LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

sectes - scientologie - film sur la secte en Floride "The Profit" - Patricia Greenway - Peter Alexander - "the foundation for religious freedom" (FRT or Fart) : les scientologues perdent une fois de plus en justice  

Pendant le tournage du film "Le Profit" à Tampa, Floride, les employés du tournage ont dû subir les tactiques pénibles, envahissantes offensives (donc typiques) d'un groupe de façade de la sciento, la "Fondation pour la Tolérance Religieuse" (FRT, - ou "FaRT" - ndt: fart signifie pet, en anglais).

Les FARTs n'ont pas cessé de se pointer sur les lieux de tournage et de distribuer leurs tracts infâmants nous traîtant, le directeur Peter Alexander et le producteur (Patricia Greenway, moi-même) de n'importe quoi, allant de néo-nazi à membres du KKK.

Nous avons expliqué au personnel que les scientologues nous harcelaient parce que nous étions tous deux membres du Lisa Mc Pherson Trust. Ca ne nous amusait guère de voir ce qu'ils ont été forcés de subir, mais les gars du FART "exerçaient leurs droits du Premier Amendement"[droit d'expression et de croyance fondamental de la constitution US, ndt]. En fait, les gars ignoraient les sectaires, si bien que les gens du FART ont encore renforcé leurs perturbations en essayant d'embéter les employés aussi bien dehors que dedans, et de provoquer d'autres difficultés. Nous avons dû appeler plusieurs fois la police, qui leur demandait alors d'aller plus loin, et les a avertis à plusiers reprises.

Les employés et leurs voitures et plaques minéralogiques ont été filmés par des détectives privés... mais nous savons bien que tout le monde a le droit de pratiquer de la sorte.

Ils ont mis une touche finale lorsque Mary deMoss a suivi deux employées jusque chez elles. Elle leur a posé des questions au sujet du film, mais les dames lui ont répondu avoir signé un accord de confidentialité. Elle leur a demandé si nous "avions violé leurs droits de l'homme" - suprème ironie - et voulait savoir si nous les maltraîtions: bref, l'habituelle pèche aux vices de la scientologie.

On comprendra que les filles étaient furieuses et qu'elles m'aient appelée aussitôt. J'ai promis que je ferais ce que je pourrais pour arrèter les activités de ces nuisibles.

Nous avons déposé une demande d'injonction contre Mary deMoss et les gens du FART, et rapidement obtenu un audition. Surprise!! leur avocat n'était autre que Kendick Moxon, avocat co-conspirateur non-inculpé de la secte. Pourtant, la littérature du FART prétend que le groupe FART serait "non-dénominationnel", un "groupe de défense" - mais tous les membres que nous avons vus étaient scientos grand teint.

Motion denied. On nous a refusé l'injonction... mais ça n'a pas dû être simple, car le juge a mis près de 15 jours avant de se décider.

Nous avions fini de tourner quand on l'a su.

Les gens du FART ont continué à contacter notre personnel, allant jusqu'à expédier leur PI Danny Otero chez les propriétaires de notre location, afin d'y ramasser des cancans - s'il y en avait.

Je m'étonne qu'ils continuent à solliciter du matériel pour fabriquer leurs "dossiers d'agent mort", même après la fin du tournage. Ils sont TELLEMENT convaincus que tout ancien employé est FURIEUX contre nous, qu'il va suffire de lui parler pour trouver quelque chose... Je parie qu'ils sont surpris de se faire raccrocher au nez dès qu'ils commencent à poser des questions sur notre compte!

Cette secte ne change jamais ses tactiques... ils ne sauront jamais quand s'arrèter. Leur politique inepte consiste toujours à dépasser les bornes. Leur avocat MOXON a déposé plainte il y a quinze jours pour tenter de nous extorquer des frais d'avocats !

L'audition a eu lieu ce matin... devant le même juge. Moxon s'est assis et a débité sa litanie de mensonges purs et simples, prétendant que nous avions déposé une demande d'injonction frivole, qu'il s'agissait pour nous de priver les gens du FART de leurs droits du Premier Amendement à informer le personnel sur les méchants que nous serions... Il a juste oublié de dire qu'ils avaient demandé le script au personnel, qu'ils acvaient même essayé d'obtenir le scénario par décision de justice, et d'apprendre le coût, la distribution etc. de la production.

Le juge a rendu son verdict ce matin: MOTION REFUSEE.

Et c'est cette organisation haineuse, toujours à l'oeuvre dans ses plans d'intimidation, harcèlement, litiges envers quiconque est lié au Lisa Mc Pherson Trust, qui veut faire la loi?


Quand on gagne contre eux, croyez-moi, ça fait fameusement plaisir.

Adapté d'un message de Patricia Greenway, productrice, sur le forum alt.religion.scientology

back

Retour sous index correspondant à ce type de texte :Retour index textes destinés aux journalistes -
retour index textes Lisa Mc Pherson Trust

Retour Webpage