La scientologie détruit les familles  

Il s'agit ici d'un message ancien d'un des participants au forum alt.religion.scientology., suivi de la traduction d'un article de Thomas Tobin dans le Saint Petersburg Times

Un couple que je connaissais avait été "déclaré suppressif" [excommunié à la mode scientologue] et leur fils avait été contraint à déconnecter de ses parents sous peine d'être également expulsé/déclaré suppressif. Or, il préférait rester en scientologie. La famille était néanmoins en "bonne communication" avec la secte, et s'il n'y avait eu cette pression de la secte, le fils n'aurait pas déconnecté de ses parents.

Ce couple avait estimé qu'il ne ferait pas les "Etapes A à E" [un processus humiliant qu'exige la secte pour permettre à un membre déclaré suppressif de "revenir" dans le mouvement].

Parmi les étapes obligatoires, la secte exige en effet une "Vérification de sécurité" aux frais de la personne, ce qui lui coûte entre 15 et 40000 dollars; pour un couple, la somme est donc doublée.

Puis, quand la personne "déclarée" en a fini de la coûteuse vérification de sécurité, et après une année ou deux d'exigences supplémentaires ridicules et exigeant beaucoup de temps et d'argent, elle doit faire une sorte de pétition pour être réacceptée. C'est improbable qu'on vous admette de nouveau.

C'est là qu'est le truc. L'actuel "Chef International de la Justice" - pour Los Angelès du moins - semble particulièrement apprécier de presser le citron de ces gens et s'amuser des bouleversements que cela crée. Peu importe la sincérité du "pénitent", il ne sera pas réadmis...

Richard Kipperman, auditeur de Classe VIII de Los Angelès qui dirigeait la mission scientologue de Beverley Hills avant d'être déclaré suppressif dans les années 80 sans raison valable -simplement parce qu'il était quelqu'un de bien sans doute - fit ce qu'on lui demandait pour revenir dans les "bonnes grâces" ,de la secte, car sa fille adolescente s'y trouvait encore et lui demandait de faire les "étapes A à E" afin de ne pas être forcée à déconnecter de son père.

Il fit toutes les inepties demandées et Richard Valle, alors Chef de Justice scientologue continental de l'Ouest américain, causa des montagnes de difficultés à la famille, puis, quand Richard eut enfin terminé, il lui refusa quand-même la réadmission dans le groupe.

Il ne s'agit ici que d'un exemple parmi bien d'autres. La scientologie n'accepte pas qu'aucun critique puisse être jamais réadmis, en tout cas, c'est ce qui apparaît.

La majorité des cas de "déclaration de Suppressif" prises par la scientologie envers des membres du personnel le sont parce qu'ils ont osé mettre en doute l'ordre psychotique donné par un supérieur hiérarchique [nota du webmaster: c'est en effet ce qui m'est arrivé en 1981-82]. Il est rare qu'on reprenne ces staffs. [Nota du webmaster: dans notre cas, mon ex-épouse et moi-même, notre mise à l'écart a pratiquement détruit l'organisation de Lyon: la direction mondiale a alors envoyé des "missionaires" pour tenter de nous récupérer... mais nous avions fort heureusement compris, et, comme le dit ensuite l'auteur du texte:]

Il y a longtemps, on pouvait faire les étapes A à E et revenir en scientologie. Désormais, c'est beaucoup plus délicat.

Ceux qui ont un enfant dengagé de son côté dans la secte feront ce qu'ils pourront pour miner le pouvoir de l'actuelle direction: à mon avis, on a plus de chances d'y parvenir en s'y prenant ainsi qu'en faisant les étapes A à E - [même si vous en avez les moyens financiers, ndt].

Episode amusant: il y a des années, la scientologie avait créé un groupe de protestataires contre le Fisc américain ; il s'appelait le CATs, ce qui signifie en gros: Citoyens opposés à la structure des Impôts."

Mais ces résistants face au Fisc durent ensuite subir une opération judiciaire interne dans la secte, et furent "déclarés"... puisque la secte s'était finalement entendue en secret avec le Fisc ! Encore un exemple de trahison pure et simple commise contre des gens qui avaient toujours défendu la secte, en suivant ses propres ordres!

Toby Cantine, une staff depuis 25 ans à ASHO, fut expulsée de la Sea org parce qu'elle avait un problème physique ne mettant pas sa vie en danger. La sciento l'a simplement jetée dehors! C'est ainsi que l'on peut observer la loyauté de cette organisation envers certains de ses meilleurs défenseurs.

La majorité des gens qui sont "en bonne entente" avec la secte ne connaissent qu'une partie du fonctionnement du Management. Ils sont terrorisés à l'idée de jeter un oeil sur Internet. Ils ont peur de discuter entre eux, car ils craignent qu'on fasse des "rapports" écrits sur ce qu'ils disent. Beaucoup d'entre eux perdraient leur job et leur famille s'ils quittaient la secte. On traîte les gens déclarés comme des cancéreux pour lesquels on ne pourrait plus rien faire.

Si vous connassiez de votre côté des personnes ayant effectué les "étapes A à E" récemment et qui auraient réussi à revenir en bonnes grâces, merci de nous le faire savoir. Mon impression d'après l'expérience c'est qu'une fois dehors, on y reste. Ce niveau de brutalité semble n'avoir démarré qu'il y a quelques années.

On a pourtant quelques exceptions, tel ce C/S de NOTs d'AOLA qui a fait les étapes il y a une dizaine d'années et a pu revenir.

___

Autre exemple:

Un avocat indique que les scientologues l'ont écarté de ses filles

St Petersburg Times

16 juillet, 1991

THOMAS C. TOBIN

CLEARWATER - Floride: un avocat de Los Angelès a indiqué, dans une plainte en justice déposée lundi qu'on l'empèche de rendre visite à ses filles adolescentes, membres de la secte.

Me Kenneth Wasserman, est un ex-scientologue qui ajoute que la secte lui doit également 15000 dollars de séances d'audition qu'il a payées mais n'a jamais reçues. La plainte a été déposée à Clearwater, berceau "spirituel" de la scientologie. Il veut qu'on lui rende l'argent et demande 5 millions de dollars en dommages et intérêts.

"Il n'y a pas de limites aux extrémités auxquelles certains en viendront pour rendre une affaire plus sensationnelle , dans leurs efforts pour la déformer. En tant qu'avocat, M. Wasserman devrait le savoir. Ce dépôt de plainte n'est qu'une façon de faire faire le procès dans la presse. M. Wasserman n'a aucunement l'intention d'essayer de convaincre un tribunal de la véracité d'aucune de ses accusations outrageuses"

Wasserman, 42 ans, a expliqué dans un entretien qu'il avait été scientologue de 1971 à 1985. Ses filles d'un premier mariage passaient une nuit sur deux chez lui lorsqu'il leur annonça en 1989 avoir quitté l'organisation. Le lendemain, elles faisaient leurs bagages et n'ont plus jamais dormi chez moi depuis, explique-t'il. Son ex-femme, la mère des filles, est également scientologue

The girls are 14 and 17 years old and also live in
California, according to the lawsuit.

Les jeunes filles ont 14 et 17 ans et vivent aussi en Californie, d'après la plainte. Cela fait partie des règlements de la secte d'interdire toute communication entre les membres et les anciens scientologues. On pense que la secte a interdit tout contact des filles avec leur père.

La plainte évboque que Wasserman a eu des contact limités avec ses filles depuis qu'il a quitté la scientologie, et qu'il ne les a pas vues depuis février", et qu'il n'a pu avoir qu'un seul entretien au téléphone avec l'une d'entre elles, en dépit de nombreuses tentatives.


The Church of Scientology is considered a bona
fide religion by its members. It was founded by L. Ron
Hubbard, the science-fiction writer who wrote Diane-
Les adeptes considèrent que la scientologie est religion de bonne foi. .../... mais les critiques estiment qu'il s'agit d'une secte nocive et d'une pompe à fric.

Wasserman dit avoir payé ces 15000 dollars à la secte, mais qu'il ne tenait plus à y revenir. Le porte-parole de la scientologie a dit qu'en ce qui concernait le remboursement des 15000 dollars, cela pouvait être déterminé séparément , ajoutant que pour le reste de la plainte, il pensait que Me Wasserman savait que ses prétentions étaient outrageuses et n'avaient aucun fondement."

Retour sous index correspondant à ce type de texte :

Retour Webpage