commencer à acheter les livres de Ron. En hommage à l'Asie Ron déclare être la réincarnation de Bouddha.
Il faut acheter toujours le cours suivant, niveau suivant, les cassettes suivantes. Mais les cours en Italie finissent au troisième niveau et si tu veux aller plus loin il faut partir à l'étranger, à Copenhague ou en Angleterre. Et j'y suis allée. J'ai payé quatre millions pour suivre trois heures et demi d'audit du premier niveau . Pour passer au deuxième niveau du pont il en coûte 25 millions environ et pour le troisième 35 millions le tout pour douze heures d'audition. J'ai donc acheté la possibilité d'aller plus loin. Les "scientodollars" promettaient la liberté totale.

Pour le dernier niveau je suis donc allée sur leur navire. C'est un navire de croisière de luxe énorme. J'ai suivi le cours au large de Nassau pour devenir un être enfin demi-dieu, un être OT8..

Les cours OT.


Je m'auditais toute seule, je me posais moi-même les questions en tenant les deux boîtes dans mes mains et je me donnais moi-même les réponses.. comme les fous. Je devais revivre mes expériences vécues dans d'autres vies et je devais ensuite passer à travers "le Mur du Feu". On m'avait expliqué que Ron Hubbard, lui-même, en passant le mur du feu s'était cassé la colonne vertébrale et qu'il l'avait lui-même réparée immédiatement, un vrai miracle. Ce cours , l'OTS, est une des choses les plus incroyables que l'on puisse imaginer. C'est lors de ce cours que j'ai commencé à réaliser la supercherie de la scientologie mais j'avais du mal à le croire.

Ma fille continuait à me dire "vas de l'avant maman, tu vas devenir une demi-déesse"

Arrivée au dernier cours de ce niveau je me dis " Maria Pia tu es devenue folle"

Sur le bateau on doit payer pour la vue, pour la cabine, 8 000 dollars pour un premier test et pour être digne de recevoir des "informations confidentielles" puis il faudra encore débourser d'autres milliers de dollars.
Le navire était complet il naviguait toujours hors des eaux territoriales américaines, au large des Bahamas. On me donna un "paquet confidentiel": c'étaient les instructions du cours. Je me mis devant l'habituel électromètre et je devais entrer en communication télépathique avec les esprits collés contre mon corps et exilés sur la terre par Xenu.

Les premières révélations je les avais obtenues en suivant le cours OT3.

Il y a 75 millions d'années il y avait dans le cosmos une confédération galactique de 76 planètes.
Le mauvais dirigeant, Xenu battit les bons et ses officiers congelèrent ses ennemis dans des cubes de glace et les transportèrent congelés sur la terre, la poubelle de l'univers. C'étaient les esprits thétans. Ils furent précipités dans les volcans de notre planète. Petit à petit ils se décongelèrent et s'accrochèrent à nous. Quand tu te regardes, ce que tu vois n'est pas ton corps mais un ensemble d'esprits dont tu dois te libérer et pour cela, les auditer en entrant en contact avec eux. Ron Hubbard écrit, en effet que si nous n'étions pas couverts de Thétans, nous serions des êtres translucides, sans corps.

Je parlais donc avec eux, par télépathie, en tenant dans les mains les deux boîtes de l'électromètre. Je leur demandait de me raconter comment ils s'étaient décongelés et je les laissais se détacher de mon corps et partir libres.

C'étaient les données très confidentielles du cours OT3. Je payai 12 millions et j'avalais ces histoires absurdes. Avec ce cours je devais être définitivement libérée de ces esprits.

Bien au contraire, à la fin de ce cours, les responsables me dirent que je devais suivre le cours suivant, OT4. j'avais, en effet d'autres esprits attachés à mon corps à cause de mes vies antérieures,
J'ai alors payé 4 millions.

Je dus me soumettre à un nouveau cours OTs pour entendre les voix télépathiques. Je payai encore 35 millions.

Après le début, un vrai tourment, les officiels de l'Organisation maritime me contactèrent et m'invitèrent à aller en Floride pour compléter les cours. J'ai dû vendre une autre maison . J'étais arrivée à Flag, que Ron hubbard appelait "la Mecque de la perfection technique"
Je suivais les cours OT6 et OT7.


Les salles avaient des portes blindées pour empêcher aux esprits de fuir des corps.
Enfermée derrière la porte blindée, je parlais seule, comme une folle, devant l'électromètre, je me demandais qui j'étais , je me répondais: Jules César ou Napoléon. J'ai vu sortir de ces salles des personnes au regard halluciné et les lèvres tremblantes parce qu'elles avaient parlé à des esprits malins, il arrivait que certains criaient et s'évanouissaient..

En 1978, j'ai payé 78 millions pour cette énormité afin d'atteindre le sommet du pont même si je savais qu'il y avait d'autres cours, jusqu'à OT15.

J'ai lu les instructions du cours qui s'intitulait "la vérité révélée" je devais rechercher l'hérédité des esprits en me mettant en communication télépathique avec les thétans , je devais remonter de plusieurs centaines d'années dans toutes mes vies antérieures .

Si je trouvais encore un esprit attaché à mon corps je devais lui demander : " Thétan, il y a de cela trois cents ans, j'ai tué quelqu'un.. est-ce toi qui m'as poussée à commettre cela ? Il répondait tantôt Jupiter, tantôt Chopin, tantôt Eve. J'avais complètement perdu le sens de la réalité. Tout cela arrivait alors que je tenais les électrodes de l'électromètre.

Sur le navire il y avait une foule d'aspirants OT qui discutaient avec des esprits imaginaires accrochés à leur corps, en serrant les électrodes de l'électromètre.

C'était , au final, une énorme tromperie. Les cabines étaient très chères, les repas misérables. J'ai payé 40 000 dollars pour devenir "Thétan opérant".

Les escroqueries.


J'ai dû, tout de suite m'acheter un bracelet en or comme symbole ésotérique de la participation à ces cours, un bracelet qui dans une bijouterie aurait coûté un million de lires mais sur le bateau pas loin de sept millions. Il était garanti 18 carats. Ma surprise a été grande quand un orfèvre m'a annoncé qu'il était en or 14 carats.

J'ai connu une dame qui, après avoir suivi ces cours se sentait tellement stupide qu'elle disait avoir une envie irrépressible de se jeter à la mer. Il y avait un certain Steven Fishman qui a dépensé 50 000 dollars pour acheter des livres à tirage limité de Ron Hubbard et des cassettes dans des étuis de cuir. Ce matériel, vendu comme étant spécial, n'était en rien à tirage limité mais des éditions normales que l'on trouve partout. Fishman porta plainte contre la secte et gagna son procès.

Un jour Ron décida que les recettes de la Scientologie n'étaient pas suffisantes, il commercialisa des tableaux s'inspirant de ses livres de science fiction. Il en vendait des dizaines de copies comme exemplaires uniques ! J'ai malheureusement acheté une de ces croûtes.

Il y avait aussi les videocassettes vendues à des prix exagérés, reprenant les conférences du gourou, les fêtes de son anniversaire, des chansons écrites par Ron et chantées par John Travolta et d'autres artistes. Une video coûtait 40 000 lires en 1990. Il y avait en outre des gadgets en or, en argent, des stylos, des gourmettes. Les pauvres adeptes, convaincus de faire un parcours de spiritualité, favorisent en réalité un pur bisness caché.

Les taxes


"En France la guerre fiscale contre la secte dure depuis des années. J'ai le souvenir que déjà en 1995, une sentence de la cour d'appel de Paris avait précisé que" l'Eglise de scientologie était une association exerçant une activité de nature commerciale" et l'avait contrainte à la banqueroute.

En 1958 les autorités fiscales américaines entamèrent, contre la secte, une lutte qui dura jusqu'en 1993. Il fut certifié que la secte , au cours de ces années, avait gagné environ un milliard de dollars.
Étrangement, pour un montant de seulement 12 millions de dollars, les autorités fiscales ( vicitmes, je pense, de pressions et de chantages ) concédèrent l'exemption fiscale à l'Eglise de scientologie.

Mais en 1999, les membres de l'autorité fiscale qui avaient pris cette décision , le fisc américain et surtout les nouveaux juges ont revu toutes ces dispositions et cette exemption a été annulée pour défaut de procédure dans plusieurs états.

L'organisation


Je ne me rendais pas compte de ce qui se passait en réalité.Je commençai mon activité au sein de la Scientologie une puissante organisation ayant des milliards de dollars à sa disposition. Il y avait, et il y a encore, une organisation technique en Floride, qui s'appelle le Flag qui a son drapeau, un siège de Direction à Los Angeles sur le Hollywood Boulevard. A Los Angelès, la Scientologie a acheté un immeuble qui a appartenu à la Metro Godwin Mayer avec la suite où habitait Charlie Chaplin.
Elle possède également un château dans lequel sont reçus les acteurs. En Floride elle possède
deux grands hôtels 5 étoiles avec bâtiments et ranch, un château en Angletterre et des propriétés en Europe.

Les garçons du staff travaillent 15 heures par jour, ils mangent peu, ils dorment à 10 dans des chambres glaciales et malodorantes dans de vieux hôtels croulants.

Pour ce qui me concerne, j'ai acheté un appartement à Los Angelès pour pouvoir suivre les cours.

Dans le staff, tous sont habillés en tenue d'officiers de la marine américaine bleue l'hiver et blanche l'été et se font appeler, lieutenant, officier, capitaine etc.. Dans le staff il était souvent question de "japonais aux têtes jaunes pleines d'argent" et de" juifs, rabbins auxquels il fallait prendre tous leurs avoirs ". Les officiers du Staff en voulaient à mort aux arabes car la secte n'avait jamais pu pénétrer dans les pays islamistes, " prendre de l'argent à un arabe est comme vouloir tirer du sang d'un mur".
Disait Ron.

Si un membre du staff tombait malade, il était soigné par un officier médecin qui, la plupart du temps n'avait qu'un diplôme d'infirmier et qui, selon les instructions de Ron, soignait avec des vitamines.
Quand j'étais au Staff j'ai attrapé une pneumonie et j'ai dû me soigner toute seule. Avec 39 de température et des maux de tête, ils voulaient que j'aille travailler. Ils m'ont insultée. Quand j'ai été guérie, comme j'avais refusé de travailler avec une broncho-pneumonie, ils voulaient, pour punition, m'envoyer laver les planchers. Mon salaire était de 15 dollars par semaine.

Beaucoup de membres du staff étaient des mexicains en situation irrégulière, n'ayant pas de passeport. Quand je rencontrais un supérieur, je devais faire le salut militaire et lui dire "bonjour Monsieur". J'ai découvert qu'à l'intérieur de la secte il y avait une sorte de CIA, l'OSA qui s'occupait des sales affaires internes de l'organisation.
Il n'y avait que cinq ou six personnes pour diriger cette maison. Maintenant je sais qu'il s'agit de vulgaires escrocs , une pyramide au sommet de laquelle il y a un certain David Miscavige, entré très tôt dans la secte. Le chef suprême était par contre toujours Ron Hubbard qui se faisait appeler "le Commodore". Il était entouré d'un groupe d'adolescentes de 10 à 14 ans, les "messagers du Commodore" attachés à sa personne, prêts à l'habiller, le déshabiller et transmettre ses ordres.

Ron se disait immortel, il est mort à 75 ans.

-------------------------------------------------------
Les enfants en Scientologie

Tout de suite après sa mort arriva pour tout le Staff une directive interdisant la procréation.
Par le passé, Ron avait déjà dit que les enfants étaient des casse-pieds, qu'ils étaient ennuyeux, qu'ils ne produisaient rien et qu'ils coûtaient cher.
Si un couple scientologue attendait un enfant il devait se dénoncer. L'enfant ne devait pas naître et un officier devait convaincre la mère d'avorter. Elle était envoyée au cabinet d'un médecin de la secte et elle perdait son enfant. Le couple qui refusait devait, comme punition, se livrer à un travail physique obligatoire consistant à repeindre les murs, nettoyer les salles de bain, laver les parterres. Après cette punition qui pouvait durer des mois, le couple qui avait refusé l'avortement était considéré comme "criminel" et était envoyé, comme punition, dans une "mission" extérieure.
J'ai connu un certain Matteo, du Staff, sa faute avait été de mettre enceinte une jeune mexicaine. Par punition ils furent envoyés tous les deux dans une mission au Japon.
Pour les enfants déjà nés de couples ayant ensuite adhéré à la secte, les conditions de vie étaient réglementées . Ils ne pouvaient pas fréquenter les écoles publiques. A huit ans ils ne savaient pratiquement pas écrire et ils se contentaient de répéter comme des perroquets tout ce que les adeptes du staff leurs disaient. A six ans, ils devaient commencer à travailler. Ils menaient une vie de parias.
Lorsqu'un membre du staff produisait moins parce qu'il était malade ou qu'il ne mangeait pas suffisamment, il était soumis à un "programme forcé de réhabilitation". Il était envoyé dans le désert californien dans de vrais goulags de punition. Celui qui était soumis à la réhabilitation forcée devait toujours se déplacer en courant, il ne pouvait adresser la parole à personne, il était complètement vêtu de noir, selon les principes spéciaux de la "Dianétique Noire". Pour garder ces prisonniers il y avait une espèce de police paramilitaire armée.

Des prisonniers ont disparu.

Pour les enfants aussi il y avait des châtiments corporels. Une petite allemande de 12 ans qui s'était enfuie de la secte devait travailler 10 heures par jour et certains anciens du staff avaient tenté d'abuser d'elle sexuellement

Selon un ordre donné par Ron lui-même, ceux qui quittaient la secte étaient considérés comme des "ennemis" et si quelqu'un les rencontrait, il devait appliquer la procédure "R2-45" soit la condamnation à mort. De quoi les accusait-on ? D'avoir quitté la secte en emportant des documents secrets, ce que j'ai, du reste, fait moi-même.

L'argent

Pendant ce temps ma carrière continuait comme membre du staff. J'ai été dans un premier temps désignée comme " Officier des Qualifications " de l'Italie; j'avais la tâche de résoudre les problèmes d'auditeurs des 23 organisations de la péninsule
J'étais parvenue à faire partie du staff des dirigeants de la scientologie mais j'étais toujours inquiète et insatisfaite. Je réalisai alors que je ne retirerais aucun bénéfice durable en poursuivant le suivi des cours du Pont et il ne me restait plus une seule lire..

Une fois, à Nassau, je suis descendue à terre et j'ai vu les chefs de la Scientologie qui jouaient dans un casino, avec notre argent, alors que je ne gagnais que 20 dollars par semaine.

J'ai alors décidé de m'en aller. J'ai mis deux ans pour le faire.

C'est à ce moment là que j'ai hérité. Ma mère est décédée et je suis entrée en possession de ses biens. Entre ma mère et moi, était né, autrefois un climat de tensions. Quand j'étais en Amérique et que j'avais asséché tous mes comptes bancaires pour payer mes cours, deux représentants officiels de la scientologie avaient rendu visite à ma mère pour lui demander de l'argent. Elle les menaça d'appeler la police s'ils insistaient. A la mort de ma mère, la scientologie revînt à la charge et j'ai dû
consentir des dons importants à la secte pour m'en libérer.

J'étais continuellement assaillie par des coups de téléphone. Un matin, la femme de chambre me dit " Il y a deux personnes en uniforme qui dorment dans une voiture devant chez vous". Je pensais qu'il s'agissait de policiers mais c'étaient des officiers scientologues qui me surveillaient. L'un deux, un gros bonhomme, volontaire du siège de Floride s'enferma avec moi dans une pièce et me fit la proposition suivante : "Tu nous donnes la totalité de ton héritage et nous te versons une rente viagère". Ils me proposèrent de devenir leader des scientologues italiens si je payais un million de dollars. J'ai réussi à le faire partir en lui remettant un chèque de 35 000 dollars. J'ai alors officiellement demandé de quitter la secte.

Mais pour quitter la scientologie il faut accomplir des procédures compliquées et c'est ainsi que je suis retombée. Je suis allée à leur siège de Floride pour compléter ma pratique et ils me dépouillèrent d'autres sommes. Ils détenaient mon passeport. Ce fût un calvaire.

Maintenant je dis "Comment peut-on prétendre que la scientologie est une religion ? Les musulmans ont Allah, les bouddhistes, Bouddha mais eux qui adorent-ils ? Le Dieu argent ?. Ce n'est pas une religion, c'est une société à irresponsabilité illimitée, faite pour amasser de l'argent et armée pour soumettre le monde entier. Une fois qu'ils ont eu mon argent, ils ont tous disparu. Je leur ai donné environ deux millions de dollars.

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo


UNE REPENTIE DE LA SCIENTOLOGIE RACONTE

"Mission impossible": Se faire rembourser par la Scientologie est une "mission impossible".. Satisfaits ou remboursé, proclame la secte américaine spécialisée dans le lavage des âmes pour les conduire au paradis dans cette vallée de larmes.

Lawrence Wollersheim, un adepte américain de ladite "église du troisième millénaire" a tenté cette "opération" et l'a réussie. Ancien recruteur d'adeptes il a quitté l'organisation et a intenté un procès.
En Californie, après des luttes exténuantes qui ont duré 16 ans, il a obtenu une indemnisation de 8,67 millions de dollars en réparation du supplice émotionnel que les disciples de Ron Hubbard lui avaient infligé. Il n'était, en effet, pas satisfait et a été remboursé par le supermarché américain des âmes.

Il y a maintenant Maria Pia Gardini, cousine de Raul du même nom - profession : prêtresse repentie de la scientologie Elle aussi avait acheté dans les rayonnages de la scientologie, pour deux millions de dollars, le "Produit du Paradis" qui, pour elle non plus, n'a pas fonctionné et elle a déposé plainte, à Miami contre l'Église productrice, mais elle n'a pas fait que cela.

Elle se rend maintenant comme spécialiste du lavage de cerveau dans les tribunaux de la moitié du monde qui la font citer comme spécialiste ou témoin dans les procès intentés par d'autres adeptes qui ne croient plus au méchant extraterrestre Xenu, ni à la Dianétique ni aux Thétans Opérants et autres inventions de la scientologie. Prétendre que Xenu serait le méchant de la galaxie et, qu'il y a 75 millions d'années,( comme l'a écrit Ron Hubbard fondateur des rites scientologues) aurait été responsable de la déchéance d'Adam et Eve est de la pure folie , répète celle qui a quitté la secte.

De plus, seule italienne au monde à être parvenue au staff en Floride, puis à connaître le sommet du secret ésotérique qui accomplit ses rites fantastico scientifiques à bord du navire Freewinds, en croisière permanente dans la mer des Caraïbes , elle est en train d'écrire un livre dévastateur : " la sciento-escroqurie" , un mémoire contre les chefs scientologues qui lui ont vidé ses comptes courants en lui promettant l'immortalité.

Le récit de Maria Pia ressemble au film le "Spectre" - l'organisation née sous la plume de Ian Fleming dans les films de 007, une pure fiction.

Elle, habillée d'une immaculée tenue blanche de petit marin, en vrai style "Love Boat", avec les galons en fer blanc de la marine militaire américaine sur les épaules, l'électromètre (véhicule de la vérité inventé par le gourou de la secte, l'écrivain de science fiction Ron Hubbard) dans les mains à écouter des croisiéristes aspirants à l'immortalité durant des années, dans les cabines du navire, en face des Bahamas, au cours d'une sorte de très coûteuse psychoanalyse, appelée "auditing".

Des industriels texans, des magnats de la banane, des acteurs d'Hollywood ont payé des centaines de milliers de dollars au supermarché de l'âme, inventé par le malin Ron pour contrarier le méchant Xenu et devenir des demi-dieux préservés des maladies.
Tous aspiraient à l'immortalité et ils suivaient les cours pour devenir OT, c'est-à-dire "Thétan opérant", explique la repentie de la scientologie.

Une escroquerie, un plaisanterie.

"J'en suis arrivée à payer deux millions de dollars pour m'entendre dire qu'il y a 75 millions d'années, la terre était une planète particulière sur laquelle le méchant Xenu exilait ses ennemis, des esprits qui, avec le temps se sont collés à notre corps"., raconte Maria Pia, maintenant déçue et en colère qui demande le remboursement de son argent.

"Cette soi-disant épopée de Xenu était la révélation finale, présentée par les auditeurs du staff aux fidèles sur le bateau, dans un paquet cadeau avec livres et cassettes". Elle raconte que son histoire "'était un formidable scénario pour un film de science fiction dans le style Phil Dick, sur la manipulation mentale, si elle n'était pas, malheureusement vraie et dangereuse".
"Quand j'ai dit que je voulais m'en aller, j'ai été enfermée dans un sous-sol, en Floride et j'ai reçu une paire de gifles. J'ai dû faire des dizaines de chèques pour pouvoir partir et récupérer mon passeport.

"Cela ne s'est pas aussi bien passé pour une autre adepte Lisa Mc Pherson preque dévorée vivante par des cafards après une longue séquestration dans le but de lui faire subir une thérapie rééducative, c'est son cadavre qui en est sorti", raconte Maria Pia.

"Wollersheim, lors de son procès en Amérique a déclaré que les techniques coercitives, pratiquées par la secte l'avaient conduit au bord du suicide, il a abouti dans un "goulag pour la réforme de la pensée".

Mme Gardini a seulement fini sur la paille, dépouillée de tous ses comptes bancaires.

Maria Pia Gardini, auditrice de la scientologie, s'asseyait chaque jour, sur le navire de "l'immortalité" devant son électromètre pour libérer des esprits de Xenu des aspirants thétans. Un train train pendant dix ans, un train train de noirceur.

"J'étais dans le staff directorial, et je gagnais 20 dollars par semaine" dit-elle scandalisée.

Adepte repentie, elle connaît les fantasmes et les cauchemars de milliers d'industriels et d'acteurs
américains disciples de la Scientologie, comme Tom Cruise et John Travolta audités dans des suites luxueuses des hôtels que la secte possède. L'idole de "La fièvre du samedi soir" assis , les électrodes en aluminium dans les mains, devant Maria Pia vêtue d'une tenue blanche de marin, est une pure réalité. "Je manoeuvrais cette machine diabolique, l'électromètre, devant John Travolta, et lui, les électrodes en mains évoquait toutes les périodes désagréables de sa vie devant moi, son auditrice, des épisodes toujours retranscrits.

" Chaque adepte a un dossier contenant ses fantasmes et ses cauchemars, dossier qui est stocké dans les archives de la scientologie à Los Angeles.

J'ai passé toute une nuit à lire le dossier de John Travolta car je devais remplacer son auditeur habituel qui était malade. Je devais donc me documenter sur son passé pour lui faire suivre une séance. J'ai alors découvert que ….." et là Maria Pia se tait, elle ne veut pas parler de cela..

"Il est clair que Tom Cruise et John Travolta pourraient avoir des ennuis s'ils décidaient de quitter la secte. La Scientologie sait trop de choses brûlantes sur eux, des secrets inavouables conservés dans leurs dossiers que j'ai cependant lus"

Maria Pia Gardini, qui vient à peine de revenir de Miami se détend dans sa maison de Maremma, fume cigarette sur cigarette et commence à feuilleter les pages de son mémoire dont l'original est en sûreté dans un coffre en Floride, mémoire qui décortique les secrets de cette étrange église ésotérique qui navigue entre les mystères grecs, les fast foods et les guerres des étoiles. Pages brûlantes comme le récit du shérif qui a enquêté sur la mort du fondateur Ron Hubbard, alcoolique et qui l'a peut être été aidé à aller planer en paix sur une autre planète de la galaxie, comme les rapports alarmants de la police sur la Scientologie, rapports jamais divulgués, ainsi que les listes des adeptes italiens qui paient à la Scientologie un super impôt de 750000 dollars par an pour accéder aux cours de la scientologie.

Maria Pia Gardini révèle "qu'il y a des transferts d'argent énormes qui, le jeudi de chaque semaine, quittent l'Italie pour les sièges de la Scientologie à l'étranger. Aucun magistrat ni personne de la direction des finances ne semble, cependant, s'intéresser à ce fast food de l'âme."

Il n'en va pas de même en Amérique. C'est ainsi que, lorsqu'elle est en Floride, Mme Gardini est escortée par un agent du FBI, comme certains patrons repentis de Cosa Nostra, elle connaît trop de secrets.
" J'ai toujours peur quand je suis là-bas, il y a eu d'étranges suicides d'anciens adeptes de la scientologie, qui possède une police interne et un très puissant service secret. Elle a également un "Minutem", une sorte de corps de mercenaires qui fait pour elle les basses besognes. Ils sont à Los Angeles et ils ont battu deux journalistes pour avoir écrit des livres contre la secte. .

Nous sommes ici en plein Blade Runner. Les Terminators de Ron Hubbard traquent Maria Pia qui, depuis des années est la seule ancienne prêtresse de Ron, face à sa nouvelle"mission" : le procès.
Il y a en effet une seule façon d'arriver à se faire rembourser: intenter un procès. La secte craint la justice. En France elle a perdu deux procès dont l'un intenté par la famille d'un ancien adepte de Lyon qui s'est suicidé.
En Allemagne les services sectes surveillent la secte, accusée d'espionnage, en permanence

Il faut que l'on se bouge en Italie, que l'on promulgue une loi vote une loi contre les sectes.
Nous sommes les seuls en Europe à ne pas en avoir une. La proposition de loi est restée bloquée à la Commission de la justice de la Chambre. Qu'attendons-nous ?

Pendant ce temps, Maria Pia, elle, n'attend pas. Elle va repartir pour les Etats-Unis malgré les Minutem, sur la terre de Mario Puzzi et du Jedi . Elle a demandé à être reçue par Jeff Bush, gouverneur de Floride.
"J'ai déposé dans un coffre certains documents brûlants concernant la secte. Je sais que la scientologie va lancer une nouvelle escroquerie : de nouveaux cours dont l'un est intitulé "Super power" très cher et réservé à un petit nombre de milliardaires choisis. Et pendant ce temps le personnel du staff travaille 16 heures par jour, est mal payé, mal nourri et soumis à des punitions corporelles.
Certes, j'ai peur des "Minutem" mais la scientologie a, elle aussi, peur de moi!"

Que la force soit avec toi Maria Pia!

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo


QUI ÉTAIT RON HUBBARD ?

"Au cours de ses dernières années, il vivait dans un grand ranch, en Californie. Je suis allée discuter avec le Coroner du Comté et j'ai vu les rapports sur la mort de Ron Hubbard. J'ai alors commencé à avoir de sérieux doutes sur la "vérité" qui m'avait été "révélée"sur Xenu et les esprits thétans. Il y avait dans tout cela une grande mise en scène, à commencer par la mort du fondateur de la secte. J'ai appris que la police n'avait pas été en mesure de pratiquer une autopsie car les adeptes de la scientologie brûlèrent en hâte son cadavre et dispersèrent ses cendres en mer…Pourquoi ? pour répondre à cette question il faut mieux connaître la vie de ce grand gourou qui a créé la Scientologie, un génie pour gagner de l'argent. J'ai enquêté pendant des années.

Il était né dans le Nébraska, d'un orphelin recueilli par un orphelinat puis adopté par une famille d'agriculteurs, des gens simples. Il a raconté qu'il était descendant d'un aristocrate français, commodore de la marine… mensonge.
Il a été expulsé de l'université pour résultats insuffisants.
Il se maria une première fois en 1933 et a eu un fils, Ron junior, qui lui intenta mille procès.

Entre temps il commença à fréquenter un écrivain de science-fiction, Parsons, un sataniste convaincu. Ron devint lui-même écrivain de science-fiction de série B et il fonda aussi une société de vente de bateaux d'occasion.
Sa femme l'accusa de mauvais traitements et il épousa alors, sa maîtresse, Sara, dans un autre état. Il devint ainsi bigame.
Durant la seconde guerre mondiale, il avait été enrôlé dans la marine mais il donna des signes de déséquilibre mental dûs à l'abus de drogue et à ses pratiques satanistes. Il a été hospitalisé dans un hôpital militaire comme relevant de la psychiatrie. Il a ensuite été accusé de bigamie. Son fils, Ron junior le décrit comme étant drogué, alcoolique et entouré d'amis criminels. Il raconta que son père l'obligeait à prendre des doses massives d'amphétamines pour en étudier les effets sur lui. Il demanda à changer de nom et choisit celui de De Wolf.

En 1948, Ron Hubbard a été condamné pour falsification d'un chèque . C'est dans ces années là qu'il prononça la phrase citée à maintes reprises : "Inventons une religion et nous deviendrons riches!" C'est ainsi qu'il fonda L'ordre du temple oriental qui ne lui a pas survécu. [nota du webmaster : c'est en fait Jack Parsons qui créa l'OTO américain, inventé par un anglais]

En 1950 il écrit La Dianétique, science moderne de la santé mentale (en plagiant les mots utilisés par un philosophe français) et il invente l'audition, une sorte de psychanalyse qui se déroule ainsi : une personne qu'il a formée, appelée "auditeur"fait asseoir devant lui le patient. Ce dernier ferme les yeux et raconte les moments pénibles de sa vie. Il se libère ainsi de ses angoisses, de son agressivité latente, des pulsions négatives cachées dans son subconscient. Hubbard explique que notre vie est remplie "d'Engrammes", épisodes désagréables vécus y compris lors de vies antérieures. Si, par exemple tu frappes ta tête contre un camion bleu, chaque fois que tu verras un camion semblable, tu auras mal à la tête . Tu dois donc recevoir une audition pour effacer ce souvenir. Il crée son propre calendrier : pour dater les années, il faudra à l'avenir ajouter au millésime : A.D - After Dianetics. C'était le nouveau Jésus Christ et il voulait être reconnu comme un génie sur terre. Au même moment, sa seconde épouse, Sarah l'accuse de coups et de mauvais traitements. Les années passent et la Dianétique est étiquettée comme activité criminelle entre autre à cause du coût prohibitif des cours.

Mais Hubbard a du succès: il achète une université "bidon", "l'Université des cèdres" et il s'autoproclame docteur en diverses disciplines. Il déclare publiquement que Einstein était un imbécile, que Galilée était un mythomane aveugle et que Jésus-Christ n'était pas sur la croix.

Pour Ron Hubbard, ceux qui ne suivaient pas ses cours étaient vicieux, menteurs, psychotiques et pervers.

Il épouse en troisièmes noces Mary Sue, dont il aura quatre enfants. Il crée une CIA scientologue avec des "Officiers du Gardien" une sorte de service secret qui maintenant s'appelle OSA (Bureau des affaires spéciales) ; (un de ses sièges est à Vimodrome, dans la province de Milan) c'est sa femme Mary Sue qui le dirige au début.
Actuellement, à Los Angeles, grâce à l'activité des "Guardian Officers" et de l'OSA il y a des archives à côté desquelles celles de la CIA sont ridicules. Plusieurs juges américains sont soumis à des chantages. J'ai personnellement travaillé sur ces archives qui contiennent des documents favorisant ces chantages. Ils sont prêts à compromettre, juges, fonctionnaires, administrateurs de Floride. La Scientologie sait tout. Si quelqu'un commence à boycotter la Scientologie, les agents de l'OSA se rendent chez lui et le menacent
Selon les instructions de Ron Hubbard, les autorités doivent être achetées en échange de faveurs,
d' argent et cadeaux.

Nous sommes en 1973 et Ron Hubbard fait démarrer l'"Opération Blanche Neige" destinée à soustraire des instances gouvernementales des documents accusant la Scientologie. Les Guardian Officers sont pris la main dans le sac par le FBI et sa femme est condamnée à 6 ans de prison qu'elle subit en totalité.

Les condamnations commencent à pleuvoir sur Ron Hubbard, alors, pour résoudre ce problème, il achète un bateau, l'Apollo, qui navigue en permanence hors des eaux territoriales américaines. Sur ce bateau, il vit avec son état-major et ses enfants. Il se trouve que Quentin, son quatrième fils déclare qu'il est homosexuel et qu'il désire mener sa propre vie. C'est une honte pour son père. Débarqué de l'Apollo depuis quelques mois, on le retrouve mort dans le désert, le tuyau d'échappement de sa voiture branché sur l'habitacle. Le rapport du Coroner local parlait d'homicide. Ron a ensuite acheté un grand ranch de 100 acres en Californie. Il y est décédé à 75 ans. C'est le seul immortel qui termina sa vie aussi précocement , drogué et alcoolique!

Je me suis alors demandé comment, quelqu'un qui voulait sauver le monde pouvait, être bigame, falsifier des chèques, se droguer, boire, battre sa femme et la contraindre, étre abandonné par un de ses fils, homosexuel et renié par un autre ?

Je suis allé dans son ranch. Quand le shérif Dan Hilmes avait trouvé le corps, l'air conditionné était poussé à fond; il trouva cela étrange. Selon le médecin personnel de l'écrivain, Ron Hubbard avait eu une crise cardiaque. Le Shérif fit pratiquer un prélèvement sanguin, comme le prescrit la loi quand une personne décède hors d'un établissement hospitalier. On trouva les traces de 10 injections sur le
cadavre. Un avocat lui remit alors les dernières volontés de Ron Hubbard inscrites sur un testament datant de trois jours. Les soupçons devinrent alors plus importants. On demanda alors aux autorités locales de suspendre l'enterrement car il y avait lieu de pratiquer une autopsie, mais le corps de Ron Hubbard fut incinéré dans la nuit. L'analyse toxicologique du prélèvement que le shérif avait conservé, a indiqué que Ron Hubbard souffrait d'une pancréatite chronique causée par l'alcoolisme et que le sang contenait des traces importantes de "Vistaril"un médicament utilisé en psychiatrie.

Le Shérif est persuadé que Ron a été tué ou que sa mort a été hâtée par ses plus intimes disciples car un Dieu réduit à cet état n'était pas acceptable..

David Miscavige a pris immédiatement sa place et les dirigeant de la scientologie annoncèrent que Ron avait quitté son corps terrestre et qu'il poursuivait son chemin vers d'autres planètes.

La femme de Ron, Mary, est toujours en vie, pratiquement en gardée à vue par l'OSA dans des prisons à domicile de la ville de Los Angeles.

oooooooooooooooooooooooooooooooooooo


L'avocat de la Scientologie répond

Les intentions belliqueuses de Raul Gonds sont tempérées par la sérénité de l'avocat de la Scientologie en Italie, le député Alfredo Biondi, éminent juriste et adjoint du président de la chambre qui, après les interviews de l'ancienne disciple de Ron Hubbard et divers articles de presse a commenté ainsi cette affaire : je tiens à rappeler que la cour de Cassation a, par trois fois, repoussé les demandes de la cour d'Appel de Milan et a reconnu que la Scientologie n'est pas une association de malfaiteurs mais une religion qui s'exprime librement. La liberté de culte est un pilier
de la Constitution. La Scientologie enseigne un parcours spirituel demandé par chacun et les services offerts par cette structure ont un prix car ainsi la religion peut continuer à vivre.
Avec un pragmatisme tout américain la Scientologie précise toujours la clause : "satisfait ou remboursé"
Madame Gardini demande-t-elle l'application de cette clause ? Je ne connais pas son cas personnel en détail, mais peut être a-t-elle été déçue de n'avoir pas pu atteindre cette sérénité spirituelle à laquelle elle aspirait et attribue-t-elle à d'autres sa frustration.

oooooooooooooooooooooooooooo




Retour sous index correspondant à ce type de texte : généralités

Retour Webpage