black

Navem perforare, qua quis ipse navigat

(Couler le bateau sur lequel on navigue)



      L'opération footbullet - "Se tirer une balle dans le pied" est un blague au dépens de la scientologie. Les scientologues qui ont pour tâche de "contribuer à alt.religion.scientology se prennent tellement souvent les pieds dans le tapis... On a même failli nommer ça "Opération obus dans le pied", tant certaines des "opérations" de la secte sont minables et se terminent par des catastrophes pour leur image déjà fort écornée! Exemple: quand ils ont poursuivi le gouvernement allemand en justice. La page originale de l'opération footbullet se trouve chez www.xenu.net, l'une des grandes références de la lutte mondiale contre la scientologie, par notre ami Andreas Heldal-Lund.

     OSA, l'office des affaires spéciales, c'est le KGB de la secte criminelle. Il a pris la place du GO (Office du Gardien) une fois que celui-ci se soit fait massacrer devant la justice maricaine, après une opération du FBI ayant révélé diverses opérations criminelles de la secte. C'est surtout grâce à lui que nous bénéficions de toutes ces balles dans le pied...

N'hésitez pas si vous avez une nouvelle balle dans le pied de la secte à faire connaître: écrivez à (heldal@online.no) ou à moi ( si c'est en français... Et retrouvez : Operation Clambake, où vous trouverez les scerets scientologues valant des millions... mais pour rien! N'hésitez pas à faire part d'autres "balles dans le pied" de la secte en envoyant un message à rg@antisectes.net[OTER-ERASE-ANTISPAM]

CASE ID: Munich incident / PLACE: Germany / DATE: 21.7.1984
Az: 115 Js 4298/84



Le 21 juillet 84, la sciento portait plainte devant les tribunaux contre Friedrich-Wilhelm Haack, Klaus-Dieter Karbe, John Clark, Ingo Heinemann, Ralf Mucha and Karl-Hermann Schneider, prétendant qu'ils voulaient détruire la "religion" scientologue, qu'ils mentaient, diffamaient la secte etc.

L'avocat général enquèta aussi pour déterminer si les accusés étaient inocents... il utilisa certains documents recueillis lors d'un raid affectant l'organisation sciento de Münich. Les charges étaient démises le 24 avril 1986, la décision du tribunal décrivant en 90 pages la première description officielle critique de la secte en Allemagne!

CASE ID: Flynn / PLACE: USA / DATE: 15.4.1985
CSC vs. Flynn
15.4.1985

Le juge Manuel Real rejeta une plainte pour diffamation à l'encontre de l'avocat Michael Flynn (avocat opposant à la secte), car L. Ron Hubbard ne se présenta pas à la convocation du tribunal. Ses avocats prétendirent qu'ils ne pouvaient le joindre parce qu'il vivait reclus et qu'ils ne saveint comment le contacter... mais le juge présenta au jury une lettre de règlements en vigueur en Scientologie, qui assurait que "l'on pouvait toujours écrire à L. Ron Hubbard", et qu'il était donc possible de le joindre...

Ce n'était pas tout: un mois plus tard; le Juge Real envoyait sous les verrous un avocat scientologue; Donald C. Randolph, et se débarrassait d'un autre (Earle Cooley), lors du procès CSC vs Laurel Sullivan. Il se débrouilla ensuite pour que tous les procès comprenant la secte lui soient attribués - on imagine que la sciento n'apprécia pas.

CASE ID: Time Mag / PLACE: The Press / DATE: 6.5.1991

Le 6 mai 1991, un important article de fond paraissait dans le TIME Magazine. Un pour cent de l'article parlait des activités criminelles d'un certain Steven Fishman, qui en rejetait la faute sur la scientologie; l'article indiquait clairement la dénégation d'implication de la secte.

La secte porta plainte contre Fishman et son psychiatre. Suite à ce procès, voici les résultats:

  • Ils durent abandonner d'eux-mêmes leur plainte
  • les niveaux OT (secrets) arrivèrent sur Internet et y demeurèrent
  • des centaines d'articles négatifs parurent
  • Ils perdirent un procès en Hollande
  • ils en perdirent aussi en France, Suisse et Italie (contre le Readers Digest, qui publiait la digest de l'article du Time)
  • ils en perdirent un autre aux USA contre WP
  • ils en gagnèrent un aux USA, mais ça leur coûta 1 million de dollars
  • Ils perdirent un procès contre le TIME, signèrent un compromis sans intérêt pour un second, le tout leur coûtant des millions de dollars
  • Ils perdirent un procès en Suède
  • leurs pratiques du genre avortement imposé furent exposées dans le monde entier, dans des ouvrages, ou à la télévision etc.
  • Ils dépensèrent des millions à lutter contre Factnet et Dennis Erlich, sans succès
  • David Miscavige fit preuve de sa couardise
  • l'avocate scientologue Helena Kobrin fut ridiculisée chaque jour sur ARS
  • ils continuent à dépenser des centaines de milliers de dollars pour tenter de se faire règler une dette de 75000 dollars, dette qu'ils avaient obtenue en dépensant plus d'un million de dollar!
  • ils furent définitivement condamnés en 2002 à jamais à ne plus représenter leur plainte contre le Time, en Cour Suprème de Californie.
  • et il y en a d'autres!

Merci, chers scientologues, de ne pas avoir oublié d'attaquer Fishman et le psychiatre Geertz!

CASE ID: Booklist / PLACE: Germany / DATE: Dec 1991
OVG Hamburg, Az: OVG Bf VI 12/91

Lors de leur procès à épisodes contre la ville d'Hambourg, les scientologues avaient prétendu qu'il ne vendaient que dix titres de leur librairie aux non-membres. Le 16 mars 93, le président scientologue se trouvait contraint à corriger ses dires: le juge lui raconta qu'il s'était lui-même présenté incognito à l'organisation, laquelle lui avait remis un tract avec des dizaines et dizaines d'ouvrages à vendre!

CASE ID: Labor court / PLACE: Germany / DATE: Aug 1993




Un ancien scientologue porta plainte devant les prudhommes de district pour qu'on le paie. Les prudhommes renvoyèrent l'affaire à un tribunal ordinaire. Le plaignant porta plainte et les Prudhommes au niveau de l'Etat admirent sa plainte. La dispute portait sur la détermination statutaire de la secte: s'agissait-il d'un employeur, ou d'une organisation religieuse?

Il n'y avait pas encore de retombées négatives dans les médias.

Plutôt que se taire et règler le problème, la sciento essaya de ramener l'affaire en tribunal ordinaire. Du coup, le tribunal dut pour la première fois se prononcer pour savoir si la secte était ou non religion! C'était le premier jugement de l'espèce en Allemagne, et c'était au niveau FEDERAL.

Le 22 mai 95, la jurisprudence future tomba! la scientologie n'était pas une religion en Allemagne...

CASE ID: The Emmons Files / PLACE: Clearwater, FL / DATE: January 23 1994


Dès que le journal "St Petersburg Times" annonça qu'il existait une énorme quantité de documents sur les enquètes à propos de la scientologie au département de Police de Clearwater, la secte expédia ses principaux chefs pour "manier" la situation... elle demandait que les documents soient détruits ou scellés en raison des droits à la vie privée, mais l'affaire s'acheva devant les tribunaux. Près de cinq ans plus tard, les affaires allaient peut-être s'arranger lorsque les internautes remarquèrent l'affaire dans le St Petersburg Times, et commencèrent à déposer des demandes pour avoir des copies des documents. On a désormais des masses de résumés et d'extraits en ligne! L'info que les scientos essayaient de cacher aux citoyens de Clearwater est désormais accessible à tous dans le monde entier! http://www.kcii.com/~dallara/emmons.html
 

CASE ID: RMGROUP ARS / PLACE: The Net / DATE: Jan 1995


le 11 janvier 1995, l'avocate sciento HK Kobrin postait un message d'annulation complète du forum internet alt.religion.scientology. Elle expliquait ses motivations à cette exigence:

"Nous vous prions de faire disparaître le groupe alt.religion.scientology. En effet: 1/ il a démarré par un message forgé; 2/ on n'en a pas discuté sur alt.config; et 3/ le nom scientology qu'il contient dans son titre est trompeur, car les participants d'ars attaquent la religion scientologue. Enfin, il ne cesse d'abuser des copyrights et secrets de commerce de la scientologie..."

Plusieurs opérateurs des systèmes sonnèrent immédiatement l'alarme: plusieurs d'entre eux renvoyèrent aussitôt un message pour remettre le forum en état, et commentèrent méchamment les attaques de la Kobrin:

Le groupe avait déjà reçu quelques 27000 messages. Le résultat fut remarquable: quand les gens apprirent cette attaque contre la liberté d'expression, ARS augmenta brutalement de volume, et la scientologie salit un peu plus son image; elle perdra la guerre en raison d'internet, en fait, car elle

"Désolé, les enfants, allez jouer ailleurs votre campagne de harcèlement contre les participants à ce forum. Essayer de faire sauter un groupe comme vous l'avez fait n'est pas vraiment une idée géante. Et pendant que vous y êtes, Kobrin, donnez-nous donc le nom des gens qui font annuler' des messages illégallement depuis chez Netcom, hein? En plus, on n'annule pas un forum qui marche sous des prétextes du genre "on n'en avait pas discuté dans alt.config"... surtout pas quand le groupe fonctionne depuis des années. Vous ne devez pas vraiment savoir ce qu'on fait dans alt.config, hein? Alors, est-ce que vous voudriez que personne ne se serve plus jamais d'un mot "copyrighté"? Est-ce que vous prétendez que personne n'a le droit d'attaquer la scientologie? Et vos "secrets commerciaux", c'est sérieux, ça, dans une "religion?? je crois que vous devez vous tromper d'Etats-Unis, ici...

CASE ID: Money-laundering / PLACE: Germany / DATE: 1996
OVG Münster, Az: 5 B 993/95, decided 31.5.1996



La scientologie avait porté plainte contre le Ministre fédéral du travail, tenatant de lui interdire de répéter six déclarations, en particulier "la scientologie est une organisation criminelle de blanchiment d'argent". Les scientos avaient perdu sur les cinq autres, en partie parce que ces points s'étaient vus confirmés par leurs propres documents... mais la position du ministre était moins bonne sur le sixième aspect, car ça ne correspondait pas aussi bien à la définition du crime de blanchiment, vu que la citation avait été faite sans explication.

La balle que la secte se tira dans le pied aida: la scientologie avait déposé une preuve supplémentaire, un autre article dans lequel le ministre justifiait en effet sa qualification de la secte à ce propos: "la scientologie profite des crimes de ses membres et investit cet argent".

CAS FRANCAIS SIMILAIRE:

La secte a expédié un document de 98 pages aux ministres pour tenter de démontrer que le rapport de la Mission Interministérielle française était complètement erroné dans le rapport 2000 à son sujet. Mais elle expédiait entre autre comme preuve un article italien non traduit ... très défavorable à la secte!

Pire, elle lança des attques de "Dead Agenting" à divers journalistes contre Jessie Prince, cité dans le rapport en question, ainsi que contre Bob Minton et Stacy Brooks... qui s'empressèrent de rétorquer en déposant trois plaintes en diffamation en France et une Allemagne (qu'ils risquent fort de gagner, on saura ça plus tard...). Comme ils continuent à diffamer les mêmes, les plaintes pourraient fort bien atteindre l'Angleterre et le Danemark ensuite.

CASE ID: Zenon / PLACE: Sweden / DATE: Aug 1996
     Zenon Panoussis posta les secrets de "NOTs" sur le forum alt.religion.scientology le 20 août 1996. On suppose que la secte assuma alors que les lois américaines s'appliquaient à la Suède, que l'Europe était un genre de république bananière à la solde des Etats-Unis...Bien sûr, ils étaient les premiers sur la lune, et Helena Kobrin la première avocate scientologue, avec tous les pouvoirs OT!

     Ploff, procédure habituelle: descente de flics, destruction des documents, poursuite devant les tribunaux!! Joli plan, Hubbard n'aurait pas fait... pire. LMe 4 septembre, les représentants pénéntraient l'appartement de Zenon, et saisissaient disques durs et disquettes. On lui demandait 8000 dollars de dommages et intérêts. Zenon n'était pas même présent chez lui lors de la saisie. Mais la secte avait expédié son président Warren Mc Shane en personne pour superviser l'opération!

     Mais Zenon en connaissait un bout sur le système légal de son pays. Il dépposa 224 pages d'OT et de NOTs devant les tribunaux; la sciento demanda aussitôt que l'affaire reste à huis clos; mais le tribunal refusa. Bref... première balle dans le pied, terrible: OT et NOTs n'étaient plus secrets en Suède. Tout le monde peut les acheter au Parlement suédois pour le prix de la copie. le pire est qu'ils vont probalement rester accessibles à jamais...

La sciento envoya ensuite deux membres de sa secte s'assoie chaque jour sur les documents pour éviter que des gens ne les lisent... les documents fiurent volés au parlement; elle tenta de faire du lobbying auprès des députés suédois; elle fit intervenir les députés et ministres US... et perdit un procès en cour suprème administrative de Suède, sans compter d'être devenue la risée des journaux nationaux!

   Quand l'histoire atteignit la Norvège, démarra alors l'Opération Clambake (qui fut suivie en France quelques mois plus tard)... et les principaux secrets de la secte ne cessèrent de s'accumuler sur le net. Voir:<http://www.antisectes.net/indexC/htm>. L'histoire s'amplifia encore un peu du fait que la modeste opération Clambake France mérita toute sorte d'articles dans les journaux français, puis le site de l'opération Clambake France fut tiré à 80000 exemplaires dans un magazine ". NET", - ce qui aida à faire connaître livre de Roger Gonnet et à le faire éditer...

CAS: LA SCIENTOLOGIE VIOLE LES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE D'UNE PUBLICATION
     Le Canard Enchaîné du 10 janvier nous raconte:

*****

"Alerté par l'article du "Cnarad" (20 décembre), Guy Sornan, qui a naguère
publié le mensuel "l'Esprit Libre", a décidé de porter plainte contre la
secte Scientologie, qui vient de faire paraître une revue sous la même
appelation. Avec un contenu que Sornan estime "en contradiction complète
avec les idées libérales qu'il défend". De son côté, l'éditeur Georges
Krassovsky, juridiquement propriétaire du titre, envisage également un
recours devant la justice. En voilà deux pour qui l'église de scientologie
ne va pas se confondre en prières.

PLEASE HELP ADDING FOOT BULLET STORIES HERE!!!

Thanks to the contributors:

Mail your suggestions and additions to heldal@online.no ou en français à gonnet@antisectes.net

*ou en français à

roger.gonnet
t to yo

Clambake France